• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Monaco, le 30 novembre 2012

Essai Kawasaki Z800 : le Zeste en plus

Essai Kawasaki Z800 : le Zeste en plus

Kawasaki lance une nouvelle Z800 au look plus menaçant, au moteur gonflé et à la partie cycle revue pour succéder à la Z750 qui se retire en fin d'année, forte d'un huitième titre de meilleure vente moto en France. Le pari est-il réussi ? Premier essai !

Imprimer

Baptême arrosé à Monaco...

C'est sous de fines gouttelettes mais sur un bitume détrempé que Moto-Net.Com a fait connaissance avec la toute nouvelle Z800 ! Heureusement, la prise en main de la Kawasaki n'a rien de bien compliqué, surtout lorsqu'on connaît la Z750.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

La modification du guidon, légèrement plus plat et plus haut, passe pour ainsi dire inaperçue et la position assez reculée des repose-pieds (sans gommes ni masselottes, comme sur la Z750 R) incline naturellement le pilote sur l'avant de la machine : comme sur la bonne vieille "Sept-et-demi" !

L'échancrure plus prononcée du nouveau réservoir est en revanche bien sensible : elle permet de serrer davantage les jambes et de faire complètement corps avec la machine. On regrette juste que l'habillage - en plastique noir mat - ne soit pas parfaitement plat...

En effet, au bout d'une journée de roulage passée à se crisper autour du réservoir pour contourner les flaques et éviter de belles mais dangereuses tâches "arc en ciel", ou à s'arcbouter pour se protéger vainement du déluge sur des kilomètres d'autoroute, on finit par sentir une légère gêne au niveau des cuisses !

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

Le malaise est bien plus profond toutefois au niveau du fessier : comme la Z750 - surtout seconde génération -, la Z800 ne prend pas grand soin des fesses de son pilote. Ce dernier est toujours entrainé vers le réservoir, là où la selle est la plus ronde et fine. Et le phénomène est accentué par le port d'une combinaison en temps de pluie !

Le confort n'est toujours pas le fort de la "Zed", et ce n'est pas l'amortisseur arrière qui permet de corriger le tir : les petites imperfections de la route continuent d'être restituées avec trop de vigueur à l'arrière-train du pilote. Ce dernier contourne donc avec minutie les bosses, raccords ou autres petits pièges urbains.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

Cet exercice d'évitements a toutefois du bon, puisqu'il permet de découvrir le premier progrès réalisé par le roadster Kawa' : bien qu'un peu plus lourde que l'ancienne version - encore ! -, la "petite" Zed (229 kg tous pleins faits) ne rechigne pas à changer de cap !

Chaussée des nouvelles gommes Dunlop D214, la Z800 met instantanément son conducteur en confiance grâce à un train avant neutre et des prises d'angle progressives. Des qualités particulièrement louables sur le gras-mouillés des tunnels monégasques...

De même, on apprécie la docilité reconduite du roadster "made in Akashi" : le levier d'embrayage - non réglable, contrairement au levier de frein - est agréable à manier, tout comme le sélecteur qui commande une boite de vitesses rapide et précise.

Il est inutile toutefois d'abuser des six rapports : le troisième suffit pour évoluer en ville, tandis que le sixième permet d'enrouler efficacement sur route. C'est logiquement dans le second cas que les effets combinés des deux dents en plus sur la couronne et des 58 cc supplémentaires sont les plus notables.

Mais la pluie de plus en plus dense en cette première journée d'essai n'incite pas à ouvrir les gaz en grand... Dans ces conditions, on se concentre plutôt sur le travail de l'ABS ! Notons en préambule qu'en évitant les excès, le conducteur de la Z800 ne mettra pas en défaut le grip des D214 sur le mouillé.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

En cas de pépin toutefois, le motard pourra compter sur un ABS à la fois efficace et agréable. Taquiné par MNC, le frein avant réagit très bien : la roue ne se bloque que très brièvement, et les étriers ne relâchent pas exagérément leur étreinte ensuite ! Au levier, l'intervention du système Nissin est discrète, donc rassurante.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

L'action de l'ABS sur la pédale de droite est bien plus marquée. D'une manière générale d'ailleurs, le frein arrière ne convainc guère, la faute à une course morte trop longue et à un dosage de la puissance loin d'être évident...

En attendant le retour du soleil programmé le lendemain, qui devrait permettre d'évaluer les performances dynamiques - moteur et freinage - de la nouvelle Z800, MNC se lance dans un parcours d'une centaine de kilomètres sur autoroute afin de rallier Fréjus à Monaco...

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

L'occasion pour nous de contrôler que la moto accroche les 120 km/h "compteur" lorsque le compte-tour digital affiche la barre des 6000 tr/min, et atteint les 135 km/h lorsque celle du dessus (6250 tr/min) s'assombrit à son tour. À ce régime, les vibrations de la nouvelle Zed se confinent aux leviers et aux repose-pieds.

Ce n'est qu'au-delà des limitations de vitesse - jamais donc ! - que les grésillements du 4-cylindres montent à l'entrejambes. Mais force est de constater qu'en la matière, la Z800 fait mieux que ses devancières : le travail sur la partie basse du cadre semble avoir porté ses fruits !

Bien que le résultat ne soit pas encore parfait, le pilote de la nouvelle Z est désormais mieux isolé des vibrations. À la fin d'un long parcours, on peste désormais bien plus de son mal de fesse, et quasiment plus des fourmis qui envahissaient les mains et les pieds sur la Zzzz750 !

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

Grâce à sa nouvelle instrumentation, la Z800 gâte un peu plus son pilote en l'informant du nombre de kilomètres pouvant être effectué avant le prochain plein d'essence. On peut également faire défiler - au moyen d'un bouton sur le compteur, et non sur le commodo hélas - les consos instantanée et moyenne.

Il ne manque pour compléter ce tableau idyllique - jauge à essence, odomètre, deux trips partiels et horloge sont également affichés - qu'un shiftlight et un indicateur de rapport engagé. "Pour intégrer cette fonction, il nous aurait fallu remodeler plus profondément les carters moteur", affirme à Moto-Net.Com le big boss Yamamoto.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

À titre d'information, la Z800 conduite par Moto-Net.Com affichait à la fin de son périple de 198 km une conso moyenne de 5,5 l/100km (merci la pluie !). Cette donnée n'a toutefois pas pu être vérifié par MNC, le staff Kawasaki ayant fait le plein des machines pendant que les essayeurs récupéraient de leur journée de roulage sous la pluie !

Le lendemain matin heureusement, c'est sous un "vrai" ciel d'azur et sur quelques portions sèches de la célèbre route des Adrets que la présentation de la nouvelle Kawasaki Z800 a pu se conclure. En route !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • Parcours : 380 km
  • Routes : ville, route et autoroute
  • Pneus : Dunlop D214
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS KAWASAKI Z800

  • Esprit "Z" respecté
  • Look affirmé et finition soignée
  • Performances moteur accrues
  • Vibrations diminuées

POINTS FAIBLES KAWASAKI Z800

  • Tarif en hausse
  • Poids toujours important
  • Confort de selle inchangé...
  • Belles pièces de la Z750R absentes
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !