• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Monaco, le 30 novembre 2012

Essai Kawasaki Z800 : le Zeste en plus

Essai Kawasaki Z800 : le Zeste en plus

Kawasaki lance une nouvelle Z800 au look plus menaçant, au moteur gonflé et à la partie cycle revue pour succéder à la Z750 qui se retire en fin d'année, forte d'un huitième titre de meilleure vente moto en France. Le pari est-il réussi ? Premier essai !

Imprimer

La Z800 parée au lancement

À peine se réinstalle-t-on aux commandes de la Kawa' que le mal de fesse de la veille se réveille aussitôt. Le respect de Moto-Net.Com envers les utilisateurs de Z750 au quotidien n'en est que plus grand, et la même considération incombera aux futurs acheteurs de Z800 !

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

On note au passage l'absence renouvelée de place sous la selle passager : impossible en effet, à moins de se séparer de la trousse à outils, d'embarquer ne serait-ce qu'un bloque-disque... Alors que dans le même temps chez Triumph, la toute nouvelle Street Triple permet de loger un U (Essai MNC de la Street Triple R : un "R" de bagarreuse !) ! Il n'y a pas que dans le look que les Z sont sans concession.

Néanmoins, la perspective de faire rugir le 4-cylindres et de faire bosser les suspensions de la Zed suffit à retrouver le sourire. D'ailleurs, le premier point est sans doute ce qui fait craquer - puis tenir ! - les nombreux clients de Zed.

Discrète à bas et mi-régime, la sonorité du nouveau silencieux sera appréciée de tous les citadins. Les amateurs de "bon gros son" resteront, eux, sur leur faim même en faisant grimper l'aiguille les barres digitales du compte-tour au-delà des 8000 tr/min, et ce jusqu'à la zone rouge située à 4000 tours plus haut.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

Si la bande-son n'est pas enivrante, la sensation d'accélération demeure impressionnante pour un roadster de "moyenne" cylindrée ! La Zed se réveille désormais un peu avant 4000 tr/min et la relance au passage des 8000 tr/min est moins sensible : la Z800 pousse à tous les étages !

Même calé nonchalamment sur le dernier rapport, le pilote bénéficie de bonnes reprises dès 70 km/h. Aussi, la gentille ballade a tôt fait de se transformer en arsouille, surtout lorsque la route se met à virevolter... et à sécher !

Disposant çà et là d'un tarmac sec, Moto-Net.Com s'amuse notamment à retarder ses freinages. Les étriers 4-pistons de la Z800 (contre 2-pistons sur la Z750) se montrent encore un peu timides à la prise du levier. Il est donc nécessaire de bien tirer sur ce dernier pour obtenir la puissance désirée.

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

Lors des freinages sur l'angle, on note une certaine réticence à rester sur sa trajectoire. Les retouches au moyen du frein arrière étant délicates en raison d'un dosage peu évident, on s'efforce plutôt à adoucir ses interventions sur le frein avant et à anticiper les réactions de la moto.

En sortie de courbe, les accélérations de plus en plus soutenues finissent par mettre à mal le train arrière, surtout lorsque la route se fripe. Les 83 Nm bientôt relayés par les 113 chevaux font perdre de leur rigueur au bras oscillant et à son amortisseur : une fois encore, la Z800 tend à s'écarter de sa trajectoire initiale...

Tout comme la Z750 ("R" ou standard), la Z800 ne peut donc prétendre au titre de meilleur roadster sportif. Le poids conséquent et la puissance en hausse du nouveau roadster d'Akashi demandent même une certaine expérience pour être bien gérés.

Rappelons toutefois qu'à l'attention des prochains nouveaux permis européens, Kawasaki propose une "e version" de sa Z800. D'une puissance maxi de 95 chevaux (70 kW dans les textes), elle pourra être bridée mécaniquement - et non électroniquement - à 47,5 chevaux (soit 35 kW) le temps que le débutant se fasse le gant...

Test Kawasaki Z800 2013 : le zeste en plus

"Non, la e version ne pourra pas "débridée" et développer 113 chevaux par la suite ", nous avertit Antoine Coulon, responsable marketing chez Kawasaki France. Malgré cette puissance moindre (et d'autres détails, relire MNC du 5 octobre 2012 : La nouvelle Kawasaki Z800 se découvre in-té-gra-le-ment), la filiale française s'attend à ce que cette version "light" de la Z800 représente 50% des ventes de Z800.

"Avec un même budget de 9000 €, les acheteurs de la e version conserveront une enveloppe afin de personnaliser leur "Zed", comme le faisaient l'immense majorité des clients de Z750", nous fait remarquer notre interlocuteur.

L'ABS, lui, n'est choisi que par "20% de la clientèle actuellement, mais ce taux va vite grimper : il sera de 100% en 2016 !", prévoient les Verts, conformément aux derniers textes européens qui sonneront également le glas de la loi des 100 chevaux en France (lire MNC du 20 novembre 2012 : Fin de la loi des 100 chevaux en 2016).

D'ici là c'est certain des milliers de Z800 auront été immatriculées en France : digne héritière des Z750, la Z800 apporte un zeste supplémentaire en termes de look, de facilité et de sensations. Il s'accompagne malheureusement d'une hausse tarifaire et d'une légère hausse de poids...

La Zed conservera-t-elle son titre de Numéro Un sur le marché français, et battra-t-elle "dynamiquement" ses concurrentes (GSR750 et Street Triple 675 notamment particulièrement affûtées) ? Affaires à suivre dans les prochains bilans marché, duels et comparos de Moto-Net.Com bien évidemment : restez connectés !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine
  • Parcours : 380 km
  • Routes : ville, route et autoroute
  • Pneus : Dunlop D214
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS KAWASAKI Z800

  • Esprit "Z" respecté
  • Look affirmé et finition soignée
  • Performances moteur accrues
  • Vibrations diminuées

POINTS FAIBLES KAWASAKI Z800

  • Tarif en hausse
  • Poids toujours important
  • Confort de selle inchangé...
  • Belles pièces de la Z750R absentes
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !