• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 23 avril 2010

Essai des FZ8 et Fazer8, futurs best-sellers Yamaha

Essai des FZ8 et Fazer8, futurs best-sellers Yamaha

Numéro un des ventes de motocycles en France depuis 1996, Yamaha lance cette année un nouveau modèle qui devrait confirmer son monopole : la FZ8, et sa version carénée Fazer 8. Le best-seller français Z750 est dans l'objectif... Premiers tests de MNC !

Imprimer

Deux nouvelles Yamaha

Posées sur leur béquille latérale - la centrale est en option -, les FZ8 et Fazer8 profitent d'un franc soleil matinal pour taper dans l'oeil des journalistes. De prime abord, pas de surprise : le look du modèle naked de la 800 est fort proche de celui ramassé et musculeux du FZ1, tandis que le modèle semi-caréné ressemble à s'y méprendre à une FZ6 Fazer...

Néanmoins, force est de constater que de menus détails suffisent à donner aux nouveautés Yamaha 2010 une personnalité propre, voire - allons-y gaiement ! - une prestance supérieure. Ainsi, quel que soit le modèle (FZ8 ou Fazer8) et le coloris, toutes ces motos reçoivent une fourche inversée toute dorée !

Les étriers de frein bénéficient également de quelques touches colorées et sur trois modèles (FZ8 blanche et bleue, Fazer8 blanche), les jantes sont elles aussi dorées... Cela semble insignifiant écrit comme ça, mais comparativement, les FZ1 et FZ6 semblent désormais bien ternes !

Plus acéré que celui de ces frangines FZ, l'optique de la "Huit" est coiffée d'une veilleuse, comme la XJ6, en forme de diamant... Esthétiquement, l'appartenance à la famille FZ est donc évidente mais la 800 sait se différencier et attirer l'attention.

Comme toujours chez Yamaha, la finition est de haute volée. Cependant, deux fautes de goût sont à signaler... La première - elle est de taille - est le vilain pot noir qui équipe d'origine les nouvelles FZ8 et Fazer8. De nombreux motards profiteront de la première rayure pour le faire disparaitre au profit d'un élément adaptable plus en accord avec l'aspect général de la moto.

La seconde, bien plus discrète, concerne le semi-carénage de la Fazer8 : très réussi vu de l'extérieur, il est infiniment regrettable qu'il n'épouse pas mieux les contours du réservoir et laisse le pilote apercevoir des vis de fixation et un coloris brut noir disgracieux. De même, la présence d'un - voire deux, au diable l'avarice ! - vide-poche n'aurait pas été superflue...

Au niveau de la position de conduite, la FZ8 se distingue nettement de la FZ1 dont elle emprunte pourtant le cadre. "La largeur du réservoir a été diminué de 20 mm au niveau des cuisses, la selle est plus fine de 12 mm dans sa partie avant et les repose-pieds ont été reculés de 15 mm et baissés de 10", nous informe Alessandro Polati.

Ainsi, la position de conduite du nouveau roadster - celle de la Fazer8 est scrupuleusement identique - se révèle fort accueillante : les pieds touchent aisément le sol et, une fois posés sur les repose-pieds, ne forcent pas les genoux à se fléchir exagérément, même chez les plus grands.

Le haut du corps est parfaitement droit et les mains atteignent naturellement le guidon, un rien plus cintré que celui du FZ1. Sur ce guidon se trouvent des commodos bien connus des clients Yamaha, et il en est de même pour le tableau de bord mi-digital mi-analogique qui équipe les autres roadsters Yam'. On note toutefois le fond blanc inédit et très tendance du compte-tours.

Le 4-cylindres démarre au quart de tour et entonne une mélodie sympathique. Les courtes rotations de la poignée de gaz aboutissent à de vifs ronflements de la boîte à air et d'engageants feulements de pot... "Nous avons travaillé sur la sonorité du moteur, comme le prouve la présence sur le réservoir d'une fine entrée d'air qui permet d'alimenter les 7,8 litres de la boîte mais sert aussi à agrémenter le son", nous signale à raison Alessandro.

On sent à cette même occasion l'héritage sportif de la bête : le bas moteur et le vilebrequin sont les mêmes que ceux de la FZ1, donc les mêmes que ceux de la R1 de 2008. Autant dire que l'inertie est minime ! On apprécie en revanche au moment de saisir le levier gauche que l'embrayage ait été revu : il est plus facile à activer. En route !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

  • Modèle d'origine avec 1000 km au compteur
  • Parcours : 200 km
  • Routes : petites routes, ville et voies rapides
  • Pneus : Bridgestone BT-021
  • Problèmes rencontrés : RAS

POINTS FORTS

  • Homogénéité de l'ensemble
  • Mi-régimes du 800 cc
  • Suspensions plus confort que "sport"
  • Bulle efficace sur la Fazer

POINTS FAIBLES

  • Tarif
  • Garde au sol limitée
  • Inadaptée au mode "attaque"
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !