• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RAPPORT A L'ARGENT...
Paris, le 11 janvier 2018

Ducati s'attend à des négociations difficiles pour conserver Dovizioso...

Ducati prévoit des négociations difficiles avec Dovizioso

Le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti, avoue dans une interview au Corriere dello Sport qu'il redoute des difficultés pour prolonger le contrat de son pilote Andrea Dovizioso, deuxième du championnat du monde MotoGP 2017 derrière Marc Marquez. Rapport à l'argent...

Imprimer

"Nous sommes conscients que Dovizioso s'attend à une offre en adéquation avec ses derniers résultats. Des résultats obtenus, il faut l'admettre, grâce à sa grande croissance personnelle et à un état de forme exceptionnel, mais aussi grâce au soutien et à la compétitivité de Ducati. On ne remporte pas six Grands Prix par hasard", analyse le dirigeant italien.

"Andrea s'attend à un salaire dans la lignée de ceux des autres top pilotes, et il a raison. Nous allons discuter de garanties économiques, mais aussi techniques", fait savoir Paolo Ciabatti (ci-dessous), qui prévoit d'entamer les négociations pour prolonger le contrat du n°4 dès les premiers essais 2018 prévus à Sepang à la fin du mois.

Principal point de blocage entre les deux parties : le salaire bien entendu, que "Dovi" aimerait logiquement voir augmenter... Ses attentes sont d'autant plus élevées que la rémunération de son coéquipier Jorge Lorenzo est très supérieure - de l'ordre de 12 millions d'euros - alors qu'il a signé seulement trois podiums !

"Maintenant, les meilleurs pilotes savent que je suis l'un d'eux"

Principal rival de Marc Marquez jusqu'à la dernière course à Valence (Espagne), le natif de Forlimpopoli (Italie) a atteint un nouveau statut en 2017 : capable de coups d'éclat réguliers, il est devenu un sérieux prétendant pour la couronne mondiale !

Si les progrès de Ducati expliquent cette progression aussi fulgurante qu'inattendue, "Dovi" a aussi passé un cap psychologique qui l'a décomplexé : il a su trouver en lui la solidité nécessaire pour s'imposer aux forceps, comme il l'a fait dans le tout dernier tour du GP d'Autriche, puis au GP du Japon face au pourtant redoutable Marquez.

"Jusqu’à cette année j’étais considéré comme très fort, mais à la fin de la saison j’étais toujours le battu", analyse le n°4 avec la modestie qui le caractérise. "Puis les meilleurs ont changé leur regard : maintenant, ils savent que je suis l’un d’eux". Et de quelle manière ce changement s'est-il manifesté ? 

"Ils ne sont plus distraits quand c’est à mon tour de parler lors des conférences de presse", sourit Andrea Dovizosio qui a remporté en une seule saison trois fois plus de courses MotoGP que ses neufs années précédentes : six victoires en 2017, alors qu'il n'en comptait auparavant que deux signées en Grande-Bretagne en 2009, puis en Malaisie en 2016

Les difficultés rencontrées par Lorenzo ont sans doute aussi joué un rôle en rassurant Dovizioso sur ses propres capacités : alors que tout le monde était focalisé sur les débuts du majorquin chez les Rouges, l'italien est discrètement monté en puissance...

Ducati devra passer à la caisse pour reconduire Dovizioso et Lorenzo !

L'avantage pour Dovizioso, c'est qu'il court depuis 2013 sur la Ducati, une moto certes rétive mais dont il a participé à chaque étape de la - lente - progression. Résultat : le pilote de 31 ans la connaît par coeur et sait utiliser chacun de ses points forts - accélération et freinage - pour pallier ses faiblesses, principalement la difficulté à l'inscrire en courbes.

Le vice-champion du monde 2017 entend maintenant récolter les fruits de ses efforts, de façon parfaitement légitime : rappelons que Andrea Dovizioso termine loin devant Maverick Viñales, Dani Pedrosa et Valentino Rossi, pourtant tous désignés comme favoris l'hiver dernier !

Seul hic : Ducati a déjà prévenu que ses budgets n'étaient pas extensibles à l'infini et que "nous ne pouvons pas tout dépenser dans un seul domaine sans garder une marge pour le développement", prévient Ciabatti. Ironie de l'histoire : l'augmentation de Dovizioso risque d'être en partie conditionnée par les émoluments records accordés à Lorenzo, celui-là même qui a refusé de le laisser passer lors de son ultime manche pour le titre !

Les négociations promettent donc d'être assez tendues entre le constructeur italien et celui qui a gagné par la force du poignet droit la reconnaissance due à un chef de file. Or, pour ne rien arranger d'un point de vue économique, Ducati serait sur le point de perdre son fidèle sponsor TIM, présent sur les carénages des motos italiennes depuis treize ans...

Pour mémoire, le marché des transferts sera très animé cette saison puisque pratiquement tous les pilotes d'usine arrivent en fin de contrat en 2018 : Marc Marquez et Dani Pedrosa chez Honda, Maverick Viñales et Valentino Rossi chez Yamaha, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo chez Ducati...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les concepts branchés de vélo et trottinette électriques Harley-Davidson

Harley-Davidson a profité du Consumer Electronics Show (CES) pour révéler le prix très élevé (33 900 € !) de sa moto électrique LiveWire. Mais ce n'est pas tout : le constructeur américain présentait également une trottinette et un dérivé de VTT électriques... 
R&D
Lionel Favre (Peugeot Motocycles) : "Encore un peu de patience pour le Metropolis électrique"...

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur France de Peugeot Motocycles établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, scooters électriques, salon de la moto... Interview de Lionel Favre.
Valentino Rossi assure qu'il ne pensait pas continuer à courir à 40 ans...

Valentino Rossi fêtera ses 40 ans le 16 février 2019, dans un mois jour pour jour, juste après les premiers essais MotoGP à Sepang (Malaisie)... Un cap que le nonuple champion du monde ne pensait pas atteindre à ses débuts en Grands Prix moto en 1996 !
Pilotes et équipes 11 commentaires
Dakar moto 2019 : l'analyse MNC et les déclarations des pilotes

La 41ème édition du Dakar moto se referme sur la victoire de l'australien Toby Price, vainqueur héroïque devant ses coéquipiers du team officiel KTM, Matthias Walkner et Sam Sunderland. Retrouvez l'analyse Moto-Net.Com et les réactions des principaux pilotes du Dakar moto 2019.
Dakar 2019 3 commentaires
Hubert Auriol : "Mon roadbook ne va pas s'arrêter là !"

40 après son premier Dakar, Hubert Auriol dédicaçait hier soir son livre TDSPP au Brand Store BMW de l'avenue George V, avant de s'élancer pour un tour du monde en 80 jours... Vidéo.
Smart vidéo en direct de l'essai de la nouvelle Triumph Speed Twin

MNC teste actuellement la Speed Twin : première smart vidéo avec le son du moteur.
Roadster 1 commentaire
La CB650R au prix de 7999 € : le nouveau roadster Honda est-il bien placé ?

Fin du suspens chez Honda, qui dévoile le prix de sa nouveauté majeure pour 2019 : la CB650R débarquera fin janvier en concessions au prix de 7999 euros. Cette moto de reconquête - très stylée - se place pile entre les petits roadsters à 7000 € et les modèles de plus forte cylindrée à 9000 €... Explications et comparaisons.
Roadster 3 commentaires
  • En savoir plus...