• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP VALENCE - DOVIZIOSO S'EXPLIQUE
Paris, le 13 novembre 2017

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : "Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi"

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

Longtemps bouchonné par son coéquipier - à qui Ducati intimait sans succès l'ordre de laisser passer le seul challenger de Marquez pour le championnat -, Andrea Dovizioso estime finalement que rester derrière Lorenzo lui a permis d'avoir un pilotage plus fluide... Déclarations et analyse MNC.

Imprimer

Andrea Dovizioso, Ducati Team (9ème aux qualifs, abandon en course et 2ème au championnat) : "J'ai tout essayé et je pense qu'on doit être satisfait de ce week-end. On n'était pas aussi rapide que Marquez mais on s'est battu jusqu'à la fin. J'ai attaqué dès le premier tour, je n'ai pas fait d'erreur et je me suis mis en bonne position, mais malheureusement je n'avais pas beaucoup de cartes à jouer. Au départ j'ai cru que je pouvais passer Jorge, mais dans certains secteurs je perdais du terrain et dans d'autres j'en regagnais".

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

"Finalement, rester derrière lui m'a aidé à avoir un pilotage plus fluide, donc c'était positif qu'il soit devant moi. On était tous à la limite, même Marc qui a de nouveau réussi à se rattraper de justesse et je veux le féliciter car cette année il a réussi à faire la différence. Quoi qui'il en soit, je suis très content de cette saison. Je remercie tous les gars de l'équipe, Ducati et tous ceux qui m'ont soutenu, car on a fait une saison au top, pleine de satisfactions".

L'analyse MNC : Objectivement, Andrea Dovizioso avait peu de chances de remporter le titre ce week-end à Valence, mais il n'a pas à rougir de sa saison. L'italien termine deuxième d'un championnat âprement disputé pendant toute la saison et a réussi à se positionner comme challenger là où l'on attendait davantage Viñales, voire Rossi.

Pourtant, "Desmo Dovi" a cru à ses chances et a longtemps déclaré que le titre était à sa portée. Lorsqu'il prend la tête du classement provisoire cet été au GP de Grande-Bretagne, il affirme haut et fort qu'il peut "se battre pour le championnat". Et même après le GP d'Aragon qu'il termine à une décevante 7ème place, le calme et talentueux pilote souligne qu'il reste encore de "nombreux points à prendre" pour jouer le titre.

GP de Valence MotoGP - Dovizioso (abandon) : Finalement c'était positif que Lorenzo soit devant moi

Sixième en République tchèque, le n°4 monte ensuite soudainement en puissance en signant son deuxième doublé en Autriche et en Grande-Bretagne ! Troisième dans la foulée à San Marin, il cède un peu de terrain la course suivante en Aragon (7ème) avant de réaffirmer ses prétentions en signant sa cinquième victoire au Japon !

A ce stade, Rossi est mathématiquement exclu de la course au titre tandis que Viñales - démoralisé par les soucis de motricité de la Yamaha - n'est plus vraiment une menace. Contre toute attente, Dovizioso devient le dernier et plus solide obstacle entre la couronne mondiale et Marquez !

Loin de se laisser griser par son nouveau statut, l'italien de 32 ans rattrape par une victoire en Malaisie sa course ratée en Australie (13ème, sur un circuit délicat pour Ducati). Il se présente - sans pression apparente - à la finale à Valence avec 21 longueurs de retard sur Marc Marquez, avec qui il partage le même nombre de victoires cette saison (6). 

Tout sourire, Dovi se dit déjà très heureux d'en être arrivé là avant la course : même si le titre lui échappe, son solde de succès et sa constance aux avant-postes sont effectivement une consécration pour ce pilote engagé en MotoGP depuis 2008, qui ne comptait jusqu'à présent que deux succès (en 2009 avec Honda puis en 2016 chez Ducati) !

La course tournera finalement en faveur du pilote Honda, qui disposait d'un confortable matelas d'avance : pour l'emporter, Dovizioso devait impérativement s'imposer et espérer que Marquez termine 12ème. Mission impossible ? Oui et non, finalement, au regard de la chute rattrapée d'extrême justesse par le tenant du titre...

Andrea Dovizioso, lui, n'aura pas cette chance : auteur d'une course bien trop sage pour prétendre à l'exploit, l'italien est parti à la faute à six tours de l'arrivée dans le virage 5. Trois virages précédents, dans le même tour, son coéquipier qu'il suivait sans rien tenter mordait la poussière !

De quoi nourrir de la rancoeur quant à l'attitude Jorge Lorenzo, sommé à plusieurs reprises par son équipe de laisser passer Andrea Dovizioso ? Pas du tout selon Dovi, qui refuse d'entrer dans la polémique ou de s'en servir comme prétexte. Au contraire, de manière très honnête et noble, l'italien assure que suivre le majorquin lui a été salutaire pour se maintenir dans le deuxième groupe. 

"Oui, Jorge aurait pu me faire passer et il ne l'a pas fait, mais je ne le vois pas comme quelque chose qui a conditionné mon résultat. Malheureusement !", avoue avec franchise Andrea Dovizioso. "J'aimerais pouvoir dire le contraire, mais je n'avais rien de plus que ce qu'on a montré. Au final, j'ai eu 24 tours pour faire quelque chose mais je n'avais pas la vitesse".

"Peut-être que j'aurais pu être un peu plus rapide en début de course, car j'étais plus à l'aise que Jorge dans certains secteurs. Mais c'était peu de chose comparé à combien j'ai réussi à rester régulier jusqu'à mon erreur. De l'extérieur on a du mal à voir ça, à quel point un pilote est à la limite, combien de fois il perd l'avant... S'en rendre compte  n'est pas évident, mais pourtant j'étais à la limite". Parole de vice-champion du monde MotoGP 2017 !

Classement général du championnat du monde MotoGP 2017

  1. Marc MARQUEZ Honda SPA (298 points)
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati ITA (261 points)
  3. Maverick VIÑALES Yamaha SPA (230 points)
  4. Dani PEDROSA Honda SPA (210 points)
  5. Valentino ROSSI Yamaha ITA (208 points)
  6. Johann ZARCO Yamaha FRA (174 points)
  7. Jorge LORENZO Ducati SPA (137 points)
  8. Danilo PETRUCCI Ducati ITA (124 points)
  9. Cal CRUTCHLOW Honda GBR (112 points)
  10. Jonas FOLGER Yamaha GER (84 points)
  11. Jack MILLER Honda AUS (82 points)
  12. Alvaro BAUTISTA Ducati SPA (75 points)
  13. Andrea IANNONE Suzuki ITA (70 points)
  14. Scott REDDING Ducati GBR (64 points)
  15. Aleix ESPARGARO Aprilia SPA (62 points)
  16. Alex RINS Suzuki SPA (59 points)
  17. Pol ESPARGARO KTM SPA (55 points)
  18. Loris BAZ Ducati FRA (45 points)
  19. Tito RABAT Honda SPA (35 points)
  20. Karel ABRAHAM Ducati CZE (32 points)
  21. Bradley SMITH KTM GBR (29 points)
  22. Hector BARBERA Ducati SPA (28 points)
  23. Michele PIRRO Ducati ITA (25 points)
  24. Mika KALLIO KTM FIN (11 points)
  25. Sam LOWES Aprilia GBR (5 points)
  26. Katsuyuki NAKASUGA Yamaha JPN (4 points)
  27. Sylvain GUINTOLI Suzuki FRA (1 point)
  28. Michael VAN DER MARK Yamaha NED
  29. Takuya TSUDA Suzuki JPN
  30. Hiroshi AOYAMA Honda JPN
  31. Broc PARKES Yamaha AUS

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Dakar moto 2018 : ancré en Amérique du Sud, faute de retour possible en Afrique...

Le Dakar célébrera sa 40ème édition du 6 au 20 janvier 2018 avec un parcours de 9000 km dont 4500 de spéciales chronométrées sur les pistes d'Amérique du Sud, où le "Roi des rallyes-raid" aura lieu pour la dixième fois faute de pouvoir retourner en Afrique. Explications, parcours et enjeux.
Loris Baz se classe deuxième des essais Superbike à Jerez

Quatrième temps de la première journée de tests Superbike à Jerez sur sa nouvelle BMW Althea, Loris Baz s'est emparé du deuxième chrono le deuxième jour à 7 dixièmes de Tom Sykes et termine troisième en temps cumulé. Tour du circuit avec Loris en caméra embarquée !
Nouvelle Norton Commando 961 California 2018

Norton déradicalise sa splendide Commando 961 avec une nouvelle déclinaison à guidon relevé nommée California. Présentation.
Valentino Rossi a peur d'arrêter le MotoGP...

Valentino Rossi attaquera en 2018, à 39 ans, sa 23ème saison en Grands Prix moto au guidon de la Yamaha M1 officielle... Et ensuite ? Envisage-t-il de continuer à courir après 40 ans ? L'italien n'écarte pas cette éventualité, car l'idée de raccrocher les gants le terrifie... Explications.
Kawasaki dévoile trois préparations de sa future moto néo-rétro Z900RS

La nouvelle moto néo-rétro Kawasaki n'est pas encore sortie, tout juste présentée même, que le constructeur propose déjà des variantes ! Trois ateliers japonais ont reçu la Z900RS en avant-première afin de les personnaliser : voici leurs créations. Découverte.
Pneus motos : les nouveautés 2018 Bridgestone, Dunlop, Pirelli et Michelin

Les constructeurs de motos et scooters n'étaient pas les seuls à exposer leurs nouveautés à l'EICMA de Milan (Italie) : les fabricants de pneus ont aussi profité du plus important salon du deux et trois-roues pour présenter leurs nouvelles gommes 2018. Tour d'horizon des nouveautés 2018 de Bridgestone, Dunlop, Pirelli et Michelin.
Les Honda NC750S, NC750X et Integra 2018 sont accessibles aux permis moto A2

Honda étend l'accès aux permis moto A2 de toute sa gamme NC750 2018 : le trail NC750X, le roadster NC750S et le scooter Integra. Une augmentation du régime moteur et un antipatinage réglable font aussi leur apparition.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.