• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2009 - DONINGTON
Paris, le 27 juillet 2009

GP de Grande-Bretagne : Dovizioso signe sa première victoire en MotoGP !

GP de Grande-Bretagne : Dovizioso signe sa première victoire en MotoGP !

Donington a de nouveau invité la météo anglaise à venir jouer les trouble-fête... Tour à tour, les têtes d'affiche du MotoGP en ont fait les frais, offrant ainsi sa première victoire à Dovizioso et un splendide podium à Randy de Puniet ! Compte rendu.

Imprimer

Pas de répit pour la der de Donington !

Casse-tête en termes de mises au point en raison de ses deux parties distinctes, régulièrement perturbé par le calamiteux climat anglais, le circuit de Donington Park ne figure pas parmi les destinations favorites du plateau MotoGP... Ce n'est pourtant pas sans émotion - voire un certain recueillement - que les habitués du Continental Circus ont pris possession des 4,023 km du circuit British cette semaine...

Pas de répit pour la der de Donington !

Remplacé par le circuit de Silverstone pour la saison prochaine, le tracé des Midlands (construit en 1931 et modifié en 1985) n'a pas rendu les armes sans offrir son dernier lot de difficultés et de rebondissements : la séance du vendredi se tient sur piste mouillée, tandis que samedi les qualifs se disputent sur un bitume sec... avant que la pluie ne refasse son retour le dimanche de la course ! Difficile, dans ces conditions, d'adapter sa machine aux spécificités du circuit, de choisir les bons pneumatiques, les bons réglages électroniques et la bonne stratégie de course...

Pole man et grand favori de ce Grand Prix qu'il adore, Valentino Rossi a d'ailleurs beau y mettre toute sa maestria et le talent de son équipe, Donington ne lui accordera pas la faveur de remporter son ultime représentation...

Pas de répit pour la der de Donington !

Le compteur de l'actuel leader du championnat restera donc bloqué à cinq victoires en catégorie reine sur le tracé anglais. Les spectateurs des dernières courses - et nos lecteurs émérites - miseront alors sans doute sur Jorge Lorenzo ou Casey Stoner pour la gagne... mais devront constater que le premier n'a pas terminé la course et que le second finira à deux tours (!) des leaders suite à un désastreux choix pneumatique...

Brillant aux essais et menaçant lors des qualifications, Dani Pedrosa et sa Honda RCV212 apparaissent alors logiquement comme les derniers à être en mesure de venir à bout des subtilités d'une piste rendue ultra piégeuse par de pernicieuses ondées. Las ! Le petit Asimo du HRC se contentera de limiter les dégâts en course, incroyablement dominé par trois "surfeurs du bitume" que personne n'attendait à pareille fête...

Devant un Prince Harry médusé par la tournure du dernier Grand Prix se disputant sur cette partie de son (futur) royaume, Donington a déjoué tous les pronostics, mettant successivement en échec les pilotes les plus capés du championnat pour finalement accorder sa clémence aux trois héros de cette course haletante : son vainqueur Andrea Dovizioso, auteur de son premier succès en MotoGP, le vieux briscard Colin Edwards et surtout notre Randy de Puniet national, brillant troisième malgré des conditions dantesques... Compte rendu !

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Quel drôle de grand prix : entre les Ducat'Boys qui décident de partir en pneus pluie (qu'est ce qu'ils nous ont fait rire : sacrés farceurs !), Lorenzo qui part jardiner en plein grand prix (C'était "Lorenzo's potager" à Donington mais il a pas planté de drapeau il a juste planté la moto !), Sa Sainteté qui roule vers la victoire mais qui décide soudainement de nous faire une figure de smurf sur la jambe gauche avant de repartir avec une Yam en kit pour finalement finir 5ème en humiliant Toseland pour son GP National (aucune pitié, il lui prend la 5ème place dans le dernier virage : les boules !), Randy qui, avant le départ, redescendait de Notre-Dame-Des-Podiums en faisant l'avion avec un cierge planté dans le fondement pour réacteur ce qui lui a permis de nous faire une course splendide à Donington,...Bref que du bonheur ! Mention spéciale du jury à Casey et Nicky ! Le duo comique du motogp. C'était Shirley et Dino à Donington. Eric et Ramzi font de la moto. J'achète le DVD dès qu'il sort ! C'était quand même beau de les voir se faire prendre un tour par tout le monde ! Puis un deuxième...le troisième, le troisième, le troisième ! ben non, quand même pas : les meilleures choses ont une fin ! Nicky a quand même le culot après la course de nous soutenir que ce n'était pas une erreur c'était juste un mauvais choix ! Mouais : la prochaine fois il roulera en babigro et il nous fera croire que ce n'était pas une erreur c'est parce qu'il fait froid ! Et pauvre Stoner : c'était fois ci la couche est pleine ! C'est vrai que la Pampers à réservoir de 7 litres devait déborder sur ce coup là. Et il nous explique, sans rire (un peu quand même), qu'il est parti en pneus pluie parce qu'il a été super fort sous la pluie pendant le warm up... Euh...pas tout compris là...alors si j'suis super fort en ski j'peux aller nager avec des après skis et des batons ? Faut quand même rappeler à Casey que la météo qui compte c'est celle du jour de la course...pas celle de la semaine dernière...ouh-ouh Casey ! Y a quelqu'un là-dedans...J'crois que ses mystérieux problèmes gastriques (nous on appelle ça "se ch..er dessus de trouille" eux ils appellent ça de l'anémie...)lui ont atteint le cerveau ! Gaffe quand il éternue quand même! M'enfin pas de problèmes pour Ducati, avec ces deux-là, ils tiennent deux grands champions. Vivement Brno où Casey va demander à partir avec des freins à tambour parce que "ça marchait du tonnerre sur son BMX quand il pédalait derrière les kangourous", où Nicky va repartir en pneus pluie s'il fait beau et en slick s'il pleut mais avec des roues de rechange autour du cou parce que "ça vaut le coup de prendre le risque : on sait jamais...", où Lorenzo partira avec un tablier de jardinier, des bottes en caoutchouc, des gants de protection et des plants de salade "comme ça l'année prochaine à la même course si je me bourre j'ai de quoi faire un casse croûte" et où Rossi va encore nous faire son ingénue comme après les qualifs : "Je comprends pas comment j'ai fait la pôle, nous étions très lents aujourd'hui (première couche)" et après la course "Oui, c'est décevant mais l'important c'est qu'aujourd'hui j'ai roulé plus vite que tout le monde (deuxième couche : je vous l'emballe ?)... C'est de l'humour : je les aime tous !

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !