07/13 République tchèque - Brno - Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Brno : première course
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CZECHWORLDSBK 1
Paris, le 11 juin 2018

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Brno : première course

Déclarations des pilotes WSBK 2018 à Brno : première course

La septième épreuve du WorldSBK 2018 s'est disputée ce week-end à Brno (République tchèque). Afin de compléter nos comptes rendus en quasi-direct, Moto-Net.Com vous traduit les principales réactions des pilotes Superbike à l'issue des courses tchèques. Voici celles de la première manche... Do you speak french ?

Imprimer

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu suivre samedi et dimanche, en quasi direct, le déroulement des courses du World Superbike et Supersport 2018 sur le circuit de Brno. Pour les retardataires :

Ci-dessous les déclarations des pilotes qui se sont illustrés samedi durant la première manche Superbike. Honneur au vainqueur !

Jonathan Rea (Kawasaki n°1), 1er

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Je suis vraiment heureux. Bien sûr, il est difficile de devenir super euphorique, de commencer à fêter ça - même si cela vaut la peine de célébrer le fait d'être le pilote le plus victorieux de l'histoire de WorldSBK-, mais nous avons une autre course à disputer demain. Je me sens vraiment chanceux d'avoir cette opportunité, de piloter une moto géniale et d'être ici tous les week-ends. Gagner la 60ème course de cette façon, en dominant, était vraiment bon. Je pouvais me caler sur mon "pit-board" à certains moments, ce qui était également agréable. C'était un effort intense pour l'équipe, surtout d'être venu ici pour les tests, entre Assen et Imola, car le calendreir était très serré. Cela a rendu la journée d'hier (vendredi, jour des essais, NDLR) moins stressante parce que les conditions n'étaient bonnes pour personne. Nous n'étions pas trop inquiets car nous avions passé deux journées entières à Brno, nous avions évalué toutes les configurations. Nous sommes partis de là".

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

À propos de son record de victoires en WSBK : 60, contre 59 pour Fogarty...

"C'est quand j'ai franchi la ligne d'arrivée aujourd'hui que j'ai commencé à réaliser que j'avais obtenu ces 60 victoires. Je n'y avais pas pensé pendant la course. C'est super sympa et je n'arrive pas à y croire, honnêtement. Nous avons accompli un grand chemin et je suis vraiment fier de toutes ces victoires, et elles sont tous spéciales à leur manière. Un grand merci à tous ceux qui m'ont aidé - et tout particulièrement à l'équipe Kawasaki Racing Team de m'avoir offert cette opportunité. La moto est géniale et j'aime la piloter. C'est bon de gagner la 60ème course là où j'ai remporté ma première course WorldSSP. J'ai aussi appelé mon chien Brno ! C'est un endroit et un nom très spécial pour moi. C'est un vrai circuit de pilotes et l'une des victoires dont je suis le plus fier était ici, contre Max Biaggi. C'est la piste parfaite pour Biaggi, une vraie piste fluide où vous vous lancez à pleine vitesse dans les virages. Des différences subtiles sur cette piste creusent de grands écarts : le lâcher le frein, la manière de couper les gaz, il faut essayer d'être plus fluide. Carl Fogarty est une légende et il reste le GOAT ("Greastest Of All Time", le meilleur de tous les temps, NDLR) jusqu'à ce que nous remportions ce quatrième titre, espérons-le. C'est mon grand objectif, essayer de gagner quatre championnats. C'est ce qu'a fait Carl et c'est le meilleur. Mais être dès maintenant le pilote le plus victorieux est quelque chose dont je suis vraiment fier".

Marco Melandri (Ducati n°33), 2ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Après un épreuve difficile (à Dnington Park où les Panigale sont resté en retrait tout le week-end, NDLR), nous avons réussi à être de nouveau compétitifs. C'est toujours agréable d'être sur le podium, mais les conditions de piste étaient vraiment difficiles aujourd'hui. Nous avons manqué d'adhérence et la moto sous-virait. Au premier départ, nous étions juste derrière Rea qui a fait quelques erreurs, mais à la reprise, j'ai su que ce serait plus difficile parce que les températures avaient encore augmenté. Nous pouvons cependant être heureux parce que nous avons très bien géré une situation difficile. Nous avons résolu la plupart de nos problèmes, même si nous devons encore nous améliorer. Demain, il sera crucial de bien partir de la troisième ligne et d'être rapide tôt. Dans ces conditions, on peut tout attendre".

Tom Sykes (Kawasaki n°66), 3ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Les interruptions et départs (trois en tout, NDLR !) n'étaient pas idéaux aujourd'hui et nous avons dû faire attention de ne pas cramer l'embrayage. La procédure de départ a été un peu brouillon, mais nous avons fini par nous élancer dans de bonnes conditions et nous avons tiré le meilleur parti de notre situation. J'ai d'abord essayé de partir avec Jonathan, mais je n'arrivais pas à suivre dans les virages. L'avant était en sous-virage et dans ces conditions chaudes, il semble que tout le monde luttait. Je ne pouvais m'appuyer sur mon train avant dans les virages n°1 et 4, et j'ai eu beaucoup d'alertes pendant dans cette course. Mais nous avons pu nous fier à la suspension Showa et nous avons décroché une troisième place. Ce n'est pas un scénario parfait mais c'est bien mieux que d'autres gars. Nous devons donc être satisfaits".

Michael van der Mark (Yamaha n°60), 4ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Nous avons fait une bonne Superpole, j'étais content de mon tour et de mon pneu de qualification : la sixième place n'était pas un mauvais endroit pour commencer. Après le premier départ, je me dirigeais vers les avant-postes, mais nous avons eu un drapeau rouge. C'était une chance car nous avions eu quelques problèmes avec l'arrière. Pour le deuxième départ, j'ai changé quelques trucs sur la moto et je me suis senti assez fort. Je remontais, mais après quelques tours j'ai commencé à me battre avec mon train avant, et la situation n'a fait qu'empirer. J'ai réussi à combler l'écart sur Alex et à le dépasser, terminant ainsi quatrième. Il est certain toutefois que nous devons régler les problèmes de l'avant pour être en mesure de nous battre pour le podium demain".

Alex Lowes (Yamaha n°22), 5ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"En fin de compte, je suis déçu de la cinquième place car j'avais l'impression d'avoir un meilleur rythme ce week-end. En course, la température a augmenté sur la piste et je pense que tout le monde a été surpris : les temps au tour ont été assez lents. J'ai fait du mieux que j'ai pu et nous avons récolté beaucoup d'informations. Je suis déçu pour l'instant, mais je vais chercher à m'améliorer pour demain !"

Eugene Laverty (Aprilia n°50), 6ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Cette journée est une bonne surprise pour nous après des essais libres difficiles hier. Ce matin, bnous avons été forts et les qualifications se sont très bien déroulées. En Superpole, je devenais de plus en plus bon, et la cinquième place était un bon résultat. L'interruption de la course par drapeau rouge nous a aidé car j'avais du mal avec le réservoir plein. Les réglages n'étaient tout à fait bon au début, mais après quelques bonnes modifications sur l'avant de la moto, j'ai pu attaquer beaucoup plus. Demain nous espérons un résultat encore meilleur, nous savons ce dont nous avons besoin avec le plein maintenant, et le départ de la troisième place nous donne une bonne chance de marquer de gros points en seconde manche".

Lorenzo Savadori (Aprilia n°32), 7ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"La journée ne s'est pas si mal passée. J'ai eu un petit problème au départ avec l'embrayage, et ça a été vraiment dur de partir une troisième fois. J'y ai perdu quelques places et j'ai dû attaquer pour creuser un écart, mais la moto avait un assez bon rythme. J'ai lutté avec le train avant pendant une partie de la course alors que j'ai choisi un pneu différent de la plupart des autres pilotes : c'est donc un point sur lequel nous pouvons travailler demain. J'ai bien aimé me battre avec Davies pendant quelques tours, et j'ai pu le dépasser vers la fin pour la septième place, ce qui nous donne encore plus de points. Je veux trouver plus de sensations sur l'avant pour la seconde course et attaquer beaucoup plus. La moto se comporte mieux avec le plein d'essence maintenant et le pneu plus gros fonctionne bien pour moi, donc j'espère qu'en partant de la quatrième place sur la grille de départ, nous pourrons réaliser une autre course solide".

Chaz Davies (Ducati n°7), 8ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"C'était une course difficile. Je me sentais bien au début, mais à mesure que les températures sont montées, l'adhérence a disparu très rapidement, après quelques tours seulement. À mi-course, le grip arrière était très faible, j'ai alors dû prendre plus de risques et j'ai lutté aussi avec l'avant. J'ai fait tout ce que j'ai pu pour rejoindre la ligne d'arrivée à une place décente. Nous devons examiner ces problèmes plus en profondeur pour en déterminer les causes et savoir comment les améliorer, parce que je sais de quoi nous serons capables une fois le "feeling" retrouvé".

Leon Camier (Honda n°2), 9ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Je suis satisfait du déroulement de la journée car j'ai eu l'impression que nous avons tiré le meilleur de notre matériel actuel pour ce circuit. Surtout que nous n'étions pas aux tests ici, ce qui signifie que nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour trouver le bon réglage. Nous étions assez forts dans certaines portions en course, nous avons juste besoin de travailler sur quelques points faibles pour me permettre d'attaquer davantage demain. En ce qui concerne mes blessures, cette course a été beaucoup plus facile que Donington, la douleur est tout à fait gérable et n'est un problème que lorsque j'essaie de dépasser d'autres coureurs. Nous allons essayer d'apporter des modifications à la géométrie de la Fireblade ce soir pour voir si nous pouvons progresser demain et tenter à nouveau d'entrer dans le Top 6".

Loris Baz (BMW n°76), chute et 18ème

#CzechWorldSBK - Déclarations des pilotes World Superbike 2018 à Brno

"Je vais bien, je suis simplement déçu. J'ai donné tout ce que je pouvais. Nous avons essayé de nombreuses configurations aujourd'hui, mais nous souffrons toujours de dribble et de chatter. Même avec le pneu de qualifications, je manque de grip. Le moteur qui est un peu agressif, l'électronique que nous devons encore développer, et le grip compliquent la situation. J'ai tout de même réussi à signer le huitième temps des qualifications, ce qui est plutôt positif. J'ai réalisé un bon premier départ. Je me sentais à l'aise derrière Lorenzo Savadori avant de rencontrer quelques difficultés au troisième tour. Après quoi la course a été interrompue sur drapeau rouge. Nous en avons profité pour changer quelques réglages et chausser un pneu neuf. Malheureusement, mon feeling n'était plus le même. Toprak Razgatlioglu m'a vite doublé. Alors que j'avais de moins en moins de grip, j'ai dû compenser en sollicitant le train avant pour le suivre. J'ai joué avec les cartographies de la moto pour tenter d'être plus rapide, mais j'ai perdu l'avant en rentrant un peu fort sur une bosse. C'est ma première erreur de l'année en course et, avec tout ce que je donne à chaque épreuve, ce sont des choses qui arrivent. Je suis plus déçu des difficultés que nous rencontrons que de la chute en elle-même. Nous essaierons de trouver quelques solutions d'ici dimanche pour résoudre certains de nos problèmes liés au grip. C'est frustrant, mais comme d'habitude nous ferons de notre mieux".

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 11 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 91 commentaires
GP d'Autriche - Lorenzo (1er) : ''Je perpétue la tradition !''

Lorenzo a assuré à son (futur-ex !) employeur une troisième victoire consécutive sur le tracé du Red Bull Ring. Comme Dovizioso l'an passé, le n°99 espagnol a du se battre jusqu'au bout face à un Marc Marquez en aussi bonne forme que sa Honda. Ay caramba !
Analyses 5 commentaires
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.