• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Albi (81), le 3 octobre 2014

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Après toutes les péripéties intervenues depuis le départ de Saverne, on aurait pu s'attendre à ce que le rythme se calme, tant il a été intense... Mais même si le pilote Yamaha Racing Denis Bouan, caracole en tête comme d'habitude, ça bouscule sévère derrière !

Imprimer

Après toutes les péripéties intervenues depuis le départ de Saverne, on aurait pu s'attendre à ce que le rythme se calme, tant il a été intense... Mais même si le pilote Yamaha Racing Denis Bouan, caracole en tête comme d'habitude, ça bouscule sévère derrière !

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

L'étape de ce cinquième jour s'est déroulée sous un soleil omniprésent, mais le tracé du rallye ne change pas de style pour autant avec du technique, de la navigation et des spéciales superbes : une édition exceptionnelle que celle de ce dernier Dark Dog Moto Tour !

Ce matin, même schéma qu'hier : une courte liaison (12 km) nous mène à la première spéciale (La Gare), puis 4h31 de navigation au road book pour atteindre la deuxième spéciale (Marsal), 248 km plus loin.

Dans la première spéciale, Denis Bouan ne fait pas de quartier au guidon de sa Yamaha R6 Yamaha Racing n°1 et s'impose en 1'11,03 devant la Triumph 675 Daytona Central Team de Sébastien Lagut (1'12,86) et l'Aprilia 1000 Tuono Jourdan Motos de Laurent Filleton (1'13,68).

La liaison qui suit n'est pas de tout repos : il faut être vigilant au niveau de la navigation et le road book n'est pas toujours simple à suivre... Attention à ne pas louper une case ! En outre, il a été signalé au briefing d'hier soir qu'il n'y avait pas de station-service durant ce tronçon. Les assistances doivent donc s'organiser pour ravitailler leur(s) pilotes(s), et dans le cas contraire il faut se débrouiller en route pour profiter de l'assistance d'un autre concurrent ou sortir du parcours pour trouver de quoi ravitailler... Pas toujours évident non plus !

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Le temps de liaison est large et permet de disposer d'une petite demi-heure disponible en roulant à une moyenne horaire de 60 km/h, ce qui n'est toutefois pas toujours facile en raison de la qualité des routes empruntées !

La fatigue n'aidant pas à rouler non-stop, la marge s'amoindrit très vite en fonction des pauses que l'on s'accorde... Et pas question de rouler à bloc quelques kilomètres pour rattraper du temps : les Peloton de sécurité routière (PSR) veillent au grain ! Mais c'est faisable... et nous voici à la deuxième spéciale du jour !

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

A Marsal, Laurent Filleton résiste à la suprématie de Denis Bouan et place son Aprilia 1000 Tuono en première position en 1'52,18. Julien Toniutti, ultra motivé au guidon de sa Yamaha MT-09 du Team 2B/Delétang Yamaha Racing pour rattraper son retard dû à sa chute d'hier, affiche ici le deuxième temps en 1'52,63, près de 5 dixièmes de secondes devant la R6 de Denis Bouan.

Comme depuis quelques étapes, une courte liaison nous mène ensuite à la ville d'arrivée (Albi) pour 45 mn d'assistance.

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Le temps de se reconditionner un peu, de refaire les pleins, de reprendre des forces... et ça repart pour un dernier passage dans la spéciale de Marsal.

Denis Bouan reprend le dessus et s'octroie à nouveau le meilleur temps en effectuant un chrono près de 4 secondes plus rapide que lors de son premier passage : 1'49,99 ! Laurent Filleton n'améliore son temps que de 8 centièmes et se contente du troisième temps, le deuxième chrono revenant à Julien Toniutti qui continue sa remontée au classement (1'50,85)...

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Derrière, du côté des catégories, la bataille fait rage tout autant que pour le scratch. Si la catégorie Classique est outrageusement dominée par Eric Fortin du Mondial Team Sport aux commandes de sa BMW 80GS aux couleurs MNC, c'est la baston en Maxiscooter entre les Yamaha TMax 530 de Frédéric Ber (Team 202) et Stéphane Aloisi (Aloisi 2 Roues) et le Honda Integra de Mathieu Bruneau.

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

En Side-car, l'équipage Boudier/Marty sur Voxan VX10 Choda renforce son avance sur l'attelage Ducati 1198 Hyperside Choda de Cheylan/Szendroi.

Au classement de cette cinquième étape, Denis Bouan (Yamaha R6 Yamaha Racing) est en tête suivi de Laurent Filleton (Aprilia 1000 Tuono Jourdan Motos) et Julien Toniutti (Yamaha MT-09 team 2B/Delétang Yamaha Racing).

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

A Albi, bien que le circuit soit fermé, la caravane du rallye est quand même installée sur le site. Les assistances reconditionnent les machines, certaines ayant plus de boulot que les autres... Bon courage à Emmanuel Arnould du Voxan Club de France qui doit remplacer sa boîte de vitesse, cassée lors de la première spéciale...

Les élèves du Lycée Pierre Mendes France s'affairent eux sur les machines des concurrents Solos et des "sans abri de l'assistance"...

Dark Dog Moto Tour - Etape 5 : tout est encore possible !

Au général provisoire, Denis Bouan est toujours en tête de ce dernier Dark Dog Moto Tour mais les écarts des poursuivants ne sont pas démesurés et tout reste possible : Laurent Filleton n'est qu'a 14,23 secondes et avec encore trois étapes à disputer, tout peut arriver !

Aujourd'hui, direction le pôle mécanique d'Alès (30) pour une étape de 337 km avec une base chrono et deux passages sur la spéciale mixte piste rallye/circuit de vitesse. Rendez-vous dès demain matin pour la suite des événements : restez connectés !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

 

  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Les forces de l'ordre dégainent 1000 radars de poche

Le radar laser TruSpeed SE pèse 410 g, tient dans la poche d'un blouson et peut très précisément mesurer la vitesse à 610 mètres de distance... La France, toujours à la pointe de la sécurité "rentière", en a commandé 1000 exemplaires à son fabricant américain, Laser Technology.
[Vidéo] MV Agusta et ses dirigeants voient grand... dans la cour des petits

Les dirigeants italiens - et russes, désormais ! - de MV Agusta viennent d'achever leur vaste plan de restructuration. D'après eux, la firme de Varese, petite par la taille mais grande par le talent et les ambitions, s'éloigne des turbulences et doit redécoller. Vidéo.
Dominique Méliand compte faire son retour aux 24H Motos du Mans

Tenu éloigné des paddocks du championnat du monde d'endurance pour de graves problèmes de santé, l'emblématique team manager du SERT compte bien faire son retour dès les prochaines 24H Motos, les 21 et 22 avril 2018 au Mans !
Valentino Rossi a peur d'arrêter le MotoGP...

Valentino Rossi attaquera en 2018, à 39 ans, sa 23ème saison en Grands Prix moto au guidon de la Yamaha M1 officielle... Et ensuite ? Envisage-t-il de continuer à courir après 40 ans ? L'italien n'écarte pas cette éventualité, car l'idée de raccrocher les gants le terrifie... Explications.
Loris Baz se classe deuxième des essais Superbike à Jerez

Quatrième temps de la première journée de tests Superbike à Jerez sur sa nouvelle BMW Althea, Loris Baz s'est emparé du deuxième chrono le deuxième jour à 7 dixièmes de Tom Sykes et termine troisième en temps cumulé. Tour du circuit avec Loris en caméra embarquée !
L'Aprilia RSV4 Factory Works 2018 se sent pousser des ailes !

Après Kawasaki et sa H2R, Aprilia est le deuxième constructeur moto à installer des ailerons dérivés du MotoGP sur son hypersportive. Ces appendices aérodynamiques font partie du programme Factory Works, qui consiste à proposer des kits racing sur la RSV4 pour un usage uniquement sur circuit. Présentation.
Tout ce qu'il faut savoir sur les nouvelles Moto Tour Séries 2018

Comme prévu, le Moto Tour a vécu en octobre sa dernière édition sous cette forme. L'organisateur compte désormais sur les "Moto Tour Séries" pour relancer l'intérêt de cette épreuve auprès des pilotes moto amateurs ou professionnels, avec une première course en Tunisie et une deuxième en France. Explications.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.