• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2014
Paris, le 19 janvier 2015

Clément Villet (MBK) : Evolis 125 et Tryptik ont atteint leurs objectifs

Clément Villet (MBK) : Evolis 125 et Tryptik ont atteint leurs objectifs

Avec 2662 immatriculations, MBK effectue un bond de +44% sur le marché moto français. Clément Villet, directeur commercial et marketing MBK, établit pour Moto-Net.Com le bilan 2014 de la marque française et nous dévoile ses objectifs 2015. Interview.

Imprimer

Moto-Net.Com : Que vous inspire l'évolution générale du marché français du motocycle en 2014 ?
Clément Villet, directeur commercial et marketing MBK :
Cela faisait bien longtemps que le marché n'avait pas fini en positif, tant en 125 cc qu'en cylindrées supérieures et nous ne pouvons que nous en réjouir ! Après plusieurs années de baisse, il nous reste à espérer que 2014 soit l'année du réel redémarrage de nos marchés. On retiendra également que ce rebond a été davantage porté par l'introduction de nouveaux modèles en phase avec la demande que par une guerre des prix (lire notre Bilan annuel 2014, NDLR).

MNC : Quel bilan dressez-vous pour votre marque en 125 et en gros cubes ?
C. V. :
Le bilan 2014 est globalement satisfaisant pour MBK puisque la marque a vu ses parts de marché progresser sur l'ensemble des segments sur lesquels elle est présente. Outre une part de marché en légère progression en scooter 50 cc qui reste encore notre marché principal, nos volumes ont significativement augmenté en scooters MTL et MTT1. Nos immatriculations de scooters 125 (MTL) ont progressé de plus de 40% passant de 1727 immatriculations en 2013 à 2431 immatriculations en 2014. Notre part de marché scooter 125 a ainsi grimpé de 5,3 % à 7,4%. En ce qui concerne les scooters supérieurs à 125 cc, nos ventes ont été quasiment multipliées par deux grâce à l'élargissement de notre gamme (228 immatriculations MTT1 en 2014).

MNC : Quels modèles ont particulièrement bien fonctionné cette année ?
C. V. :
L'Evolis 125 a parfaitement rempli sa mission et a succédé au Skycruiser avec brio. Les qualités dynamiques et esthétiques de notre best-seller ont su séduire de nombreux nouveaux clients. Il est certain que le travail effectué sur l'image de notre marque commence à porter ses fruits et que nos clients et prospects redécouvrent que MBK n'est pas uniquement une marque qui propose des 50 cc à des adolescents.

MNC : Quels sont ceux qui sont restés en retrait ? Pourquoi ?
C. V. :
Le Skyliner S n'a probablement pas réalisé les chiffres qu'un tel produit aurait mérité. Ce scooter urbain offre de belles qualités dynamiques, nous ferons donc très rapidement le nécessaire pour lui donner une seconde chance en le proposant à un prix repositionné.

"Nos clients et prospects redécouvrent que MBK n'est pas uniquement une marque qui propose des 50 cc à des adolescents"

MNC : Comment votre réseau de concessionnaires a-t-il évolué cette année ?
C. V. :
Notre réseau n'a pas subi de modifications majeures sur le plan quantitatif. Toutefois, l'évolution de nos ventes a eu naturellement tendance à renforcer les concessionnaires ayant compris l'importance de limiter leur dépendance au 50 cc. Particulièrement fidèle, loyal et impliqué, le réseau est l'une des forces majeures de notre marque. Nous mettons donc tout en oeuvre pour l'accompagner et l'aider à monter en gamme et en cylindrée, dès lors que le potentiel de leur marché local le permet.

MNC : Vos nouveautés 2014 ont-elles atteint leurs objectifs commerciaux ?
C. V. :
Dans l'ensemble, oui ! Hormis le Skyliner S et dans une moindre mesure l'Evolis 400 dont les chiffres sont restés inférieurs à nos attentes, nos nouveautés Evolis 125 et Tryptik ont atteint les objectifs ambitieux que nous nous étions fixés.

MNC : Quelle a été la bonne surprise de votre année 2014 ? Et la moins bonne ?
C. V. :
La bonne surprise reste l'accueil très positif qui a été réservé à notre Tryptik. Nous étions convaincus de la légitimité d'un tel produit dans notre gamme même si certains, plus dubitatifs, voulaient nous faire croire qu'un scooter trois-roues n'avait de légitimité que s'il était proposé dans des cylindrées comprises entre 300 et 500 cc. Yamaha et MBK sont en train de leur montrer le contraire. La moins bonne surprise, même si nous l'avions anticipée, reste la baisse du marché 50 cc qui recule cette année encore de -7,5%.

"Le marché 50 cc recule cette année encore de -7,5%"

MNC : Quel a été selon vous l'événement marquant de l'année 2014 dans le monde du deux-roues ?
C. V. :
Le retour en force de Yamaha est à nos yeux un élément majeur de cette année 2014. Cette belle performance contribue à renforcer le groupe auquel nous appartenons. Sans aucun doute, nous savons que MBK en récupérera donc indirectement les fruits.

MNC : Quelles sont vos bonnes résolutions pour l'année 2015 ?
C. V. :
Nous mettrons en 2015 la même énergie qu'en 2014 pour accompagner la mutation de notre marque et le renforcement de notre présence en 125 cc et plus. Toutefois, nous n'oublierons pas d'animer avec enthousiasme le marché du scooter 50 cc. A ce titre, je peux vous dire que nous lancerons au printemps une série limitée de notre emblématique Booster particulièrement en phase avec les attentes de nos jeunes clients les plus connectés !

MNC : Quels sont vos grands rendez-vous 2015 ?
C. V. :
Nous allons continuer à étoffer notre gamme 125 cette année encore. Au cours de l'été, nous introduirons ainsi un modèle pour lequel nous avons de belles ambitions. 2015 sera également l'année du renforcement de nos relations avec notre partenaire Cetelem : MBK Financement fera ainsi évoluer ses solutions de financement pour répondre à l'évolution de notre gamme. Ces offres seront proposées à partir de mars/avril.

MNC : Pour conclure, qu'a commandé MBK au Père Noël cette année ?
C. V. :
Notre voeu serait de voir le marché du scooter 50 cc enfin rebondir. Bien entendu parce qu'il s'agit du coeur de marché historique de MBK, mais aussi parce que nous sommes convaincus qu'en faisant découvrir le deux-roues à un jeune grâce au 50 cc, nous multiplions les chances de le voir un jour rouler sur des cylindrées supérieures.

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Réactions des pilotes MotoGP au renversant Grand Prix de Thaïlande 2022

Imaginez... Vous passez un week-end entier à régler méticuleusement votre moto sur le sec, tout en attendant fébrilement la pluie, mais cette garce n’apparaît que le dimanche après-midi ! En inondant la piste, l’eau a non seulement redistribué les cartes à Buriram, elle relance le championnat MotoGP avant Phillip Island, Sepang et Valence... Déclarations.
Nouvelle S1000RR 2023 : dans l’inspiration de la M1000RR et innovante

La BMW S1000RR 2023 évolue après sa révision complète de 2019 et profite des avancées de son aînée M1000RR : les ailettes, notamment, sont de sortie. Un peu plus puissante et toujours aussi légère, la Superbike BMW profite aussi d’assistances inédites contrôlant les glisses de l’arrière. Du jamais vu !
Brixton en quête de triomphe chez les gros cubes avec sa Cromwell 1200

125cc, 250, 500 et aujourd’hui 1200 : la cylindrée des motos Brixton ne cesse d’augmenter ! Avec sa charmante Cromwell 1200, la petite marque de l’importateur autrichien KSR compte faire une entrée remarquée chez les gros cubes aux lignes vintage, bien aidée par son prix ultra serré : 9999 euros. Présentation.
Nouveaux coloris pour les Honda CB1000R, CMX500 Rebel et Monkey en 2023 

Alors que de nombreux motards attendent le retour des Hornet et Transalp - aussi "fracassant" que celui de Marquez ? hum -, Honda temporise à nouveau en dévoilant de nouveaux coloris sur son maxiroadster CB1000R, son custom "mid-size" CMX500 Rebel et sur son mini Monkey.
Pratique 2 commentaires
Zéro Motorcycles veut court-circuiter les maxitrails avec sa DSR/X

Avec ses 137 km d’autonomie sur voie rapide et environ 3 heures nécessaires à la recharge, la DSR-X est loin d’être une grande voyageuse. Mais pour un usage quotidien, le maxitrail de Zero Motorcycles pourrait bien donner du fil - électrique ! - à retordre à ses rivaux thermiques. Présentation et vidéo.
Trail 4 commentaires
Bluroc (ex-Bullit) se jette à l’eau avec son inédite Tracker 125

C’est une grande première pour Bluroc : la petite marque belge de motos propose une 125 cc dont le monocylindre est refroidi par eau ! Avec ses 15 chevaux et une partie-cycle plus affûtée, la Tracker doit donc mettre à l’amende ses frangines Legend, Hero ou Spirit... et ses rivales ? Présentation.
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...