• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BALADE EN CORSE
Paris, le 17 novembre 2009

Balade sur le parcours du Moto Tour de Corse

Balade sur le parcours du Moto Tour de Corse

Malgré l’annulation du Moto Tour de Corse, l'organisateur Pierre-Jean Padovani, patron de MSO, a tenu à faire découvrir le parcours qu’il réservait aux pilotes engagés sur ce fabuleux rallye malheureusement avorté faute de combattants. Visite guidée !

Imprimer

Le championnat international des rallyes routiers (IRC) 2009 devait couronner ses lauréats sur l'Ile de Beauté mais faute de combattants (lire Moto-Net.Com du 25 octobre 2009 : IRC : le Tour de Corse moto 2009 est annulé !), pas de combat... si ce n’est que celui de MSO (Moto Sport Organisation) pour tenter de faire renaître le Tour de Corse, superbe rallye disparu !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Vendredi 13 : ambiance balade

Dès vendredi 13 novembre, aux date et heures prévues pour la course, une dizaine de courageux se sont retrouvés à Ajaccio pour prendre le départ de ce qui aurait dû être le premier Dark Dog Tour de Corse. Pierre-Jean Padovani, patron de MSO et organisateur de l'événement, est motivé : l’ambiance est conviviale, tout est en place pour partager malgré tout un bon coup de moto et même le soleil est au rendez vous.

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Et tant qu’à faire le parcours comme si la course avait lieu, autant la faire dans l'ordre : 427 km sont prévus aujourd’hui avec deux spéciales au programme.

La première liaison donne immédiatement le ton : des routes très techniques aux revêtements variés, souvent dégradés et parfois même inexistants... On voit tout de suite que ce ne sera pas du gâteau et qu'il sera difficile de tenir les 60 km/h de moyenne : cadence soutenue obligatoire, mais qu’est-ce que c’est beau !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Le tracé de la première spéciale s'avère technique : du rallye pour de vrai, où il faut se bouger pour claquer un temps ! Ca virole, ça secoue... Sur près de 5 km, les écarts de temps auraient certainement étés très importants entre les concurrents !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Puis le routier reprend son cours tortueux et c’est l'heure du repas (eh oui on n’est pas en course, le chrono ne tourne pas !). Petite pause chez Pierrot, tenancier d’une auberge de la Corse profonde à Quenza. Concept intéressant que cette course qui aujourd’hui n’en est pas une et nous permet de prendre le temps de savourer quelques trésors du terroir corse : il aurait vraiment été dommage de passer à coté d’une telle adresse !

Mais le temps n’étant pas une matière compressible - et le jambon ou la Polenta de Pierrot ayant vraiment un goût de reviens-y -, si l’on veut voir l’autre spéciale avant la nuit il va falloir raccourcir les méandres du tracé originel...

Pierre-Jean Padovani ne poursuit pas la balade : souffrant d’une entorse au genou gauche, il préfère passer les commandes à Paulo qui devient ainsi notre ouvreur.

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Notre nouveau guide connaît parfaitement le terrain et nous emmène à la deuxième spéciale du jour, sans manquer de nous faire recroiser le tracé d’origine avec des paysages tous plus magnifiques les uns que les autres.

La deuxième spéciale du jour est tout aussi technique que la première, mais avec un revêtement plutôt dégradé. Encore une fois, il aurait fallu se cracher dans les mains pour faire un chrono !

La nuit commence à tomber et les rallye-randonneurs fatiguent... La balade du jour se termine donc par un retour tranquille sur Ajaccio par la nationale. Demain, un gros morceau nous attend avec les étapes 2 et 3, à savoir un total de près de 560 km... Et vu ce qu’on a vécu aujourd’hui, grosse fatigue en perspective !

Samedi 14 : Le gros morceau !

Nous sommes aujourd'hui un peu plus d’une trentaine de motards à prendre le départ de l’étape. Mais vu la cadence donnée hier, qui bien que très soutenue pendant le roulage (ils roulent fort ces Corses !) est ralentie par les nombreux arrêts points de vue ou pauses diverses, il va falloir couper certains endroits pour couvrir le maximum du tracé.

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Parmi les présents on retrouve l'un des plus talentueux pilotes corses en la personne de Thomas Garcin, ici au guidon de la toute dernière Aprilia RSV4, venu profiter de la balade qu’il devait faire en mode course !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Dès 8h30, la caravane prend la route : direction Bastia en traçant presque au plus direct pour profiter d’une partie du tracé technique avant de s’échouer dans un bon restau sur le port.

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Cet après-midi on emprunte l'unique route qui fait le tour du Cap Corse, le parcours qui était prévu pour le rallye.

Sur le côté est, ça virole sévère sur un revêtement varié mais pas très net et assez défoncé par endroits... Et tant qu’à faire, on se fait la troisième spéciale du rallye qui était prévue : un régal !

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

On arrive à la pointe du Cap, où là encore un arrêt s’impose tant le paysage est contrasté entre les deux côtés. La route aussi d’ailleurs, car la bande bitumeuse de la côte ouest est nickel, propre, aux courbes parfaites... On se croirait sur un circuit !

Le soleil commence déjà à descendre sur l’horizon, la fatigue refait son apparition et les troupes s’amenuisent tandis que Paulo, infatigable et fidèle a son poste d’ouvreur, a bien l’intention de nous faire profiter de la spéciale de nuit vers Calvi !

Mais les quelques survivants demandent grâce et Paulo, la mort dans l’âme, écourte de nouveau écourter le programme après une nouvelle pause à Saint-Florent : retour vers Ajaccio après une traversée du désert des Agriates.

Dernière pause dans une auberge au bord de la nationale qui nous ramène à Ajaccio pour un bon repas à la Figatelle, puis nous rentrons au bercail peu après minuit... Les trois compères de la bande du Journal moto du Net - Moon, Stéph et moi-même - n’auront pas besoin de berceuse pour retrouver Morphée ce soir !

Dimanche 15 : parcours abrégé

Ce matin, l'option grasse matinée est retenue ! On a vu ce que nous voulions voir, pas la peine de pousser plus loin ce tour d’horizon. Mais aucun regret pour ce magnifique voyage insulaire : l’hospitalité des Corses, le parcours et la météo, tout incite à faire le déplacement.

Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément ! Sur le parcours du Moto Tour de Corse : la Corse passionnément !

Au total, on aura fait plus de 700 km des 1000 prévus sur le rallye... Autant dire que cette épreuve n’aurait pas été des plus faciles ! Les routes sont cassantes, exténuantes et les parcourir à 60 km/h de moyenne aurait été usant et sélectif. Ce qui colle tout à fait à l’esprit que voulait donner Pierre-Jean Padovani à son épreuve !

Convaincu qu’un rallye ne doit pas se gagner uniquement en spéciale, il veut organiser un Tour de Corse à la dure, où les plus réguliers et endurants auront leur chance. Soutenu par Véronique de Pereyras - la fille du regretté Antoine, créateur du Tour de Corse il y a plus de trente ans - et parfaitement encadré par l’équipe passionnée de MSO, Pierre-Jean avait été le dernier vainqueur du Tour de Corse Moto en 1987.

Un rallye vraiment exceptionnel qui doit absolument revivre ! Alors aucune hésitation à avoir : une telle course ne mérite que de faire le plein d’engagés !

Moto-Net.Com tient à remercier Pierre-Jean pour cette balade hors du commun, Valérie pour nous avoir encadré "non stop" depuis notre débarquement jusqu'à notre départ dimanche soir, Paulo pour avoir mené les troupes sans faillir jusqu’au bout du voyage, MSO pour leur dévouement et leur passion, sans oublier tous ceux qu’on n'est pas près d’oublier : Pierrot pour son jambon magique, Walter et Brigitte pour avoir hébergé nos machines dans leur jardin et nous avoir loué leur mobile home sur les hauteurs d'Ajaccio à un tarif plus que préférentiel, etc. Restez connectés : on reviendra !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...