• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DÉCLARATIONS
Paris, le 23 avril 2018

24H Motos 2018 : le débriefing d'après-course

24H Motos 2018 : le débriefing d'après-course

Grâce à la victoire de Josh Hook, Freddy Foray et Alan Techer sur la CBR1000RR n°5 FCC TSR Honda France hier au Mans, Honda s'empare de la tête du classement provisoire au championnat du monde d'endurance devant la Yamaha n°94 du GMT (10ème) et la Honda Endurance Racing n°111 (2ème). Débriefing d'après-course avec les déclarations des pilotes et des teams managers.

Imprimer

Un doublé Honda à l'arrivée des 24 Heures Motos : c'est ce qu'ont réalisé hier, pour la première fois depuis 1986 (!), les deux équipes du constructeur japonais à l'issue d'une course marquée par des conditions estivales et la valse des favoris !

Les lecteurs du Journal moto du Net - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de mémoire vive que les autres - se souviennent que la dernière victoire Honda aux 24H Motos remonte à 12 ans, lors de l'édition 2006 avec la CBR privée n°55 de National Motos.

Cette année, c'est bien une CBR officielle qui s'empare de la victoire grâce à la CBR 1000 RR n°5 du team japonais FCC TSR Honda France, suivie par sa consoeur du team Honda Endurance Racing aux mains de Grégory Leblanc, Sébastien Gimbert et Erwan Nigon.

Petite précision d'importance : la Fireblade victorieuse est un millésime 2016, le manager du FCC TSR, Masakazu Fuji, ayant préféré écarter le nouveau modèle pour des raisons de mise au point à peaufiner sur un plan électronique. La n°111 qui la suit, en revanche, est un bien une CBR 2018, preuve du potentiel de la dernière-née !

Honda n°5 FCC TSR Honda France (1er au Mans, 1er au championnat)

Josh Hook : "Cette victoire est définitivement un bon début cette année en  championnat d'endurance. Toute la course a été superbe et j'ai adoré rouler avec mes coéquipiers, que je remercie pour cette belle aventure. Ce trophée est un prix fantastique".

Honda n°5 FCC TSR Honda France (1er au Mans, 1er au championnat)

Alan Techer : "Cette course fut une expérience inouïe ! Pour ma deuxième course de 24 heures ici au Mans, nous obtenons déjà la victoire. Je n'ai pas encore réalisé, c'est juste incroyable. Nos pneus Bridgestone ont su s'adapter parfaitement à toutes les conditions. Je viens de vivre un week-end parfait".

Freddy Foray : "Déjà au Bol d'Or nous nous battions pour la victoire (6ème à l'arrivée, NDLR), mais j'ai tout de même gardé un bon sentiment et je sentais bien que l'on pouvait gagner une course de 24 heures. Je ne pensais juste pas que ça pourrait arriver si vite. Je suis peut-être ce lui qui a le plus d'expérience parmi les pilotes, mais il ne faut pas oublier que les deux jeunes n'ont fait aucune erreur. Je tiens à souligner que M. Fujii est un manager avec lequel j'apprécie beaucoup de travailler et que je suis heureux dans ce team".

Masakazu Fujii (team manager) : "C'est la France qui nous a donné l'énergie pour gagner cette course ! Nous étions déjà montés sur le podium (en 2016 pour sa première participation, NDLR), mais se retrouver sur la plus haute marche est un moment extraordinaire".

Honda n°111 Endurance Racing (2ème au Mans, 3ème au championnat)

Sébastien Gimbert : "Je suis très content de ce résultat pour toute mon équipe ! Honnêtement, hier on était en très mauvaise posture à la 38ème place, donc terminer deuxième est simplement incroyable ! J'ai attaqué toute la nuit avec mes coéquipiers Greg et Erwan et à chaque fois nos chronos étaient rapides et réguliers. Pour moi, finir deuxième aujourd'hui est mon plus cadeau de l'année ! Je suis très heureux pour Honda, pour l'équipe les mécaniciens et tous ceux qui sont impliqués. C'est aussi bon pour le championnat. La Fireblade est parfaite pour moi, elle est extrêmement rapide et j'ai pu attaquer un maximum sans problèmes, en dépassant de nombreux pilotes sur la piste donc je suis ravi. On a fini troisième au Bol d'Or et deuxième au Mans, donc la prochaine fois (en Slovaquie dans trois semaines, NDLR) on part gagnant !"

Honda n°111 Endurance Racing (2ème au Mans, 3ème au championnat)

Grégory Leblanc : "Eh bien, c'était dingue ! Au départ ça n'allait pas si mal, puis on a eu des problèmes (d'ordre électrique, NDLR) et on a rétrogradé à la 38ème place, ce qui n'était pas terrible ! J'ai parlé avec Seb et Erwan pendant la nuit et on s'est dit qu'on devait attaquer, on n'avait pas d'autres choix et c'est ce qu'on a fait ! Honnêtement, si vous m'aviez dit qu'on serait sur le podium après avoir été 38èmes, je ne vous aurais pas cru ! La Fireblade fonctionne à merveille et on était très rapides, je doublais en permanence et c'était incroyable. C'est ma deuxième course avec Honda et mon deuxième podium avec eux, alors peut-être que je suis un porte-bonheur ?! La première fois on a fini troisième, cette fois second et peut-être qu'on gagnera en Slovaquie ! C'est aussi la première fois que cette équipe termine sur le podium au Mans, donc c'est très particulier. Pour moi c'est mon huitième podium sur dix courses au Mans, donc ce n'est pas si mal et c'est une position très particulière pour moi".

Erwan Nigon : "Je suis heureux d'être sur le podium au Mans avec mon équipe. Je ne pensais pas que ce serait possible quand on pointait 38ème, mais c'est génial ! Bien sûr c'était difficile, mais la Fireblade était l'outil idéal pour nous aider à remonter à la place qu'n méritait. On a eu quelques problèmes au départ, mais ça arrive. La CBR est une excellente moto à piloter et j'ai adoré faire cette course, j'ai doublé de nombreux pilotes et j'étais très à l'aise. C'est un très bon résultat pour le team, y compris au classement du championnat, et aussi pour Honda avec un doublé aujourd'hui !"

Jonny Twelvetrees (team manager) : "Encore une fois, je suis surpris ! Je pensais que ce qui s'était passé au Bol d'Or pendant 24 heures était unique, or ça s'est de nouveau produit ici mais dès les premières heures de course ! Ca montre à quel point les courses d'endurance sont dingues, on est remonté de la 38ème place pour finir deuxièmes ! Une fois qu'on a réglé les petits problèmes, la CBR s'est comporté sans faute pendant tout le reste de la course et les gars ont pu aligner les tours rapides encore et encore. Erwan, Greg et Sébastien sont des mecs super avec qui c'est très sympa de bosser. Ils ont une bonne approche du travail et c'est un plaisir de les avoir avec nous. Merci beaucoup à toute l'équipe pour leur travail acharné et leurs ravitaillements exemplaires".

BMW n°13 Penz13 (3ème au Mans, 4ème au championnat)

Michael Laverty : "Tout d'abord, je suis désolé pour ma chute dans mon premier relais, mais ensuite j'ai tout fait pour rattraper mon erreur en course. J'ai eu de la chance que la moto ne soit pas trop abîmée et j'ai pu continuer pour finir mon relais. Considérant qu'on a eu tout sauf une course sans problèmes, la saveur de ce podium est encore meilleure !"

BMW n°13 Penz13 (3ème au Mans, 4ème au championnat)

Christian Iddon : "On a eu des problèmes et des difficultés qui nous ont compliqué la course, surtout quand je suis parti pour mon premier relais et que le guidon s'est cassé suite à la chute de Michael. Je suis agréablement surpris par le travail très professionnel du team et encore plus heureux d'avoir pu monter sur le podium".

Danny Webb : "Je suis sur la Lune ! C'est ma deuxième course de 24 heures et on est monté deux fois sur le podium en deux courses. Pas mal pour un débutant en endurance comme moi, hum ? Je suis désolé pour cette petite erreur pendant mon relais de nuit, mais ça ne nous a pas coûté trop cher. Je suis tout simplement plus qu'heureux d'être de nouveau sur le podium".

Rico Penzkofer (team manager) : "Quelle course ! Après la petite chute de Michael pendant son premier relais, on a dégringolé au classement et maintenant on est sur le podium. Bien sûr on a profité de la malchance des autres, mais c'est ça aussi l'endurance et de notre côté tout ne s'est pas non plus déroulé comme prévu. Mais ce qu'on a obtenu ici en tant que petite équipe privée, c'est quelque chose dont tout le team peut être fier".

24H Motos 2018 : le débriefing d'après-course

Kawasaki SRC n°11 (5ème au Mans, 11ème au championnat)

Mathieu Gines : "La semaine avait très bien débuté. Nos chronos étaient bons et proches, donc j'étais confiant pour mon premier relais. Je reconnais bien sûr être fautif, mais je n'explique pas ma chute. J'ai perdu l'avant... Fort heureusement, la moto n'a pas trop souffert de la chute. Je suis reparti un peu diminué physiquement, mais motivé à l'idée de me racheter. Ce que je pense avoir réussi. Mes chronos l'ont démontré, malgré la douleur (auriculaire droit endommagé). J'ai maintenant hâte d'être en Slovaquie le mois prochain où notre objectif de victoire sera j'espère atteint !"

Pierre Scomo (directeur de la compétition chez Kawasaki France) : "La météo estivale en a surpris plus d'un. Lors des pré-tests il y a 15 jours sur cette même piste, nous avions eu 20 degrés de moins ! Beaucoup d'équipages sont allés à la faute. C'est bien simple, il ne fallait pas tomber. Je note tout de même l'esprit de vainqueurs qui anime à la fois SRC comme les pilotes, qui n'ont pas démérité ! Je les remercie ici vivement (Gilles et Isabelle Stafler ainsi que toute l'équipe technique)".

Kawasaki SRC n°11 (5ème au Mans, 11ème au championnat)

Yamaha n°36 3ART Moto Team 95 (1er Superstock au Mans, 3ème de la coupe du monde)

Matthieu Lussiana : "Un grand merci à toute l'équipe 3ART Moto Team 95 pour ce moment fantastique et cette course exemplaire. Une semaine parfaite, une équipe vraiment au top du top, on se sent comme à la maison dans le box, sauf que ça manque de bières dans le frigo ! Aucune erreur pour les pilotes comme pour les mécanos, les kinés on fait un super taf, une gérance du staff très pro. Merci de m'avoir fait confiance et j espère que l'on pourra remettre le couvert le plus tôt possible".

Pepijn Bijsterbosch : "Quel week-end ! Vainqueur des 24H Motos en catégorie Superstock avec le team 3ART Moto95. Merci à tous pour vos nombreux commentaires et félicitations, c'était vraiment super !"

Yamaha n°96 Moto Ain (2ème Superstock au Mans, 4ème de la coupe du monde)

Alexis Masbou : "Incroyable, cette course de 24 Heures Motos ! C'était plus une course de vitesse qu’une course d’endurance et on termine finalement deuxièmes à seulement 9 secondes de la victoire. Merci à Moto-Ain et mes coéquipiers, Roberto Rolfo et Christoffer Bergman, qui ont assuré".

Kawasaki n°4 Tati Team (4ème Superstock au Mans, 1er de la coupe du monde)

Kevin Denis : "Après une chute en première heure de course, nous sommes repartis bons derniers 60èmes avec 14 tours de retard ! 24 heures plus tard et après une remontée impressionnante, nous franchissons la ligne d’arrivée 11ème au général et 4ème stock ! Un grand bravo au team et à mes coéquipiers qui ont fait un super boulot !"

Julien Enjolras : "On termine donc 11ème au général et 4 ème stock... Quelle remontada ! Mais le plus important, c'est que l'on conserve notre première place au classement général Stocksport".

Yamaha n°94 GMT (10ème au Mans, 2ème au championnat)

Niccolò Canepa : "Ce n'est pas la course à laquelle nous nous attendions après avoir mené la course pendant 18 heures avec 5 tours d'avance sur la seconde moto. C'est de l'endurance, c'est ce que nous faisons, et c'est parfois injuste. Mais lorsque que vous poussez à la limite durant ces trois dernières années et que vous gagnez presque toutes les courses et tous les titres de champion du monde, vous savez qu'un jour ou l'autre quelque chose peut arriver. Nous n'avons aucun regret, nous sommes une grande équipe et tout le monde a fait de son mieux. Nous restons soudés dans la gloire et dans les mauvais jours comme celui-ci ! En tout cas le championnat est ouvert et nous allons nous battre jusque dans le dernier virage de la dernière course ! Un grand merci à toute  l'équipe GMT94. Aujourd'hui ils ont été incroyables, les plus rapides à chaque arrêt aux stands, et ils ont reconstruits deux motos en un temps record. Je suis fier de faire partie de cette équipe et je suis fier d’avoir deux grands coéquipiers comme David Checa et Mike Di Meglio. Nous reviendrons plus fort ! Maintenant, je mérite un peu de repos !"

Mike di Meglio : "Nous finissons ces 24 Heures Motos très déçus... On avait tout donné pendant la nuit et réussi à creuser un écart de 5 tours sur le deuxième ! Mais c’est la course, des fois tout se passe comme prévu et d’autres non ! Un grand merci à tous les membres de l’équipe GMT94 Yamaha, qui ont bossé comme des malades !"

Yamaha n°94 GMT (10ème au Mans, 2ème au championnat)

Christophe Guyot (team manager) : "Les courses se suivent et ne se ressemblent pas... Nous devons accepter ce coup du sort. David Checa a toujours respecté le tableau de marche que l’on fixait ensemble. Nous ne pouvons avoir aucun regret. En endurance, cinq tours d'avance acquis au prix d’excellents chronos durant toute la nuit ne représentent qu’une dizaine de minutes et ne peuvent constituer une avance confortable. Suite à sa chute, David a été incroyable car la direction de la moto était bloquée et elle était très difficile à manoeuvrer. Nous ne savons pas comment il a fait pour réussir à la ramener au box. Les mécaniciens ont su réparer une moto très endommagée (rampe d’injection, réservoir, guidons, radiateurs, ligne d’échappement, tableau de bord, freins, platines...) en moins de 30 minutes. Si la chute de David est inattendue, Mike di Meglio n’était pas dans la même situation dans la mesure où il avait pour objectif de tout donner pour remonter au classement. Terminer cette course après la déception d’en perdre la tête a été pour nous une très grande satisfaction".

Eric de Seynes (directeur général de Yamaha Motor) : "J'ai vu au Mans une formidable domination de la R1 aux essais avec la pole du YART, et en course avec le GMT94 qui va dominer sans partage pendant près de 18h et mener avec cinq tours d'avance sur ses poursuivants. Mais la course reste la course et la chute en fait partie. Comme beaucoup sur cette édition, nos deux machines sont allées au tapis. La 7 n'était pas réparable et les mécaniciens de la 94 ont fait étalage de tous leurs talents pour faire repartir la moto qui terminera 10ème grâce à la vélocité de ses trois pilotes formidables. Une très grande satisfaction est venue de la catégorie Superstock où deux Yamaha viennent prendre les deux premières places ! Tout est bien dans cet exploit : des concessionnaires passionnés et impliqués, une équipe de bénévoles et de mécaniciens motivés et très pros, des pilotes sûrs et talentueux, une ambiance géniale dans les deux équipes et une très "bonne" moto ! Merci et bravo à eux tous !"

Suzuki n°2 du SERT (24ème au Mans, 6ème au championnat)

Vincent Philippe : "Je ne suis pas déçu de notre prestation, car sans avoir passé 1h11 de trop au stand, nous aurions gagné ! Je crois que les motos d'aujourd'hui sont définitivement compliquées, capricieuses et difficiles à mettre au point pour la compétition et surtout en endurance. Au delà de notre adhérence arrière précaire, nous pouvions vraiment faire une très belle course et s'assurer un podium, voire une victoire. Cependant, la chaleur nous a fait découvrir encore de nouveaux problèmes. Sans freins, la puissance n'est rien ! On retourne au travail dès demain et ça va payer"...

Gregg Black : "J'ai réussi à trouver un bon rythme en qualifs pour réaliser le deuxième temps de ma série. Nous partons donc 5ème sur la grille. Samedi, c'est mon coéquipier Vincent qui prend le départ et ramène la moto en 5eme position. J'ai effectué un solide premier relais qui m'a permis de remonter la Suzuki à la 3ème place avant de donner le guidon à Etienne Masson. Les relais s'enchaînent, nous sommes en troisième position quand mon coéquipier est contraint de rentrer au box, détectant un problème de frein. En conséquence, nous perdons plus de 3 minutes. A 2h30, début des péripéties car nous avons été obligé de rentrer à tour de rôle lors de nos relais respectifs pour ce problème de frein persistant. La Suzuki a rejoint le box pour effectuer des réparations. Cette fois-ci, nous avons perdu énormément de temps. Etienne est reparti en 38ème position après plus d'une heure d'immobilisation. Résignés et conscients que le podium et la victoire nous avaient indéniablement échappé, nous continuons à enchaîner des relais rapides. Nous avons tenté de remonter au mieux dans le classement, malheureusement nous terminerons à la 24ème place. C'est un peu frustré que nous clôturons cette deuxième manche du championnat, déçus de ne pas avoir marqué de points. Nous allons continuer à travailler afin de trouver des solutions et peaufiner au mieux cette nouvelle Suzuki".

Dominique  Méliand (team manager) :  "On n'a pas été épargnés pendant cette course difficile. Il faut aussi se rappeler que notre moto est en cours d'amélioration que Le Mans était seulement sa deuxième course. Clairement, il nous reste encore du travail. Bien sûr il faut résoudre ce problème de freinage qui nous a privés d'une belle course ce week-end. Car cette nouvelle GSX-R1000 possède tous les atouts pour gagner !"

Suzuki n°2 du SERT (24ème au Mans, 6ème au championnat)

Classement à l'arrivée des 24H Motos du Mans 2018

  1. 5 F.C.C. TSR Honda France 1 EWC 843 tours
  2. 111 Honda Endurance Racing 2 EWC 842 tours (+1 tour)
  3. 13 Wepol Racing by penz13.com 3 EWC 840 tours (+3 tours)
  4. 8 Bolliger Team Switzerland 4 EWC 838 tours (+5 tours)
  5. 11 Team SRC Kawasaki 5 EWC 833 tours (+10 tours)
  6. 36 3ART- Moto Team 95 1 SST 833 tours (+10 tours)
  7. 96 Moto Ain 2 SST 833 tours (+10 tours)
  8. 72 Junior Team LMS Suzuki 3 SST 828 tours (+15 tours)
  9. 21 Mercury Racing 6 EWC 824 tours (+19 tours)
  10. 94 GMT94 Yamaha 7 EWC 823 tours (+20 tours)
  11. 4 Tati Team Beaujolais Racing 4 SST 817 tours (+26 tours)
  12. 87 Team R2CL 8 EWC 815 tours (+28 tours)
  13. 99 WSB-Endurance 9 EWC 814 tours (+29 tours)
  14. 56 Gert56 German Endurance Racing Team 5 SST 814 tours (+29 tours)
  15. 18 Team 18 Sapeurs Pompiers 6 SST 814 tours (+29 tours)
  16. 61 Mototech EWC Team 10 EWC 814 tours (+29 tours)
  17. 333 Yamaha Viltaïs Experiences 7 SST 813 tours (+30 tours)
  18. 65 Motobox Kremer Racing #65 11 EWC 813 tours (+30 tours)
  19. 44 No Limits Motor Team 8 SST 811 tours (+32 tours)
  20. 68 Atomic 68 9 SST 809 tours (+34 tours)
  21. 26 Zuff Racing Team 10 SST 807 tours (+36 tours)
  22. 90 Team LRP Poland 12 EWC 805 tours (+38 tours)
  23. 119 Slider Endurance 11 SST 803 tours (+40 tours)
  24. 2 Suzuki Endurance Racing Team 13 EWC 802 tours (+41 tours)
  25. 101 Aviobike 12 SST 799 tours (+44 tours)
  26. 37 Space Moto 37 14 EWC 798 45 tours)
  27. 50 Team April Moto Motors Events 15 EWC 797 tours (+46 tours)
  28. 51 Motostand Endurance 13 SST 794 tours (+49 tours)
  29. 86 Pitlane Endurance 14 SST 792 tours (+51 tours)
  30. 17 TTS Excent 1 EXP 787 tours (+56 tours)
  31. 91 Energie Endurance 91 15 SST 785 tours (+58 tours)
  32. 19 Girls Racing Team 16 SST 781 tours (+62 tours)
  33. 93 Exteria Eko Racing Team 17 SST 777 tours (+66 tours)
  34. 22 Team 202 18 SST 761 tours (+82 tours)
  35. 212 Team Dunlop Motors Events 19 SST 749 tours (+94 tours)
  36. 53 Mana'au Compétition Ligue contre le cancer 20 SST 708 tours (+135 tours)
  37. 63 LMD63 Ultimate Cup 21 SST 689 tours (+154 tours)
  38. 58 Team FKM.C 22 SST 672 tours (+171 tours)
  39. 73 TEAM VERO 23 SST 657 tours (+186 tours)

Non classé (n'a pas franchi la ligne d'arrivée)

  • 41 Rac 41 24 (SST)

Abandons

  • 199 Artec #199 25 (SST)
  • 45 Team Metiss JLC Moto 2 (EXP)
  • 9 TECMAS - BMW 16 (EWC)
  • 6 Aprilia Le Mans 2 Roues 26 (SST)
  • 14 Maco Racing Team 17 (EWC)
  • 33 Team 33 Accessoires - Louit Moto 27 (SST)
  • 85 Team Racing 85 28 (SST)
  • 66 Sarazin Motorsport by Hall Moto 02 29 (SST)
  • 12 SpeedTeam72 30 (SST)
  • 27 TRT27 Bazar 2 La Becane 31 (SST)
  • 34 JMA Motos Action Bike 32 (SST)
  • 3 AM Moto Racing Competition 33 (SST)
  • 100 HRT 100 - Hertrampf Racing Endurance 18 (EWC)
  • 48 NRT48 19 (EWC)
  • 55 National Motos 20 (EWC)
  • 7 YART - Yamaha 21 (EWC)
  • 16 Team GP Moto 22 (EWC)
  • 77 Wójcik Racing Team 23 (EWC)
  • 40 Motard Center Fast Team Racing 34 (SST)
  • 57 Z Racing 35 (SST)

Classement au championnat du monde après les 24H Motos

  1. F.C.C. TSR Honda France (JPN) : 95 points
  2. GMT94 Yamaha (FRA) : 91 points
  3. Honda Endurance Racing (GBR) : 82 points
  4. Wepol Racing by penz13.com BMW (GER) : 81 points
  5. Mercury Racing Team BMW (CZE) 48 points
  6. Suzuki Endurance Racing Team (FRA) : 41 points
  7. Bolliger Team Switzerland Kawasaki (SUI) : 39 points
  8. NRT48 BMW (GER) : 32 points
  9. Tati Team Beaujolais Racing Kawasaki (FRA) : 31 points
  10. Junior Team LMS Suzuki (FRA) : 29 points
  11. Team SRC Kawasaki (FRA) : 27 points
  12. 3ART- Moto Team 95 Yamaha (FRA) : 24 points
  13. Moto Ain Yamaha (FRA) : 22 points
  14. Team 33 Accessoires Louit Moto Kawasaki (FRA) : 16 points
  15. Team R2CL Kawasaki (FRA) : 15 points
  16. Tecmas BMW (FRA) : 12 points
  17. No Limits Motor Team Suzuki (ITA) 11 points
  18. Sarazin Motorsport by Hall Moto 02 Yamaha (FRA) : 10 points
  19. WSB Endurance Kawasaki (GER) : 8 points
  20. Aviobike Yamaha (FRA) : 8 points
  21. Motobox Kremer Racing #65 Yamaha (GER) : 8 points
  22. Gert56 German Endurance Racing Team BMW (GER) : 7 points
  23. AMSS-TRB Vidra Team Serbia Yamaha (SRB) : 7 points
  24. Team 18 Sapeurs Pompiers Kawasaki (FRA) : 6 points
  25. Mototech EWC Team Honda (BEL) 5 points
  26. Yamaha Viltaïs Experiences Yamaha (FRA) : 5 points
  27. Energie Endurance 91 Kawasaki (FRA) : 3 points
  28. Maco Racing Team Yamaha (SVK) 3 points
  29. Girls Racing Team Yamaha (FRA) : 2 points
  30. Atomic 68 Suzuki (FRA) : 1 point
  31. Zuff Racing Team Honda (SUI) : 1 point
  32. National Motos Honda (FRA) : 1 point
  33. Team April Moto Motors Events Honda (FRA) : 1 point

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Suzuki V-Strom 1050 XT : smart-vidéo en direct de notre essai

Smart-vidéo exceptionnelle à l'occasion du lancement de la version 2020 de la Big V-Strom : Moto-Net.Com a roulé en compagnie de Vincent Philippe, ambassadeur de marque du maxitrail Suzuki. Interview... en attendant notre essai complet, bien sûr.
Essai Z H2 : le maxiroadster super gonflé de Kawasaki

Nouvelle patronne chez les roadsters Kawasaki en 2020, la Z H2 compte surtout dominer les maxiroadsters de la concurrence... Moto-Net.Com a pu mettre à l'épreuve son moteur suralimenté, sa partie cycle et son électronique à Las Vegas (Nevada, USA) sur circuit, sur ovale (!) puis sur route. Essai.
Roadster 7 commentaires
Ce qui change avec le nouveau permis moto au 1er mars 2020 (1/6)

La réforme du permis moto entre en vigueur le 1er mars 2020. Elle introduit un code spécifique pour les motards (ETM) ainsi qu'une épreuve en circulation allongée et plus exigeante. Ces nouvelles mesures inquiètent certains professionnels du secteur alors que d'autres y voient d'intéressantes avancées... MNC mène l'enquête et fait le point.
Permis moto 6 commentaires
La Honda VFR 800 tire sa révérence...

Coup de tonnerre dans le monde de la moto : la cultissime Honda VFR800F quitte le catalogue après 35 ans de carrière exceptionnelle, tout comme sa déclinaison trail-routier VFR800X Crossrunner... En cause : des perspectives insuffisantes pour justifier une mise aux normes Euro5. Enquête et rétrospective MNC.
Pratique 16 commentaires
Motards : la Barbe de la discorde...

Alors que la barbe ne semble plus de mise chez les motards de la Préfecture de police de Paris, le délégué interministériel à la sécurité routière met fin à ses fonctions... Coïncidence ?
Sécurité routière 9 commentaires
Quel bilan pour les 80 km/h avant le départ d'Emmanuel Barbe ?

Avant son départ de la DSR, le futur préfet de police des Bouches-du-Rhône dresse bien évidemment un bilan flatteur des mesures portées pendant son exercice, notamment l'application des 80 km/h... Fact checking.
Radars 6 commentaires
Prix du design 2020 pour la Ténéré 700 et le Yamaha Next Field 01

Yamaha vient de remporter le trophée du meilleur design "If Award" pour la Ténéré 700 et le concept Next Field 01. C'est la septième année consécutive que le constructeur japonais reçoit cette distinction de l'International Forum Design. Explications.
Euro5 condamne les Suzuki GSX-R1000 et les Burgman 125, 200 et 650 !

La mythique GSX-R1000, relancée en grandes pompes en 2017 puis améliorée en 2019, va temporairement disparaître des catalogues Suzuki européens à cause d'Euro5. La nouvelle norme sonne aussi le glas des scooters Burgman 125, 200 et 650, référence historique parmi les maxi-scooters !
R&D 5 commentaires
Harley-Davidson passe la Road Glide en CVO et célèbre les 30 ans du Fat Boy

L'originale Road Glide rejoint en 2020 l'Electra, la Street Glide et le trois-roues Tri Glide chez les Custom Vehicle Operations (CVO) Harley-Davidson. Le constructeur américain lance aussi une série limitée de Fat Boy pour les 30 ans du "gros garçon" ! Présentations.
Motos 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...