• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
GRILLE DE DÉPART
Paris, le 20 avril 2018

Kawasaki en pole position des 24H Motos du Mans 2018

Kawasaki en pole position des 24H Motos du Mans 2018

La Kawasaki n°11 du team SRC partira en pole position des 24 Heures Motos, deuxième manche du championnat du monde d'endurance ce week-end au Mans. La Yamaha n°94 du GMT, en tête du championnat du monde, s'élancera de la 4ème place derrière sa consoeur n°7 du YART et la BMW n°48.

Imprimer

C'est désormais presque une habitude : les pilotes de Gilles Stafler (team SRC Kawasaki) partiront en tête des 24 Heures Motos demain au Mans !

Sur la Kawasaki n°11, Mathieu Gines, Randy de Puniet et Jérémy Guarnoni devancent la Yamaha n°7 du YART (Broc Parkes, Marvin Fritz et Takuya Fujita), la BMW n°48 (Kenny Foray, Peter Hickman et Lucy Glöckner), la Yamaha n°94 du GMT (Mike di Meglio, Niccolo Canepa et David Checa) et la Suzuki n°2 du SERT (Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black).

"Tout est fait pour jouer la victoire"

"C'est un bon résultat, mais je préférerais être également là dimanche à 15 heures", relativise le team manager dont les pilotes viennent de boucler les essais qualificatifs en tête.

"La piste a beaucoup changé en un an et nous avons fait des chronos très intéressants, c'est de bon augure pour la course", se réjouit Mathieu Ginès tandis que Jérémy Guarnoni souligne que "le rythme de course est très élevé, donc nous n'avons pas de droit à l'erreur et une chute peut être rédhibitoire"... Enfin, Randy de Puniet "espère que ça ira au bout" car "tout est fait pour jouer la victoire !"

Vainqueur en 2010, 2011, 2012, 2013 et 2016, le team SRC Kawasaki veut absolument renouer avec la gagne, après avoir connu une série de casses mécaniques en course qui l'avaient empêché de concrétiser ses bons essais. "Désormais, tous nos moteurs de courses auront au moins fait 1500 km pour éprouver la fiabilité de toutes les pièces", assurait début avril Gilles Stafler...

De son côté, le très fair-play manager du GMT94 salue le meilleur temps de la Kawasaki : "tout d'abord, félicitations à la n°11 pour sa pole position", note Christophe Guyot dont le team, champion du monde en titre pour la troisième fois et victorieux au Bol d'Or en ouverture de la saison, compte parmi les favoris ce week-end.

"Préparer la course plutôt que de viser la pole position"

"Tout s’est très bien passé pour nous, nous nous sommes tenus à notre décision de préparer la course plutôt que de viser la pole position", explique Christophe. "Ce n’est pas facile pour les pilotes de devoir rouler en pneus usés alors qu'il est tellement tentant de mettre des pneus neufs. Malgré tout on part 4ème, ce n’est vraiment pas loin de la pole. Nous avons profité de la séance de Mike pour roder les plaquettes de frein. Nous nous sommes vraiment orientés pour viser le meilleur résultat possible à l’issue des 24 heures, même si briller en pole est toujours une belle reconnaissance. David n’aura pas eu de pneus neufs pour son anniversaire mais nous lui offrirons un beau gâteau ce soir !

Nul doute qu'en plus de ce gâteau, le plus français des pilotes espagnols - qui fête ses 38 ans aujourd'hui - s'offrirait bien une victoire au Mans en guise de cadeau d'anniversaire !

En Superstock, c'est le vainqueur de la dernière Coupe du monde, Yamaha Viltaïs Experiences, qui partira de la pole position devant le Team 33 Accessoires Louit Moto et Moto Ain. Ces trois équipes confirment leurs positions de favoris, mais il faudra aussi compter sur le 3ART Moto Team 95, le Tati Team Beaujolais Racing et le Junior Team Le Mans Sud Suzuki...

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les feux tricolores "récompense" obtiennent le feu vert en France

Non conformes à la réglementation et pourtant actifs dans certaines communes françaises, les feux tricolores "récompense" peuvent désormais être installés - ou maintenus - sous certaines conditions. Les feux "sanction" en revanche, demeurent illégaux. Explications.
Une 890 Duke Tech3 Limited Edition pour les fans de KTM en France

Certes, le GP du Portugal 2021 à Portimao ce dimanche a été moins brillant pour Tech3 que sa première édition il y a cinq mois, remportée par Miguel Oliveira au guidon de sa KTM RC16. Cela ne remet pas en question le lancement d’une 890 Duke aux nouvelles couleurs de l’écurie française. Enfin, 100 exemplaires !
Le coronavirus brouille toujours les chiffres de l’accidentalité routière 

Déjà pas bien simple en temps normal, la lecture des chiffres de la sécurité routière est encore et toujours compliquée par la crise sanitaire et ses mesures restrictives (en termes de mobilité principalement). En mars 2021, la mortalité a augmenté de +20 % par rapport à l’an dernier, baissé de -28 % comparé à mars 2019...
GP Portugal 2021 : une boîte qui coûte son troisième podium à Zarco ?

Johann Zarco a fait bondir ses fans de leur canapé quelques minutes trop tôt lors du GP du Portugal MotoGP 2021... Alors qu’il se battait pour monter sur un troisième podium - en trois courses cette année ! - le n°5 du team Ducati Pramac a hélas perdu l’avant... En confondant vitesse et précipitation ?
GP du Portugal 25 commentaires
GP Portugal 2021 : Quartararo maintient la M1 et son moral au top

Passé - un peu - à côté du Grand Prix d’ouverture 2021 au Qatar, Fabio Quartararo enchaîne deux succès sur deux circuits très différents : Losail et Portimao. Le bon 20 français du team Yamaha officiel prouve ainsi qu’avec sa nouvelle M1 et son nouveau mental, il peut gagner partout...
GP du Portugal 2 commentaires
Marché moto en mars 2021 : un an après, MNC fait le point avec la CSIAM

C’était écrit. Les ventes du marché français du motocycle ont explosé - doublé ! - le mois dernier, en comparaison du désastreux mois de mars 2020. En guise d’analyse, Moto-Net.Com a interrogé le nouveau représentant des constructeurs Vincent Thommeret, président de la branche moto de la CSIAM.
Pas de contrôle technique moto en France en 2022, mais...

Un contrôle technique sur les motos et maxiscooters de plus de 125 cc à partir du 1er janvier 2022 ? Les motards - plus ou moins - en colère le rejettent en bloc. De toute manière, la France n’est pas prête : son Ministère des Transports propose d’autres contrôles à la place. Explications.
Sécurité routière 15 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

  • En savoir plus...