• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVELLES YAMAHA R1 2020
Paris, le 15 juillet 2019

Les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020 sont prêtes pour la victoire et Euro5

Les nouvelles Yamaha R1 et R1M 2020 sont prêtes pour la victoire et Euro5

Yamaha profite du passage aux normes Euro5 pour apporter de notables évolutions à sa R1 et sa déclinaison luxe R1M. La plus sensationnelle des Superbike japonaises s'offre également une ligne davantage calquée sur la MotoGP de Rossi. Présentation, explications, tarifs et vidéo.

Imprimer

Ultra précise et réactive, la Yamaha YZF-R1 s'illustre grâce à son calage d'allumage asynchrone "Crossplane", sa ligne spectaculaire et son excellent rapport poids-puissance (200 ch pour 199 kg). Foi de MNC : la reine d'Iwata évolue au sommet depuis sa complète refonte de 2015, forte de son caractère jouissif et son design tranché qui la distinguent agréablement de ses compatriotes.

Les nouvelles normes Euro5 fournissent à Yamaha l'occasion de revoir plusieurs détails, tout en améliorant son potentiel déjà optimisé fin 2017. Son 4-cylindres de 998 cc adopte notamment de nouveaux profils d'arbres à cames et des lois d'ouvertures de soupapes revisitées pour optimiser son rendement énergétique - et donc limiter ses rejets polluants.

Dans le même objectif, sa culasse est redessinée et ses injecteurs repositionnés tandis que ses soupapes d'admission sont rapprochées de la chambre de combustion. Enfin, le système de dépollution - qui repose sur quatre catalyseurs - est amélioré et le silencieux reçoit de nouveaux éléments pour "limiter le volume sonore". Pas trop quand même, espérons !

Toutes ces modifications ne changent pas notablement les performances (200 ch à 13 500 tr/mn et 113,3 Nm de couple au lieu de 112,4 Nm en 2018) mais visent surtout à satisfaire aux nouvelles exigences d'homologation. 

Yamaha en profite toutefois pour allonger le deuxième rapport et améliorer la fiabilité, avec de nouveaux conduits de lubrification sur le vilebrequin et un travail sur le refroidissement de la culasse. Une dernière modification pas anodine car le modèle actuel tend à beaucoup chauffer en ville !

Une électronique sophistiquée 

La R1 compte déjà parmi les motos avancées en matière d'électronique, étant l'une des premières à faire appel à une centrale inertielle (IMU) pour évaluer en continu - 125 fois par seconde ! - sa position sur plusieurs axes afin de calibrer au mieux les réactions de toutes ses "puces savantes" (antipatinage, ABS, cartographies, assistant au départ, gestion de la dérive et du cabrage et shifter bidirectionnel). 

Ce nouveau millésime en rajoute une couche (ou plutôt une ligne de code) par le biais d'un accélérateur électronique repensé pour une meilleure sensation à la rotation de la poignée de gaz. La R1 2020 étrenne également un ABS paramétrable et sensible à l'inclinaison : deux modes sont désormais proposés (BC1 et BC2) afin d'adapter la sensibilité de la centrale aux conditions.

Un système de gestion du frein moteur fait également son apparition pour moduler la résistance mécanique en fonctions des goûts, sur trois niveaux d'intensité (élevée, moyenne et basse). Un équipement loin d'être inutile sur circuit, puisque le "CP4" produit un frein moteur sensiblement plus costaud qu'un 4-cylindres "conventionnel".

Yamaha a aussi modifié le fonctionnement de l'assistant au départ et intégré les nouvelles fonctions sur le très beau tableau de bord à matrice TFT en couleurs (voir galerie photo ci-dessous). En tout, la R1 2020 emporte sept systèmes d'aides électroniques !

Suspensions et freins améliorés

La partie-cycle fait aussi l'objet de plusieurs voies d'améliorations, à commencer par la fourche Kayaba de 43 mm entièrement réglable qui étrenne de nouveaux clapets désormais disposés en "feuilleté" pour améliorer le ressenti. L'amortisseur de direction et le mono-amortisseur arrière reçoivent aussi de nouveaux réglages.

Les étriers radiaux à 4-pistons se dotent pour leur part de nouvelles plaquettes, tandis que la monte pneumatique d'origine se met au goût du jour avec des Bridgestone RS11. Rappelons que la Superbike d'Iwata se distingue de la concurrence grâce à ses jantes et sa boucle arrière ultra-légères en magnésium. Son réservoir en aluminium de 17 litres participe aussi à cette qualitative quête de légèreté.

Dernier changement de taille sur la R1 2020 : la légère évolution stylistique accordée à sa silhouette si particulière, comme dépourvue de phare à l'avant (l'éclairage est assuré par deux lenticulaires dans les hauts de carénage, sous les feux de position sous forme de fines rangées de LED). La partie avant - plus étirée - renforce son mimétisme esthétique avec l'YZR-M1 de MotoGP de Rossi et Viñales.

Ce dessin plus fluide améliorerait l'efficacité aérodynamique de "5%", assure Yamaha, qui introduit désormais du titane dans la partie inférieure de ce carénage pour mieux isoler l'échappement. Comme en 2018, la R1 2020 se décline en bleu ou en noir : un nuancier un peu limité pour une moto de cette trempe...

YZF-R1M 2020 

L'YZF-R1M, lancée en même temps que la R1 "standard" en 2015, est une version haut de gamme et orientée vers une pratique exclusive du circuit avec ses carénages en carbone, ses suspensions Öhlins pilotées par électronique ou encore son système de télémétrie embarquée.

Une moto chic, racée mais assez chère puisque vendue - sur commande - 5000 € de plus que la R1 de base ! En toute logique, ce modèle d'exception adopte pour 2020 toutes les modifications listées ci-dessus.

Elle reçoit également une nouvelle fourche Öhlins "ERS NPX", dont les ajustements électroniques sont optimisés. Cette fourche inversée étrenne par ailleurs un inédit cylindre contenant du gaz à l'intérieur de ses cartouches, qui permettrait de réduire les phénomènes de cavitation de l'huile. 

La constance de l'amortissement y gagnerait de "manière significative", expliquent les ingénieurs japonais qui ont aussi durcit la précharge à l'arrière. Rappelons que l'amortissement de la R1M évolue en continu par voie électronique, avec plus ou moins de dureté selon le mode choisi.

La R1M 2020 reçoit aussi une coque arrière en carbone et une plaque avec son numéro de production en haut de son réservoir, deux éléments qui soulignent sa nature "Premium". Ses propriétaires R1M, chouchoutés, peuvent par ailleurs recevoir une "assistance et des conseils spécifiques" lors des journées "Yamaha Racing Experience" sur de prestigieux circuits européens. 

La R1M - uniquement disponible en noir et bleu - offre enfin une liaison avec plusieurs applications spécifiquement développées pour un usage sur circuit, comme l'application "YRC Setting" qui permet notamment d'ajuster ses réglages électroniques depuis une tablette ou un téléphone. La course, c'est simple comme un coup de fil chez Yamaha !

L'application Y-Trac permet quant à elle de superposer des données enregistrées par la moto sur Google Maps et ainsi d’analyser virage virage le régime moteur, l’angle d’inclinaison, l'accélérations et les activations des assistances électroniques. Parlez-en à Jeremy Burgess : l'ancien chef-mécano de Rossi en Grands Prix n'utilisait même pas d'ordinateur !

Prix et disponibilité

Les nouvelles YZF-R1 et YZF-R1M seront disponibles "fin septembre 2019" et les réservations en ligne pour la R1M ouvriront dès le "25 juillet 2019". Leur tarif sera de 19 299 € TTC pour la YZF-R1 et de 25 999 € TTC pour la YZF-R1M. Rappelons que les actuels millésimes s'échangent aux prix de 18 999 euros (standard) et 23 999 euros (M).

Vidéo promotionnelle Yamaha R1 et R1 2020

 

Galerie photo Yamaha R1 et R1M 2020

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 26 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...