• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
AU QUART DE TOUR
Paris, le 20 novembre 2020

Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA

Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA

Jaloux du succès de Royal Enfield (propriété du groupe indien Eicher) et nullement refroidi par les récentes difficultés de Norton (racheté par TVS, du coup), Mahindra va relancer "sa" marque anglaise BSA : des motos thermiques et électriques "Made in UK" sont prévues dès l'an prochain. Explications.

Imprimer

Fut un temps que les moins de vingt soixante ans ne peuvent pas connaitre, où BSA était le plus grand producteur de motos dans le monde. En 1949, la marque de Birmingham était si puissante qu'elle se porta au secours de sa consoeur de Coventry... Triumph !

Les années (19)50 et 60 furent particulièrement "glorieuses" pour ce duo BSA-Triumph : en 1967 et 1968, il reçut d'ailleurs le "Queen Award for Industry" en raison de ses excellentes ventes et de sa contribution à l'industrie motocycliste britannique. Cette dernière est alors concurrencée, bientôt terrassée par de nouvelles marques originaire du Japon : Honzuki ou Kawamaha... quelque chose dans le genre.

 Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA

Fusionnée en 1972 avec ses concurrents et compatriotes Norton et Villiers, BSA disparait de la circulation dès l'année suivante. En 1978 lors de la liquidation de NVT ("yes", Norton Villiers Triumph), l'appellation BSA est racheté par MBH, une holding propriétaire du constructeur des "famous" taxis londoniens !

Il faudra attendre près de quarante ans pour entendre à nouveau parler de BSA, sur Moto-Net.Com notamment ! Fin 2016, le Mahindra se porte acquéreur de la prestigieuse marque anglaise : les relances successives et "successful" de Triumph, Royal Enfield et Norton - dans une moindre mesure... - sont appétissantes...

Déjà propriétaire du français Peugeot Motocycles (à 51 puis 100%) et du tchèque Jawa, le géant indien du tracteur, de l'auto et du pousse-pousse - qui s'est diversifié dans la finance, l'immobilier, l'énergie, l'aérospatial, etc ! - émet alors le souhait de "faire revivre des marques mythiques comme BSA et Jawa, pas seulement sous forme de produits mais aussi comme un style de vie".

Vishnou save the motorcycle industry

Avant de vendre des tee-shirts et casquettes, mugs et chaussettes, coques de smartphone et magnets, Mahindra doit toutefois relancer la machine. Et c'est justement ce que vient d'annoncer Anand Mahindra, grand patron du conglomérat éponyme !

L'homme d'affaires qui pèse 1,4 milliards d'euros selon le magazine Forbes, s'est récemment confié à nos confrères du très sérieux Guardian : "le Royaume-Uni a été le leader dans la moto dès le début. Cette origine est quelque chose que nous voulons vraiment conserver". Comprenez donc : les BSA seront "Made in UK".

 Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA

Dans peu de temps, la nouvelle compagnie BSA commencera à Bandurry (Oxfordshire, non loin de Coventry) la construction d'un centre de recherche afin de développer de futures motos électriques : elle aurait reçu pour cela une subvention d'un peu plus de 5 millions d'euros de la part du gouvernement britannique qui espère la création de 255 emplois.

Des motos BSA thermiques puis, très vite, électriques

Avant de devenir doublement branchée - électrique et de nouveau à la mode ? -, BSA prévoit également de produire des motos mues par des moteurs à combustion interne. Car Mahindra n'a pas l'intention d'abandonner le thermique avant que le marché atteigne son "point de basculement".

Pour information, le premier ministre britannique Boris Johnson vient tout juste d'annoncer son intention d'avancer à 2030 (au lieu de 2040 puis 2035) l'interdiction de vendre des voitures et camionnettes neufs et 100% thermiques outre-Manche. La bascule interviendrait donc bien avant la pénurie de pétrole...

 Le groupe indien Mahindra redémarre sa marque anglaise de motos BSA

Avant la fin de l'année prochaine et la sortie de sa première moto électrique (!), "BSA prévoit d'assembler des motos traditionnelles coûtant entre 5 500 et 11 000 euros avec des pièces provenant de divers fournisseurs au Royaume-Uni et ailleurs". Pour accomplir ce programme extrêmement ambitieux, BSA peut compter sur sa tentaculaire maison-mère et son vaste savoir-faire.

L'image de la marque prestigieuse - mais presqu'oubliée ! - sera-t-elle ensuite suffisamment forte pour attirer les clients ? La relance fin 2018 de Jawa exclusivement en Inde a dépassé toutes les attentes : 50 000 motos ont été écoulées en douze mois, dont 2000 récents et mignons Perak (photo ci-dessus)... Affaires à suivre sur Moto-Net.Com, restez connectés !

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo MNC du scooter Honda Forza 750 2021

Le nouveau maxi-scooter Honda  Forza 750 coûte 11 659 euros, mais que vaut-il concrètement guidon en mains du haut de ses 58,6 ch et sa base de X-ADV ? Réponses dans cette vidéo Moto-Net.Com en complément de notre essai complet de ce nouveau scooter "anti-Tmax".
Essai vidéo MNC de la Honda CBR1000RR-R SP

Le Journal moto du Net vous place aux commandes de la nouvelle Honda CBR1000RR-R SP, la plus puissante et la plus chère des motos Superbike japonaises : essai vidéo complet sur la route et sur le circuit de Beuvardes (02). Bonus : le ressenti d'un "vrai" pilote d'endurance et la découverte de très intrigantes étagères...
Sportive 1 commentaire
Essai nouveau Honda Forza 750 2021 : plus fort que le Tmax ?!

Honda met la pression sur le Tmax avec ce nouveau maxi-scooter Forza 750, pertinent mélange entre l'incomplet Integra et le baroudeur des villes X-ADV. Cette importante nouveauté 2021 est-elle suffisamment "Forza" pour contester enfin l'insolente suprématie du leader Yamaha ? Réponse et avis dans notre essai MNC.
Scooter 14 commentaires
Essai Aprilia RS 660 : une demi-portion pour un plein de sensations

L'inédite RS 660 débarque en novembre 2020 ! Combien vaut la première sportive Aprilia de moyenne cylindrée, équipée du nouveau Twin issu du V4 de Superbike, d'une électronique de pointe, d'une partie-cycle optimisée et d'un look modernisé ? 11 050 euros. Que vaut-elle ? Réponse dans notre essai MNC.
Sportive 3 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

GP du Portugal : Fabio Quartararo (14ème) en avait plein les bras...

Fabio Quartararo, solide candidat pour le titre de champion du monde dès sa deuxième saison en MotoGP, termine finalement à la 8ème place du championnat du monde 2020 après une nouvelle déception lors de la dernière finale... Le français clôt son parcours chez Petronas-SRT - et son 100ème Grand Prix - avec une 14ème position au GP du Portugal à Portimaõ. Déclaration et bilan MNC.
GP du Portugal 1 commentaire
Retour sur le GP du Portugal : les explications des pilotes MotoGP

Les pilotes s'expliquent après le dernier Grand Prix de la saison MotoGP 2020 sur le circuit de Portimao, au Portugal.
GP du Portugal 1 commentaire
GP du Portugal : Oliveira survole la finale à Portimao (compte rendu et classements)

Le pilote portugais Miguel Oliveira offre un superbe cadeau de départ à son équipe Tech3 : une victoire nette et sans bavure sur sa RC16, sa deuxième avec le team varois après son succès au GP de Styrie ! Le futur pilote officiel KTM s'impose devant Jack Miller et Franco Morbidelli. Compte-rendu, analyses des moments forts et classements définitifs.
GP du Portugal 30 commentaires
SuperSport 950 et Panigale V4 SP dans l'épisode III des nouveautés Ducati 2021

Fidèle au rendez-vous, Ducati a diffusé hier soir le troisième épisode de sa série Web sur ses nouveautés 2021. Le pitch ? Les italiens revoient l'esthétique et l'électronique de la SuperSport 950 et lancent une nouvelle Panigale V4 SP (Euro5 comme les autres désormais). Magneto Sergio !
Covid-19 : les assureurs auto et moto encore épinglés par UFC-Que Choisir 

L'association de l'Union fédérale des consommateurs UFC-Que Choisir dénonce "l'enfumage" des assureurs auto et moto, qui prévoiraient comme chaque année d'augmenter leurs tarifs malgré le trop-perçu estimé à 2,2 milliards d'euros lors du premier confinement imposé par le coronavirus ! Explications.
Assurance moto 1 commentaire
Des Yamaha Tracer 900 "tout 9" et Euro5 pour 2021 

La troisième génération de Tracer 900 récupère le nouveau 3-cylindres de 890 cc aux normes Euro5 du roadster MT-09, un châssis optimisé et une électronique affûtée. Yamaha appuie cette transition en rebaptisant ses excitantes motos sport-routières Tracer 9 et Tracer 9 GT. Présentations.
Roadster 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...