• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTÉS 2020
Paris, le 15 novembre 2019

Bientôt 100% indien, Peugeot Motocycles bosse sur son Metropolis et ses motos

Bientôt 100% indien, Peugeot Motocycles bosse sur son Metropolis et ses motos

La marque Peugeot Motocycles sera bientôt entièrement indienne ! Mais son propriétaire Mahindra se veut à la fois rassurant et conquérant : l'entreprise reste à Mandeure et son futur Metropolis portera haut - et partout - le drapeau tricolore. Les motos ? Elle arriveront, un jour.

Imprimer

En janvier 2015, Mahindra Two Wheelers Europe s'était porté acquéreur de 51 % du capital de "Peugeot Scooters", avec l’objectif de développer l'activité de la marque - d'origine - française, à la fois sur ses marchés historiques (pays du G7 en Europe) mais aussi vers de nouveaux horizons tels que la Chine et l'Asie du Sud-Est.

Près de cinq ans se sont écoulés et à en croire Rajesh Jejurikar, président du secteur équipement agricole (!) et de la division deux-roues chez Mahindra, la collaboration est fructueuse : "nous constatons une dynamique positive chez Peugeot Motocycles".

Pour le grand patron indien, plusieurs signaux l'encouragent à s'emparer des 49% du capital restant : "Kisbee devient le véhicule 50 cc le plus vendu en Europe, Peugeot Metropolis se renforce en Europe et en Chine, le marché répond positivement au nouveau lancement de l'Urban GT connecté Pulsion".

L'optimisme de Mahindra (groupe valorisé à 20,7 milliards de dollars US) est tel qu'il prévoit de saisir les 49% du capital restant de Peugeot Motocycles. "Cette décision des actionnaires permettra à Peugeot Motocycles de bénéficier des compétences d’un acteur mondial de premier plan dans le secteur des deux-roues", se félicite Jean-Philippe Imparato, directeur de la marque Peugeot.

Peugeot Motocycle devrait conserver sa "French Touch" : "de notre côté, chez Peugeot, nous resterons pleinement investis à travers l’utilisation de notre marque et via notre apport sur le plan du design et des innovations technologiques", garantit le responsable français.

 Bientôt 100% indien, Peugeot Motocycles bosse sur son Metropolis et ses motos

Lors du tout récent salon Eicma 2019, Peugeot Motocycles exposait justement un "Metropolis RS Concept" - chargé d'annoncer le remplacement prochain du trois-roues actuel - reprenant de nombreux codes de la marque automobile...

Calandre large et flottante "chère à la marque", tableau de bord inspiré de celui de la 308, feux diurnes semblables aux "canines du Lion" de la 508, feux arrières "3 griffes", clignotants activés automatiquement en cas de freinage d'urgence, GPS intégré, gestion (à l'arrêt) des appels ou SMS, etc.

Autant de traits caractéristiques et d'attraits technologiques qui doivent séduire les "scootomobilistes" (détenteurs du permis B qui ont accès à ses scooters de plus de 125 cc) et faire du futur Metropolis "la nouvelle référence des grandes métropoles européennes".

Un Metropolis plus mordant face aux MP3 et Tricity

La bataille s'annonce toutefois rude face au leader MP3, au challenger Tricity 300 et à l'outsider Quadro... Pour mieux se vendre sur "son" marché national - où il réalise déjà 70% de ses ventes -, le Metropolis aura intérêt à jouer la carte patriotique, comme le fait le concept ?

Le tricycle exposé sur la stand milanais était effectivement placardé de drapeaux français : sur ses trois jantes, sur chaque flanc de son tablier et sur son logo ! Les indiens qui assurent au passage que l’entreprise reste basée sur le site de Mandeure en France, veulent "capitaliser à 100%" sur le savoir-faire français.

 Bientôt 100% indien, Peugeot Motocycles bosse sur son Metropolis et ses motos

Peugeot Motocycles a également profité du salon italien pour dévoiler deux nouvelles versions de l'actuel Metropolis 400, disponibles dès maintenant à 9799 euros : un Ultimate Sport noir et blanc avec pare-brise court et un Ultimate Business blanc nacré avec selle en "cuir chocolat", dosseret passager et bulle haute "transparente" (si, si).

Apparu au catalogue il y a cinq ans - déjà, oui ! -, le Django a le droit à un petit lifting pour 2020 : une paire de canines lumineuses - et de lion, forcément - apparaissent sur sa face et encadrent une nouvelle grille d'entrée d'air chromée qui "affirme quant à elle le style néo-rétro" du scooter.

 Bientôt 100% indien, Peugeot Motocycles bosse sur son Metropolis et ses motos

Quatre nouveaux coloris débarqueront dans les concessions en mars prochain : biton Bleu "Deep Ocena" / Gris Mat" ainsi que Noir "Pearly" sur le modèle standard, Gris "Mad" sur le modèle Sport, et double Noir "Pearly and Mad" sur le modèle "Dark". Les Rouge "Satin Cherry" et Rouge "Dragon" / Blanc "Milky" sont reconduits.

Et les bécanes dans tout cela ? "Concernant notre retour sur le marché de la moto, nos quipes R&D et Design travaillent sans relâche pour commercialiser un jour (sic) une moto accessible en terme de puissance, premium et au design unique issu du savoir-faire français Peugeot", se contente de déclarer Costantino Sambuy, PDG de Peugeot (sans) Motocycles...

"Incarné par le Concept P2X (dévoilé il y a un an au Mondial de Paris, NDLR), ce futur retour retour à la moto vous est présenté dans une nouvelle version Full Black". Autrement dit : circulez, il n'y avait rien à voir à Milan... cette année.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Dakar moto 2020 : Edwin Straver est décédé...

Le Dakar pleure la mort d'un deuxième pilote moto : Edwin Straver, décédé ce vendredi des suites de ses blessures après sa lourde chute dans la 11ème et avant-dernière étape du rallye. Le motard néerlandais, vainqueur l'an passé en malles-moto, avait 48 ans...
Dakar 2 commentaires
WSBK et WSSP 2020 : les pilotes français dans les starting-blocks

Loris Baz sur R1 et Sylvain Barrier sur Panigale V4R, Jules Cluzel, Corentin Perolari et Andy Verdoïa sur R6, Lucas Mahias sur ZX-6R : la France sera représentée par six pilotes cette saison en World Superbike et World Supersport. Ils se préparent activement pour la première course, dans un mois en Australie.
Andrea Iannone entendu par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février

Les choses se précisent pour Andrea Iannone, contrôlé positif à une substance de la famille des stéroïdes : le pilote Aprilia est convoqué par la cour disciplinaire de la FIM le 4 février, ce qui exclut sa présence au "shakedown" de reprise du MotoGP en Malaisie. Le n°29 risque jusqu'à quatre ans de suspension. Explications.
Pilotes et équipes 24 commentaires
Fabrice Recoque (Honda) : nous retrouvons les volumes de 2008 avant la chute violente du marché

Honda a immatriculé 33 132 motos en France en 2019 (+15,2%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Fabrice Recoque.
Interviews 1 commentaire
Eric Antunes (KTM) : un marché à +5% en 2020 serait encore un bon résultat

KTM et Husqvarna ont immatriculé respectivement 8164 et 2129 motos en France en 2019 (+4,2 et +14,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le président de la marque autrichienne dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC d'Eric Antunes.
Guillaume Vuillardot (Suzuki) : Euro5 va nous pousser à évoluer et à changer

Suzuki a immatriculé 7643 motos et scooters en France en 2019 (+6,9%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur commercial de la marque japonaise dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Guillaume Vuillardot.
Pierre Audoin (Indian) : la FTR est un succès et crée un vrai nouveau segment

Indian a immatriculé 1880 motos en France en 2019 (+24,3%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le responsable de la marque américaine dresse son bilan et fixe ses objectifs. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Pierre Audoin.
Jérôme Jullien (SIMA) : Royal Enfield mérite une mention spéciale

Via la SIMA, Royal Enfield et Mash ont immatriculé 3545 et 2633 motos en France en 2019 (+98,5 et +4,4%). Pour Moto-Net.Com et ses lecteurs Premium, le directeur marketing de l'importateur français dresse son bilan et fixe ses objectifs 2020. Il aborde avec nous d'autres sujets : la bonne santé du marché, ses évolutions, le phénomène Quartararo, les grèves, etc. Interview MNC de Jérôme Jullien.
Marché moto 2019 (1/12) : Bilan annuel complet

Le Journal moto du Net dresse le bilan complet du marché français du motocycle en 2019 : chiffres, graphiques, analyses, meilleures ventes, évolutions du marché, classements des constructeurs, nombre d'immatriculations de 125 cc, grosses cylindrées et scooters à 3 roues... Découvrez le sommaire.

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...