• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
ACHAT VITE AMORTI
Paris, le 30 novembre 2018

Le géant américain Tenneco rachète les suspensions Öhlins

Le géant Tenneco rachète les suspensions Öhlins

Le géant américain de la fourniture d'équipements automobiles Tenneco rachète pour environ 140 millions d'euros le fabricant suédois de suspensions auto, moto et vélo Öhlins. Les deux entreprises collaborent depuis une vingtaine d'années. Explications.

Imprimer

"Tenneco Inc. annonce avoir signé aujourd'hui un accord définitif pour acquérir Öhlins Racing A.B. (dit "Öhlins"), une entreprise suédoise qui développe des systèmes de suspensions premium et des composants pour l'industrie automobile et le sport automobile",  a dévoilé le 15 novembre cette société américaine basée à Lake Forest, dans l'Illinois. 

Ce rachat, qui sera effectif au "premier trimestre 2019" et dont le montant s'élève à "environ 160 millions de dollars" (140 millions d'euros), fait de Tenneco le nouveau propriétaire du célèbre fabricant de suspensions : son fondateur, Kenth Öhlins, conserve toutefois une participation minoritaire pour assurer la continuité de la "vision stratégique et technologique" de sa marque.

"Je suis fier de l’équipe Öhlins et de tout ce que nous avons accompli au cours de ces 43 années (Öhlins a été fondé en 1976, NDLR)", assure Kenth Öhlins qui fournit des éléments de suspensions pour Tenneco depuis une vingtaine d'années. "Nous sommes impatients de continuer à élaborer des technologies novatrices permettant d’accélérer notre développement avec l’aide des atouts et des ressources de Tenneco".

Les suspensions Öhlins rebondissent chez Tenneco

Parmi ces "atouts" et "ressources", citons notamment l'assise financière du nouveau propriétaire d'Öhlins : Tenneco est un véritable mastodonte de l'équipements automobile d'origine et en après-vente, avec pas moins de 32 000 salariés dans le monde pour un chiffre d'affaires de 9,3 milliards de dollars en 2017.

En octobre, l'entreprise a également racheté un de ses concurrents, Federal-Mogul, dont le chiffre d'affaire était de 7,8 milliards de dollars. Autrement dit : Tenneco "pèse" potentiellement dans les 18 milliards de dollars. Le rachat d'Öhlins - qui emploie 340 salariés et annonce un CA d'environ "130 millions de dollars" - ne représente pas grand chose pour cette énorme structure.

Pour Tenneco, racheter Öhlins a pour but d'accélérer et de maîtriser le développement des systèmes d'amortissements proposés dans son large catalogue de composants d'origine et en aftermarcket, notamment la marque de suspensions automobile Monroe qu'elle distribue.

Tenneco entend aussi et surtout se concentrer sur les incontournables systèmes dits "intelligents" (pilotés de manière électronique) : "l’équipe experte d’Öhlins nous permettra d’élargir rapidement notre gamme de produits pour nos clients actuels et futurs et nous aidera à accroître notre part de marché dans les secteurs de la mobilité", affirme son co-PDG Brian Kesseler, à droite ci-dessus aux côtés de Kenth Öhlins.

Dans la production moto, Öhlins est le fabricant de référence dans le domaine de la suspension haut de gamme et sportive. Ses célèbres fourches "dorées" et amortisseurs "jaunes" équipent les modèles les plus performants et/ou luxueux de la plupart des constructeurs européens et japonais.

Öhlins : la compétition comme "ressort"

La réputation d'Öhlins s'est essentiellement développée grâce à son savoir-faire exprimé en compétition de vitesse et de tout-terrain : la marque suédoise fournit notamment tout le plateau MotoGP actuel, à l'exception des KTM RC16 qui sont équipées de composants "maison" WP. 

Cette forte implication en sports mécaniques - aussi bien moto, auto et vélo – est un choix qui remonte aux origines de la marque : Öhlins a ainsi remporté son premier titre mondial sur bitume en 1983, en équipant la Yamaha de Grands Prix 250 cc de Carlos Lavado.

Très sollicité par le service course Yamaha, Öhlins sera même en grande partie racheté par le constructeur japonais en 1986. Yamaha restera l'actionnaire majoritaire du fabricant de suspensions jusqu'en 2008, date à laquelle son fondateur Kent Öhlins a repris son indépendance grâce au rachat de 95% des parts de sa société.

Les deux entreprises entretiennent depuis des rapports privilégiés, qui se traduisent par exemple sur des motos comme la MT-09 SP et son amortisseur Öhlins ou la R1-M et ses suspensions électroniques suédoises. C'est désormais Tenneco qui dictera la destinée de cette marque emblématique !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires
Essai RSV4 1100 Factory : opération gros volume chez Aprilia !

Les 4-cylindres en V italiens se sentent décidément à l'étroit dans un simple litre : la RSV4 1100 Factory franchit comme la Panigale V4 ce volume symbolique pour tutoyer les 220 ch ! Cap sur le somptueux circuit du Mugello (Italie) où le Journal moto du Net a testé ce week-end la "Super(be)bike" Aprilia et ses spectaculaires ailettes... Essai MNC.
Sportive 8 commentaires
Essai Suzuki GSX-S750 A2 : la moto A2 mi-mesure

Suzuki étend sa gamme de motos A2 avec une version de son roadster GSX-S750 bridée à 47,5 chevaux. De quoi satisfaire les attentes les plus sportives des nouveaux permis, jeunes et moins jeunes puisque tous passent désormais par la période probatoire de deux ans limitée à 35 kW. Essai.
Essai Ryker 900 Rally : Can-Am se plie en trois

Moins intimidant, moins lourd et moins cher : le nouveau Ryker de Can-Am (groupe BRP) se serre la ceinture pour rajeunir et élargir l'audience de ces engins atypiques à trois-roues accessibles avec le permis voiture. MNC est allé au Portugal vérifier la pertinence de cette démarche... Essai.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Abandon pour la BMW ERC et la Yamaha du YART aux 24H Motos 2019

La BMW ERC n°6, qualifiée en pole position, abandonne les 24 Heures Motos 2019, tout comme la Yamaha n°7 du YART, deuxième sur la grille, et la BMW n°56 en Superstock... Explications.
Quelle moto prépare Suzuki avec son nouveau trail sur base de V-Strom ?

Une photo "volée" par nos confrères de Road Trip confirme l'existence d'un nouveau trail en préparation chez Suzuki, sur l'excellente base de la vieillissante V-Strom. Quelques caractéristiques peuvent être interprétées comme un retour de la célèbre DR800 "Big DR" des années 1990... MNC explore les pistes.
Trail 3 commentaires
Comment regarder les 24H Motos 2019 à la télé ce week-end

Comment suivre les 24H Motos à la télé ce week-end ? Le Journal moto du Net fait le point sur les retransmissions en direct de la deuxième manche du championnat du monde d'endurance moto EWC.
Harley-Davidson rappelle ses Street 750 et Street Rod de 2015 à 2018

Harley-Davidson procède actuellement au rappel de ses motos Street 750 et Street Rod pour un risque de corrosion autour de l'étrier de frein. Explications.
Pré-commandes ouvertes pour la moto électrique Harley-Davidson LiveWire

Les pré-commandes de la nouvelle moto électrique Harley-Davidson LiveWire sont ouvertes depuis hier : les premiers clients européens seront livrés à l'automne 2019. Explications.
Honda rappelle ses scooters PCX 125 et 150

Honda procède actuellement au rappel de ses scooters PCX 125 et PCX 150 pour un risque d'oxydation des commandes des clignotants, du warning et des phares. Explications.
Rappel des scooters BMW C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT

BMW Motorrad rappelle ses scooters  C 600 Sport, C 650 Sport et C 650 GT produits entre le 9 février 2011 et le 23 août 2018. Explications.
Rappels 2 commentaires
Première victoire en Grands Prix pour l'équipe Moto3 de Max Biaggi

Le Max Racing Team, créé et dirigé par Max Biaggi, a remporté sa première victoire en championnat du monde des Grands Prix au GP des Amériques 2019, grâce à la course rondement menée de son pilote Aron Canet sur sa KTM. MNC fait le point sur la nouvelle "marche" de l'Empereur romain...
Analyses 2 commentaires
Essai Tuono V4 1100 Factory 2019 : électrostimulation pour le roadster Aprilia 

La Tuono V4 1100 connaît une nouvelle évolution en 2019 : sa version haut de gamme "Factory" est équipée d'inédites suspensions électroniques Öhlins ! Moto-Net.Com a essayé rapidement le maxi roadster Aprilia (maxi sportif et maxi jouissif !) sur de jolies petites routes italiennes... Andiamo !
Roadster 3 commentaires

Abonnement MNC Premium


En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

  • En savoir plus...