• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN SEPTEMBRE 2018
Paris, le 18 octobre 2018

Le Comité d'évaluation des 80 km/h s'inquiète de l'augmentation des accidents de la route

Le Comité d'évaluation des 80 km/h s'inquiète de l'augmentation des accidents de la route

Le Comité indépendant d'évaluation des 80 km/h, mis en place par plusieurs associations opposées à cette baisse de la vitesse, dénonce des chiffres "préoccupants" bien loin des objectifs du gouvernement. Explications.

Imprimer

Comme tous les mois, le ministère de l'intérieur communique le nombre provisoire d'accidents, de blessés et de morts sur les routes de France via la Direction de la sécurité routière (DSR).

Bien que ces chiffres mensuels soient peu significatifs - au regard notamment de la variation du nombre total des déplacements et des conditions météo -, les données officielles sur la France métropolitaine font état d'une mortalité en hausse de 8,8% en septembre 2018 par rapport à septembre dernier (323 morts Vs 297), tandis que le nombre de blessés passe de 6295 à 6568 (+4,3%) et celui des accidents de 5088 à 5373 (+5,6%).

La DSR estime que l'augmentation du nombre de morts "concerne tout particulièrement les motocyclistes (81 tués en septembre 2018), en raison d’une météo sans pluie sur le sud de la France (ce qui favorise les déplacements à moto, NDLR), et dans une moindre mesure les seniors automobilistes, dont les déplacements augmentent lorsque l’été se prolonge en septembre". En clair : plus on passe de temps sur la route, plus on risque d'avoir un accident de la route... ce qui ressemble à s'y méprendre à une magnifique lapalissade.

De son côté, le Comité indépendant d'évaluation des 80 km/h juge cette hausse "préoccupante au regard des objectifs gouvernementaux" (qui sont, rappelons-le, de "sauver" 400 vies grâce aux 80 km/h)...

Il s'agit de "la plus forte augmentation de l'année et, excepté 2016 (+30%, NDLR), le plus mauvais mois de septembre depuis 2012", calcule le comité en soulignant que "les usagers les plus touchés par cette hausse sont les automobilistes, les motocyclistes et les camionneurs, soit les catégories les plus directement concernées par l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h".

"Il apparait malheureusement selon ces chiffres provisoires que la tendance à la baisse observée avant même l'entrée en vigueur de la mesure au 1er juillet 2018 se soit simplement poursuivie au troisième trimestre 2018, ce qui n'est pas en concordance avec les objectifs annoncés", constate Jean-Luc Michaud, président du Comité indépendant d'évaluation des 80 km/h (ci-dessus au centre).

Au cumul des neuf premiers mois de l'année - donc bien avant la limitation à 80 km/h du 1er juillet -, la tendance reste toutefois orientée à la baisse avec 2426 morts sur les routes depuis janvier (-5,4 % par rapport à la même période 2017).

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
sur la route, le danger vient essentiellement de 2 choses : la différence de vitesse entre les véhicules et les attitudes dangereuses (pour soi-même et pour les autres). Force est de constater sur la route tous les jours que nombre de motards se font fort de cumuler les deux, alors qu'ils sont particulièrement exposés. Les 80km/h, ça pourrait marcher si c'était respecté : Perso, j'ai constaté qu'ils sont beaucoup moins respectés que les 90km/h ne l'étaient. Résultat, on a des voitures qui roulent à 80 et d'autres à 110 et plus. Ceux qui respectent ont ralenti, les autres pas du tout; conséquence, la différence de vitesse entre les véhicules a augmenté, faisant naturellement augmenter le risque d'accident. En ça on peut dire que le 80km/h est un échec! Quant-aux attitudes dangereuses (gymnakana, remontée entre 2 files de voitures lancées à 90, queue de poisson pour passer de la file de gauche à la bretelle de sortie, changement de file sans clignottant ni regarder dans le rétro) elles sont toujours aussi nombreuses, tant le fait de motards que d'automobilistes. J'en vois plusieurs tous les jours et tout particulièrement aux horaires de prise ou de retour du boulot.

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les feux tricolores "récompense" obtiennent le feu vert en France

Non conformes à la réglementation et pourtant actifs dans certaines communes françaises, les feux tricolores "récompense" peuvent désormais être installés - ou maintenus - sous certaines conditions. Les feux "sanction" en revanche, demeurent illégaux. Explications.
Une 890 Duke Tech3 Limited Edition pour les fans de KTM en France

Certes, le GP du Portugal 2021 à Portimao ce dimanche a été moins brillant pour Tech3 que sa première édition il y a cinq mois, remportée par Miguel Oliveira au guidon de sa KTM RC16. Cela ne remet pas en question le lancement d’une 890 Duke aux nouvelles couleurs de l’écurie française. Enfin, 100 exemplaires !
Le coronavirus brouille toujours les chiffres de l’accidentalité routière 

Déjà pas bien simple en temps normal, la lecture des chiffres de la sécurité routière est encore et toujours compliquée par la crise sanitaire et ses mesures restrictives (en termes de mobilité principalement). En mars 2021, la mortalité a augmenté de +20 % par rapport à l’an dernier, baissé de -28 % comparé à mars 2019...
GP Portugal 2021 : une boîte qui coûte son troisième podium à Zarco ?

Johann Zarco a fait bondir ses fans de leur canapé quelques minutes trop tôt lors du GP du Portugal MotoGP 2021... Alors qu’il se battait pour monter sur un troisième podium - en trois courses cette année ! - le n°5 du team Ducati Pramac a hélas perdu l’avant... En confondant vitesse et précipitation ?
GP du Portugal 21 commentaires
GP Portugal 2021 : Quartararo maintient la M1 et son moral au top

Passé - un peu - à côté du Grand Prix d’ouverture 2021 au Qatar, Fabio Quartararo enchaîne deux succès sur deux circuits très différents : Losail et Portimao. Le bon 20 français du team Yamaha officiel prouve ainsi qu’avec sa nouvelle M1 et son nouveau mental, il peut gagner partout...
GP du Portugal 2 commentaires
Marché moto en mars 2021 : un an après, MNC fait le point avec la CSIAM

C’était écrit. Les ventes du marché français du motocycle ont explosé - doublé ! - le mois dernier, en comparaison du désastreux mois de mars 2020. En guise d’analyse, Moto-Net.Com a interrogé le nouveau représentant des constructeurs Vincent Thommeret, président de la branche moto de la CSIAM.
Pas de contrôle technique moto en France en 2022, mais...

Un contrôle technique sur les motos et maxiscooters de plus de 125 cc à partir du 1er janvier 2022 ? Les motards - plus ou moins - en colère le rejettent en bloc. De toute manière, la France n’est pas prête : son Ministère des Transports propose d’autres contrôles à la place. Explications.
Sécurité routière 15 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...