• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Málaga (Espagne), le 4 décembre 2019

Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Imprimer

Essai MT-125 page 2 : détails en photos légendées

 
Comme une grande. La Yamaha est valorisante car équipée comme une moyenne cylindrée (costaud cadre périmétrique en acier, étrier avant radial, fourche inversée de 41 mm et très beau bras oscillant en alu plus court de 30 mm, pour réduire l'empattement de 1355 à 1325 mm).

 

 
Finitions. Peintures et soudures sont également soignées. On apprécie les jolies pièces en alu comme le bouchon de réservoir et les platines repose-pieds.

 

 
Invariablement 15 ch. Le monocylindre de 124,7 cc hérite d'une distribution variable - assez rare sur les petites cylindrées - qui permet d'optimiser la distribution de puissance tout en réduisant la conso et les rejets polluants. Les performances restent en revanche limitées aux 15 ch réglementaires.

 

 
Plus de techno, moins de couple. Curieusement, ce système VVA (Variable Valve Actuation) n'améliore pas le couple malgré son changement de cames à 7400 tr/mn : la valeur maxi descend même de 12,4 à 11,5 Nm ! Cette perte causée par les normes antipollution est identique à celle constatée l'an passé sur l' YZF-R125 : normal, c'est le même moteur !

 

 
Conso en baisse... Ce moteur aux cotes de 52x58,6 mm étrenne un embrayage antidribble et une nouvelle boîte de vitesses. Il serait également plus sobre : 2,3 l/100 km, en baisse de 5% selon Yamaha. MNC a relevé 2,4 l/km au tableau de bord pendant notre très court galop d'essai.

 

 
Autonomie en baisse ! Cet appétit de moineau ne sert pas, hélas, la cause de l'autonomie puisque la contenance du réservoir baisse dans le même temps de 1,5 litre (de 11,5 à 10). Yamaha justifie cette réduction par la volonté de centraliser les masses et améliorer le confort. Mouais…

 

 
Ergonomie. Outre un réservoir plus fin, la MT-125 reçoit une nouvelle selle monoplace, des repose-pieds avancés et un guidon relevé. La position, plus décontractée, gagne en confort malgré la dureté de l'assise perchée à 810 mm.

 

 
Euro5 Ready.Malgré son statut de nouveauté 2020, la MT-125 reste aux normes Euro4. Son moteur est cependant "préparé" pour Euro5 : "c'est une question de coûts", nous répond Yamaha interrogé par MNC sur l'utilité de ce report. A ce jour, seuls les YZF-R1 et le Tmax 560 sont Euro5.

 

 
MT Fest. Yamaha a organisé cette année à Valence (Espagne) le premier festival dédié aux fans de la gamme MT : le MT Fest avec balades, démos de stunt, stands d'équipements et d'accessoires. Devant le succès de la démarche, le constructeur prévoit trois autres éditions en 2020.

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine, 209 km au départ
  • Parcours : 66 km dont la moitié dans Malaga (Espagne)
  • Pneus : Michelin Pilot Street
  • Consos : non mesurée (2,4 l/100 km au tableau de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS YAMAHA MT-125 2020

 
  • Look tranché !
  • Finitions et éléments de partie cycle au top
  • Moteur disponible et volontaire aux mi-régimes
 
 
 

POINTS FAIBLES YAMAHA MT-125

 
  • Prix élevé (le plus cher des roadsters 125)
  • Aspects pratiques négligés
  • Confort de selle et d'amortissement limité
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !