Essais - Essai longue durée du casque moto X-Lite X-551 GT
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST X-LITE X-551 GT
Paris, le 1er juin 2017

Essai longue durée du casque moto X-Lite X-551 GT

Essai longue durée du casque moto X-Lite X-551 GT

Le succès des trails routiers entraîne la multiplication d'équipements moto mélangeant ces deux univers, avec une connotation "aventure" plus ou moins affirmée. C'est le cas du casque intégral X-Lite X-551 GT testé dans toutes les conditions par MNC pendant deux ans. Caractéristiques, tarifs, points forts, points faibles et verdict au terme de notre essai longue durée.

Imprimer

Intégré en 2015 à la gamme X-Lite (groupe Nolan), le casque X-551 GT est le successeur du X-551 "tout-court" lancé fin 2010.  L'ajout du suffixe "GT" ("Gran Turismo") traduit les efforts déployés par la marque italienne pour améliorer le confort de ce casque intégral, dont l'écran traité anti-rayures est surmonté d'une proéminente visière amovible, comme sur un casque tout-terrain.

Ces améliorations passent par des mousses internes en "Unitherm", un tissu microfibres plus doux et plus efficace pour évacuer la transpiration : deux qualités effectivement constatées - et appréciées ! - par MNC depuis près de 26 mois de test. Cette garniture démontable est très agréable au toucher et qualitative au regard, sentiment renforcé par l'empiècement en imitation cuir - avec coutures surpiquées - en dessous de la collerette. Même appréciation positive quant aux petites ouvertures grillagées de chaque côté et à l'arrière. Classe !

D'une manière générale, ce casque X-551 GT est conforme à la tradition de finitions soignées souvent constatée chez X-Lite. Son design est à l'avenant et mêle adroitement les codes stylistique "route" et "tout-terrain" dans un format compact, sans qu'un univers ne prenne franchement le dessus sur l'autre. Seules sa mentonnière en pointe et sa visière évoquent le "off-road", sans atteindre pour autant les volumes d'un casque de cross ou d'enduro.

Des équipements en nombre

La dotation de série du X-Lite X-551 GT est à la hauteur de son prix (459,99 € en uni) : hormis une fonction "filet d'air" sur son écran, rien ne manque. La liste comprend une lentille Pinlock, un prédisposition au système de communication N-Com, une bavette anti-remous assez petite - trop pour bloquer tous les courants d'air froid en hiver - et un écran solaire escamotable via une commande à main gauche, accessible et facile à manipuler en roulant avec des gants. 

Cette qualité ne vaut pas pour les aérations frontales (au-dessus du menton et au milieu du front), trop petites et surtout assez dures à faire coulisser de haut en bas. Les ouvertures des deux aérations situées sur le dessus se montrent en revanche très faciles à actionner d'une simple pression.

En matière de ventilation à proprement parler, le X-551 GT se montre moyennement convaincant, faute d'un flux d'aération suffisant par temps chaud. La faible dimension des ouvertures et des extracteurs est probablement à l'origine de cette circulation d'air frais limitée, surtout pénalisante en ville et en tout-terrain. Ralenti dans les bouchons en ville ou debout sur les repose-pieds sur des chemins de traverse, la température grimpe vite sous la calotte en fibres composites - marque de fabrique chez X-Lite.

Fort heureusement, comme indiqué ci-dessus, les mousses internes absorbent rapidement la sueur, en plus de très vite sécher. La vision et le confort sont aussi d'un bon niveau : le X-551 GT offre une bonne vue horizontale et verticale ainsi qu'un excellent maintien, proche de celui d'un casque sportif au niveau des joues. Ce parallèle s'étend à la fermeture par boucle double-D, plus courante sur des casques "racing" que sur des modèles à vocation routière (souvent à boucle micrométrique, plus pratique). 

Deux casques en un !

Revers de cette médaille relativement sportive : le confort général en pâtit légèrement, d'autant que la calotte de format compact est assez peu spacieuse. Enfiler et ôter le X-551 GT demande un mouvement énergique ! Par ailleurs, en fonction des formes du visage et du crâne, le nez peut venir au contact du petit déflecteur nasal, tandis que des branches de lunettes un peu épaisses trouvent difficilement leur place. Enfin, davantage d'épaisseur de mousse sur le front n'aurait pas été superflu.

Reste que cette calotte en fibres très performantes, digne des casques de piste haut de gamme de la marque comme le X-802 testé par le Journal moto du Net, présente l'avantage de la légèreté : le X-551 GT affiche 1650 g en taille M sur la balance MNC, soit seulement 20 g de plus que les "1630 g" annoncés par le fabricant. Précisions que cette mesure a été réalisée avec la visière amovible, principal équipement tout-terrain du modèle baroudeur X-Lite.

Cette visière est fixée au casque par trois fixations vissées - une de chaque côté et une au-dessus - actionnables sans outils. Grâce à une fente au niveau de la fixation supérieure, la visière peut être avancée ou reculée sur environ 4 cm en un tournemain après avoir desserré la vis. Par ailleurs, cette visière démontable permet de transformer facilement le X-551 GT en casque "conventionnel" : deux casques en un, en somme !

A l'usage, cette visière apporte une petite plus-value en termes de protection, à la fois en abritant les yeux du soleil et en évitant les contacts directs avec des branches d'arbre en dehors des sentiers battus. Cet avantage est cependant limité du fait de son format : encore une fois, rien à voir avec les longues visières d'un "pur" casque tout-terrain. On comprend cependant les raisons qui ont poussé X-Lite à limiter la longueur de cet appendice : sur route, les remous et les bruits aérodynamiques générés seraient trop élevées. 

Les nuisances sonores et aérodynamiques - aux allures légales - sont du domaine du tolérable : derrière le pare-brise "XXL" de la plupart des maxi-trails routiers, aucun problème particulier n'est à signaler même si l'insonorisation pourrait être meilleure. En revanche, sur des motos offrant moins de protection, MNC a préféré démonter la visière pour affronter les longs parcours sans turbulences.  

Verdict : polyvalence sportive

Testé pendant plus de deux ans sur tous types de routes et de pistes à travers le monde, le casque X-Lite X-551 GT se tire remarquablement bien de notre essai longue durée. Hormis son maintien sportif qui peut rebuter les motards à la recherche d'un "chausson" et ses aérations un peu dures et pas assez efficaces, ce modèle réunit de nombreuses qualités dont son intéressante double fonctionnalité "route" et "chemin". 

Après des milliers de kilomètres et plusieurs lavages, le revêtement interne de notre modèle d'essai a parfaitement résisté aux assauts du temps : aucun signe d'usure ni de coutures détendues. L'étanchéité de l'écran - assurée par un épais joint en caoutchouc - est aussi irréprochable qu'au premier jour, tout comme le pratique système de démontage de l'écran (via un bouton sous les fixations latérales de la visière).

Seules petites critiques : la peinture grise apposée sur les ventilations s'est rapidement écaillée, laissant place au traitement noir mat de ces pièces (ci-dessous). Pas très agréable pour un casque vendu entre 459,99 et 549,99 € : espérons que les nouveaux coloris 2017 (exemples en bas de page) seront plus résistants ! Par ailleurs, le filetage d'une vis de fixation de la visière s'est abîmé lors d'un remontage pourtant effectué sans forcer. Une manipulation extrêmement précautionneuse est donc conseillée pour éviter de foirer les trois pas de vis !

Casque X-Lite X-551 GT : conditions du test et bilan

  • Durée de l'essai : 26 mois
  • Saisons : toutes
  • Températures : de 5 à 35°C
  • Types de parcours : routes et pistes roulantes
  • Problèmes rencontrés : filetage abîmé sur une vis de la visière

Points forts

  • Présentation et finition soignées
  • Deux casques en un !
  • Légèreté au regard de la double fonctionnalité et de l'équipement

Points faibles

  • Manque d'espace et de confort
  • Ventilation perfectible
  • Fragilité de certaines zones peinture et du filetage des vis de la visière

Note Moto-Net.Com : 8/10

Fiche technique du casque moto X-Lite X-551 GT 

  • Calotte en fibres composites, déclinée en trois tailles (XS-S, M-L, XL-XXL).
  • Ecran traité anti-rayures.
  • Ecran solaire amovible
  • Lentille Pinlook antibuée de série
  • Système de fermeture de jugulaire par Double D
  • Système d’aération supérieure (3 prises d’air) avec extracteur d'air à l'arrière et aérations de mentonnière.
  • Revêtement intérieur amovible réalisé en Unitherm Light (tissu microfibre respirant).
  • Compatible avec système de communication N-Com X-Series
  • Poids : 1630 g annoncé en taille M, 1650 g mesurés par MNC (avec visière)
  • Prix public conseillé : à partir de 459,99 € en coloris uni (noir ou blanc) et 549,99 € avec multi-coloris et décorations

Exemples de nouveaux coloris 2017

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Sécurité routière en France : mauvaises routes, bonne conduite ?

Le bilan de la sécurité routière en juillet 2018 fait état d'une baisse des victimes de -5% (Vs juillet 2017). Prudent - toujours ! -, le délégué interministériel se garde d'établir un rapport avec l'instauration des 80 km/h sur les routes... Le mauvais état de ces dernières en revanche, pourrait sauver des vies ?
Radars 6 commentaires
Nouveauté 2019 : Kawasaki dévoile sa nouvelle Ninja H2 / Carbon

La Ninja H2 ''tout court'' - et Carbon - profite des avancées technologiques effectuées sur la déclinaison routière H2 SX SE pour devenir plus puissante (231 chevaux !) et moins polluante en 2019. La sportive suralimentée de Kawasaki profite d'autres menues évolutions... Présentation.
Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 18 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 96 commentaires
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.