• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
DOSSIER SPÉCIAL
Paris, le 19 juillet 2005

Ducati entretient son mythe

Ducati entretient son mythe

Comment fonctionne aujourd'hui la célèbre marque de Bologne ? Qui sont les ducatistes ? Comment roule-t-on sur un mythe ? Interviews, portraits, analyses... Le dossier spécial été de Moto-Net !

Imprimer

Dire que Ducati est une icône n'est pas une révélation : qui n’a jamais rêvé de posséder une 916 ? Ou aujourd’hui, une 999R et son fabuleux moteur Testastretta ? Ou pour les plus anciens, une Pantah ou la 750 "Supersport" menée à la victoire au Tourist Trophy par Mike Hailwood en 1978 ?

Malgré le prix, posséder une machine de la firme de Bologne ne laisse jamais indifférent son propriétaire qui entre dans la "tribu". Un argument que les dirigeants de la marque exploitent à fond...

DOSSIER SPECIAL DUCATI

Et c’est bien là le problème ! Ducati a-t-elle gagné sur le plan économique ce qu’elle a perdu dans son âme ? Non ! Au risque de déplaire à ses détracteurs, elle a non seulement progressé mais aussi conservé pas mal de ses valeurs.

Les fondamentaux n’ont pas changé. Depuis 1996, date à laquelle l’actuel actionnaire, le fonds de pension américain Texas Pacific Group (TPG), a sauvé la marque de la faillite, le Desmo est toujours là. L’invention de l’ingénieur Fabio Taglioni (1955) demeure même sur la Desmosedici de Capirossi alors que des choix techniques plus audacieux auraient pu s’imposer sur une machine de GP.

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

La firme de Bologne, qui fêtera ses 80 ans en 2006, a même conforté sa légende : une image sportive portée par les succès en Superbike et maintenant en Grand Prix, un twin en L, le cadre tubulaire porteur et le Desmo... Même la concurrence copie un des succès de la marque (1992), la Mostro. Les Yamaha Bulldog et autres Suzuki SV ont parié sur ce concept de bicylindre séduisant. Le produit s’en ressent-t-il ?

Pas à en croire Dominique Cheraki, directeur général de Ducati France : "la famille Monster a encore progressé de 8% en 2004". L’an passé, le recul des ventes (-1,4% avec 3 117 motos pour environ 3 % du marché des grosses cylindrées) est plus qu’honorable compte tenu du contexte relativement plat de l’Hexagone (lire notre Dossier spécial marché).

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

Le fameux "esprit de famille" s’est-il perdu en route avec l’agrandissement de la tribu et l’arrivée de nouveaux membres attirés par une image plus fashion ? Il est clair que la marque l’encourage. Mais, à en croire un spécialiste, elle n’a pas perdu au change. "Je me souviens de l’époque où le côté tribal était trop exacerbé", raconte ainsi Marco Raymondin (Ducati Brooklands). "Les gars, c’était des ayatollahs ! Il fallait absolument que ce soit compliqué et chiant à démarrer ! Maintenant, il y a toujours un noyau dur mais ça a évolué. On vendait 100 motos, aujourd'hui c’est le double. Et c’est pas désagréable de voir de nouvelles têtes !"

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

Mieux, Ducati renforce le sentiment d’appartenance des "ducatistes" par l’organisation de multiples événements communautaires (Grand Prix de France, Superbike, stages de pilotage, circuit, Centopassi, etc.). "Compte tenu de l'environnement répressif mis en place sur nos routes", confie le lyonnais Pierre Col (cinq Ducati à son actif), "il n'y a vraiment que sur circuit que l'on peut véritablement profiter de nos motos. Et les sorties sur piste que l'on organise avec des amis ducatistes sont de vrais bons moments de moto et de convivialité !"

Reste la stratégie commerciale. Ducati Stores, prix des motos, entretien, nouveaux modèles, accueil dans les concessions... Tout est passé au crible par "les gardiens du temple", qui estiment notamment sur les forums de discussion internet que "l’attitude extrêmement élitiste, fermée et arrogante du marketing actuel en énerve plus d’un qui n’y retrouve plus l’esprit qui représentait l'une des caractéristiques de la marque... Le mythe est écorné, mais Ducati continue à être sanctifiée même si le concessionnaire est régulièrement pris pour cible.

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

En dépit des menaces récurrentes de désertion, aucun des membres de ce "réseau" de ducatistes ne se déclare prêt à commettre le pêché ultime : troquer sa belle italienne contre, au hasard, une japonaise. Moins bavards que les internautes profitant de leur anonymat supposé sur les forums de discussion, les chiffres parlent eux aussi : malgré ses pertes, le Ducati Store de la Grande Armée à Paris affiche des progressions de 15% sur les accessoires, une cible clairement identifiée par le management italien. Ducati France a aussi l’intelligence de conserver les deux systèmes de concessions : les "stores" et les autres.

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

Les fans historiques sont-ils laissés au bord de la route par des prix d'achat et des coûts d’entretien trop élevés ? Olivier Grobost, 27 ans, ducatiste jusqu’au bout des ongles, relativise : "ma 900 SS, quand elle est sortie en 1989, elle valait 65 000 FF. Aujourd’hui elle en vaut autant (10 000 €), mais t'as vu la différence au niveau de la technologie ? Avant, le type qui achetait une 851, il la payait cher et il osait pas la sortir. Moi, je roule tous les jours et j’ai appris à démonter ma moto pour l’entretenir tout seul". Le fameux "réseau" du net a lui aussi en partie pallié au problème : échanges de bonnes adresses, fabrication "maison" de pièces, apprentissage de la technique pour faire ses révisions "tout seul", hors circuit professionnel.

Même les plus entichés des professionnels comme Rory Simpson ont déserté : depuis 2002, cet anglais reconnu par ses pairs comme un des "papes" de la marque a déserté Simpson Mécanique et sa superbe "cathédrale" de Montpellier pour la céder à... Honda ! Rory a beau remuer sa rancoeur en énumérant ses arguments (lire ci-contre), il reconnaît que "dès lors que DMH (Ducati Motor Holding) et TPG gagnent plus d'argent, leur stratégie est - au fond - inattaquable".

Dossier Moto-Net spécial Ducati : l'entretien d'un mythe

En dépit de la présence de cet actionnaire américain, généralement pragmatique dans le business, Ducati peut encore être identifiée au mythe de la "latinité", bordélique et peu regardante sur la qualité. Mais tout le monde en convient, deux points noirs subsistent : le contrôle qualité et la logistique. Il n’est pas rare de rencontrer une fuite d’huile avec 50 km au compteur, ou d’attendre indéfiniment un accessoire du catalogue. Allez messieurs de Ducati, encore un effort !

LIRE AUSSI

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Multistrada V4 Rally : le maxitrail Ducati plus enduro et surtout plus endurant

Comme la Multistrada 1200 Enduro en son temps (sortie en 2016), la Multistrada V4 Rally proposée par Ducati en 2023 se veut plus baroudeuse que le modèle standard dont elle est dérivée. Mais ce n’est pas tout : les italiens l’annoncent comme idéale pour partir loin et en duo... Présentation et vidéo.
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés Moto Guzzi pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand Moto Guzzi cette année, la V100 Mandello déploie ses petites ailes et son gros V-twin liquide : inédite et innovante, elle inaugure une nouvelle ère pour l’Aigle...
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés Suzuki pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand Suzuki cette année, c’est la V-Strom 1050 DE qui trône en haut du podium, aux côtés des GSX-RR de MotoGP... Le nouveau bicylindre en ligne des futures SV et V-Strom attendra Milan ! Non, pas 1000 ans...
Salon Intermot en vidéo : quelles nouveautés BMW pour 2023 ?

Moto-Net.Com se trouve à Cologne pour le salon Intermot et arpente les allées à la recherche des nouveautés moto 2023 ! Sur le stand BMW Motorrad cette année, la nouvelle S1000RR dévoilée il y a quelques jours sur MNC est en pole position à domicile mais la R1300GS n’est pas entrée en piste.
Tout savoir sur la nouvelle Honda CB750 Hornet à 7800 euros

La nouvelle CB750 Hornet dévoile ses lignes agressives et son inédit bicylindre au salon Intermot de Cologne (Allemagne), ainsi que toutes ses caractéristiques et ses ambitions. Le point sur ce nouveau roadster forcément piquant : présentation, prix et mise en concurrence MNC.
Roadster 2 commentaires
GP de Thaïlande 2022 : après le naufrage de Quartararo, un déluge pour Zarco

Les fans français de MotoGP ont assisté, médusés, au naufrage de Fabio Quartararo durant le GP de Thaïlande 2022. Hors des points, notre champion n’a plus que deux longueurs d’avance sur Pecco Bagnaia qui doit son podium à Johann Zarco. Les critiques pleuvent sur le n°5 Ducati... Explications.
Thailande 5 commentaires
Arabie saoudite, Inde et Kazakhstan : trois nouveaux Grands Prix MotoGP !

Le promoteur du championnat du monde MotoGP, Dorna Sports, révèle la signature d'accords avec l'Arabie Saoudite, l'Inde et le Kazakhstan pour y disputer des Grands Prix dès 2023. Explications.
MotoGP 2023 5 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...