• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#CZECHGP COURSE
Paris, le 4 août 2019

Compte rendu et résultats du GP de République tchèque MotoGP (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP de République tchèque MotoGP

Marc Marquez remporte à seulement 26 ans sa 50ème victoire en MotoGP lors du GP de République tchèque 2019, après avoir égalé samedi le record de 58 pole positions de Doohan. L'officiel Honda s'impose loin devant les Ducati de Dovizioso et Miller au terme d'une course repoussée d'une demi-heure à cause d'une averse. Résumé et classements.

Imprimer

Rentrée délicate pour la catégorie reine à Brno, où des pluies orageuses ont perturbé les essais libres 3 puis les qualifications avant d'à nouveau détremper la piste tchèque pendant la cérémonie du podium Moto2. Soit juste avant le départ du GP de République tchèque MotoGP, par conséquent repoussé à 14h35 au lieu de 14h00 !

Ce laps de temps a permis au soleil et aux températures clémentes d'assécher en grande partie le bitume, largement assez pour prendre le départ en pneus slicks. Tous les pilotes choisissent la solution tendre à l'arrière, sauf Dovizioso, Viñales et Aleix Espargaro qui ont choisi le médium. 

Marc Marquez et Jack Miller sont les seuls à avoir opté pour le pneu dur à l'avant, alors que les autres s'élancent avec la gomme intermédiaire. Chacun est conscient que les conditions vont évoluer au fur et à mesure des 20 tours, obligeant à ménager la prise de risques en première partie puis de gérer le "soft" arrière pour voir l'arrivée.

Un vrai casse-tête doublé d'une parfaite "lecture" de la piste afin d'évaluer en temps réel les possibilités d'accélérer ou pas la cadence. Autant dire une situation favorable au poleman Marc Marquez, qui s'est livré hier à une fantastique démonstration de pilotage en décrochant la pole en pneus slicks alors que la pluie faisait son retour !

"Quand il m'a doublé dans son dernier tour qualifs, j'avais l'impression de piloter une Moto3 et lui une MotoGP !", confesse Fabio Quartararo, qui ne cache pas son admiration pour le pilote Honda. "On comprend alors pourquoi c'est le champion", analyse le débutant niçois, qui manque encore de "bouteille" dans ces conditions.

Marquez, champion toutes conditions

Et le récital délivré par le n°93 a donné raison au pilote Yamaha-Petronas : Marc Marquez s'est porté en tête de cette dixième épreuve dès l'extinction des feux, et ne l'a plus lâchée jusqu'au drapeau à damiers ! Le crack du HRC s'est joué des quelques zones d'humidité ça et là, contrôlant son écart sur Dovizioso, Miller et Rins.

Victoire facile ? Pas tant que ça : à dix tours de l'arrivée, confiant dans le grip offert par la piste, Marquez tente d'accélérer le tempo... et manque de chuter après une soudaine dérobade de l'avant dans une cassure à droite ! L'alerte a été chaude pour le n°93, qui avoue avoir contrarié certains dirigeants du HRC pendant son dernier tour de qualifications "kamikaze" alors qu'une première ligne lui était déjà promise...

Mais cette chaleur ne l'empêchera pas d'aligner ensuite trois tours consécutifs en "petit" 1'57.8 pour creuser l'écart sur Dovizioso. L'italien, maintenu à courte distance depuis le départ, comprend sa défaite et ralentit en 1'58.2. A six tours de l'arrivée, l'avance de Marquez atteint l'impressionnant cap des 2,5 sec : la pilule doit sans doute être dure à avaler pour "Dovi", vainqueur l'an dernier sur sa Ducati...

Marc Marquez franchit en solitaire la ligne d'arrivée pour signer sa 6ème victoire de la saison sur dix courses disputées, accentuant encore son avance déjà considérable au provisoire. Andrea Dovizioso et Jack Miller complètent le podium sur leur Ducati.

Alex Rins, quatrième à 4,858 sec, renoue avec le Top 5 après deux courses terminées au tapis (Pays-Bas et Allemagne) : de quoi consoler le n°42, qui estime toutefois que Marquez "manque de respect envers les autres pilotes" suite à leur friction en piste puis dans la pit-lane pendant les qualifications...

Le pilote Suzuki est suivi à l'arrivée par Cal Crutchlow, cinquième à 6,007 sec du vainqueur sur sa RC213V semi-officielle. Le pilote britannique - qui pense que son coéquipier Nakagami ne "mérite pas une Honda 2020" l'an prochain - termine devant la Yamaha de Valentino Rossi, derrière lequel il est - trop ? - longuement resté en début de course. 

Rossi 6ème à neuf secondes du vainqueur....

L'italien signe pour sa part un nouveau résultat en demi-teinte - à 9 sec de Marquez - après ses trois chutes successives en Italie, Catalogne et aux Pays-Bas, suivies d'une modeste 8ème place en Allemagne... Malgré cette baisse de régime, le "Docteur" réfute toutes les rumeurs d'une retraite anticipée avant la fin de son contrat fin 2020

Septième derrière Rossi, Fabio Quartararo marque sagement des points importants dans ces conditions délicates : le pilote Yamaha Petronas a rongé son frein sans tenter "El Diablo" qui sommeille en lui, conscient d'avoir à rattraper sa faute commise la course précédente en Allemagne !

Son coéquipier Franco Morbidelli ne peut en dire autant : l'italo-brésilien a perdu l'avant dans les premiers virages, entraînant dans sa chute l'infortuné Joan Mir situé à l'extérieur. Les deux pilotes ne se sont heureusement pas blessés, mais n'ont pas pu repartir. 

Viñales rate sa rentrée, Zarco aussi

Cette course de "reprise" de la saison MotoGP a également été marquée par l'anonyme 10ème position de Maverick Viñales, décidément peu à l'aise sur bitume humide et/ou séchant. L'officiel Yamaha ambitionnait de poursuivre sa série positive entamée par sa victoire aux Pays-Bas, puis sa 2ème place en Allemagne : raté.

Déception aussi pour Johann Zarco, 3ème sur la grille après une belle démonstration en qualifications sur piste mouillée sur sa KTM. Sur bitume sec, le cannois a hélas de nouveau souffert : le n°5 a perdu onze places dans les premiers tours (!) et termine 14ème derrière le débutant Miguel Oliveira sur la RC16 Tech3...

Son coéquipier Pol Espargaro signe comme souvent la meilleure performance du clan orange avec la 11ème place, après s'être un long moment maintenu avec Rossi et Crutchlow dans le Top 5 L'espagnol a finalement perdu le rythme en fin de course, laissant échapper de nombreuses places sur une KTM toujours aussi physique...

La dernière place de ce Grand Prix de République tchèque revient au pilote d'essais Suzuki Sylvain Guintoli, invité par son employeur pour poursuivre le développement de la GSX-RR en conditions réelles. Le français, de retour des 8H de Suzuki, finit à 48,938 sec du vainqueur.

Le point au championnat MotoGP

Marc Marquez - tellement à l'aise sur sa Honda qu'il se permet de retirer un tear-off plein angle à trois tours de l'arrivée ! - porte son avantage sur Andrea Dovizioso à 63 points, soit l'équivalent de deux victoires et demie d'avance. Certes il reste encore neuf courses à disputer, mais ça commence à faire quand même !

L'espagnol est par ailleurs le quatrième pilote à atteindre le cap des 50 victoires en catégorie reine, tandis que son solde de 76 victoires en Grands Prix le place déjà à égalité avec le grand Mike Hailwood. Respect !

Danilo Petrucci, transparent 8ème à Brno, conforte sa troisième place au championnat avec 81 points de retard sur le leader. Alex Rins qui le suit compte pour sa part 96 longueurs de retard : autant dire que les deux pilotes ne sont pas une menace pour le titre à la régulière. 

Suivent au classement les Yamaha boy's, Maverick Viñales et Valentino Rossi, qui accusent respectivement 119 et 120 points de retard sur Marquez. Jack Miller profite de sa belle 3ème place pour grimper au 7ème rang devant Cal Crutchlow.

Fabio Quartararo, 9ème à 134 pts du leader, cède à Crutchlow une place supplémentaire au classement des pilotes indépendants - mené par Miller depuis l'Allemagne -, mais reste le premier débutant au provisoire loin devant Joan Mir (13ème), Miguel Oliveira (18ème) et Franco Bagnaia (19ème). 

Johann Zarco apparaît pour sa part à la 17ème position au classement provisoire, juste derrière Jorge Lorenzo qui était de nouveau remplacé par Stefan Bradl ce week-end. Le majorquin, blessé aux vertèbres, sera également forfait dimanche prochain en Autriche et prévoit de reprendre le guidon en Grande-Bretagne le 25 août.

Résultats du Grand Prix MotoGP de République tchèque 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 39'24.430
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati +2.452
  3. Jack MILLER Ducati +3.497
  4. Alex RINS Suzuki +4.858
  5. Cal CRUTCHLOW Honda +6.007
  6. Valentino ROSSI Yamaha +9.083
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha +12.092
  8. Danilo PETRUCCI Ducati +13.976
  9. Takaaki NAKAGAMI Honda +15.724
  10. Maverick VIÑALES Yamaha +16.558
  11. Pol ESPARGARO KTM +18.234
  12. Francesco BAGNAIA Ducati +19.738
  13. Miguel OLIVEIRA KTM +22.539
  14. Johann ZARCO KTM +30.459
  15. Stefan BRADL Honda +30.500
  16. Tito RABAT Ducati +30.755
  17. Andrea IANNONE Aprilia +37.170
  18. Aleix ESPARGARO Aprilia +37.343
  19. Karel ABRAHAM Ducati +44.296
  20. Sylvain GUINTOLI Suzuki +48.938

Non classés

  • Hafizh SYAHRIN KTM 14 Tours
  • Franco MORBIDELLI Yamaha 0 Tour
  • Joan MIR Suzuki 0 Tou

Classement provisoire du championnat MotoGP 2019

  1.  Marc MARQUEZ Honda 210
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 147
  3. Danilo PETRUCCI Ducati 129
  4. Alex RINS Suzuki 114
  5. Maverick VIÑALES Yamaha 91
  6. Valentino ROSSI Yamaha 90
  7. Jack MILLER Ducati 86
  8. Cal CRUTCHLOW Honda 78
  9. Fabio QUARTARARO Yamaha 76
  10. Pol ESPARGARO KTM 61
  11. Takaaki NAKAGAMI Honda 57
  12. Franco MORBIDELLI Yamaha 52
  13. Joan MIR Suzuki 39
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 31
  15. Andrea IANNONE Aprilia 21
  16. Jorge LORENZO Honda 19
  17. Johann ZARCO KTM 18
  18. Miguel OLIVEIRA KTM 18
  19. Francesco BAGNAIA Ducati 15
  20. Tito RABAT Ducati 14
  21. Stefan BRADL Honda 13
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 3
  24. Karel ABRAHAM Ducati 3

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

KTM rappelle ses motos à moteur monocylindre LC4 de 2018 à 2020

Un joint de récepteur d'embrayage défectueux est à l'origine d'une vaste campagne de rappel sur toutes les motos KTM propulsées par le monocylindre LC4 des millésimes 2018 à 2020. Explications.
Présentation de la nouvelle moto Triumph Tiger 660 Sport

La nouvelle Tiger 660 Sport marque l'arrivée de Triumph sur le segment des motos trails-GT de moyenne cylindrée à partir du roadster Trident 660. Cette nouveauté de 81 ch, compatible permis A2, sera disponible en février 2022 au prix de 9095 euros. Présentation. 
Rentrée studieuse pour le marché français du motocycle en septembre 2021 

5808 immatriculations en 125 cc, 10 550 en grosses cylindrées : la rentrée dans les concessions françaises a été moins bonne que l’an passé, mais nettement supérieure à celle de 2019. Mais si rappelez-vous, cette époque où masque et pass sanitaire n’étaient pas nécessaires pour faire son marché… de la moto et du scooter !
Essai du pneu moto Metzeler Roadtec 01 SE (Sport Edition)

Metzeler (groupe Pirelli) regonfle le potentiel dynamique de son pneu Roadtec 01 pour mieux le caler sur les jantes des motos routières au tempérament sportif (et vice-versa). Essai sur route et sur circuit - mouillé - du Roadtec 01 SE pour "Sport Edition".   
Essais 1 commentaire
Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.
Présentation de la nouvelle moto néo-rétro Kawasaki Z650RS 2022

Le populaire petit roadster de Kawasaki se décline comme annoncé en version classique Z650RS pour 2022, avec des performances et une partie cycle identiques. Seuls l'habillage et les équipements transforment cette nouvelle moto néo-rétro accessible au permis A2 sous les 8500 euros. Présentation et liste de ses rivales.
 
Roadster 2 commentaires
Suzuki GSX-S1000GT : le bilan de notre essai en vidéo 

Les premiers exemplaires de la GSX-S1000GT ne sont attendus dans les concessions françaises que pour les fêtes de fin d'année. Mais MNC a déjà testé cette importante nouveauté Suzuki 2022 qui entend concurrencer la meilleure vente de moto Sport GT, l'une des dernières aussi, la Ninja 1000 SX... Essai !

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : deuxième GP à Misano
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...