• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ITALIANGP 2019 COURSE
Paris, le 2 juin 2019

Compte rendu et résultats du GP d'Italie 2019 MotoGP (Petrucci vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP d'Italie 2019 MotoGP (Petrucci vainqueur)

Danilo Petrucci remporte à 28 ans sa toute première victoire en MotoGP au terme d'un dernier tour d'anthologie au Mugello face à Marquez et Dovizioso. Tout un symbole, puisque le méritant pilote italien s'impose en Italie sur une moto officielle italienne ! Résumé, faits de course et classements.

Imprimer

Le Grand Prix d'Italie 2019 a viré au bras de fer entre les Ducati d'usine de Petrucci et de Dovizioso et la Honda du poleman Marquez. Ce dernier s'est dépensé sans compter pour tenter d'accrocher un deuxième succès en MotoGP au Mugello (le premier remonte à 2014). En vain : "Petrux" le coiffe finalement au poteau après un dernier tour superbe d'attaque des trois pilotes !

Danilo Petrucci signe à domicile son premier succès en catégorie reine, victoire en forme de délivrance pour le n°9 qui subit une forte pression depuis son passage dans le team officiel Ducati aux côtés de Dovizioso. Cette victoire fait suite à son premier podium signé quinze jours auparavant au GP de France. L'émotion qui brillait dans ses yeux sur le podium en dit long sur sa fierté et son soulagement...

"Je suis désolé d'avoir forcé Andrea à relever sa moto en le dépassant, mais aussi de lui prendre quelques points dans la course au titre", s'excuse Petrucci avec une touchante sincérité. "Mais je voulais tellement cette première victoire !", se justifie-t-il  en soulignant que "Dovi" est la "dernière personne à qui je souhaite faire du tort" car il le considère presque comme un "frère". Bel hommage de la part d'un pilote pugnace et intègre !

Marc Marquez et Andrea Dovizioso complètent le podium après s'être touchés dans le dernier tour, alors que la Honda se trouvait prise en sandwich entre les Ducati dans le premier virage ! "Petrux", au forcing , en profitera pour prendre une légère longueur d'avance et boucler le dernier tour en tête. Marquez échoue à 0,043 sec du n°9, heureux malgré tout d'avoir pu constater que le V4 Honda n'a plus grand-chose à envier au V4 Ducati (voir illustration ci-dessus).

Le tenant du titre a pourtant de nouveau tenté de s'échapper après avoir signé le meilleur départ devant Crutchlow et Dovizioso, qui a bondi comme un tigre de sa 9ème position. Danilo Petrucci, 3ème sur la grille, a perdu une place à l'extinction des feux mais s'est vite replacé dans le peloton de tête alors que Crutchlow perdait du terrain. Le tout sous les yeux de Jack Miller, longtemps dans le top 5 avant de chuter à huit tours de l'arrivée... juste après avoir signé le meilleur tour.

L'autre protagoniste de cette course est Alex Rins, qui s'est de nouveau livré à une spectaculaire remontée alors qu'il s'élançait depuis la 13ème place. Le n°42 s'est longtemps bagarré avec les Ducati de Petrucci et Miller, avant de grimper temporairement jusqu'à la première place ! Sa GSX-RR ne soutenait cependant pas assez la comparaison en ligne droite pour résister au trio qui accélérait... Rins termine finalement 4ème, spectateur mais pas acteur du splendide finish qui a opposé Petrucci, Marquez et Dovizioso.

La chute de Rossi, les difficultés de Quartararo

Ce Grand Prix d'Italie 2019 est également marqué par la chute du héros local, Valentino Rossi, piégé de l'avant à 16 tours de l'arrivée. Week-end à oublier pour le n°46, jamais dans le coup et qualifié à une anonyme 18ème place : sa pire qualif' depuis le GP des Pays-Bas 2006 ! Le "Docteur" n'est pas parvenu à résoudre ses soucis, concédant pourtant que les autres Yamaha étaient rapides comme le soulignaient les 2ème et 4ème places de Quartararo et Morbidelli sur la grille.

Sa course fut par ailleurs compliquée dès les premiers tours puisque Rossi a dû sortir dans l'échappatoire d'une chicane avec Joan Mir.  Les 83 700 spectateurs autour du circuit - majoritairement jaunes - n'en revenaient pas d'assister à pareille désillusion sur ce tracé où le Docteur s'est imposé de 2002 à 2008... Petite déception aussi pour Fabio Quartarato, enthousiasmant 2ème sur la grille et finalement 10ème à 17,994 sec.

Le débutant français a tout d'abord raté son départ et rétrogradé à la 8ème position, avant de lutter avec difficulté aux alentours du top 10 avec Maverick Viñales et Cal Cruthlow. Viñales, 6ème à 7,4 sec à l'arrivée, termine premier pilote Yamaha après avoir pressé la cadence en fin de course. Cette accélération de Viñales fut fatale au jeune tricolore, qui a semblé s'essouffler pendant les derniers tours sur sa M1 Petronas.

Premier top 5 pour Nakagami, Zarco dernier pilote classé

Saluons encore la splendide performance du pilote japonais Takaaki Nakagami : le coéquipier de Cal Crutchlow chez Honda-LCR décroche son premier top 5 en MotoGP, après une saison et demie en catégorie reine ! Le n°30 a livré une course solide, menée à rythme suffisament constant pour se préserver de la remontée finale de Viñales.

Le meilleur résultat de Nakagami en MotoGP était jusqu'ici sa 6ème place à Valence (Espagne) : cette 5ème place à 6,5 sec du vainqueur va à coup sûr faire remonter sa cote, pas exceptionnellement élevée ces dernières semaines suite à ses premières courses sans étincelles et son résultat blanc en France.

Pol Espargaro, 9ème, est encore le premier pilote KTM et décroche un nouveau top 10 après sa splendide 6ème place en France. L'espagnol attendait cependant un peu mieux de cette sixième course où le constructeur autrichien inaugurait un moteur neuf pour répondre aux exigences de puissance du Mugello - comme la plupart de ses concurrents. "Polito" termine à 16,5 sec de Petrucci, plus loin sans doute que ses ambitions...

Nouvelle déception pour son coéquipier Johann Zarco, 17ème et dernier pilote du classement de ce Grand Prix d'Italie 2019 à pratiquement 42 sec du vainqueur. Le français finit dix secondes derrière le débutant portugais Miguel Oliveira sur une RC16 privée : voila qui ne va pas arranger les relations entre le n°5 et son employeur, visiblement tendues depuis plusieurs semaines...

"C'est difficile pour Johann car c'est une nouvelle moto, un nouveau défi", confesse son nouveau coach Jean-Michel Bayle, ancienne star du motocross et actuel ambassadeur Honda ! Pendant ce temps, KTM ne cesse de souligner les progrès d'Espargaro sur cette moto décrite comme rétive par l'ancien pilote Tech3...

Lorenzo veut transformer la Honda, Marquez le recadre

La situation commence également à se tendre dans le box Honda-Repsol, où Jorge Lorenzo appelle son employeur à le laisser modifier la moto championne du monde en titre pour la rendre "plus confortable pour tous, y compris pour Marc". Réponse immédiate de l'intéressé : "Honda suit toujours l'évolution du pilote le plus rapide".

"Oui, la Honda est une moto difficile", concède le tenant du titre, "mais trois RCV se sont qualifiées en QP2 samedi : c'est donc que la moto n'est pas si mal, non ?"... Autrement dit : charge au majorquin de faire la démonstration de sa vitesse pour convaincre son nouvel employeur de défaire ce que Marquez a bâti depuis son arrivée au HRC en 2013. Bon courage !

D'autant que la contreperformance de Lorenzo au Mugello ne plaide pas en sa faveur : "Jorgeuil" s'est qualifié à une anonyme 17ème position avant de terminer la course au 13ème rang, à 20,8 sec du vainqueur. Et dire que le n°99 remportait l'an passé sur ce tracé la première de ses trois victoires sur la Ducati !

Le(s) point(s) au championnat MotoGP 2019

Marc Marquez prend quatre points supplémentaires d'avance sur Dovizioso grâce à sa 2ème place arrachée de haute lutte entre les Ducati officielles. Le n°93 possède un avantage de douze longueurs sur le n°4 (115 points Vs 103), tandis qu'Alex Rins complète le podium virtuel avec 88 points (- 27). Danilo Petrucci grimpe pour sa part au 4ème rang, devant Valentino Rossi qui recule à la 5ème place à 43 points du leader suite à sa chute.

Fabio Quartararo apparaît pour sa part au 12ème rang avec 31 points, juste devant Aleix Espargaro et Jorge Lorenzo, anonyme 14ème. Johann Zarco végète de son côté à la 16ème position avec dix maigres points à son compteur...

A noter que le clan Marquez repart d'Italie la tête haute puisque Alex Marquez enregistre sa deuxième victoire d'affilée en Moto2, avec presque deux secondes d'avance sur le demi-frère de Valentino Rossi, Luca Marini. Le cadet de Marc Marquez s'est de nouveau imposé en solitaire, comme il l'avait fait au Mans (72) quinze jours auparavant. Le n°73 - pressenti pour intégrer Ducati-Pramac l'an prochain - remonte au 2ème rang au provisoire, à deux points du leader actuel en catégorie intermédiaire, Lorenzo Baldassari.

Prochaine course dans 15 jours à Barcelone (Espagne), théâtre du Grand Prix de Catalogne du 14 au 16 juin. Restez connectés !

Résultats du GP d'Italie MotoGP 2019

  1.  Danilo PETRUCCI Ducati 41'33.794
  2. Marc MARQUEZ Honda +0.043
  3. Andrea DOVIZIOSO Ducati +0.338
  4. Alex RINS Suzuki +0.535
  5. Takaaki NAKAGAMI Honda +6.535
  6. Maverick VIÑALES Yamaha +7.481
  7. Michele PIRRO Ducati +13.288
  8. Cal CRUTCHLOW Honda +13.937
  9. Pol ESPARGARO KTM +16.533
  10. Fabio QUARTARARO Yamaha +17.994
  11. Aleix ESPARGARO Aprilia +20.523
  12. Joan MIR Suzuki +20.544
  13. Jorge LORENZO Honda +20.813
  14. Karel ABRAHAM Ducati +27.298
  15. Andrea IANNONE Aprilia +28.051
  16. Miguel OLIVEIRA KTM +30.101
  17. Johann ZARCO KTM +41.857

Non classés 

  • Jack MILLER Ducati 8 Tours
  • Francesco BAGNAIA Ducati 12 Tours
  • Hafizh SYAHRIN KTM 14 Tours
  • Valentino ROSSI Yamaha 16 Tours
  • Franco MORBIDELLI Yamaha 18 Tours
  • Tito RABAT Ducati 0 Tour

Classement provisoire MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 115
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 103
  3. Alex RINS Suzuki 88
  4. Danilo PETRUCCI Ducati 82
  5. Valentino ROSSI Yamaha 72
  6. Jack MILLER Ducati 42
  7. Cal CRUTCHLOW Honda 42
  8. Maverick VIÑALES Yamaha 40
  9. Takaaki NAKAGAMI Honda 40
  10. Pol ESPARGARO KTM 38
  11. Franco MORBIDELLI Yamaha 34
  12. Fabio QUARTARARO Yamaha 31
  13. Aleix ESPARGARO Aprilia 27
  14. Jorge LORENZO Honda 19
  15. Joan MIR Suzuki 12
  16. Johann ZARCO KTM 10
  17. Michele PIRRO Ducati 9
  18. Francesco BAGNAIA Ducati 9
  19. Miguel OLIVEIRA KTM 8
  20. Andrea IANNONE Aprilia 7
  21. Stefan BRADL Honda 6
  22. Karel ABRAHAM Ducati 2
  23. Hafizh SYAHRIN KTM 2
  24. Tito RABAT Ducati 2
  25. Bradley SMITH Aprilia 

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Décidément cette saison est faite pour déjouer les pronostics ! Quarta qui fait des essais brillants tant sur un tour qu'en configuration course, Dovi qui a l'inverse est transparent... les deux échangent les rôles en course ! C'est frustrant mais vu le déficit monstrueux en puissance de la Yam face aux Ducati et Honda, difficile d'espérer beaucoup mieux finalement. Et on ne peut évidemment pas en vouloir à notre jeunot d'apprendre le métier ! Sinon pour Petrux je suis à la fois super heureux et surtout très ému pour lui : son bonheur, ses larmes, ses mots... C'était vraiment beau à voir, et j'espère qu'on va enfin le laisser rouler sans constamment parler de le remplacer. J'en peux vraiment plus de cette mode de parler de transferts si tôt dans la saison... Ca peut certes parfois donner un coup de boost, mais ça peut tout autant ruiner le mental d'un pilote de savoir qu'il est sur un siège éjectable et qu'on n'a pas confiance en lui. Et à ce propos, je commence quand même à être franchement inquiet pour Johann... Nulle part aux essais mais surtout en course où il finit dernier sur la piste, à des lustres de Pol et même une bonne dizaine de secondes derrière Oliveira... Ca va commencer à être difficile de se défendre dans ces conditions. J'espère qu'on va lui laisser le temps de travailler pour trouver des solutions, sans quoi ça va être compliqué, très, très compliqué pour l'avenir...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Horaires du GP des Amériques MotoGP 2021

Annulé l'an dernier et décalé cette année, le Grand Prix moto des Amériques se déroule ce week-end à Austin (USA). Programme de cette 15ème course du championnat du monde MotoGP 2021 toujours dominé par Fabio Quartararo.
GP des Amériques 1 commentaire

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : deuxième GP à Misano
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...