• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#SPANISHGP COURSE
Paris, le 5 mai 2019

Compte rendu et résultats du GP d'Espagne MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Compte rendu et résultats du GP d'Espagne MotoGP 2019 (Marquez vainqueur)

Marc Marquez efface par une victoire au GP d'Espagne 2019 son cuisant abandon de la course précédente au Texas. Le tenant du titre, jamais inquiété, signe son deuxième succès consécutif à Jerez sur sa Honda devant la Suzuki de Rins et la Yamaha de Viñales. Désillusion en revanche pour Quartararo, très mal récompensé de sa première pole en MotoGP par un rageant pépin technique...

Imprimer

Certains pilotes mettent un genou à terre après un coup dur, le temps de digérer l'échec. Quelques-uns peinent même à rebondir suite une contre-performance, comme paralysés par le doute... Marc Marquez, lui, n'est pas fait de ce bois : à terre lors du GP des Amériques, le n°93 revient au sommet trois semaines plus tard à Jerez !

Le tenant du titre s'est livré à une performance exemplaire sur la piste andalouse récemment resurfaçée, prenant avec autorité le commandement de cette première manche européenne dès l'extinction des feux pour ne plus le quitter jusqu'au drapeau à damier. Marquez a creusé l'écart tour après tour, comme au Texas... mais cette fois sans commettre la moindre erreur !

Ses premiers poursuivants ont dans un premier temps été les Yamaha Petronas-SRT de Morbidelli et Quartararo, qui ont démontré une exceptionnelle vitesse ce week-end en Espagne. Sacré perf' pour ce tout nouveau team, certes composé d'hommes d'expérience comme Ramon Forcada (l'ancien chef-mécano de Viñales).

Un temps calé dans la roue du champion du monde, Morbidelli a dû céder la place à son prodigieux coéquipier : Fabio Quartararo, auteur de sa première pole position en MotoGP à Jerez et nouveau détenteur du record de précocité en catégorie reine à 20 et 14 jours ! Plus fort encore que Marc Marquez himself, qui était le plus jeune poleman depuis 2013 !

Abandon pour le plus jeune poleman de l'histoire du MotoGP...

Ce Grand Prix d'Espagne laissera hélas un goût amer à l'excellent débutant niçois, par ailleurs premier français en pole depuis Zarco en Malaisie en 2018... La boîte de vitesses de sa M1 2019 - un cran en deçà des Yam' officielles - est restée bloquée en troisième à la sortie d'un gauche, signifiant l'abandon du n°20...  Et la proverbiale fiabilité japonaise, alors ?!

Deuxième coup dur de la saison pour "El Diablo", déjà puni de son empressement lors du tour de chauffe de la première course au Qatar. Sa colère et sa peine faisaient peine à voir de retour dans son box... Comment l'en blâmer, alors qu'un potentiel podium lui tendait les bras ?

Son coéquipier Franco Morbidelli - muni d'une M1 2019 à peine moins évoluée que les usines - décroche quant à lui au cap de la mi-course pour rétrograder à la 7ème position. L'italo-brésilien n'avait pas la constance pour rester dans le groupe de tête, où se sont invités des spécialistes des fins de course comme Rins et Dovizioso.

Quatre constructeurs aux quatre premières places

Alex Rins, seulement 9ème sur la grille, est comme à son habitude remonté bille en tête sur sa GSX-RR, fournissant une nouvelle démonstration de sa pugnacité. Le n°42 s'est hissé à la deuxième place à plusieurs secondes de Marquez, avant de contrôler son avance sur Viñales, Dovizioso et Petrucci. Quel finisseur, ce Rins !

Viñales, menacé jusque dans le dernier tour par la Ducati de Dovizioso, est finalement parvenu à sauver son premier podium de la saison 2019 : il était temps pour "Mack", auteur de trois premières courses anonymes, voire assez préoccupantes (7ème au Qatar, chute en Argentine et 11ème à Austin).

Ce podium "Honda-Suzuki-Yamaha" prend encore davantage d'envergure grâce au doublé Ducati juste derrière : celles de Doviziso et Petrucci, soit quatre marques aux quatre premières positions. Concurrentiel et ouvert, le MotoGP ? Un peu, oui !

Rossi à la traîne à Jerez

Valentino Rossi, 6ème à 7,547 sec, sauve les meubles après un week-end particulièrement compliqué en Andalousie : le Docteur, jamais dans le coup pendant les essais et seulement 13ème sur la grille, est parvenu à gagner sept positions en course grâce à son talent et son expérience.

 

Le n°46 échoue toutefois loin de son logique objectif de podium suite à ses deuxième places en Argentine et à Austin. Il l'avoue sans détours : Jerez est devenu problématique pour lui depuis sa dernière victoire en 2016, alors que ce circuit correspondait jusque-là à merveille à son pilotage et à sa moto...

Comment interpréter de telles difficultés alors que Quartararo et Morbidelli se sont illustrés aux 1ère et 2ème places sur la grille avant de temporairement talonner Marquez, et que son coéquipier Viñales y décroche le podium à 2,443 sec de l'intouchable officiel Honda ? Le n°46 lui-même ne l'explique pas...

Le compte n'y est toujours pas pour Lorenzo !

Autre contre-performance cuisante : celle de Jorge Lorenzo, 12ème à 18,473 sec de son vainqueur de coéquipier sur la même moto ! Pas de problème d'embrayage comme au Qatar ou d'autre "mystérieux" souci technique comme à Austin pour expliquer cette arrivée loin du compte... 

Le majorquin, qualifié 11ème, finit derrière Aleix Espargaro, seul pilote officiel Aprilia en piste suite au forfait d'Andrea Iannone après sa lourde chute en FP4. Lorenzo devance Pol Espargaro et Johann Zarco, respectivement 13ème et 14ème sur leur RC16 dotée d'un nouveau châssis étrenné pendant leurs essais privés au Mans (72).

Le(s) point(s) au championnat MotoGP

Marc Marquez récupère grâce à sa victoire à Jerez la tête du classement provisoire MotoGP avec un point d'avance sur Alex Rins (70 contre 69) et trois longueurs d'avance sur Andrea Dovizioso (67), ancien leader du championnat.

Valentino Rossi redescend de la 2ème à 4ème position avec 9 points de retard sur l'homme de tête. L'italien précède son compatriote Danilo Petrucci, décidément en peine pour sceller avec succès son passage dans le team officiel Ducati. 

Maverick Viñales remonte pour sa part au 6ème rang mais accuse déjà un écart de 40 points (!) sur Marc Marquez en raison de ses premières courses laborieuses et de son résultat blanc en Argentine. L'officiel Yamaha a pris 10 points de retard par course sur le tenant du titre !

Fabio Quartararo passe de la 10ème à la 13ème position derrière les frères Espargaro (Pol et Aleix) suite à sa frustrante casse à Jerez : le débutant français cède sa flatteuse position de premier pilote satellite à son coéquipier Franco Morbidelli, qui remonte au 10ème rang après avoir signé sa meilleure qualification en MotoGP (2ème). 

Ce Grand Prix d'Espagne sera suivi dès demain lundi par une séance d'essais officiels, puis par le GP de France MotoGP du 17 au 19 mai : restez connectés !

Résultats du Grand Prix d'Espagne MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ (SPA) Honda 41'08.685
  2. Alex RINS (SPA) Suzuki + 1.654
  3. Maverick VIÑALES (SPA) Yamaha + 2.443
  4. Andrea DOVIZIOSO (ITA) Ducati + 2.804
  5. Danilo PETRUCCI (ITA) Ducati + 4.748
  6. Valentino ROSSI (ITA) Yamaha + 7.547
  7. Franco MORBIDELLI (ITA) Yamaha + 8.228
  8. Cal CRUTCHLOW (GBR) Honda + 10.052
  9. Takaaki NAKAGAMI (JPN) Honda + 10.274
  10. Stefan BRADL (GER) Honda + 13.402
  11. Aleix ESPARGARO (SPA) Aprilia + 15.431
  12. Jorge LORENZO (SPA) Honda + 18.473
  13. Pol ESPARGARO (SPA) KTM + 20.156
  14. Johann ZARCO (FRA) KTM + 26.706
  15. Tito RABAT (SPA) Ducati + 28.513
  16. Karel ABRAHAM (CZE) Ducati + 36.858
  17. Bradley SMITH (GBR) Aprilia + 41.390
  18. Miguel OLIVEIRA (POR) KTM + 41.570
  19. Hafizh SYAHRIN (MAL) KTM + 50.568

Non classés

  • 43 Jack MILLER (AUS) Ducati (3 tours)
  • 36 Joan MIR (SPA) Suzuki (5 tours)
  • 20 Fabio QUARTARARO (FRA) Yamaha (12 tours)
  • 63 Francesco BAGNAIA (ITA) Ducati (19 tours)

Classement provisoire MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda (SPA) : 70 points
  2. Alex RINS Suzuki (SPA) : 69 points
  3. Andrea DOVIZIOSO Ducati (ITA) : 67 points
  4. Valentino ROSSI Yamaha (ITA) : 61 points
  5. Danilo PETRUCCI Ducati (ITA) : 41 points
  6. Maverick VIÑALES Yamaha (SPA) : 30 points
  7. Jack MILLER Ducati (AUS) : 29 points
  8. Takaaki NAKAGAMI Honda (JPN) : 29 points
  9. Cal CRUTCHLOW Honda (GBR) : 27 points
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha (ITA) : 25 points
  11. Pol ESPARGARO KTM (SPA) : 21 points
  12. Aleix ESPARGARO Aprilia (SPA) : 18 points
  13. Fabio QUARTARARO Yamaha (FRA) : 17 points
  14. Jorge LORENZO Honda (SPA) : 11 points
  15. Francesco BAGNAIA Ducati (ITA) : 9 points
  16. Joan MIR Suzuki (SPA) : 8 points
  17. Miguel OLIVEIRA KTM (POR) : 7 points
  18. Johann ZARCO KTM (FRA) : 7 points
  19. Stefan BRADL Honda (GER) : 6 points
  20. Andrea IANNONE Aprilia (ITA) : 6 points
  21. Tito RABAT Ducati (SPA) : 2 points
  22. Karel ABRAHAM Ducati (CZE)
  23. Hafizh SYAHRIN KTM (MAL)
  24. Bradley SMITH Aprilia (GBR)

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Que c'est frustrant !! Fabio faisait une course tellement formidable que le voir soudain au ralenti a été un véritable crève-coeur dont j'ai eu du mal à me remettre. D'autant que le GP a longtemps été une simple procession, avec un Marquez s'échappant irrésistiblement et les autres assez prudents pendant plus de la moitié de la course. Ca s'est un peu animé suite au dépassement de Fabio mais son abandon quelques boucles après a gâché ma joie. Seul point - très - positf : il aura montré autant aux autres qu'à lui-même qu'il est définitivement dans le coup, et que la deuxième marche du podium aurait sans conteste été pour lui sans cet incident mécanique ! Bien que malgré tout je ne pense pas qu'il aurait pu aller chercher un Marc encore maître de son sujet... Sinon Rins encore auteur d'une très belle remontée, Viñales pour une fois pas trop mal au départ, Morbidelli qui a rétrogradé jusqu'à se faire passer par Rossi - lui aussi en pleine remontada - où il a retrouvé un curieux second souffle... Dans l'ensemble pas de grosse surprise... Sauf une : Lorenzo qui était - encore - totalement largué. Et là ça commence à devenir sérieusement inquiétant pour le Majorquin : même sur la Ducati il avait terminé 4ème lors de sa première saison chez les rouges... Comment expliquer que là il n'y arrive plus alors qu'il avait de son propre aveu un meilleur feeling avec la Honda ? S'il ne redresse pas très vite la barre comme il a su le faire en 2018 sur la Desmo, la retraite risque fort de ne plus être une simple chimère cette fois...

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
Essai Kawasaki Ninja H2SX SE+ : compression intime

Coup de pied au cul et stimuli des parties intimes sont déjà au programme de la H2SX SE, unique moto routière à moteur compressé ! L'activité cérébrale n'est plus en reste avec sa nouvelle déclinaison SE+, qui intègre notamment un amortissement piloté, des modes de conduites et une instrumentation connectée. Essai.
Sportive 5 commentaires
Duel Royal Enfield Interceptor 650 Vs Triumph Street Twin : lutte de classe

La délicieuse authenticité de la nouvelle Royal Enfield Interceptor 650, premier bicylindre du constructeur depuis 1970, fait-elle ombrage à la redoutable maîtrise du néo-classique de l'onéreuse Triumph Street Twin ? Réponses dans notre duel MNC.
Tous les Duels 4 commentaires
Duel Africa Twin Vs V85 TT : la référence Honda ou le renouveau Moto Guzzi ?

Moto Guzzi se relance en 2019 sur le (tout) terrain des trails avec son inédite et originale V85 TT, une moto au look sympathique, aux performances raisonnables et au tarif raisonné. Un tiercé qui semble gagnant... y compris face à l'excellente Honda Africa Twin Honda ? La réponse dans ce nouveau duel MNC !

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Fabio Quartararo sur une Yamaha d'usine en 2020 d'après son manager

Éric Mahé affirme sur Canal+ que Fabio Quartararo disposera d'une MotoGP Yamaha officielle l'an prochain... Sa fantastique deuxième place à Misano confirme le potentiel du prodige français, désormais considéré comme un prétendant au titre par Marc Marquez himself ! Explications.
2019 2020 3 commentaires
Le patron de KTM France comprend le remplacement de Zarco par Kallio

Pour Eric Antunes, la suspension de Johann Zarco au profit de Mika Kallio n'est pas vraiment surprenante. Le patron de KTM France s'exprime publiquement sur cette mise "à pied" jusqu'à la fin de la saison. Explications.
GP d'Aragón 2 commentaires
Johann Zarco "mis à pied" chez KTM par Mika Kallio !

L'aventure du pilote français chez KTM tourne à l'Orange amère : Johann Zarco sera remplacé par le pilote d'essai Mika Kallio dès ce week-end au GP d'Aragon et pour le reste de la saison MotoGP... Explications.
GP d'Aragón 15 commentaires
Essai Yamaha R1 et R1M 2020 : sacré bon coup... et salé surcoût !

Yamaha profite du passage à la norme Euro5 pour perfectionner sa Superbike : la R1 "tout court" bénéficie de multiples améliorations qui doivent légitimer une infime hausse de tarif. La R1M évolue aussi... assez pour justifier l'envolée de son prix ? MNC a testé les deux motos sportives à Jerez (Espagne). Verdict.
Sportive 1 commentaire
H2Z : le futur roadster Kawasaki à moteur compressé ?

Kawasaki révèle dans une vidéo de teasing l'arrivée d'un nouvelle moto dans sa série Z, qui sera motorisée par le 4-cylindres à compresseur de sa H2. Cette possible "H2Z" suralimentée risque de malmener les actuels gros bras dans la catégorie des roadsters sportifs...
Nouveautés 2020 4 commentaires
Nouvelle offre spéciale airbag électronique pour les assurés de la Mutuelle des Motards

La Mutuelle des Motards renforce son partenariat avec In&Motion en proposant jusqu’au 18 octobre 2019 une offre dédiée à l'ensemble de ses assurés qui veulent choisir un airbag moto électronique. Explications.
La nouvelle Honda Africa Twin 2020 dévoilée le 23 septembre

Honda présentera sa nouvelle génération d'Africa Twin lundi 23 septembre. Le teasing ne dit rien sur la cylindrée du futur gros trail qui pourrait - hélas ? -  augmenter à 1100 cc.  Explications.
Trail 1 commentaire

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...