• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ANDALUCIAGP RÉSULTATS COURSE
Paris, le 26 juillet 2020

Compte rendu du GP d'Andalousie : Quarta-Haro sur le titre !

Compte rendu du GP d'Andalousie : Quarta-Haro sur le titre !

Il l'a fait : Fabio Quartararo remporte son premier doublé en MotoGP au terme d'une autoritaire échappée au GP d'Andalousie, deuxième manche 2020 ! Le niçois de 21 ans - premier français à s'imposer à deux fois d'affilée en catégorie reine - se pose en sérieux candidat pour le titre, tandis que Marc Marquez panse ses plaies... Yamaha célèbre par ailleurs son triplé depuis 2014 avec Viñales et Rossi sur le podium de Jerez. Compte rendu et résultats.

Imprimer

En l'absence remarquée de Marc Marquez (forfait pour le première fois depuis 2013), seulement 21 pilotes prennent place sur la grille du premier Grand Prix d'Andalousie de l'histoire, qui marque par ailleurs un inédit "doublé" sur le même circuit : c'est ici-même à Jerez (Espagne) que Fabio Quartararo est devenu le quatrième pilote français vainqueur en catégorie reine dimanche dernier ! 

Dès le milieu de la semaine, tout porte à croire que le pilote Yamaha SRT est en mesure de récidiver au regard de son rythme pendant les essais et de sa nouvelle pole position, la deuxième en huit jours. A l'extinction des feux, "El Diablo" met immédiatement en application la pureté de son style et sa supériorité en termes de vitesse : la Yamaha n°20 s'envole en tête devant Viñales, Rossi, Miller et Bagnaia. On ne la reverra plus !

Maverick Vinales - l'un des rares à pouvoir inquiéter Fabio - tente bien d'aller contrarier ses plans dans le premier tour, en vain : le niçois de 21 ans déjoue assez facilement l'attaque de l'espagnol, alors que Rossi en profite pour lui subtiliser la deuxième place. L'excellent "20 français" laisse ensuite sur place les deux Yamaha officielles : Fabio tourne en un petit 1'37, à quelques dixièmes du record en course, et se forge une avance de deux secondes en seulement cinq tours !

Maverick Viñales, conscient de l'échappée de son futur coéquipier, cherche l'ouverture sur Rossi pour reprendre le sillage du leader. Mais les tentatives de l'espagnol butent sur les freinages de trappeur de l'italien, qui rend une bonne demi-seconde au tour au français.

"Mack", de moins en moins incisif, finit même par s'essouffler derrière le n°46 : Rossi se ménage à son tour une petite marge sur Viñales, Miller et Bagnaia, sous l'oeil intéressé de Franco Morbidelli. Le n°12, en perte de vitesse, cède successivement aux attaques de Peco Bagnaia, Jack Miller et Franco Morbidelli.

Pendant que Quartararo passe la barre des quatre secondes d'avance sur Rossi, Jack Miller perd l'avant de sa Desmosedici GP20 Pramac ! A n'en pas douter, l'australien a trop forcé pour suivre son jeune coéquipier Francesco Bagnaia, qui parvient à revenir et dépasser Valentino Rossi à 13 tours de l'arrivée ! Danilo Petrucci termine également au tapis sur sa Ducati officielle, tout comme Brad Binder.

Deux pannes sucessives sur la M1 : il y a le feu chez Yamaha !

A cette hécatombe s'ajoute le high side de Miguel Oliveira dans le premier tour, puis la perte de l'avant d'Iker Lecuona à 19 tours de l'arrivée : Pol Espargaro, 7ème à 17,5 sec, sera finalement le seul pilote KTM à franchir la ligne d'arrivée ! Mauvaise opération également pour Ducati, qui voit successivement Danilo Petrucci partir au tapis puis Francesco Bagnaia se retirer sur panne mécanique...

Une vraie déception pour "Pecco", qui s'était qualifié à la troisième place. Le coéquipier de Miller réalisait une course fantastique à la deuxième position avant que le V4 de sa Ducati Pramac n'émette une sinistre fumée blanche, annonciatrice d'un résultat de la même couleur.

Yamaha peut également revoir sa copie en matière fiabilité : comme Rossi la semaine passée, Franco Morbidelli a dû abandonner sur problème technique. L'italo-brésilien, en lice pour le Top 5 avant sa panne à neuf tours de l'arrivée, se voit soudain privé de puissance et doit s'arrêter le long du muret de la ligne droite. Le scénario est en tous points similaire à celui vécu par le n°46 sept jours avant : de quoi s'inquiéter chez Yam'...

Huit pilotes "out" à Jerez : l'hécatombe andalouse !

Ajoutés à la chute d'Aleix Espargaro sur l'Aprilia, tous ses retraits portent à huit le nombre d'abandons dans la fournaise de Jerez (36°C dans l'air et 59°C au sol). Cal Crutchlow, auteur d'un courageux retour malgré son poignet gauche cassé, est également passé proche du retrait à cause d'un souci sur sa Honda. Le britannique sauve finalement la 13ème place après un bref arrêt dans le box LCR : chapeau l'artiste ! Idem pour Alex Rins, impressionnant 10ème malgré son épaule luxée.

Jamais inquiété pendant son échappée, Fabio Quartararo coupe pour sa part la ligne d'arrivée avec 4,495 sec d'avance sur Maverick Viñales, victime d'un mystérieux "coup de mou" en milieu de course suivi d'une superbe fin d'épreuve. L'espagnol est parvenu à rejoindre et doubler Valentino Rossi dans les derniers tours pour chiper la deuxième place sur le podium, comme dimanche dernier !

Yamaha enregistre ainsi son premier "triplé" depuis le Grand Prix d'Australie 2014, quand Valentino Rossi, Jorge Lorenzo et Bradley Smith s'étaient rejoints sur le podium de Phillip Island. Une image que l'on avait eu tendance à oublier ces trois dernière saisons, en raison des récurrents problèmes de motricité et de vitesse de pointe de la M1.

Le(s) point(s) au championnat

 Grâce à ses deux victoires de rang, Fabio Quartararo prend les rênes du championnat provisoire avec dix points d'avance sur Maverick Viñales (50 pts contre 40)... qui doit se poser des questions sur sa future cohabitation avec "El Diablo" l'an prochain ! 

"Oh mon dieu : c'était la course de ma vie !", s'exclame le jeune vainqueur tricolore à sa descente de moto. "Je suis vraiment heureux car j'ai réussi à appliquer mon rythme toute la course, en changeant les maps et en gérant bien les pneus grâce au travail de toute l'équipe. C'était difficile, sans doute la course la plus difficile de ma vie. C'est incroyable !"

"Je ne pouvais pas faire mieux, mon pneu était détruit", déplore pour sa part Maverick Viñales qui a jeté toutes ses forces dans l'ultime bataille pour reprendre la 2ème place à Rossi. L'espagnol est à bout de souffle lorsque le micro lui est tendu pour recueillir ses commentaires.

"Je suis vraiment, vraiment content", se réjouit de son côté Valentino Rossi, qui renoue avec le podium pour la première fois depuis le GP des Amériques 2019. "Le week-end a nettement mieux démarré que la semaine dernière et tout s'est ensuite bien enchaîné : ce n'est pas comme une victoire, mais pas loin", estime l'homme aux 115 succès en Grands Prix. Rappelons que 20 ans séparent l'italien du vainqueur Fabio Quartararo !

Le "Docteur" - qui signe son 199ème podium en catégorie reine - revient à la sixième place au classement provisoire grâce à cette troisième place qui efface en partie sa triste prestation dimanche dernier (abandon sur problème mécanique). L'italien est précédé au championnat par Andrea Dovizioso (discret 6ème), Takaaki Nakagami (excellent 4ème) et Pol Espargaro.

Johann Zarco apparaît quant à lui à la 9ème place du classement provisoire, soit la même position que ce dimanche à Jerez : le français peut se réjouir d'être remonté de sa lointaine 15ème place sur la grille, mais doit également s'inquiéter de son important écart de 23,523 sec sur le vainqueur.

A titre de comparaison, le cannois avait finit à la 11ème place dimanche dernier sur ce même circuit à 25,100 sec de son compatriote : l'amélioration est pour le moins modeste, et en tout état de cause insuffisante. Sans compter que Johann bénéficie de nouveau des nombreux abandons devant lui pour intégrer le Top 10...

Pour Marquez, le titre 2020 garde toute sa valeur en son absence

Un mot enfin sur le grand absent de cette deuxième course de la saison 2020 : Marc Marquez, bien sûr ! Le champion en titre a finalement capitulé face à la douleur et au manque de force dans son bras droit, après avoir scotché tout le monde en reprenant le guidon samedi, quatre jours seulement après son opération d'une fracture de l'humérus !

 

L'officiel Honda - qui a subi un choc de 26 G dans sa violente chute ! - enregistre son premier "double zéro" depuis son arrivée en catégorie reine en 2013 : "ce soir je dormirai bien parce que j'ai essayé et maintenant je sais ce que mon corps ne peut pas réaliser", commentait le n°93 auprès de DAZN, alors que le HRC annonçait son forfait après quelques tours en qualifications.

"Dans mon premier run en essais libres 3, je me sentais bien : mon rythme en pneus usés était même assez surprenant, mais quand je suis ressorti, immédiatement, j'ai senti une grosse faiblesse dans le coude", décrit-il. "C’était un nerf ou quelque chose comme ça qui m'a immédiatement fait perdre mes forces, et là ça devient dangereux".

"J'ai fait ce que j'avais déjà fait toute la semaine : suivre mon corps. Et mon corps à ce moment-là m'a dit de m'arrêter. Je me suis arrêté au stand, j'ai dit à Honda que j'allais essayer en qualifications Q1, mais que si j'avais les mêmes sensations j'allais laisser tomber. C'est ce qu'on a fait".

40 pompes avec une épaule fracturée !

Sa démonstration de courage restera néanmoins dans les annales : jeudi après-midi, le porteur de la couronne a réalisé 40 pompes devant les médecins du circuit lors du contrôle médical visant à définir sa capacité à reprendre le guidon. 40 pompes avec une fracture au bras opérée seulement 48 heures avant : respect.

Autre qualité à mettre au compte de Marc Marquez : sa sportivité dans la difficulté. Le catalan a tenu à mettre les choses au clair au sujet de son absence et de son impact sur le championnat, alors que le team manager du HRC, Alberto Puig, multipliait les déclarations à la limite de l'insultant au sujet de sa supériorité et du manque de valeur supposé d'un titre en son absence... 

"Si vous êtes champion du monde, c'est parce que vous avez fait quelque chose de mieux que les autres", rappelle avec bon sens Marc Marquez, conscient d'avoir joué un va-tout dimanche dernier. "En tant que compétiteur, on aime toujours se battre contre tous ses adversaires et gagner un championnat avec chacun d'entre eux sur la piste. Mais si l'un d'entre eux se blesse, ce n'est pas de la faute du champion et la valeur de son titre est la même quoi qu'il en soit".

La prochaine course MotoGP, le GP de République tchèque à Brno, est prévue du 7 au 9 août : restez connectés !

Résultats du Grand Prix MotoGP d'Andalousie 2020

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha 41'22.666
  2. Maverick VIÑALES Yamaha +4.495
  3. Valentino ROSSI Yamaha +5.546
  4. Takaaki NAKAGAMI Honda +6.113
  5. Joan MIR Suzuki +7.693
  6. Andrea DOVIZIOSO Ducati +12.554
  7. Pol ESPARGARO KTM +17.488
  8. Alex MARQUEZ Honda +19.357
  9. Johann ZARCO Ducati +23.523
  10. Alex RINS Suzuki +27.091
  11. Tito RABAT Ducati +33.628
  12. Bradley SMITH Aprilia +36.306
  13. Cal CRUTCHLOW Honda 1 Tour

Non classés

  • Francesco BAGNAIA Ducati 6 Tours
  • Franco MORBIDELLI Yamaha 9 Tours
  • Brad BINDER KTM 13 Tours
  • Danilo PETRUCCI Ducati 14 Tours
  • Jack MILLER Ducati 15 Tours
  • Aleix ESPARGARO Aprilia 17 Tours
  • Iker LECUONA KTM 20 Tours
  • Miguel OLIVEIRA KTM 0 Tour

Classement provisoire MotoGP 2020 

  1. Fabio QUARTARARO Yamaha 50
  2. Maverick VIÑALES Yamaha 40
  3. Andrea DOVIZIOSO Ducati 26
  4. Takaaki NAKAGAMI Honda 19
  5. Pol ESPARGARO KTM 19
  6. Valentino ROSSI Yamaha 16
  7. Jack MILLER Ducati 13
  8. Alex MARQUEZ Honda 12
  9. Johann ZARCO Ducati 12
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 11
  11. Joan MIR Suzuki 11
  12. Francesco BAGNAIA Ducati 9
  13. Miguel OLIVEIRA KTM 8
  14. Danilo PETRUCCI Ducati 7
  15. Tito RABAT Ducati 7
  16. Alex RINS Suzuki 6
  17. Bradley SMITH Aprilia 5
  18. Brad BINDER KTM 3
  19. Cal CRUTCHLOW Honda 3

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2021

Covid : premiers reports

Pilotes MotoGP 2020 Plateau : Pilotes et équipes 2021
Intersaison : Tests MotoGP

Courses 2021

GP moto du Qatar 28 mars : GP du Qatar
GP moto du Qatar 4 avril : GP de Doha
GP moto du Portugal 18 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 2 mai : GP d'Espagne
GP de France moto 16 mai : GP de France
GP moto d'Italie 30 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 6 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 20 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 27 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande11 juillet : GP de Finlande
GP moto d'Autriche 8 août : GP de Styrie
GP moto d'Autriche 15 août : GP d'Autriche
GP moto de Grande-Bretagne 29 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Aragon 12 septembre : GP d'Aragón
GP moto de San Marin 19 septembre : GP de San-Marin
GP moto des Amériques 3 octobre :  GP des Amériques
GP moto du Japon3 octobre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande17 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie24 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie24 octobre : GP de Malaisie
GP moto de San Marin 24 octobre : GP d'Emilie Romagne
GP moto du Portugal 7 novembre : GP d'Algarve
GP moto de Valence 14 novembre : GP de Valence
GP moto d'Argentine  Annulé : GP d'Argentine


SAISON 2021   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...