• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
100 MILES PER HOUR
Paris, le 31 août 2017

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend hommage à Bob McIntyre et Gilera

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend hommage à Bob McIntyre et Gilera

En 1957, Bob McIntyre devenait le premier pilote de l'histoire du Tourist Trophy à faire tomber le mur des 100 mph aux commandes d'une Gilera 500 cc 4-cylindres. 60 ans plus tard, Michael Dunlop lui rend hommage lors du Classic TT 2017... Retour en vidéo sur deux belles histoires.

Imprimer

Page 1 - Deux tours à 100 mph... et 60 ans d'intervalle

Signalons en préambule que la machine qu'a pilotée Michael Dunlop n'était pas la véritable moto chevauchée par Bob McIntyre lors de la course Senior TT de 1957, mais une rigoureuse réplique construite par MV Meccanica Vergha, un atelier qui appartient depuis une trentaine d'années aux Kay : David le père, Mark le fils et Mitch... le Saint-Esprit !

Mais en 1957 non plus, McIntyre ne courrait pas véritablement sur "sa" Gilera puisqu'il remplaçait Geoff Duke : blessé quelques semaines plus tôt à Imola, le triple champion du monde de Grand Prix 500 avait lui-même conseillé à l'usine italienne d'embaucher l'écossais. Bonne pioche !

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend un hommage à Bob McIntyre et Gilera

Pour la petite histoire, Geoff Duke était détenteur depuis 1955 du record du tour au Tourist Trophy : déclaré premier pilote à abattre le "Ton" (le mur des 100 mph), le pilote anglais avait finalement vu sa moyenne corrigée à 99.97 mph... Damned !

Pour la grande Histoire cette fois, Robert McIntyre est parti en trombe lors de la course des 500 cc de Grand Prix en 1957 - le Tourist Trophy comme l'Ulster GP faisait alors partie du championnat du monde de vitesse moto : le n°78 de Gilera boucle son premier tour à une moyenne de 99.99 mph !

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend un hommage à Bob McIntyre et Gilera

Puis "Mac" pulvérise le "mur du Ton" dès son deuxième tour : 101,3 mph malgré ses réservoirs pleins (des réservoirs additionnels sont logés sous les carénages intégraux des machines de Grand Prix pour éviter d'avoir à ravitailler pendant l'épreuve) !

Le "Flying Scot" hausse encore le ton (hohoho) dans la quatrième boucle en parcourant les 60 km de la fameuse et périlleuse Moutain Course à 101,12 mph, soit 162,76 km/h. McIntyre rattrape alors sur la route le vainqueur de la précédente édition, John Surtees sur MV Agusta n°64, le double, mais se fait repasser...

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend un hommage à Bob McIntyre et Gilera

Le pilote Gilera suit en fin de course les recommandations de son équipe ("Ralentis !") et franchit la ligne d'arrivée en vainqueur, 3 heures, 2 minutes et 57,2 secondes après s'être élancé. La course, qui célèbre les 50 ans du "TiTi", s'est exceptionnellement disputé en huit tours contre sept habituellement : elle reste à ce jour le plus long Grand Prix moto jamais disputé !

60 ans après, l'exploit réalisé par Bob McIntyre et la Gilera 500-4 demeure donc inégalé : aujourd'hui en MotoGP, les vedettes de l'Intercontental Circus - Rossi, Marquez, Dovizioso et les autres - ne restent en selle "que" trois petits quarts d'heure le dimanche après-midi !

Senior TT 1957 : tour le plus rapide, course la plus longue

Le record du tour de Bob, en revanche, a depuis volé en éclats : l'an dernier, Michael Dunlop a fait le tour de l'Ile de Man en 16' 53,23, soit une moyenne de 133,962 mph. C'est donc logiquement à lui qu'ont fait appel les organisateurs du Classic TT pour piloter la réplique de la Gilera sur le même parcours.

"C'est l'une des meilleures expériences que j'ai jamais eues", déclarait "MD" à l'issue de son "tour de parade" effectué à un peu plus de 100 mph de moyenne ! Une sacrée performance car en dépit de la jeunesse de sa monture et de la monte de pneus récente, la moto n'était visiblement pas simple à conduire...

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend un hommage à Bob McIntyre et Gilera

" C'était tellement étrange de rouler", témoigne le pilote nord-irlandais qui n'avait jamais testé la moto ! "Je ne sais pas si c'était moi ou les carénages, mais j'avais l'impression que les pneus étaient à plat". Preuve que Michael découvrait sa "Gilera" : "j'ai passé tout le tour à essayer de trouver la sixième vitesse : je n'avais pas réalisé qu'il n'y en avait que cinq" !

"J'aurais adoré engager la moto dans la course Senior", poursuit Michael. Il aurait même mieux valu pour lui : meilleur temps des qualifications de la Senior TT Classic justement au guidon de la XR69 du Team Suzuki Classic, le neveu du légendaire Joey a ensuite été trahi par sa moto en course...

Classic TT 2017 : Michael Dunlop rend un hommage à Bob McIntyre et Gilera

Très particulière à piloter en raison de son lourd carénage, la copie anglaise de la Gilera n'a pas failli, elle. "C'était un véritable honneur de piloter la moto et j'aimerais remercier Mark (Kay) et Paul (Phillips) qui ont rendu tout cela possible", souligne Michael Dunlop.

Son émotion n'était pas feinte à l'issue de sa démonstration : "nous avons suscité d'excellentes réactions sur le tracé. Tout le monde a adoré écouter la moto. Ce que j'ai fait n'a rien à voir avec la course de huit tours. C'est bien plus facile maintenant", reconnaît l'homme aux 15 victoires au Tourist Trophy.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.