• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
NOUVEAUTES 2017 AVINTON
Paris, le 23 novembre 2016

Avinton aborde Euro4 avec les Pearl GT, Race et Roadster

Avinton aborde Euro4 avec les Pearl GT, Race et Roadster

Avinton, fabricant français de motos ''hot'' couture assemblées à la main, met son sculptural roadster à l'heure d'Euro4 grâce à la greffe de l'injection sur l'énorme V-twin S&S de 1647 cc. L'inédite Pearl, déclinée en trois versions, reçoit aussi une nouvelle suspension arrière et l'ABS obligatoire en 2017.

Imprimer

Avinton a profité de l'EICMA de Milan (Italie) pour dévoiler la Pearl, son nouveau roadster très haut de gamme assemblé à la main dans son usine de Sommières (30), comme les précédentes Collector issues des Wakan. Cette "muscle bike" à la française conserve ses lignes trapues et minimalistes, comme si un guidon, une selle et quelques périphériques avaient habilement été greffés autour de son moteur, un bicylindre en V ouvert à 45°, référence dans la production de customs "musclés".

Euro4 oblige, ce "very big bloc" de 1647 cc refroidi par air-huile troque ses anciens carburateurs Keihin de 41 mm à boisseau plat contre des corps d'injection de 52 mm. La Pearl y gagnerait en souplesse, mais aussi en performances puisque son couple passe de 168 à  180 Nm, disponible dès 3000 tr/mn ! La puissance n'est pas en reste avec 145 ch, à gérer sans antipatinage. Avec une moto aussi courte et légère (197 kg tous pleins faits annoncés !), l'accélération promet d'être démoniaque ! 

L'artisan français reconduit l'impressionnant boîtier d'admission d'air à double clapets monté sur son faux réservoir (le vrai est sous la selle) et le fameux dispositif "Vortec" développé à l'époque des Wakan dont Cédric Klein, PDG d'Avinton, était un grand fan. Toujours pour répondre aux nouvelles normes, la Pearl reçoit de série un ABS déconnectable. En parallèle, une instrumentation LCD, un démarreur déplacé sur la prise d'air et un éclairage par LED font leur apparition.

L'équipement est toujours aussi luxueux et performant, à l'image des jantes en aluminium forgées Marchesini et des suspensions Öhlins. L'occasion de noter qu'Avinton a rallongé le bras oscillant et surtout redessiné l'amortisseur arrière, désormais monté sur basculeur et décalé sur la gauche à la façon des Ducati Panigale. Des modifications d'assiette sont ainsi facilement envisageables sur cette Pearl, qui reçoit aussi une nouvelle boucle renforcée désormais capable d'accueillir un passager. Sensations garanties pour l'invité(e) !

Trois versions et une multitude de personnalisations pour la "Perle du Gard"

Comme en 2016, la gamme de roadster Avinton Pearl se décline en trois versions : GT, Race et Roadster, qui diffèrent essentiellement par leur ergonomie et certains équipements. Ces motos sont assemblées sur commande, pratiquement sur-mesure : Avinton propose une multitude de personnalisations possibles via différents traitements de surface (peintures, anodisation, usinage, etc.) ou encore des rétroviseurs et des poignées spécifiques. 

Des prestigieuses jantes à rayons Kinéo ou des modèles en carbone Rotox sont aussi disponibles à la demande, ainsi que des freins Beringers à 4 disques à l'avant, une sellerie réalisée sur-mesure en cuir ou synthétique et même une préparation de la fourche Öhlins. Bref, rien n'est trop beau pour la "Perle" du Gard (30), à condition toutefois de pouvoir y mettre le prix car le ticket d'entrée frôle les 40 000 € !

Sachant que les modèles précédents tutoyaient les 80 000 € dans leur version la plus haut de gamme (!), la facture peut donc rapidement s'envoler sur ce millésime 2017 qu'il est d'ores et déjà possible de commander sur un mini-site dédié pour une livraison prévue en "juillet 2017" !

Ce positionnement élitiste ne semble toutefois pas freiner le développement de l'entreprise française, qui a par ailleurs annoncé son arrivée sur le marché américain : "c'est officiel, lancement de la marque sur les États-Unis prévue pour le Sema Show 2017 (un salon de l'automobile et de l'accessoire organisé chaque année à Las Vegas, NDLR), avec le premier Corner Shop Avinton dans le Colorado", a fait savoir Cédric Klein pendant le salon de Milan (Italie).

Galerie photo Pearl 2017

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
Essai vidéo Honda NT1100 2022

Cap sur Tarragone (Espagne), ses routes sinueuses et ses villages pittoresques pour découvrir la nouvelle Honda NT1100. Cette moto routière inédite, extrapolée de l'Africa Twin, tiendra-t-elle toutes ses promesses ? Réponses dans notre bilan vidéo en complément de notre essai complet à lire sur MNC. 
Routière 2 commentaires
Essai Z650RS : Kawasaki lance sa petite Rétro Sport et confort !

Trois ans après la Z900RS, Kawasaki revisite plus succinctement sa Z650 afin de compléter son offre vintage. Très proche de la Z650 d’origine et accessible aux permis A2, la Z650RS (Rétro Sport) propose un look délicieusement "Zeventies", une conduite plus décontractée... et un tarif de néo-rétro chéro. Essai !
Roadster 1 commentaire
Essai Honda NT1100 2022 : la tête de l'exploit

Combien peut valoir une moto routière confortable mais dynamique, rigoureuse mais pas ennuyeuse, sophistiquée mais évidente à piloter ? Pour Honda, la réponse est 13 999 euros et prend le visage - qui ne plaira pas à tout le monde - de la nouvelle NT1100. Essai de cette déclinaison GT de l'Africa Twin qui a littéralement "tout compris".
Routière 5 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai X-Ride 650 (17 et 21 pouces) : attention à la Mash !

Mash, marque française de motos construites en Chine, grimpe une marche supplémentaire via un monocylindre de 644 cc qui propulse notamment un attirant Scrambler en 17 pouces : la X-Ride 650. MNC l'a brièvement testé, ainsi que le prototype de présérie dans son inédite configuration trail en 21 et 18 pouces.  Essai.
La Suzuki Katana un peu plus moderne et bien plus classe en 2022

Étroitement dérivée de la GSX-S1000, la Katana 2022 disposera d’un 4-cylindres de dernière génération plus propre, plus costaud et plus sophistiqué, tandis que sa partie cycle et ses lignes ne bougent pas. Les deux nouveaux coloris en revanche se veulent plus "premium". Découverte.
Roadster 2 commentaires
Honda refait "Forza" avec son nouveau scooter ADV350

Honda ajoute un nouveau scooter dans sa gamme 2022 avec l'ADV350, qui associe le look baroudeur apprécié du X-ADV 750 et le moteur du Forza 350. Présentation.
Scooters 1 commentaire
Les Yamaha MT-09 et MT-09 SP accessibles aux permis moto A2 en 2022

Yamaha change de stratégie avec sa MT-09, jusqu'ici réservée aux motards détenteurs du permis A : les nouveaux permis A2 ont désormais accès au plus turbulent des roadsters japonais, grâce au bridage inédit de son 3-cylindres à 47,5 ch (35 kW) ! Explications.
Deux nouveaux coloris 2022 pour la Ténéré 700... et un prototype de Raid !

La saga Ténéré se poursuit en 2022 à travers deux nouveaux coloris : Bleu "Icon" pour le modèle standard et Blanc "Heritage" - tranché de rouge bien sûr - pour la Rally Edition. Mais ce n’est pas tout ! Yamaha travaille sur une Ténéré 700 Raid plus baroudeuse... Ambiance de la brousse.
La Yamaha MT-10 SP à suspensions électroniques repart pour un tour 

La patronne est de retour. La MT-10 SP qui chapeaute la gamme des roadsters MT chez Yamaha profite pour 2022 des mêmes évolutions que la MT-10 "tout court". Elle intègre la dernière génération de suspensions semi-actives Öhlins, conserve ses durits de freins tressés et se pare d’un sabot moteur. Présentation.
Roadster 1 commentaire
La Versys 650 continue son bonhomme de route en 2022

L’un des trails - routiers - préférés des motards français évolue en 2022 : la Versys 650 conserve l’essentiel de sa mécanique largement éprouvée et se concentre sur la cosmétique et l’électronique : la petite Kawasaki reçoit une nouvelle tête et une nouvelle bulle, ainsi qu’un écran couleur et un antipatinage. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...