• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 16 avril 2010

24H Moto du Mans : la Kawasaki n°11 partira en pole

24H Moto du Mans : la Kawasaki n°11 partira en pole

Super Pole : Kawasaki confirme !

Imprimer

Super Pole : Kawasaki confirme !

La Kawasaki n°11, menée de main de maître par Julien Da Costa, Olivier Four et Grégory Leblanc, s'élancera en pole position des 33èmes 24H Moto du Mans demain à 15h00 sur le circuit Bugatti !

Le trio français a en effet remporté cet après-midi la Super Pole, qui réunissait les teams auteurs des 20 meilleurs temps des deux séances officielles de jeudi et vendredi, sur le même principe que les essais de Superbike et de Formule 1 avec Q1, Q2 et Q3. Chaque team devait envoyer sur la piste un seul de ses trois pilotes, chronométré sur un seul tour lancé.

Pour la ZX-10R n°11 du team Kawasaki GSR, c'est Julien da Costa qui a couvert les 4,185 km du circuit en 1'37.783 devant Vincent Philippe sur la GSX-R n°2 du SERT et Matthieu Lagrive sur la CBR n°99 du BMP Elf 99 Racing Team.

"Je suis content de cette qualification en troisième position mais je sais que sans le problème de chattering, on aurait pu finir en pole", a précisé Matthieu Lagrive. "Avec la moto telle qu'elle est actuellement, c'est difficile de pousser vraiment fort mais on peut quand même faire des temps corrects, donc la course se présente bien. Les épreuves de 24 heures sont toujours difficiles à prévoir, mais si on ne rencontre pas de problème majeur je pense qu'il y a de bonnes chances qu'on soit sur le podium dimanche après-midi. Je ne pense pas que ce soit irréaliste, vu notre rythme pendant les essais libres et les qualifs".

Quant à la Suzuki n°110 AM Moto Racing, elle s'élancera depuis la 8ème place sur la grille de départ. "C'est vrai perf' car le plateau est très relevé cette année", se réjouit Fabrice Auger qui prendra lui-même le départ demain à 15h00. "Le temps est au beau fixe et plus de 100 000 spectateurs sont attendus, nous espérons que tout se passera bien... Toute l'équipe est remontée à bloc et nous donnerons tout pendant 24 heures !", prévient le pilote rémois.

Top 10 de la deuxième séance

  1. Julien Da Costa/Olivier Four/Grégory Leblanc (FRA-FRA-FRA/Kawasaski n°11) en 1'38.500
  2. Vincent Philippe/Guillaume Dietrich/Freddy Foray (FRA-FRA-FRA/Suzuki n°2) à 00.378
  3. 3. Werner Daemen/Damian Cudlin/Matthieu Lagrive (BEL-AUS-FRA/Honda n°99) à 00.646
  4. Emeric Jonchière/Sébastien Scarnato/Sylvain Barrier (FRA-FRA-FRA/Honda n°55) à 00.719
  5. William Costes/Hugo Marchand/Josep Monge (FRA-FRA-ESP/Honda n°63) à 00.741
  6. 6. Igor Jerman/Steve Martin/Gwen Giabbani (SLO-AUS-FRA/Yamaha n°1) à 01.017
  7. Sébastien Gimbert/Erwan Nigon/Bertrand Stey (FRA-FRA-FRA/BMW n°17) à 01.266
  8. Grégory Junod/Gregg Black/Olivier Depoorter (SUI-FRA-BEL/Suzuki n°41) à 01.421
  9. Cédric Tangre/Lucas de Carolis/Baptiste Guittet (FRA-FRA-FRA/Suzuki n°72) à 01.658
  10. David Checa/Gregorio Lavilla/Kenny Foray (ESP-ESP-FRA/Yamaha n°94) à 02.160

Deuxième séance : Kawasaki persiste !

La Kawasaki n°11 du trio français Julien Da Costa, Olivier Four et Grégory Leblanc, déjà auteur du meilleur temps de la première séance hier (lire ci-dessous), a de nouveau signé le meilleur chrono des deuxièmes essais qualificatifs avec un temps moyen de 1'38.500, un peu plus rapide que celui de la première session (1'38.710).

Comme hier, la Kawasaki devance la Suzuki n°2 du SERT (deuxième à 378 millièmes des leaders) devant un trio de Honda, mais avec cette fois la n°99 BMP Elf (3ème à 646 millièmes), la n°55 National Moto (4ème à 719 millièmes et la n°63 Michelin qui perd deux places pour figurer en 5ème position à 741/1000.

La Yamaha n°1 du Yamaha Austrian Racing Team, championne du monde en titre, conserve sa 6ème place à une seconde devant la BMW n°17 (7ème à 1,2 seconde), tandis que la Yamaha n°94 stagne à une décevante 10ème place à plus de 2 secondes des leaders en 1'40.660...

"Nous partons dans l'inconnue pour cette première course", reconnaît le GMT 94 sur son site officiel, "mais nous sommes tous motivés et espérons jouer une bonne carte. 24 heures c'est long et nous nous y préparons !"

Le meilleur temps absolu de la journée a été réalisé par Damian Cudlin au guidon de la Honda n°99 BMP Elf, avec un chrono de 1'38.243 (photo ci-dessous).

Le meilleur temps absolu de la journée a été réalisé par Damian Cudlin

Première séance : la Kawasaki n°11 du team GSR démarre fort !

La Kawasaki n°11 du team Gilles Staeffler Racing a pris l'avantage lors des premiers essais qualificatifs hier au Mans devant la Suzuki n°2 du SERT et la Honda n°63 du Michelin Power Racing Team.

Le tour du circuit en caméra embarquée avec Fabrice Auger sur la Suzuki n°110 AM Moto Racing (24 Heures Moto du Mans 2009).

Après le coup de théâtre des essais libres qui a vu Sébastien Charpentier interrompre brutalement son aventure sur la BMW S1000RR n°17 (lire MNC du 15 avril 2010 : BMW sans Sébastien Charpentier !), la première séance qualificative a donné lieu à une véritable bagarre hier après-midi au Mans.

Avec trois Honda dans le top 5, les chronos de cette première séance qualificative à la moyenne des trois pilotes ont mis en évidence la bonne forme de Julien da Costa, Olivier Four et Gregory Leblanc qui placent la Kawasaki en tête devant Vincent Philippe, Guillaume Dietrich et Freddy Foray sur la Suzuki et William Costes, Hugo Marchand et Josep Monge sur la Honda n°63.

La CBR du Michelin Power Research Team est immédiatement suivie dans la même seconde par deux consoeurs la nouvelle Honda BMP Elf n°99 aux mains de Matthieu Lagrive (pilote le plus rapide en piste), Werner Daemen et Damian Cudlin (4ème) et la célèbre n°55 de National Motos avec Sébastien Scarnato, Eméric Jonchière et Sylvain Barrier (5ème).

Il faut attendre la 6ème place pour trouver la première Yamaha avec la championne de monde en titre du Yamaha Austria Racing Team (YART) aux mains d'Igor Jerman, Steve Martin et Gwen Giabbani. La Yamaha n°94 du GMT, en délicatesse avec ses nouveaux pneus Bridgestone, n'est que 10ème à 2 secondes des leaders : l'équipe de Christophe Guyot pointe pour l'instant derrière la Suzuki RAC 41 City Bike de Greg Junod, Greg Black et Olivier Depoorter (7ème), la BMW Michelin n°17 de Sébastien Gimbert, Erwan Nigon et Bertrand Stey - précédemment remplaçant sur la Honda n°63 (8ème) et la Suzuki n°72 du Junior Team, première Superstock avec Cédric Tangre, Lucas de Carolis et Bertrand Guitter (9ème).

En Superstock, la BMW Andalucia n°9 d’Alvaro Molina, Camille Hedelin et Augustin Rosivall se place 2ème devant la Yamaha Bikersdays n°199 de Gregory Fastré, Denis Bouan et Raymond Schouten.

La seconde séance qualificative se déroule actuellement... Restez connectés !

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
GP de Grande-Bretagne : Bagnaia déroule, Zarco dérape, Quartararo déguste

Francesco Bagnaia entame gaz en grand la rentrée de la classe reine à Silverstone : l'officiel Ducati, tout en maîtrise, décroche sa deuxième victoire consécutive devant l'impressionnant Maverick Viñales et Jack Miller. Résumé du GP de Grande-Bretagne, meilleurs moments vidéos et classements.
Grande-Bretagne 5 commentaires
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

  • En savoir plus...