• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RENDEZ L'ARGENT
Paris, le 24 octobre 2018

Une proposition de loi pour rendre l'argent des radars aux Français

Une proposition de loi de la FFMC pour rendre l'argent des radars aux Français

Avec plus d'un milliard d'euros de recettes en 2017 et le passage aux 80 km/h en 2018, le business des radars automatiques n'est pas prêt de se tarir... Où va tout cet argent ? Pas dans la poche des Français, regrette la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui veut s'appuyer sur des parlementaires pour déposer des amendements en ce sens lors de l'examen du projet de loi de finance 2019. Explications.

Imprimer

On sait depuis Jacques Chirac que "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"... Ainsi, quand Nicolas Sarkozy commence en 2003 à émailler la France de radars automatiques, peu de motards prennent pour argent comptant les paroles des responsables de l'époque assurant que ces "nouveaux outils de sécurité routière" ne serviront jamais à piéger qui que ce soit, ni à renflouer les caisses de l'Etat, ni à rien du tout promis juré craché.

La Direction de la sécurité routière (DSR) vient même de publier un document pour illustrer la répartition de cet argent (1,013 milliard d'euros en 2017 !) qui doit obligatoirement être annexé à l'examen du projet de loi de finances (PLF) 2019.

Une proposition de loi pour rendre l'argent des radars aux Français

Sans surprise, l'organisme qui dépend du ministère de l'intérieur assure que "91,2% des recettes des amendes radars ont financé la lutte contre l'insécurité routière et 8,8% le désendettement de l'État" : 405 millions d'euros à l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), 270 millions aux collectivités territoriales, 249 millions aux "radars automatiques et fichier national du permis de conduire" et 88 millions au désendettement.

"Rendez-nous notre argent !"

Sauf que selon la Fédération française des motards en colère (FFMC), ce n'est pas 405 millions qu'aurait dû percevoir l'AFITF pour gérer l'entretien des routes, mais la totalité des recettes des radars... "Racheter des nouveaux radars automatiques, ce n'est pas faire de la sécurité routière", rappelle l'association qui a toujours défendu l'idée que la sécurité routière doit se faire avec les usagers, pas contre eux.

C'est pourquoi, en se basant sur un réseau de parlementaires, la FFMC entend bien faire déposer une proposition de loi loi visant à réserver les recettes des amendes du contrôle routier à la sécurité routière afin que l'argent des contrôles routiers (près de 2 milliards d'euros en 2017, dont plus d'un milliard généré par les seuls radars automatiques) "soit rendu aux Français".

"Rendez-nous notre argent !", proclament les motards en colère en espérant être entendus par nombre de députés et sénateurs, dont certains s'étaient particulièrement bien mobilisés contre les 80 km/h : "puisque nous sommes ponctionnés régulièrement sans avoir jamais causé le moindre accident avec un bonus d'assurance au top, puisque nous sommes tous coupables et tous responsables, alors nous voulons que cet argent nous revienne par le biais d'une vraie sécurité routière".

100% des recettes pour l'entretien du réseau routier

"Nous voulons que nos routes, celles que nous avons déjà payées plusieurs fois, soient entretenues et ne provoquent plus, ni n'aggravent d'accidents", poursuit la FFMC : "nous voulons de la formation, de l'éducation, nous voulons que nos élus soient consultés et nous exigeons un droit de regard sur cette manne dont même la Cour des comptes s'étonne de l'usage"...

La Fédération française des motards en colère souhaite donc que les députés "proposent aux parlementaires d’élaborer une loi visant à affecter directement la totalité des recettes du contrôle sanction automatisé à l’entretien du réseau routier".

Ces députés proposeraient également "la constitution d’un comité qui vérifiera non seulement la bonne attribution des fonds à l’entretien du réseau routier, mais également l’usage qui en sera fait tant par l’État concernant l’entretien du réseau national que les collectivités locales pour le réseau qui les concerne".

"Je vais faire expertiser, a priori je pense que cela ne relève pas juridiquement d’une proposition de loi mais de la loi de finances sous forme d’amendement", a d'ores et déjà répondu le député du Vaucluse Julien Aubert (Les Républicains) à la FFMC 84 en précisant que "le PLF a été voté en premiere lecture hier, il y aura une deuxième lecture"...

A suivre naturellement de près sur le Journal moto du Net : restez connectés !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Edouard Lotthé (Ducati) : "La technologie et les équipements de sécurité deviennent de plus en plus importants dans le choix de nos clients"

Pour les abonnés Moto-Net.Com, le directeur général de Ducati West Europe établit son bilan 2018 et revient sur les principaux sujets de l'année : évolution du marché, nouvelles attentes des clients, restrictions de circulation en ville, motos électriques, salon de la moto... Interview d'Edouard Lotthé.
Opéré de la clavicule, Pedrosa va rater les premiers tests MotoGP 2019...

La nouvelle collaboration entre Dani Pedrosa et KTM commence mal : l'ancien pilote du HRC va subir une énième opération de la clavicule droite suite à une double fracture dite "de stress". Il va donc manquer les premiers tests de l'année 2019 début février en Malaisie... Explications.
Retour en vidéo sur nos essais des Yamaha YZF-R125 et YZF-R3 2019

Le Journal moto du Net a testé la troisième génération de la Yamaha YZF-R125 et la première évolution de la YZF-R3 dérivée du Supersport 300. Retour en vidéo sur notre essai complet !
Dakar moto étape 7 : la victoire pour Sunderland (KTM), le général pour Brabec (Honda)

Le pilote britannique Sam Sunderland décroche sa deuxième victoire d'étape sur le Dakar moto 2019 et remonte à la 4ème place au général à moins de dix minutes de Ricky Brabec, nouveau leader au provisoire devant le français Adrien Van Beveren. 
Julien Toniutti s'accroche pour finir son premier Dakar !

Brillamment remonté à la 67ème place du classement général, le quintuple champion de France des rallyes routiers s'accroche comme un diable et lutte contre une intense fatigue pour venir à bout de son objectif : finir son premier Dakar. Rapide prise de contact entre deux dunes...
Pourquoi le motard paraplégique Nicola Dutto a abandonné son premier Dakar

L'italien Nicola Dutto, motard paraplégique depuis 2010, disputait son premier Dakar au guidon d'une KTM préparée par le fabricant de fauteuils roulants Vicair... Explications.
Dakar 2019 1 commentaire
Alessandro Botturi (Yamaha) remporte l'Africa Eco Race 2019

Malgré la victoire du norvégien Pal Anders Ullevalseter (KTM) sur la 11ème et dernière étape, c'est bien l'italien Alessandro Botturi qui remporte l'Africa Eco Race 2019. L'officiel Yamaha Italie s'impose au classement général devant Ullevalseter et Agazzi tandis que le premier français, Patrice Carillon, termine 6ème devant neuf autres compatriotes. Débriefing après l'arrivée au Lac Rose.
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez Moto-Net.Com

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pubs intrusives, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

  • En savoir plus...