• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
RENDEZ L'ARGENT
Paris, le 24 octobre 2018

Une proposition de loi pour rendre l'argent des radars aux Français

Une proposition de loi de la FFMC pour rendre l'argent des radars aux Français

Avec plus d'un milliard d'euros de recettes en 2017 et le passage aux 80 km/h en 2018, le business des radars automatiques n'est pas prêt de se tarir... Où va tout cet argent ? Pas dans la poche des Français, regrette la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui veut s'appuyer sur des parlementaires pour déposer des amendements en ce sens lors de l'examen du projet de loi de finance 2019. Explications.

Imprimer

On sait depuis Jacques Chirac que "les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"... Ainsi, quand Nicolas Sarkozy commence en 2003 à émailler la France de radars automatiques, peu de motards prennent pour argent comptant les paroles des responsables de l'époque assurant que ces "nouveaux outils de sécurité routière" ne serviront jamais à piéger qui que ce soit, ni à renflouer les caisses de l'Etat, ni à rien du tout promis juré craché.

La Direction de la sécurité routière (DSR) vient même de publier un document pour illustrer la répartition de cet argent (1,013 milliard d'euros en 2017 !) qui doit obligatoirement être annexé à l'examen du projet de loi de finances (PLF) 2019.

Une proposition de loi pour rendre l'argent des radars aux Français

Sans surprise, l'organisme qui dépend du ministère de l'intérieur assure que "91,2% des recettes des amendes radars ont financé la lutte contre l'insécurité routière et 8,8% le désendettement de l'État" : 405 millions d'euros à l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), 270 millions aux collectivités territoriales, 249 millions aux "radars automatiques et fichier national du permis de conduire" et 88 millions au désendettement.

"Rendez-nous notre argent !"

Sauf que selon la Fédération française des motards en colère (FFMC), ce n'est pas 405 millions qu'aurait dû percevoir l'AFITF pour gérer l'entretien des routes, mais la totalité des recettes des radars... "Racheter des nouveaux radars automatiques, ce n'est pas faire de la sécurité routière", rappelle l'association qui a toujours défendu l'idée que la sécurité routière doit se faire avec les usagers, pas contre eux.

C'est pourquoi, en se basant sur un réseau de parlementaires, la FFMC entend bien faire déposer une proposition de loi loi visant à réserver les recettes des amendes du contrôle routier à la sécurité routière afin que l'argent des contrôles routiers (près de 2 milliards d'euros en 2017, dont plus d'un milliard généré par les seuls radars automatiques) "soit rendu aux Français".

"Rendez-nous notre argent !", proclament les motards en colère en espérant être entendus par nombre de députés et sénateurs, dont certains s'étaient particulièrement bien mobilisés contre les 80 km/h : "puisque nous sommes ponctionnés régulièrement sans avoir jamais causé le moindre accident avec un bonus d'assurance au top, puisque nous sommes tous coupables et tous responsables, alors nous voulons que cet argent nous revienne par le biais d'une vraie sécurité routière".

100% des recettes pour l'entretien du réseau routier

"Nous voulons que nos routes, celles que nous avons déjà payées plusieurs fois, soient entretenues et ne provoquent plus, ni n'aggravent d'accidents", poursuit la FFMC : "nous voulons de la formation, de l'éducation, nous voulons que nos élus soient consultés et nous exigeons un droit de regard sur cette manne dont même la Cour des comptes s'étonne de l'usage"...

La Fédération française des motards en colère souhaite donc que les députés "proposent aux parlementaires d’élaborer une loi visant à affecter directement la totalité des recettes du contrôle sanction automatisé à l’entretien du réseau routier".

Ces députés proposeraient également "la constitution d’un comité qui vérifiera non seulement la bonne attribution des fonds à l’entretien du réseau routier, mais également l’usage qui en sera fait tant par l’État concernant l’entretien du réseau national que les collectivités locales pour le réseau qui les concerne".

"Je vais faire expertiser, a priori je pense que cela ne relève pas juridiquement d’une proposition de loi mais de la loi de finances sous forme d’amendement", a d'ores et déjà répondu le député du Vaucluse Julien Aubert (Les Républicains) à la FFMC 84 en précisant que "le PLF a été voté en premiere lecture hier, il y aura une deuxième lecture"...

A suivre naturellement de près sur le Journal moto du Net : restez connectés !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Pourquoi la nouvelle CBR1000RR-R est la plus chère des motos Superbike japonaises

La nouvelle CBR1000RR-R 2020, gonflée à bloc, devient la plus puissante des motos Superbike avec 217,6 ch en standard. Mais cette course à l'armement a un prix : 21 999 €, en hausse de 4000 euros ! Pourquoi une telle inflation ? Quels sont les arguments de la Fireblade face aux autres hypersportives ? Réponses MNC.
Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
8 Heures de Sepang 2019 : Yamaha en pole "à domicile" devant deux Honda

La toute première édition des 8 Heures de Sepang se dispute demain samedi. Meilleur temps des qualifications, la Yamaha Sepang Racing n°21 a confirmé sa vélocité avec Franco Morbidelli en remportant la Superpole "de nuit" devant les Honda n°88 et n°5, la Kawasaki n°1 et la BMW n°37. Compte rendu, chronos et vidéos...
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 13 commentaires
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...