• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Y-A-MA-DUCATI POUR ROSSI
Paris, le 9 décembre 2022

Rossi et Yamaha de nouveau réunis ? Pas si vite, répond le team VR46 !

Rossi et Yamaha de nouveau réunis ? Pas si vite, répond le team VR46 !

Alors que le président de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM) en personne affirme que l'équipe MotoGP de Valentino Rossi passerait sur Yamaha en 2024, le team VR46 Racing dément fermement et rappelle son engagement contractuel avec Ducati. Explications.

Imprimer

Jorge Viegas - nouvellement réélu à la tête de FIM : voir ci-dessous - s'est livré à une étonnante confidence sur le retrait de deux Yamaha l'an prochain en MotoGP : "Je ne vois pas cela d'un bon oeil, mais à mon avis cette situation ne durera qu'en 2023", a-t-il confié à nos confrères italiens de RAI … avant de leur lâcher une petite bombe !

"En 2024, l'équipe de Valentino Rossi passera de Ducati à Yamaha", affirme le président de la fédération, interrogé à Rimini (Italie) où se tenait l'assemblée annuelle de la FIM. "Ce n'est qu'une idée pour le moment, rien n'est confirmé, mais je donne une info : il y aura six Ducati et quatre Yamaha".

Cette déclaration intervient alors que Yamaha n'alignera plus que deux motos, après avoir vu son team satellite RNF partir chez Aprilia. Le blason d'Iwata - pris de court - n'a pas reformé de "team B" : Yamaha sera le constructeur le moins représenté, à l'opposé de Ducati et ses 8 Desmosedici (!) aux côtés des 4 Honda, 4 KTM et, désormais, 4 Aprilia.

Mais le blason d'Iwata l'assure : cette situation ne devrait être que transitoire, le temps de retrouver une structure privée à la hauteur des enjeux. Rappelons que Yamaha n'est pas à la fête : Fabio Quartararo s'est certes talentueusement maintenu en tête du championnat, mais a finalement été déchu de son titre par Bagnaia. A ses côtés, Morbidelli a été transparent, tandis que Dovizioso a préféré jeter l'éponge chez RNF

D'après le président de la FIM, cette structure avec laquelle Yamaha pourrait rétablir un partenariat serait donc le VR46 Racing. Problème : l'équipe créée par Valentino Rossi est contractuellement liée avec Ducati jusqu'à la fin de la saison 2024, avec option pour les deux suivantes !

VR46 Racing engagé avec Ducati jusqu'à fin 2024

"Je ne sais pas pourquoi Viegas affirme ça", réagit le directeur sportif du VR46 Racing, qui fait rouler "ses académiciens" italiens Luca Marini et Marco Bezzecchi sur Ducati. Avec à la clé une belle fin de saison pour le demi-frère de Rossi et, surtout, le sacre de débutant de l'année pour Bezzecchi avec son podium aux Pays-Bas et sa pole en Thaïlande !

Alessio "Uccio" Salucci, ami d'enfance et bras droit de Valentino Rossi, se montre parfaitement clair : "pour la énième fois, je répète que nous avons un contrat de trois ans avec Ducati, qui prend fin en 2024, avec une possibilité de renouvellement pour deux années. Nous le respecterons, ensuite nous verrons si nous continuons ou pas".

Dans ces conditions, pour quelles raisons le président de la Fédération internationale de motocyclisme - principale instance dirigeante du sport moto - se laisse-t-il aller à cette affirmation concernant Yamaha et l'équipe de Rossi ? Le portugais est suffisamment au fait des dossiers MotoGP pour anticiper toutes les implications de sa déclaration…

Un rapport "affectif" avec Yamaha

Le propos de Viegas s'inscrit dans une réalité connue de tous : les liens privilégiés entre Valentino Rossi et Yamaha, l'un des duos les plus prolifiques de la catégorie reine avec seize saisons communes et 56 victoires ! Aucun pilote n'a autant gagné sur Yamaha : jusqu'à onze victoires durant la saison 2005 et cinq succès successifs en 2005 puis 2008.

Personne n'a par ailleurs oublié à Iwata (Japon) cette émouvante saison 2004, quand le "Doctor" relève le défi Yamaha et s'impose d'entrée de jeu sur la M1 en Afrique du Sud, avant de décrocher la couronne. Le génie des Alpages - qui aurait facilement pu continuer à collecter les titres chez Honda - fût l'artisan du retour à la victoire pour Yam', qui lui en voue une sincère reconnaissance.

Cette collaboration n'est pas seulement fructueuse sur le plan sportif : les succès de Rossi et son charisme ont aussi favorisé les ventes de séries de motos Yamaha à ses couleurs. Sans oublier les produits dérivés à la gloire de l'association entre le constructeur japonais et le pilote italien, que l'on trouve encore aujourd'hui en concessions Yamaha malgré son départ en retraite fin 2021 !

Valentino Rossi et Yamaha sont d'une certaine manière liés à tout jamais, de la même façon que Giacomo Agostini et MV Agusta : "je ne nie pas que nous avons un rapport affectif avec Yamaha", reconnaît "Uccio"... qui réaffirme cependant l'allégeance du VR46 Racing à Ducati.

"Nous sommes bien avec Ducati : les motos sont compétitives et Marini comme Bezzecchi sont très contents, donc notre voie est de continuer avec eux", constate Alessio Salucci, qui n'a pas besoin de rappeler à quel point Ducati est aujourd'hui bien plus séduisant que Yamaha…

La marque de Bologne est effectivement au sommet de sa gloire avec sa MotoGP désormais performante entre toutes les mains, y compris les versions "n-1" des équipes indépendantes : Enea Bastianini en est la preuve, avec ses 6 podiums dont 4 victoires chez Gresini qui lui ont ouvert l'accès au team usine !

Situation opposée chez Yamaha qui - comme Honda - ne parvient plus à s'illustrer qu'avec un seul pilote : Fabio Quartararo. Or le niçois désespère de voir sa M1 suffisamment progresser pour suivre la cadence des fusées italiennes : les Ducati, bien sûr, mais aussi les Aprilia qui ont fait un bond spectaculaire.

Gageons que l'équipe de Rossi suivra d'un oeil attentif les évolutions promises par Yamaha sur son moteur, afin d'étudier - ou pas - un potentiel rapprochement avec le constructeur japonais. Mais a priori pas en 2024... n'en déplaise au président Viegas ! 

Jorge Viegas reste au guidon de la FIM

Jorge Viegas, 65 ans, a été réélu président de la Fédération internationale de motocyclisme lors de l'assemblée générale de la FIM début décembre en Italie. Pas moins de 99% des votes exprimés par les fédérations nationales - dont la FFM - étaient favorables au portugais, qui entame un second mandat de quatre ans. Viegas, ancien pilote de motocross qui a aussi tâté de la vitesse et de l'endurance, avait succédé en 2018 à Vito Ippolito.

.

.

.

Les derniers essais MNC

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
La Honda CB750 Hornet face à ses rivales : en direct de notre essai !
Essai vidéo Moto Morini Seiemmezzo 650 STR et SCR

MNC est brièvement passé au guidon des Moto Morini Seiemmezzo (six et demi en italien) en région Bourgogne, fief de l'importateur SIMA, avec de bonnes surprises à la clé : le roadster STR et le Scrambler SCR cumulent les atouts à prix serré ! Essai vidéo des nouveautés du groupe chinois Zhongneng.
Essai et vidéo Trident 660 : l’entrée haut de gamme de Triumph

Lancée en 2021, la petite Trident 660 connaît un gros succès, notamment en France où elle est la meilleure vente de Triumph. Moto-Net.Com brave le froid pour saisir les points forts et faibles de ce "lovely" roadster au 3-cylindres petit mais costaud, à la partie cycle simple et efficace, et au tarif élevé... au niveau de ses rivaux ! Vidéo et essai MNC.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Hornet 750 Vs MT-07 Vs Z650 : le bilan de notre comparatif en vidéo

Honda s’apprête à lancer sa Hornet CB750 en France ! La marque ailée a donc invité ses concessionnaires à essayer son tout nouveau roadster dans le sud de la France, en compagnie du best-seller Yamaha MT-07 et du "roadstar" Kawasaki Z650. MNC aussi était de la partie... Essai comparatif.
Bilan mortalité routière 2022 : motards en baisse, cyclistes et trottinestistes en hausse

Le bilan annuel de la mortalité routière confirme les tendances observées tout au long de l'année 2022 : le total de victimes se stabilise à 3260 grâce à une petite diminution de la mortalité auto (-3,6%) et moto (-4,5%), tandis que cyclistes et "trottinetistes" sont de plus en plus exposés. Explications et analyses dans notre point MNC.
Bilans statistiques 3 commentaires
Conflit d'intérêts autour du contrôle technique moto ?

Les trois principaux défenseurs des motards - Codever, Fédération française de motocyclisme et Fédération française des motards en colère - estiment que les associations qui militent pour le contrôle technique moto seraient sujettes à du conflit d'intérêts. Explications.
Marché moto et scooter : les constructeurs dressent leur bilan 2022

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2022. Marché du neuf en bonne santé malgré le Covid long, marché de l’occasion en ébullition, location mise en avant, stationnement payant, deux-roues électrique, contrôle technique : voici le point de vue des pros.
Interview exclusive Ducati : MotoE en 2023, moto électrique en 2027-2028, etc.

Forza Ducati ! En 2022, la marque de Bologne a signé son premier doublé en MotoGP et World Superbike, et battu son record de ventes mondiales. Moto-Net.Com fait le point avec le n°2 de la firme : compétition et commerce, la France et Zarco, moto électrique et biocarburant, ancienne rumeur KTM et avenir Audi... Interview de Francesco Milicia.
Dacia tacle la nouvelle politique commerciale BMW... et KTM, donc

Les responsables britanniques de la marque d’automobiles Dacia ne manquent pas d’humour... Ils offrent à leurs clients une bouillotte, taclant ainsi BMW et ses sièges chauffants soumis à abonnement. MNC apprécie la blague, un peu moins ce type de pratiques qui nous arrive droit dessus. Chez KTM, par exemple !
R&D
Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Toutes les caractéristiques des nouveautés moto et scooter sur le Journal moto du Net : présentations, prix, dates de sortie et, bien sûr, nos premiers essais ! Le guide pratique des nouveaux deux et trois-roues 2023, c'est sur Moto-Net.Com.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2023 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...