• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INTERVIEW MARCHÉ 2005
Paris, le 17 janvier 2006

Piaggio : sur un air de dolce vita

Piaggio : sur un air de dolce vita

Grâce aux succès des X8 et X9 qui participent à l'augmentation de 6,3% de ses ventes, Piaggio est passé en tête du marché des 125 cc. Au sein du groupe italien, on se félicite également des bons résultats des PX et LX Vespa.

Imprimer

Les X8 et X9, qui représentent près des deux tiers des ventes de Piaggio en 125 cc (19 000 unités au total), se classent respectivement 2ème et 4ème meilleures ventes françaises. Mais les deux vedettes ne sont pas seules, puisqu'elles sont solidement épaulées par les Vespa PX et LX qui connaissent un net regain d'intérêt.

Le marché 125 reste cependant très disputé et les concurrents n'hésitent pas à se lancer dans guerre des prix sans merci, comme l'explique à Moto-Net Jean-Philippe Dauviau, directeur marketing de Piaggio France.

Moto-Net : Quel bilan dressez-vous de l'année 2005 ?
Jean-Philippe Dauviau, directeur marketing de Piaggio France : L'année 2005 aura été pour Piaggio une année de confirmation : nous avons progressé en 50 cc là où certains concurrents baissent, tandis qu'en plus de 50 cc, nous avons consolidé la part de marché élevée obtenue en 2004 grâce au succès du X8.

Moto-Net : Quels sont vos modèles qui se vendent le mieux et pourquoi ?
J.-P. D. : Les scooters X8 et X9 représentent toujours nos modèles phare. Dans un contexte de baisse des prix globale en catégorie "scooter GT125" et d'entrées de produits asiatiques "low cost", nous avons maintenu le cap grâce aux qualités reconnues de ces deux modèles. La raison est simple : nous avons un cahier des charges calqué sur l'automobile basé sur la "praticité", la performance, la sécurité, le design, le confort et l'équipement. Quant à Vespa, la marque a fortement progressé cette année grâce au lancement de la Vespa LX. Je mentionnerai par ailleurs la croissance de 51% de la Vespa PX125, qui prouve que le mythe Vespa est complètement d'actualité et reste une valeur sûre face aux scooters en "plastique" !

Moto-Net : Quels sont ceux qui marchent moins bien et savez-vous pourquoi ?
J.-P. D. : Globalement, les scooters à grandes roues souffrent... Malgré leur facilité de prise en main et leur plus grande stabilité, ils correspondent moins à l'idée que les clients se font du scooter, alors que cette catégorie domine en Italie.

Moto-Net : Quelle a été la bonne surprise cette année ?
J.-P. D. : La bonne surprise, c'est Vespa ! Nous ne pensions pas que le lancement de la Vespa LX aurait cet effet accélérateur. Dans un marché où la guerre des prix et le rationnel dominent, il est bon de savoir que certains clients apprécient encore les belles choses qui possèdent le "supplément d'âme" que l'on ne retrouve pas dans les autres produits du marché. Seul Vespa a cette capacité de faire encore rêver de "dolce vita", sans pour autant oublier les critères incontournables du scooter : facilité, agilité et fonctionnalité.

Moto-Net : Quelle a été la moins bonne ?
J.-P. D. : Justement, la promotion outrancière faite sur les prix en scooter GT 125 : contre toute logique, certains concurrents ont cassé les prix de leurs produits à cause du succès de notre X8 en 2004 ! Cela a eu pour effet de dévaloriser et de banaliser la catégorie, alors qu'il aurait été plus bénéfique pour le client final comme pour le réseau de distribution de revaloriser les produits avec des équipements ou des services complémentaires...

Moto-Net : Les X8 et X9 marchent encore très bien, mais le Yamaha Majesty se vend désormais mieux... A quoi ressemblera l'après X ?
J.-P. D. : Le Majesty se vend mieux pour les raisons de la question précédente ! Le X9 reste encore la référence en matière de GT 125 car malgré les nouveaux entrants, il est le mieux équipé. C'est celui qui va au bout du concept "GT". En 2005 il résiste bien, ne concédant que 5% de baisse en volume par rapport à 2004. En ce qui concerne l'après X, 2006 sera l'année de l'innovation comme Piaggio en a coutume, avec l'avènement d'un nouveau concept : les utilisateurs de scooters souhaitent s'émanciper de la contrainte du "4 roues" en ville mais le "2 roues" n'apporte pas une réponse totale à leurs attentes en matière de sécurité et de sensations.

Moto-Net : Etes-vous en train d'envisager sérieusement une solution sur trois roues ?
J.-P. D. : Pourquoi pas ? Vous aurez la réponse dans les mois qui viennent…

Moto-Net : Quid de Gilera et Derbi ?
J.-P. D. : Gilera est toujours la marque "sportive" du groupe. Piaggio a l'intention d'étoffer la gamme pour lui donner la place que la marque mérite. Des nouveautés seront donc lancées en 2006. Quant à Derbi, c'est une marque du groupe Piaggio qui en France reste distribuée via un importateur. Cette situation correspond à l'historique d'un réseau construit il y a plusieurs années. Derbi se positionne comme une marque innovante à destination des jeunes passionnés par le 2 roues.

Moto-Net : Quels sont vos objectifs pour 2006 et comment comptez-vous les atteindre ?
J.-P. D. : En 50 cc, nous souhaitons développer notre part de marché grâce à des produits qui répondent mieux aux attentes des clients actuels. En 125, notre situation est plus confortable mais nous avons l'objectif de nous développer encore par l'innovation. Enfin en scooters de plus de 125 cc, c'est le secteur où nous avons le plus souffert en 2005. 2006 sera donc l'année de la reconquête grâce à des lancements...

Moto-Net : Etes-vous satisfait de votre réseau ?
J.-P. D. : Sans un réseau de qualité, nous n'aurions pas atteint les résultats actuels. Nous avons un réseau de concessions performantes qui décline avec motivation les actions nationales. Notre représentativité géographique est bonne dans les grandes villes où le gros des volumes est réalisé. Nous sommes ponctuellement en recherche de représentants pour des villes moyennes encore insuffisamment exploitées.

Moto-Net : Qu'en est-il du marché de l'occasion et de l'outil Internet ?
J.-P. D. : La vente d'occasion n'est pas un problème dans notre catégorie car la demande reste soutenue. En ce qui concerne internet, le site Piaggio évolue constamment afin de communiquer les nouveautés aux internautes. C'est un important vecteur de communication : les statistiques prouvent que les clients, dans leur majorité, réalisent un tour d'horizon sur le net avant d'aller en concession pour découvrir et essayer les produits.

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.
Auto et moto-écoles : l'UNIC craint beaucoup de casse en septembre prochain

En plus de son effroyable crise sanitaire, le Covid-19 est responsable d'une colossale crise économique et sociale. Après avoir fait le point avec la CSIAM (constructeurs) et le CNPA (concessionnaires), Moto-Net.Com étudie la situation des écoles de conduite avec l'UNIC, 1er syndicat indépendant de la profession.
Permis moto 1 commentaire
Royal Enfield rappelle plus de 15 000 motos

Retour à l'atelier pour les Interceptor 650, Continental GT 650 et le trail Himalayan de Royal Enfield en raison d'une possible corrosion des étriers de frein exposés aux fondants salins utilisés pour le salage des routes en hiver. 15 200 motos sont concernées par cette mesure de rappel préventif. Explications.
[Vidéo] Quand Nicky Hayden se confiait à son "friend Joey", Matt LeBlanc

Trois ans déjà que le légendaire "Kentucky Kid" nous a quitté, des suites d'un malheureux accident de la circulation lors d'un entrainement à vélo en Italie. Moto-Net.Com lui rend hommage en partageant une émission TV de moto présentée par l'acteur Matt LeBlanc. Mais si, Joey dans la série Friends...
L'union européenne "allège" l'accès au permis moto A2 

Introduit en 2013 et rendu obligatoire pour tous les nouveaux motards en 2016, le permis A2 devient un peu plus facile : l'examen pourra se passer sur une moto de 250 cc, au lieu des 400 cc minimum requis jusqu'à présent. La FEMA se félicite de cette décision prise en faveur des petits gabarits...
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 2 commentaires
Excès de vitesse : les gendarmes du Lot (46) stoppent un fan de Rossi... 

Libéré, délivré, déconfiné... mais pas débridé, attention ! Un jeune motard de Pradines (46) supporteur de Valentino Rossi a été attrapé par le peloton motorisé de Cahors alors qu'il roulait bien trop vite sur route ouverte au guidon de sa Yamaha R6 dépourvue de plaque. Gloups.
Radars 13 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...