• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Milan (Italie), le 4 novembre 2014

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Yamaha place la barre très haut avec sa nouvelle YZF-R1, totalement revue et améliorée en tous points pour atteindre l'impressionnant cap des 200 ch pour 199 kg tous pleins faits, soit 18 chevaux de plus et 7 kg de moins que sur la version précédente !

Imprimer

Yamaha place la barre très haut avec sa nouvelle YZF-R1, totalement revue et améliorée en tous points pour atteindre l'impressionnant cap des 200 ch pour 199 kg tous pleins faits, soit 18 chevaux de plus et 7 kg de moins que sur la version précédente !

Comme évoqué cet hiver suite à des "fuites" en Australie, une déclinaison 100% circuit, l'YZF-R1M, sera aussi disponible à partir de mars 2015.

200 ch. Rien que ça ?

200 chevaux... Et voilà, ce seuil de puissance jusqu'ici frôlé ou franchi de justesse par une toute petite élite - BMW S1000RR, Kawasaki ZX-10R et MV Agusta F4RR, notamment - est désormais atteint par Yamaha avec sa nouvelle YZF-R1 2015 !

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015Pour le blason d'Iwata, la performance est d'importance dans la mesure où la Superbike Yamaha pêchait justement face aux plus affûtées en raison de son embonpoint (206 kg tous pleins faits en 2014) et sa puissance pure en relatif retrait (182 ch).

Pour 2015, Yamaha redresse fièrement la tête et annonce un rapport poids / puissance de 1 avec 200 canassons - sans admission d'air forcée - et 199 kg avec les pleins (179 à sec). Des valeurs impressionnantes, certes, mais qui ne marquent pas de réelle rupture avec la concurrence.

Nouvel ère, nouvel air ou nouvel R ?

Loin de nous l'idée de jouer les "apprentis Valentino Rossi" ou les blasés en réclamant des motos ultra-light et gavées de (sur)puissance façon Ninja H2, mais juste de noter que si la R1 rejoint les meilleures, elle n'introduit pas sur cet aspect de nouvelles références comme le promettait Yamaha qui parlait depuis le salon de Cologne de "nouvelle ère"...

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Une composante importante est toutefois à considérer avant d'établir le moindre parallèle : le 4-cylindres en ligne de 998 cc de la sportive nippone conserve en 2015 son atypique calage de vilebrequin Cross Plane, une disposition dérivée du MotoGP qui lui confère un caractère nettement plus marqué qu'un 4-pattes "classique" calé à 180° comme ceux des ZX-10R et autres S1000RR. Sans parler de sa sonorité rocailleuse, digne d'un V4 !

Pour augmenter ses performances, les motoristes Yamaha ont boosté son taux de compression à 13:1 et refermé l'angle de ses soupapes. La chambre de combustion est redessinée en forme de "toit", tandis que le volume de boîte à air gagne "23%" pour atteindre 10,5 litres, soit l'équivalent de plus de la moitié de son réservoir d'essence (17 litres, un de moins qu'en 2014) !

Grâce au titane, les bielles à tête fracturées sont "40%" plus légères que les précédentes en acier. Les nouveaux pistons en aluminium forgé seraient eux aussi plus légers, un gain de poids qui favorise notamment la réactivité du moteur dans ses montées en régime en réduisant son inertie.

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

L'injection se fait désormais avec des injecteurs à 12 trous qui vaporisent le mélange vers l'arrière des soupapes d'admission, tandis que l'échappement - qui abandonne son positionnement sous la selle pour sortir en position basse - est reconfiguré et reçoit une nouvelle valve.

Partie cycle top niveau

Le châssis reste de type périmétrique en aluminium, le moteur jouant un rôle de rigidificateur. Les principales modifications apportées à la R1 2015 concernent le nouveau dessin du bras oscillant - plus court de 15 mm - et le recours au magnésium sur la boucle arrière et les jantes pour réduire le poids.

Pas moins de  870 g ont de cette façon été grappillés sur le poids des roues, un poste très important en termes de maniabilité car il s'agit de masses non suspendues.  L'empattement diminue pour sa part de 1415 à 1405 mm pour favoriser l'agilité, mais le déport et la chasse restent identiques au modèle précédent pour ne pas grever la stabilité.

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Les suspensions entièrement réglables reposent sur une fourche inversée Kayaba de 43 mm et un mono-amortisseur monté sur biellettes. Le freinage est confié à deux disques de 320 mm à l'avant, pincés par des étriers monoblocs à fixation radiale (220 mm et simple disque à l'arrière). A noter la présence de durits tressées, un équipement souvent non retenu sur les sportives japonaises pour contenir les coûts.

Ce système de freinage est relié à un ABS, pour la première fois sur une sportive Yamaha. Cet équipement racing est partiellement couplé de l'avant vers l'arrière comme sur la BMW S1000RR. L'action sur la pédale droite ne convoque, elle, que l'étrier arrière.

Électronique de pointe

Au chapitre de l'électronique, la R1 2015 fait un véritable bond en avant grâce à l'emploi d'un "capteur inertiel à six axes". Concrètement, cela signifie que le cerveau électronique ECU est renseigné via trois gyroscopes sur le taux de tangage, de roulis et de lacet de la moto, tandis que d'autres capteurs lui indiquent les mouvements avant/arrière, gauche/droite et haut/bas.

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Toutes ces données  - auxquelles s'ajoutent celles collectées par l'injection commandée par un ride-by-wire - sont analysées en continu... pas moins de 125 fois par seconde ! Grâce à cette débauche d'infirmations, l'ECU de la R1 connaît exactement la position et l'inclinaison de la moto et adopte en conséquence l'action du contrôle de traction réglable TCS (Traction Control System) déjà en vigueur sur le précédent modèle.

Plus fort encore : non seulement le patinage de la roue arrière est contrôlé à la demande, mais aussi ses éventuelles dérives latérales. Car non, un contrôle de traction n'évite pas les highsides : il peut juste les minimiser en limitant le patinage. En cas de soudain décrochage latéral en revanche, l'anti-patinage est impuissant, d'où l'installation par Yamaha d'un système de contrôle de "décrochage" dérivé du MotoGP : le Slide Control System (SCS).

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

La R1 2015 hérite en outre d'un système de contrôle de cabrage, lui aussi paramétrable, ainsi qu'un assistant au départ comme sur la RVS4 APRC et la nouvelle S1000RR. Enfin, un shifter est intégré de série tandis que quatre modes de conduite différents sont disponibles via des cartographies d'injection distinctes.

L'instrumentation fait appel aux matrices TFT - comme sur la Ducati Panigale - et se compose d'un large rectangle de 109 mm dont la luminosité s'ajuste automatiquement.

Une pure pistarde, déclinée en version encore plus radicale !

Visuellement, la R1 calque plus distinctivement sa silhouette sur celle de la YZR-M1 de MotoGP. C'est particulièrement vrai pour sa partie avant, qui hérite d'une entrée d'air forcée de la même forme que les motos de Rossi et Lorenzo.

Pour renforcer le mimétisme, les designers ont opté pour des feux de position à LED situé dans le prolongement des panneaux latéraux, ce qui donne l'impression sous certains angles que la moto est dépourvue d'optique, comme sur une moto de course.

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Yamaha ne dissimule d'ailleurs pas le fait que sa R1 est beaucoup plus orientée vers une pratique "circuit" qu'auparavant : sur les 24 pages (!) du dossier de presse, le constructeur n'utilise pas une seule fois le mot "route", alors que les références à la piste ponctuent pratiquement chaque paragraphe !

Et pourtant, aussi exclusive qu'elle puisse déjà paraître, cette R1 sera déclinée dans une édition spéciale encore plus précieuse et sophistiquée, destinée aux "équipes professionnelles et aux pilotes très expérimentés".

Yamaha R1 version M

Baptisée "YZF-R1M", cette version ultime reçoit de série des suspensions électroniques Öhlins, reliées à tous les capteurs déjà présents sur la moto. Un système d'acquisition de données exportable via une connexion Wi-Fi  vers un ordinateur et une tablette est aussi de la partie. Et grâce à une application sous Android, il serait même possible d'intervenir sur certains aspects comme le mode de conduite !  "Usine à puces", la Yamaha ? Assurément !

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Ses carénages sont entièrement confectionnés en carbone, jusqu'au capot de selle, tandis que l'aluminium de son réservoir et de son bras oscillant est poli. Enfin, des pneus Bridgestone spécifiquement développés pour elle - avec une "gomme spéciale"... - sont installés sur cette moto qui sera disponible en quantité restreinte, avec pré-réservation auprès du concessionnaire à partir du mois de décembre 2014.

L'YZF-R1 "standard" et sa version spéciale R1M seront toutes deux disponibles à partir du mois de mars 2015, respectivement en bleu ou en rouge pour la première et en carbone "Silver Blu" pour la seconde. Le prix n'a pas encore été communiqué, mais il y a fort à parier au regard de la débauche de technologie que le tarif frôle ou dépasse les 20 000 euros en version de base... et grimpe encore bien plus haut pour la R1M.

A suivre naturellement sur MNC : restez connectés !

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

Nouveautés EICMA Milan : tout sur la Yamaha YZF-R1 2015

.

.

Commentaires

Bestof: 
1
Lectures: 
0
Bah, j'ai quand même envie de vous balancer l'histoire vraie de ce qui s'est passé.... MDR !! :-) C'est le designer qui a dessiné ça, Stilo Kaderate, qui va voir son chef, Surifishu San: "chef, chef, regardes, j'ai terminé la nouvelle R1 ! Surifishu: C'est bien, petit scarabbé, mais ne crois-tu pas que tu as oublié quelque chose ? Kaderate: je ne vois pas, Maître, qu'est-ce que cela peut être ? Surifishu: Regardes encore et la lumière t'apparaitra ! Kaderate: Horreur !! J'ai oublié le phare... Je vais me préparer pour Sepuku ! Surifishu: Non, jeune "pas d'avoine", ce ne sera pas nécessaire, on peut récupérer le coup en logeant des feux additionnels de GS Adventure à la place des entrées d'air ! Kaderate: Merci, Maître ! mais les acheteurs ne vont-ils pas s'en apercevoir ? Surifishu: "on s'en fout, c'est pour le marché français" !! (clin d'oeil au Inconnus et à la parodie de Bioman ! MDR) Arf arf....
Bestof: 
1
Lectures: 
0
Waouw ayant toujours bien aimé le design des R1 , celle ci est bien différente , assez déroutante au départ mais en l'examinant bien je la trouve absolument superbe , il aurait juste fallu intégrer les clignos AR sur la coque ou du moins à l'intérieur .

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le concept Scrambler DesertX se transforme en vrai trail Ducati !

Le concept de DesertX basé sur le Scrambler 1100 va être commercialisé... dans une configuration différente ! Les italiens annoncent  que leur trail adoptera le moteur de l’Hypermotard 950, plus performant. Toutes les infos arriveront le 9 décembre, en conclusion d’une nouvelle série de présentations Ducati en vidéo...
Nouvelle GSX-S1000GT, la moto sportive enfin routière de Suzuki !

Suzuki ne l’admettra qu'à demi-mots : sa GSX-S1000F faisait fausse route ! Étroitement dérivée du maxiroadster - dernière génération - et toujours sportive dans l’âme, la GSX-S1000 GT qui la remplace prend un virage routier afin de concurrencer les appréciées Ninja 1000 SX ou Tracer 9... Présentation.
Routière 1 commentaire
Essai R18 B : BMW cherche la bagarre aux baggers américains

Was ist das ? Harley-Davidson lance un maxitrail pour concurrencer la R1250GS ! C’est comme si BMW partait chasser sur les terres des baggers Street Glide ou Chieftain... Or c’est justement le défi que relève la R18 B, nouveau gros membre de la famille Heritage, tout récemment testé par Moto-Net.Com.
Nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RR : la crème anglaise du café racer !

Triumph greffe comme prévu un semi-carénage et un phare rond à son énergique roadster Speed Triple 1200 pour livrer une interprétation bigrement chic et sacrément sportive du genre néo-rétro. Présentation de la Speed Triple 1200 RR à 20 490 euros.
Roadster 1 commentaire
Un V6 de 250 ch célèbre les 60 ans de Yamaha en Grand Prix moto

Non, Yamaha ne va pas jeter de FJR 6-cylindres dans la mare des Honda GoldWing et BMW K1600. Le V6 de 250 chevaux qui porte le coloris historique de Yamaha en Grand Prix moto (Rouge et Blanc, pas Bleu !) est un moteur de bateau hors-bord de 4,2 litres de cylindrée pesant 255 kg. Du - trop - lourd, donc !
Grands Prix 2022 : quel pilote sur quelle moto en MotoGP ?

Le Journal moto du Net fait le point  sur la grille MotoGP 2022, première saison sans Valentino Rossi en catégorie reine depuis 2000 ! Le guide du mercato moto avec tous les contrats signés ou en passe de l'être, ainsi que nos dernières informations mises à jour sur les ultimes guidons à pourvoir. 
Comment et pourquoi se protéger du bruit à moto

La pratique de la moto expose fréquemment l'ouïe à un niveau sonore supérieur au seuil recommandé pour conserver une bonne audition. Bruits du moteur, sifflements du vent et autres turbulences aérodynamiques doivent être filtrés, surtout sur longs trajets. MNC fait le point et compare plusieurs bouchons d'oreilles.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...