• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MICHELIN DÉGONFLE SES EFFECTIFS
Paris, le 12 janvier 2021

Michelin supprimera 2300 postes en France d'ici 2024

Michelin supprimera 2300 postes en France d'ici 2024

Mauvaise nouvelle pour les salariés du fabricant français de pneus Michelin : le groupe clermontois prévoit de supprimer 2300 postes en France d'ici trois ans pour améliorer sa compétitivité. Explications.

Imprimer

Après Bridgestone qui ferme son usine de Béthune (62), c'est au tour de Michelin de revoir à la baisse ses effectifs en France : pas moins de 2300 postes sont menacés par le nouveau plan social de relance du pneumaticien clermontois, dont "1100" dans ses activités tertiaires (administratif, R&D, etc.) et "1200" sur la partie industrielle, la production à proprement parler.

Malgré ce projet qui touche près de 11% de sa masse salariale - composée de 21 000 personnes - , Michelin assure vouloir "maintenir la France au coeur de sa stratégie" et conserver tous ses sites français. Promesses un rien optimistes au regard du volume de suppressions envisagées : comment faire tourner toutes ses usines avec autant de salariés en moins ?!

Aucun de ces "départs volontaires" ne seront contraints, promet le géant du pneu qui refuse de parler de licenciements : "60% des départs envisagés le sont sur la base de départs anticipés à la retraite, le reste s'effectuera par des départs volontaires accompagnés". Autrement dit : 40% feraient l'objet de "rupture conventionnelle"...

"Si toutes les entreprises qui font des bénéfices se comportent comme Michelin, c’est la fin de l’industrie en France", réagit Jérôme Lorton du syndicat d'entreprise SUD auprès de nos confrères du quotidien La Montagne. "Aujourd’hui, à part le site de Bourges, toutes les usines tournent à plein régime et on fait de telles annonces, sans anticipation (..) Et les RCC (rupture conventionnelle collective, NDLR), c’est un véritable plan social : on ne peut pas dire que Michelin renforce son ancrage en France en réduisant les emplois aussi violemment".

Michelin - comme plusieurs de ses rivaux - indique vouloir se focaliser sur les "pneumatiques haut de gamme et de spécialités", en réaction à la montée en puissance d'une concurrence asiatique à bas coûts sur l'entrée et la moyenne gamme. Le manufacturier prévoit également d'intensifier ses activités à "forte valeur ajoutée", notamment sur les matériaux durables et de transition énergétiques.

.

.

.

Les derniers essais MNC

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Le coronavirus brouille toujours les chiffres de l’accidentalité routière 

Déjà pas bien simple en temps normal, la lecture des chiffres de la sécurité routière est encore et toujours compliquée par la crise sanitaire et ses mesures restrictives (en termes de mobilité principalement). En mars 2021, la mortalité a augmenté de +20 % par rapport à l’an dernier, baissé de -28 % comparé à mars 2019...
Une F 900 "R Force" en exclusivité pour les - nouveaux - motards français

BMW Motorrad France a profité du salon du deux-roues de Lyon pour dévoiler une F900R Force, édition limitée (à 300 exemplaires) de son apprécié roadster. Proposée uniquement dans sa version A2 (bridée à 35 ou 70 kW), la moyenne cylindrée reçoit une décoration inspirée de la voltige aérienne. Briefing.
GP Portugal 2021 : une boîte qui coûte son troisième podium à Zarco ?

Johann Zarco a fait bondir ses fans de leur canapé quelques minutes trop tôt lors du GP du Portugal MotoGP 2021... Alors qu’il se battait pour monter sur un troisième podium - en trois courses cette année ! - le n°5 du team Ducati Pramac a hélas perdu l’avant... En confondant vitesse et précipitation ?
GP du Portugal 20 commentaires
GP Portugal 2021 : Quartararo maintient la M1 et son moral au top

Passé - un peu - à côté du Grand Prix d’ouverture 2021 au Qatar, Fabio Quartararo enchaîne deux succès sur deux circuits très différents : Losail et Portimao. Le bon 20 français du team Yamaha officiel prouve ainsi qu’avec sa nouvelle M1 et son nouveau mental, il peut gagner partout...
GP du Portugal 2 commentaires
Marché moto en mars 2021 : un an après, MNC fait le point avec la CSIAM

C’était écrit. Les ventes du marché français du motocycle ont explosé - doublé ! - le mois dernier, en comparaison du désastreux mois de mars 2020. En guise d’analyse, Moto-Net.Com a interrogé le nouveau représentant des constructeurs Vincent Thommeret, président de la branche moto de la CSIAM.
Ducati plus favorable aux carburants synthétiques qu'aux motos électriques

Rétropédalage à Bologne : Ducati ne produira finalement pas de motos électriques à court terme comme annoncé depuis 2019. Le constructeur italien s'intéresse davantage aux carburants de synthèse comme Porsche, autre marque du groupe Volkswagen propriétaire de Ducati. Explications.
R&D
Pas de contrôle technique moto en France en 2022, mais...

Un contrôle technique sur les motos et maxiscooters de plus de 125 cc à partir du 1er janvier 2022 ? Les motards - plus ou moins - en colère le rejettent en bloc. De toute manière, la France n’est pas prête : son Ministère des Transports propose d’autres contrôles à la place. Explications.
Sécurité routière 15 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...