• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
UN MANUFACTURIER VRAIMENT UNIQUE
Paris, le 17 septembre 2021

Michelin reste fournisseur unique MotoGP jusqu'en 2026, malgré un p(n)eu de critiques

Michelin reste fournisseur unique MotoGP jusqu'en 2026, malgré un p(n)eu de critiques

Le pneumaticien français Michelin et le promoteur du MotoGP Dorna Sports anticipent la prolongation de leur contrat de fourniture exclusive des pneus en catégorie reine du sport moto de 2024 à 2026. Ce renouvellement pour trois ans supplémentaires intervient alors que plusieurs pilotes exigent davantage de constance de leurs pneus... Explications.

Imprimer

Successeur de Bridgestone depuis 2016, Michelin reste fournisseur unique des pneus en MotoGP, une catégorie devenue "mono-marque" en matière pneumatique pour limiter les écarts et contenir l'envolée engendrée par la présence de plusieurs fabricants. Le même principe est adopté Moto3 et en Moto2 (Dunlop) et en mondial Superbike (Pirelli).

Le contrat entre le pneumaticien français et le promoteur des Grands Prix - qui courait jusqu'à présent jusqu'en 2024 - est prolongé de trois années supplémentaires, soit jusqu'à "au moins 2026", dévoilent les deux partenaires. Au terme de cette prolongation, Michelin aura donc chaussé les prototypes stars du sport moto pendant dix années consécutives !

"Comme le prévoit cet accord, la visibilité Michelin continuera à être déployée autour du circuit sur chaque événement et Michelin sera encore sponsor-titre d'un Grand Prix chaque saison", développe le Bibendum qui avait cette année associé son nom au Grand Prix de France Styrie (Autriche).

Bien que l'absence de compétition avec ses concurrents lui garantisse toutes les victoires, Michelin estime que son haut niveau de performances se traduit dans les statistiques : "dix des quinze arrivées les plus serrées ont été enregistrées depuis 2018 et quatre d'entre elles en 2021", calcule la marque de Clermont-Ferrand (63).

Le resserrement des forces en présence tempère toutefois ce constat : Yamaha, Ducati et Honda et Suzuki sont désormais en mesure de se disputer la victoire chaque week-end, tandis que KTM peut également briller et qu'Aprilia vient de signer son premier podium de l'ère MotoGP 4-temps !

Des pneus Michelin parfois "étranges"

La signature de cet accord intervient par ailleurs dans un contexte de tensions entre Michelin et plusieurs pilotes qui réclament davantage de constance : selon les meilleurs pilotes du monde comme le leader du championnat Fabio Quartararo, les performances des slicks français ne seraient pas toujours exactement identiques.

"On en a parlé à la Commission de sécurité en Aragon", explique l'officiel Yamaha : "selon moi, les pneus sont très performants et plus constants qu'en 2019, mais on peut parfois recevoir un pneu étrange au cours du week-end : parfois en essais, parfois en course"...

Le n°20 prend des pincettes - par esprit de patriotisme ?! - pour exprimer ce souci fréquemment entendu : il insiste sur le fait que les pneus Michelin sont "très performants" - comme le prouvent ses propres records du tour - mais apprécierait que la "qualité soit tout le temps la même".

Jorge Martin, Valentino Rossi, Joan Mir, Francesco Bagnaia et Jack Miller comptent parmi ceux qui s'estiment trop fréquemment pénalisés par cette inconstance : "parfois on travaille dur et bien pendant les essais puis on régresse en course", décrit "Pecco" qui s'est associé à ses rivaux pour exiger "plus de constance à Michelin".

"Ça fait vraiment chier" !

"Quand tu fais un chrono en pneus usés absolument identique à celui en pneus neufs en essais libres, puis que tu n'arrives pas à être plus rapide en qualifications avec deux pneus neufs, ça fait vraiment chier", avait même carrément déploré Jack Miller après les qualifications du GP de Grande-Bretagne !

L'officiel Ducati - réputé pour s'exprimer sans langue de bois - regrette aussi un manque d'homogénéité avec les Michelin, à l'origine selon lui d'un véritable casse-tête pour régler sa moto et établir une stratégie pour la course. "Je ne dis pas que ces pneus étaient mauvais, mais juste pas aussi bons", analyse l'australien.

Michelin s'est par ailleurs vu reprocher sa distribution de pneus "préchauffés", c'est-à-dire des pneus qui sont restés dans des couvertures chauffantes pendant une séance d'essais mais qui n'ont pas été utilisés. Ces pneus totalement neufs sont ensuite retournés au manufacturier qui les redistribue proportionnellement aux équipes.

Problème : certains pilotes assurent que la qualité des gommes pâtirait de ce maintien à 90°C dans les couvertures chauffantes, quand d'autres estiment que le Bibendum leur refourgue systématiquement des pneus préchauffés alors que leurs rivaux disposeraient de pneus de "première fraîcheur"....

"Nous avons effectué des tests sur ces pneus maintenus en préchauffage et ces résultats démontrent que ça n’affecte pas négativement leurs performances", affirme sans surprise Michelin en soulignant que "nos techniciens surveillent attentivement les temps passés avec ces couvertures chauffantes pour ne pas dépasser les limites préconisées".

"Toutes les équipes reçoivent la même quantité de pneus préchauffés", assure le manufacturier français pour faire taire les rumeurs de traitements de faveur envers les pilotes les plus renommés et les équipes les plus puissantes.

Michelin réfute également les accusations de favoritisme au profit de son compatriote Fabio Quartararo, soupçons d'autant moins fondés que "El Diablo" lui-même exprime régulièrement des critiques auprès du manufacturier unique des Grands Prix MotoGP. Et pas qu'un pneu !

Déclarations officielles 

Florent Ménégaux, président du groupe Michelin : "Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus depuis le retour de Michelin en MotoGP et aujourd'hui, nous avons logiquement prolongé notre partenariat avec Dorna Sports. Nous sommes particulièrement fiers des progrès technologiques apportés à nos produits, ainsi que des très nombreux records battus avec nos partenaires. Ce championnat offre aux fans un spectacle fascinant, accessible via des plateformes digitales sans équivalent en motorsport. Être partenaire du MotoGP représente donc pour Michelin une opportunité précieuse pour engager le public et l'ensemble des acteurs de la discipline sur sa vision, sa marque, ses pneumatiques et l'ensemble de ses innovations. Enfin, pour Michelin les sports mécaniques sont un laboratoire qui encourage les transferts de son expertise et de ses solutions durables pour le bénéfice de chacun".

Carmelo Ezpeleta, président de Dorna Sports : "Nous sommes très fiers de poursuivre notre partenariat avec Michelin jusqu'à au moins 2026. Michelin est un partenaire vital du MotoGP depuis qu'il est fournisseur de la catégorie-reine en 2016 et nous a aidés à écrire un des plus beaux chapitres de l'histoire des Grands Prix moto. Je suis heureux que nous atteignions une décennie de collaboration et j'espère que nous allons continuer à bâtir ensemble sur ces fondations solides. L'annonce de cet accord est une nouvelle fantastique pour nous tous dans le championnat".

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
CRF1100L Africa Twin 2023 : nouveaux coloris pour le maxitrail Honda

L'Africa Twin n'évolue pas techniquement pour 2023 mais reçoit de nouveaux coloris disponibles à partir d'octobre sur les CRF1100L standard et Adventure Sports. Présentation.
Trail 1 commentaire
Déclarations des pilotes MotoGP après le GP de Grande-Bretagne 2022

Francesco Bagnaia repart de Silverstone avec un grand sourire et les 25 points de la victoire, tandis que le clan français fait grise mine après la chute de Johann Zarco en tête du GP de Grande-Bretagne et la modeste 8ème de Fabio Quartararo, ralenti par un mauvais choix de pneus. Réactions des pilotes.
Grande-Bretagne 1 commentaire
Le marché moto dans le vague en cette fin de 1er semestre 2022

Au premier semestre 2022, le marché français du motocycle s’est rétracté de -6%, chutant même de -21 % en juin. Les motos et scooters résistent malgré de nombreux bâtons dans les jantes : pénuries de composants, Covid-19 et confinements en Asie, transport maritime saturé, livraisons compliquées... et d’autres menaces guettent ! Bilan.
Combien de temps attendre ma nouvelle moto 2022 ?

Si vous changez de moto cet été, armez-vous de patience : les délais de livraisons s'allongent faute de stocks, en raison notamment du ralentissement de la production en Asie. MNC fait le point avec les constructeurs sur cette problématique commune à presque toutes les marques.
Pratique 1 commentaire
Marché moto et scooter : interviews des constructeurs au 1er semestre 2022

Deux fois par an, Moto-Net.Com propose aux marques de moto et scooter en France de dresser leur bilan marché. Leurs responsables reviennent pour nos lecteurs MNC Premium sur le premier semestre 2022 (-6%)... mais aussi sur le prix de l’essence, le contrôle technique et la fin annoncée du thermique !
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...