• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
INDIEN MIEUX QUE DEUX TU L'AURAS
Paris, le 24 décembre 2021

Mahindra relance BSA avec sa nouvelle moto rétro Gold Star 650

Mahindra relance BSA avec sa nouvelle moto rétro Gold Star 650

Le constructeur anglais Birmingham Small Arms (BSA) dévoile sa première moto construite par son nouveau propriétaire indien Mahindra : la Gold Star, propulsée par un monocylindre de 652 cc à refroidissement liquide de 45 ch. Présentation.

Imprimer

 "BSA is back", clame fièrement la marque anglaise passée sous pavillon indien avec Mahindra en 2016. Sa Gracieuse Majesté secourue par son ancienne colonie, comme TVS avec Norton : ironic, isn't it ?! Toujours est-il que Mahindra concrétise - enfin - son rachat avec une nouvelle moto : la Gold Star 650.

"La nouvelle BSA Gold Star hérite de l'âme de ses prédécesseurs et la combine avec la technologie moderne", explique le constructeur, qui rend effectivement un bel hommage à son emblématique "Étoile d'or" déclinée en diverses cylindrées à partir de 1938 : la preuve en photo ci-dessous !

Phare rond, réservoir en goutte d'eau avec habillage poli, selle plate et basse (780 mm), guidon relevé, pot "saucisson" et garde-boue enveloppants avec fixations chromées : les nombreuses similitudes concourent à faire de cette nouvelle Gold Star une moto aux charmes classiques authentiques, exactement comme l'Interceptor 650 de Royal Enfield (autre marque anglaise rachetée par un constructeur indien).

Grosse différence avec sa rivale : la Gold Star reste fidèle à la tradition du moteur monocylindre. Celui-ci reçoit toutefois le renfort d'un refroidissement liquide malgré la suggestion du "Air cooled" donnée par ses ailettes. L'intégration de l'imposant radiateur constitue, hélas, la seule faute de goût sur cette magnifique machine à la sobriété élégante…

Le bloc de 652 cc fait appel à des technologies récentes : injection électronique, double allumage (deux bougies), embrayage antidribble - pas superflu au rétrogradage avec un gromono ! -, ou encore l'actionnement des 4 soupapes via un double arbre à cames en tête. En revanche, sa boîte cinq rapports et ses performances limitées versent davantage vers le passé…

45 ch pour 213 kg

Sa puissance atteint 45 ch à 6000 tr/mn et son couple 55 Nm à 4000 tr/mn : rien de spécialement "décoiffant" au regard de sa cylindrée… et de son poids : 213 kg avec le plein de seulement 12 litres. Là n'est cependant pas la vocation de cette moto néo-rétro, qui présente l'avantage d'être accessible au permis A2 sans bridage.

La partie cycle donne dans le classique avec un cadre double berceau en acier, un simple disque avec étrier 2-pistons Brembo et des combinés-amortisseurs ajustables en précharge. La fourche télescopique de 41 mm - non réglable - dissimule ses plongeurs derrière des caches, comme dans l'ancien temps. 

Les dimensions des jantes à 36 rayons entretiennent ce plongeon dans le passé : 100/90/18 et 150/70/17 avec des pneus d'allure classique (Pirelli Phantom Sportscomp). Même constat pour les deux cadrans à aiguilles qui indiquent la vitesse et le régime moteur : BSA ajoute toutefois une pointe de modernité en les séparant par un écran LCD.
 

Un ABS Continental et un port USB ancrent définitivement cette nouvelle BSA Gold Star dans le 21ème siècle. BSA prévoit une commercialisation à partir de "mars 2022" en rouge "Insignia", en argent "Dawn", en noir "Midnight", en vert "Highland" et dans une édition "Héritage" avec robe grise rehaussée de chromes.

La marque originaire de Birmingham - désormais implantée à Bandurry - n'a pas annoncé de prix pour cette nouvelle moto produite en Inde, mais MNC s'attend à un positionnement proche de l'Interceptor 650 (autour des 7000 €) malgré la différence d'architecture moteur… Rappelons que Mahindra avait par ailleurs fait part de ses projets de motos électriques BSA : restez connectés !

Vidéo BSA Gold Star

.

.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter : les constructeurs font leur bilan 2021

En complément de notre analyse complète, les principaux constructeurs de moto et scooters dressent avec MNC leur bilan 2021. Ventes records en France, pandémie qui s’éternise, évolutions des réseaux, gammes et clientèles, titre de Quartararo, défis futurs... Voici le point de vue des pros.
Marché moto 2021 (2/11) : Retour au deux-temps en France

Jamais depuis la crise - financière - de 2008 il ne s’était vendu autant de motocycles en France : en 2021, 133 403 gros cubes et 61 149 petites 125 cc ont trouvé preneurs, sans oublier 9983 scooters à trois roues. Le second semestre n’a toutefois pas été aussi flamboyant que le premier. Comme au bon vieux temps ?
Marché moto 2021 (3/11) : Le classement des constructeurs en France

Plus impacté que ses rivaux par le coronavirus en 2020, Honda a formidablement rebondi en 2021, au point de prendre la tête des ventes de motocycles en France : une première après un quart de siècle de domination Yamaha ! BMW continue de battre des records, Kawasaki baisse encore et Triumph intègre le Top "Five". MNC établit le Top 20 des constructeurs.
Marc Marquez remonte sur sa Honda... CRF, bientôt sur sa RCV ?

Bonne nouvelle : handicapé par un trouble de la vision depuis la fin de la saison dernière, Marc Marquez a fait ses premiers tours de roues en Motocross ! Prochaine étape pour le pilote du HRC : remonter sur une moto de vitesse, avant de retrouver sa RCV pour les essais hivernaux MotoGP ?! Explications.
MotoGP 2022 6 commentaires
Sponsor : Valentino Rossi ramasse la Mooney en Grands Prix moto

La bien-nommée société italienne de services bancaires Mooney sera finalement le contributeur principal des teams MotoGP et Moto2 de Valentino Rossi, après des mois de tractations chaotiques avec le sulfureux sponsor-titre initial : la compagnie pétrolière d'Arabie saoudite Aramco. Explications.
Le nouveau pneu moto Dunlop Roadsmart 4 prêt à prendre la route

Le pneu Dunlop Roadsmart 3 commence à s'user : vive le Roadsmart 4 ! Le manufacturier renouvelle son best-seller pour motos routières et sport-GT avec le plein de technologies, mais toujours dans une optique d'associer performances, longévité et régularité. Présentation.
 
Essai longue durée du casque modulable HJC i90

MNC a testé pendant deux ans le casque modulable HJC i90 et son rapport qualités/prix intermédiaire dans la gamme ouvrable du fabricant coréen. Essai longue durée.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix
  • En savoir plus...