• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONGP ANALYSE
Paris, le 20 septembre 2022

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Marquez, Mir, Quartararo... Aucun champion MotoGP n’a franchi la ligne d’arrivée en 2022 à Aragon : le n°93 Honda a abandonné, le n°36 Suzuki était forfait et le n°20 Yamaha a chuté. "El Diablo" perd gros au championnat face à Bagnaia, A. Espargaro et Bastianini, tous montés sur le podium espagnol !

Imprimer

Victime d’un vilain high-side dès le premier tour du GP d’Autriche, Joan Mir n’avait pu participer au Grand Prix suivant, celui de Saint-Marin à Misano... Ce week-end donc, dans l’ombre écrasante de son compatriote Marc Marquez, le champion de MotoGP 2020 aussi effectuait son retour à la compétition.

Hélas, les lésions ligamentaires et osseuses de sa cheville droite ont eu raison du n°36 : malgré le soutien de ses fans et les modifications apportées à sa moto pour tenter de le soulager, le pilote Suzuki a du jeter l’éponge samedi midi, après la troisième séance d’essais libres.

Classé à une lointaine 18ème place de la FP3, Joan n’était toutefois qu’à trois quarts de seconde du temps de référence posté par Jack Miller ! "Je n'ai pas la souplesse et la sensibilité nécessaires pour rouler correctement", déclarait-il néanmoins samedi soir, et "j'ai aussi un peu plus mal que prévu".

L’inconfort est en fait si important que l’espagnol s’est non seulement retiré tardivement du Grand Prix d’Aragon, mais a aussi tiré un trait sur le Grand Prix du Japon prévu dès le week-end prochain... et dont les horaires ont été chamboulées à cause de la longue distance à parcourir en trois minuscules jours, attention !

En accord avec son équipe médicale, Mir se résout à louper l’un des plus grands rendez-vous de l’année : l’épreuve à domicile de son futur ex-employeur ! Ce Grand Prix est d’autant plus attendu des japonais (constructeurs, équipes, pilotes, fans, etc) que Motegi n’a plus accueilli l’Intercontinental Circus depuis 2019.

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Treizième du classement provisoire avec 77 points, Joan place dans sa ligne - de Mir, huhuhu - le Grand Prix de Thaïlande qui se déroulera dans dix petits jours ! D’ici là, son pied sera-t-il remis ? On doute que le futur coéquipier de Marc Marquez au HRC grillera les étapes pour représenter la marque qui l’a mené jusqu’au sacre mondial en 2020 certes, mais l’a aussi lâché sans ménagement en 2022.

Les rois 2019, 2020 et 2021 sont moroses...

Son successeur, notre compatriote Fabio Quartararo, n’a pas été plus gâté par ce Grand Prix d’Aragon 2022. Mais sans grande surprise puisque le pilote Yamaha n’avait jamais brillé sur ces terres : cinquième pour sa première participation, il avait fini 18ème en 2020, 8ème de l’exceptionnel GP de Teruel la même saison, et 8ème encore l’an passé...

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Samedi dernier, notre champion inter-national se qualifiait sixième sur la grille espagnole - loupant la première ligne pour la quatrième fois d’affilée... - mais figurait à une enthousiasmante troisième place de la quatrième et ultime séance d’essais libres servant à définir les réglages des motos pour la course.

Huitième du Warm-Up matinal (moins frais que redouté avec 19° dans l’air et 24° au sol, contre 20 et 40° pour la course), "El Diablo" était visiblement impatient d’en découdre en course, le champion MotoGP 2021 réalisant le holeshot... pour le tour de chauffe précédant le vrai départ !

Vingt-six secondes après l’extinction des feux rouges hélas, la course de notre savoureux 20 français a subitement tourné au vinaigre... Placé dans la roue du bouillant Marc Marquez à la sortie du virage 3, Fabio s’est encastré dedans lorsque son rival espagnol a du rendre furtivement les gaz pour interrompre une glisse de sa roue arrière.

Dieu Valentino merci, Fabio qui était alors septième sur la piste n’a pas été percuté : ses nombreux poursuivants l’ont soigneusement évité, comme le feront vingt-sept secondes plus tard les pilotes placés derrière Takaaki Nakagami, victime à son tour du n°93 à la sortie du virage 13... Ouf !

Dans sa malchance, le leader du championnat peut se réjouir de s’être relevé seul de son impressionnante chute qui tombait (hum) au plus mal : le championnat MotoGP débute tout juste un intense sprint final de six courses programmées en huit week-ends. Ce n’est - vraiment - pas le moment de se blesser !

C’est tout sourire que le pilote-influenceur-fashion-victim embarquait ce lundi matin dans l’avion vers le Japon. Il devra soigneusement panser ses brûlures au torse - aggravées par l’ouverture de sa combinaison ? - afin de ne pas - trop - souffrir en pilotant sa M1.

Ironiquement, Fabio Quartararo accueillait très favorablement le retour à la compétition de Marc Marquez : "j'espère qu'il pourra se battre avec nous assez rapidement et qu’il essaiera de compromettre un peu le plan des motos rouges", souhaitait sincèrement le champion du monde en titre, toujours respectueux envers ces adversaires en général, envers le sextuple champion en particulier.

Sacré en 2013-14-16-17-18-19 et vainqueur à Aragon en 2013-16-17-18-19 (!), "Marc-quez" avoue s’être emballé après avoir pris un excellent départ dimanche après-midi : parti de la 13ème place sur la grille, le pilote Honda se trouvait au seuil du Top 5 au moment de l’incident...

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Un simple incident de course plaideront les supporters de la "Fourmi de Cervera"... Ou un infâme complot à l’encontre de notre champion du monde, chargeront nos compatriotes. Voire une fleur à Ducati qui fera rouler son frangin l’an prochain et pourrait engager Marc au terme de son contrat de quatre ans auprès de Honda ? (blague).

Reste que pour son "grand" retour à la compétition - son quatrième en deux ans -, le n°93 n’aura au final effectué qu’un petit tour et puis s’en va... Il retentera sa chance au Japon, sur le circuit du blason ailé mais toujours plombé. MNC retient que la bonne étoile de Marc est peut-être de retour au-dessus de son casque car il aurait pu se faire très, très mal lors de ses deux collisions.

Contrairement aux champions du monde, le vice-champion 2021 a connu un dimanche satisfaisant, à défaut d’être éclatant : Francesco Bagnaia roulait en effet après un cinquième succès d’affilée à Aragon (du jamais vu depuis Marquez en 2019) et 25 points supplémentaires afin de revenir au maximum sur "notre" leader français.

... Vive le nouveau roi 2022 ?!

Bien aidé dans sa remontée au classement général par la malheureuse chute de Quartararo, le n°63 Ducati - "Numero Uno" chez les bolognais - a été privé de cinq points par son confrère et compatriote, camarade de la VR46 Academy et futur-coéquipier, mais avant tout rival Enea Bastianini !

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Alors qu’il avait parfaitement résisté à la pression appliquée par Marc Marquez l’an dernier sur le même long et exigeant circuit espagnol, "Pecco" s’est fait croquer par la "Bête" dans l’ultime tour ! Mordu une première fois en milieu de course, Bagnaia avait profité d’une petite erreur de Bastianini pour reprendre le commandement, impertubable.

Prévenu dès l’entame du 2ème tour par son panneauteur que Quartararo était hors-course, Bagnaia s’est montré moins tenace qu’à Misano et termine deuxième de cette course, à quatre centièmes de seconde de la première place. Quatre fois rien qui pourraient peser lourd au moment de faire les comptes à Valence dans deux petits mois !

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Quel que soit le vainqueur dimanche, Bagnaia ou Bastia, Ducati était assuré de remporter son troisième titre constructeur consécutif : la firme de Bologne qui n’est jamais descendu du podium cette saison - du moins jusqu’à maintenant -, a remporté à Aragon sa dixième victoire en quinze courses !

Totalisant 346 points (sur 375 mis en jeu), Ducati ne peut plus être rattrapé par son compatriote Aprilia qui cumule à ce jour 217 points, soit quatre de plus que Yamaha dont le meilleur représentant dimanche était le pilote de développement Cal Crutchlow (14ème, en remplacement de Dovizioso) ! KTM, Suzuki et Honda sont respectivement crédités de 161, 134 et 100 points.

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Champion du monde 2022 des constructeurs grâce à ses performantes - et nombreuses - Desmosedici, Ducati se focalise désormais sur le titre pilote qui lui échappe depuis 2007 et son glorieux partenariat avec l’australien Casey Stoner lors du court passage du MotoGP à des 800 cc...

Pour ce faire, les bolognais seront peut-être contraint d’instaurer des consignes d’équipes d’inciter leurs pilotes à faire preuve d’une extrême prudence lors de futures joutes fratricides... Une politique compréhensive qui gâcherait toutefois le spectacle, fort prometteur en cette fin de saison de plus en plus serrée !

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Avec 48 points de retard sur notre champion en titre et leader, Enea Bastianini reste mathématiquement en course pour le titre 2022. Mais il sera dur, à la régulière, d’aller chercher le trio de tête. Avec ses quatre succès en poche (contre 6 pour Bagnaia, 3 pour Quarta’), il pourrait bien jouer l'arbitre... impartial ? Hum.

À l’instar de Pecco Bagnaia, Aleix Espargaro profite bien malgré lui de l’effroyable cabriole de son camarade Fabio (qui l’avait fait tombé à Assen !) pour recoller au provisoire. Le pilote Aprilia n’est toutefois pas uniquement porté par ce malheureux fait de course : aussi discret que solide, il a réussi à battre l’excellent finisseur Brad Binder.

Les têtes couronnées du MotoGP sont tombées au GP d’Aragon 2022

Tombé à deux reprises le vendredi, contraint de passer par les repêchages samedi (Q1) avant de se qualifier à une remarquable quatrième place, le n°41 espagnol a surtout retrouvé le chemin menant au podium, qu'il n’avait plus emprunté depuis le Grand Prix d’Italie, au Mugello le 29 mai dernier (troisième place).

Prochaine distribution de points dès dimanche prochain, à l’occasion du Grand Prix du Japon. Un réel événement puisque la pandémie de Covid-19 avait empêché le MotoGP de se rendre sur le circuit de Motegi en 2020 et 2021. Ainsi, les "rookies" des trois dernières promotions n’ont encore jamais parcouru ce circuit aux commandes de MotoGP. Il pourrait y avoir des surprises !

Pour mémoire, le dernier pilote à s’être imposé au Pays du Soleil Levant est Marc Marquez aux commandes de sa Honda, en 2019 et 2018. L’année précédente, Andrea Dovizioso et sa Ducati avaient battu les nippons sur leur terre. Ce n’était pas une première : Loris Capirossi avait remporté les trois éditions 2005-06-07, Casey Stoner celle de 2010. Ce n’était sans doute pas la dernière non plus ?!

.

.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo DesertX : le trail Ducati qui va faire des Euros !

Ducati investit le tout-terrain avec une nouvelle moto aussi belle qu'ambitieuse : le trail DesertX et son énergique bicylindre de 937 cc ! MNC l'a poussée dans ses retranchements sur route, pistes et petits chemins dans un essai vidéo ultra-complet pour découvrir les qualités et les défauts de cette inédite italienne en 21 et 18 pouces. 
Essai vidéo MT-10 2022 : la nouveauté Yamaha en fait-elle trop ?

Yamaha ajoute des muscles et de la technologie supplémentaires à sa MT-10, qui n'en manquait déjà pas ! Plus puissant, plus sophistiqué et toujours aussi "torturé" stylistiquement, le roadster d'Iwata ne devient-il pas too much ? Essai vidéo MNC.
Essai MP3 530 hpe Exclusive : Piaggio remodèle son best-seller

Meilleure vente de scooter Piaggio en France, le MP3 500 connaît une importante évolution en 2022. Un plus gros moteur, un nouveau look et des fonctionnalités inédites (caméra de recul !?) doivent permettre au MP3 530 hpe Exclusive de séduire les scootomobilistes avides de nouveautés... à tout prix ?
Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Les nouvelles Moto Guzzi V100 Mandello à partir de 15 499 euros 

La V100 Mandello - nouveau roadster refroidi par eau de Moto Guzzi - est enfin disponible au prix de 15 499 euros en standard et de 17 999 euros en version "S", plus perfectionnée. Présentation.
Horaires et enjeux du GP du Japon MotoGP 2022

Horaires, enjeux et programme du GP du Japon Moto GP, 16ème manche du championnat du monde 2022, qui n'a pas eu lieu depuis 2019 en raison de l'annulation des éditions 2020 et 2021 pour cause de Covid...
La Crossfire 125, haut de gamme Brixton, disponible en France à 3999 euros

Les jeunes motards et "motomobilistes" qui craquent pour la Svartpilen 125 mais n’ont pas les 5299 euros exigés par Husqvarna peuvent se tourner vers une machine austro-chinoise très proche de la Vitpilen en termes de look et philosophie, mais bien moins chère : la Crossfire 125 de Brixton Motorcycles. Présentation.
La Mash X-Ride Trail en 21 pouces à 5599 euros 

Le trail X-Ride 650 "21" débarque dans les concessions Mash avec ses roues en 21 et 18 pouces, un an après avoir été testé - et apprécié ! - par Moto-Net.Com sous forme de prototype de présérie. Présentation.
YZF-R1 GYTR 2023 et pièces GYTR Pro : la compé-client de Yamaha est prête

Pour viser la victoire en compétition ou l’humiliation des copains en journée piste, de nombreux français sélectionnent l’YZF-R1. Outre ses qualités d’origine, la Superbike de Yamaha est appréciée des pistards pour son généreux catalogue GYTR (Pro) qui contient 400 pièces et même une moto, prête pour la saison 2023 !
Monster SP : le roadster de Ducati monte en gamme en 2023

Après l’exclusive Streetfighter V4 Lamborghini - à 63 000 euros, mamma mia  ! -, Ducati présente un nouveau modèle 2023 quatre fois plus abordable... et quatre fois moins performant et sensationnel ? Sans doute pas, car la Monster SP dispose de solides atouts ! Présentation et vidéo.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...