• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
#ARAGONGP - EXPLICATIONS
Paris, le 23 septembre 2019

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Aragon 2019

Les déclarations des pilotes MotoGP après le GP d'Aragon 2019

Retrouvez les déclarations des principaux pilotes MotoGP à l'arrivée du Grand Prix d'Aragon 2019, remporté haut la main par l'officiel Honda Marc Marquez devant les Ducati d'Andrea Dovizioso et de Jack Miller. Débrief MNC.

Imprimer

Marc Marquez, Honda HRC (1er en qualifs et 1er en course)  : "J’ai attaqué fort au début et j’ai ensuite contrôlé mon avance. A vrai dire j’étais convaincu de ma stratégie ! Au final, tout s’est parfaitement déroulé et nous repartons de cette piste que j’adore avec 25 points supplémentaires. Nous aurons donc une première balle de match dès Buriram (avec 98 points d'avance sur Dovizioso au provisoire, Marquez peut décrocher son 8ème titre mondial dès la course suivante en Thaïlande, NDLR !).

"Je suis heureux de cette victoire. Cela paraît facile mais au final nous avons travaillé très dur et nous avons chuté vendredi, ce qui montre que nous avons attaqué. Bien évidemment que j’essaierai de me battre pour la victoire en Thaïlande, comme à chaque week-end, même si je sais pertinemment qu’Andrea y sera très fort également".

Andrea Dovizioso, Ducati Factory (10ème en qualifs et 2ème en course) : "J’ai parfaitement géré ma course, je grappillais des dixièmes, sans pour autant « taper » dans le pneu arrière. J’étais régulier et c’est clairement ce qui m’a permis de terminer devant Maverick Viñales. Les températures étaient assez différentes comparé à la veille, ce qui nous a donné l’opportunité de faire le bon choix de pneu (contrairement aux Yamaha, NDRL)".

"À mon sens, le pneu soft était meilleur sur le flanc gauche et dans la mesure où je l'ai économisé, ça c’est bien passé (…).Quoi qu’il en soit c’est un résultat important, car à Silverstone, nous avions une chance de nous battre pour la victoire et nous avons perdu de gros points. À Misano, nous avons ensuite eu énormément de mal. Nous avions besoin d’un tel résultat".

Jack Miller, Ducati Pramac (4ème en qualifs, 3ème en course) : "Ça fait du bien d’être de retour sur le podium. À vrai dire nous avons réalisé un solide week-end. Nous avons travaillé très dur à chaque session, nous avons enchaîné les longs runs, alors je crois que nous méritons ce résultat, qui plus est après Misano où nous avions tant souffert".

"J’ai pris un bon départ puis j'ai très vite joué avec les maps (cartographies moteur, NDLR) pour essayer de préserver le pneu arrière, car c’était une course longue. Je ne voulais pas détruire mon pneu en poursuivant Marc. De toute façon, il fallait des jumelles pour voir Marc ! Maverick a pu me doubler mais a commencé à avoir des problèmes dans les longs virages, en particulier ceux à gauche. Je suis donc resté calme et j’ai pu rallier le podium. C’est la fin de la tournée européenne et je rentre en Australie pour surprendre ma maman !"

Maverick Vinales, Yamaha Factory (3ème en qualifs et 4ème en course) :  Mauvais choix de pneus pour Quartararo, Rossi et Viñales 

Fabio Quartararo, Yamaha Petronas (2ème en qualifs et 5ème en course) : Mauvais choix de pneus pour Quartararo, Rossi et Viñales 

Cal Crutchlow, Honda LCR (7ème en qualifs, 6ème en course) : "Je suis heureux de ce résultat, car aujourd'hui c'était une course que nous devions absolument terminer après le désastre de la semaine dernière (chute à cinq tours de l'arrivée à Misano, NDLR)".

"Alors obtenir un bon résultat en Aragon est une bonne chose. J'ai juste perdu trop de temps car j'ai été pris dans des batailles stupides dans le premier tour, puis au milieu de la course, je suis également sorti de piste et perdu quelques secondes de plus".

"Je suis satisfait de mon rythme général car nous ne pensions pas que la courses se déroulerait comme ça. J'ai été rapide au début puis j'ai tenu mon rythme tout au long de la course. J'ai pu faire de bons dépassements et obtenir un top six ici en Aragon".

Aleix Espargaro, Aprilia Gresini (5ème en qualifs, 7ème en course) : "Ce résultat est super. L’équipe et moi avons donné 100%, et nous le méritons. Au début, avec le réservoir de carburant plein, je n’avais pas de bonnes sensations avec l'avant mais la situation s’est améliorée après quelques tours".

"Je me suis bien amusé : se battre dans le groupe de tête - et battre Rossi ci-dessous, NDLR ! - est toujours agréable, même si les caractéristiques de la piste nous ont sans aucun doute aidées".

Valentino Rossi, Yamaha Factory (6ème en qualifs et 8ème en course) :  Mauvais choix de pneus pour Quartararo, Rossi et Viñales 

Andrea Iannone, Aprilia Gresini (11ème en qualifs, 11ème en course) : "J'ai dû serrer les dents ce week-end, particulièrement en course car la douleur à l'épaule m'a obligé à économiser de l'énergie quand l'adhérence a diminué (l'italien a ravivé une vieille blessure lors de ses trois chutes à Misano, NDLR).

"Je suis ravi du résultat pour l'équipe, mais nous devons continuer à travailler dur pour réduire l'écart d'accélération et de vitesse de pointe par rapport à Aleix (l'italien est plus costaud que l'espagnol et ça se paie en V-max, NDLR). Par ailleurs, nous ne pouvons pas laisser cette course nous tromper : c'est une piste qui convient bien à l'Aprilia, donc nous avons encore un long chemin à parcourir".

Miguel Oliveira, KTM Tech3 (16ème en qualifs et 13ème en course) : "Ce fut une bonne course aujourd'hui. Nous avons eu un combat correct avec des pilotes forts, ce qui me réjouit. C'était difficile de doubler, surtout dans les derniers tours, mais je me suis battu".

"Je pensais avoir davantage de potentiel aujourd'hui (il termine premier pilote KTM à 33 sec du vainqueur, NDLR...), mais c'est bien de terminer la course de cette façon après avoir raté les deux dernières manches. Je me sens beaucoup plus calme et détendu pour aborder les défis à venir".

Mika Kallio, KTM Factory (18ème en qualifs et 17ème en course) : "Ma dernière course MotoGP a eu lieu il y a longtemps, alors c'était difficile de trouver le rythme et de retrouver le même niveau que les autres. Nous avions besoin des tours aujourd'hui et je pense que nous avons bien travaillé. Tout peut toujours être amélioré, mais pour ce premier week-end, tout s'est bien passé (Kallio remplace Zarco, mis à pied par KTM, NDLR).

"La seule chose décevante était de manquer les points et je pense que j'ai peut-être fait une erreur avec le choix du pneu (Kallio a choisi le dur comme les pilotes Yamaha, NDLR). Je manquais d’expérience sur la manière dont le soft ou le hard se comporterait. (...) Nous allons nous fixer des objectifs maintenant pour les autres week-ends cette année et nous verrons comment cela se passe en Thaïlande".

Jorge Lorenzo, Honda HRC (19ème en qualifs, 20ème en course) : "'J’espérais un bon résultat en début de course car j’avais pris un très bon départ, et j’étais assez compétitif dans les premiers tours. Mais j’ai très vite perdu beaucoup de grip sur le pneu arrière (un tendre, comme son coéquipier qui termine 46,087 sec devant lui, NDLR !).

  • MNC du 22 septembre 2019 : Lorenzo n'a pas l'intention d'abandonner sa Honda à Zarco en 2020 !

"J'ai essayé de gérer ce phénomène en étant aussi souple que possible, mais j'ai reculé petit à petit : j’aurais plutôt préféré mal débuter la course et finir fort. L'aspect positif est que j'en apprends au fur et à mesure sur les réglages et je suis satisfait de la façon dont certaines sessions se sont déroulées. Félicitations à Marc et à l’équipe Repsol Honda pour cette belle victoire".

Franco Morbidelli, Yamaha  Petronas (2ème en qualifs et chute en course) : Mauvais choix de pneus pour Quartararo, Rossi et Viñales 

Prochaine course en Thailande

La prochaine course MotoGP, le GP de Thaïlande, débutera vendredi 4 octobre après une semaine de pause. Cette première course outre-mer sera suivie par trois Grands Prix consécutifs : Japon le 20 octobre, Australie le 27 octobre et Malaisie le 3 novembre. Restez connectés !

Résultats et classement MotoGP du GP d'Aragon 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 41'57.221
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati +4.836
  3. Jack MILLER Ducati +5.430
  4. Maverick VIÑALES Yamaha +5.811
  5. Fabio QUARTARARO Yamaha +8.924
  6. Cal CRUTCHLOW Honda +10.390
  7. Aleix ESPARGARO Aprilia +10.441
  8. Valentino ROSSI Yamaha +23.623
  9. Alex RINS Suzuki +27.998
  10. Takaaki NAKAGAMI Honda +31.242
  11. Andrea IANNONE Aprilia +32.624
  12. Danilo PETRUCCI Ducati +33.043
  13. Miguel OLIVEIRA KTM +33.063
  14. Joan MIR Suzuki +33.363
  15. Tito RABAT Ducati +36.358
  16. Francesco BAGNAIA Ducati +41.295
  17. Mika KALLIO KTM +42.983
  18. Karel ABRAHAM Ducati +43.880
  19. Bradley SMITH Aprilia +44.279
  20. Jorge LORENZO Honda +46.087
  21. Hafizh SYAHRIN KTM +47.308

N'a pas fini le premier tour

  • Franco MORBIDELLI Yamaha 

Classement provisoire du championnat MotoGP 2019

  1. Marc MARQUEZ Honda 300
  2. Andrea DOVIZIOSO Ducati 202
  3. Alex RINS Suzuki 156
  4. Danilo PETRUCCI Ducati 155
  5. Maverick VIÑALES Yamaha 147
  6. Valentino ROSSI Yamaha 137
  7. Fabio QUARTARARO Yamaha 123
  8. Jack MILLER Ducati 117
  9. Cal CRUTCHLOW Honda 98
  10. Franco MORBIDELLI Yamaha 80
  11. Pol ESPARGARO KTM 77
  12. Takaaki NAKAGAMI Honda 68
  13. Joan MIR Suzuki 49
  14. Aleix ESPARGARO Aprilia 46
  15. Andrea IANNONE Aprilia 32
  16. Francesco BAGNAIA Ducati 29
  17. Miguel OLIVEIRA KTM 29
  18. Johann ZARCO KTM 27
  19. Jorge LORENZO Honda 23
  20. Tito RABAT Ducati 18
  21. Stefan BRADL Honda 16
  22. Michele PIRRO Ducati 9
  23. Sylvain GUINTOLI Suzuki 7
  24. Hafizh SYAHRIN KTM 7
  25. Karel ABRAHAM Ducati 5

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900RS SE : le meilleur des roadsters Kawasaki

Sortie en 2018, la Z900RS est déjà une excellente moto basée sur le best-seller Z900 et inspirée de l’originelle Z1 (mythique, MNC vous explique pourquoi). Or Kawasaki fête ses 50 ans de "Zed" avec, notamment, une Z900RS SE qui intègre l’amortisseur Öhlins de la Z1000R et le freinage Brembo de la Z H2. Un "Best Of" donc... et "Must Have" ?
Essai vidéo du scooter à trois-roues Kymco CV3

Kymco passe à la "puissance 3" avec son nouveau et ambitieux CV3, premier scooter à trois-roues propulsé par un bicylindre en plus d'être généreusement équipé : suffisant pour inquiéter la référence MP3 ? Réponses dans notre vidéo, en complément de notre essai complet à lire sur MNC.
Essai scooter à trois-roues CV3 : Kymco Met la Puissance 3 !

Kymco roule des mécaniques avec son nouveau scooter à trois-roues CV3 et son puissant bicylindre de 50,3 ch - architecture inédite chez les tripodes - pour se distinguer et tenter de surpasser la référence MP3 500. Pari réussi pour cette nouveauté taïwanaise accessible avec un permis voiture (B) ? Réponses dans notre essai MNC.
Kawasaki Z900RS SE et Z900 SE : le bilan de notre essai en vidéo

Outre des coloris 50th Anniversary proposés sur ses "roadzters" (sauce Sugomi ou néo-rétro), Kawasaki célèbre les 50 ans de la Z1 avec une paire d’éditions spéciales : la Z900RS SE et la Z900 SE dont Moto-Net.Com a pu tester le freinage avant Brembo et l’amortisseur arrière Öhlins. Bilan en vidéo.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

150 ch et 225 kg pour la Ducati électrique de course MotoE

Ducati dévoile les caractéristiques de sa première moto électrique, le prototype "V21L" conçu pour la coupe du monde MotoE qui se dispute en marge des Grands Prix moto. Cette moto de course "à piles" revendique 150 ch et 140 Nm de couple et une vitesse de pointe de 275 km/h. 
Pourquoi Fabio Quartararo sera pénalisé au GP de Grande-Bretagne 2022 ?

Non vraiment, Moto-Net.Com pose la question à la direction de course du MotoGP  : pourquoi Fabio Quartararo devrait-il réaliser un "Long Lap" lors du prochain Grand Prix MotoGP à Silverstone ? Parce que son dépassement sur Aleix Espargaro à Assen était trop ambitieux ! Vous n’êtes pas bien sérieux...
Pays-Bas 5 commentaires
Yamaha fulmine contre la sanction "injuste et incohérente" reçue par Quartararo

Le team officiel Yamaha ne digère pas - loin s'en faut - la pénalité de tour rallongé (Long Lap) que devra observer son leader Fabio Quartararo lors du prochain Grand Prix en Grande-Bretagne. Son directeur Lin Jarvis fustige le manque d'équité, d'objectivité et de cohérence des commissaires MotoGP : rien que ça !
Pays-Bas 2 commentaires
Régulateur de vitesse moto universel Beracruise Skate Lock

Le français Philippe Beraka invente le premier régulateur de vitesse à aimants adaptable sur tous les accélérateurs de motos, scooters et quads. Simple à installer et à utiliser, ce Beracruise Skate Lock est sans entretien et inusable, en plus d'être à un prix accessible.
Le constructeur anglais CCM lance une nouvelle moto : la Classic Tracker

Clews Competition Machines (CCM) - petite marque britannique aux origines tout-terrain - produit une gamme de séduisantes motos rétros à moteur monocylindre : dernière en date, la Classic Tracker. Présentation.
Piaggio succède à KTM à la tête de l'association européenne des constructeurs de motos (ACEM)

L'association européenne des constructeurs de motos confie sa présidence à Michele Colaninno, directeur général produits, marketing et innovation du groupe Piaggio. La diminution des émissions de carbone et l'électrification sont les enjeux majeurs de son mandat de deux ans.
HJC lance le casque modulable i100 avec mentonnière réversible 

Le nouveau casque i100 de HJC est le premier modulable de la marque coréenne doté d'une mentonnière basculable sur l'arrière. Équipements et aspects pratiques font aussi partie des arguments de cet ouvrable qui répond à la nouvelle norme ECE 22-06. Présentation.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...