• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
BILAN ESTIVAL
Paris, le 14 septembre 2022

Le marché français moto et scooter en surchauffe cet été 2022

Le marché français moto et scooter en surchauffe cet été 2022

Dans le vague à la fin du premier semestre 2022, le marché du motocycle (125 cc et gros cubes) a mal supporté les vagues de chaleur cet été… et les concessions à sec, surtout ! Les immatriculations ont chuté de -18,6% en juillet puis reculé de -8,6% en août. MNC fait le bilan.

Imprimer

Page 1 - Le marché en surchauffe

"Canicule, sécheresse, feux de forêts, orages violents... l’été 2022 a été marqué par des phénomènes météorologiques extrêmes exceptionnels", analyse Météo France dans son bilan estival. MNC ajoute à cette préoccupante liste, les ruptures de stock chez les concessionnaires moto et scooter...

Après le premier pic de chaleurs enregistré du 15 au 19 juin, deux longs épisodes sont intervenus du 12 au 25 juillet et du 31 juillet au 13 août, soit "un total inédit depuis 1947 de 33 jours de vagues de chaleur (contre 22 jours en 2003) même si la sévérité cumulée des épisodes de l’été 2022 reste nettement inférieure à celle de l’été 2003". Ouf, on respire sous nos casques !

Si l’été 2021 n’avait pas été particulièrement favorable à la pratique - donc l’achat - de deux-roues motorisés en raison de précipitations importantes et de températures fraîches, l’été 2022 et son soleil de plomb n’ont pas permis aux ventes de motos et scooters de redécoller. Bien au contraire.

Au cours de ce deuxième été le plus chaud "observé depuis au moins 1900 avec un écart de +2,3 °C par rapport à la moyenne 1991-2020" (le mémorable été 2003 restant le premier avec +2,7 °C), les immatriculations n’ont atteint "que" 16 493 unités en juillet 2022 puis 11 250 en août.

La météo lourdingue n’est cependant pas la seule ni même la principale cause de ces replis de -18,6 % (Vs juillet 2021) et -8,6 % (Vs août 2021). Après leur santé et outre le climat, de nombreux français s’inquiètent pour leur pouvoir d’achat, pour leur retraite, leur emploi ou leurs études ! Pour ceux-là, la nouvelle moto attendra.

Les autres - motards et scootéristes - moins résignés ou plus aisés, qui se consolent en changeant de monture, sont déjà passés à la caisse... Pas à la voiture, bien entendu, mais à la caisse enregistreuse de leur concessionnaire préféré ! Mais ils n’y passent pas tous les mois.

En 2020 au sortir des confinements anti-Covid, la reprise insolente du marché avait déjà vidé les stocks dans les concessions. Désormais, ce sont les fâcheuses et interminables conséquences du coronavirus sur la fabrication et l’acheminement des produits qui privent les vendeurs et leurs clients.

Les 125 cc résistent, les gros cubes cèdent

Comment les marques traversent cette période tendue/chaude ? Pas si mal que cela chez les 125 cc puisque les ventes/livraisons ont atteint 6232 unités, ne se repliant ainsi que de -9,9 % par rapport à juin 2022... et -2,2 % comparé au mois de juillet 2021.

Les 125 cc et leurs constructeurs ont dans l’ensemble bien résisté : Honda a limité la casse, Yamaha glissait avec Piaggio, mais leurs confrères du Top 10 ont prospéré  Preuve, encore une fois, que les scooters et petites motos sont bien pratiques pour se rendre au bureau... ou chez sa chérie, sans les parents ?!

En août 2022, les scooters 125 cc et les petites motos accessibles aux automobilistes ont logiquement chuté de -30 % par rapport à juillet : les clients sont partis en vacances, leurs concessionnaires aussi ! Comparé à août 2021 cela dit, les ventes sont en hausse de +6,2 %...

Soutenu par Honda et Piaggio mais planté par Yamaha, le secteur a de nouveau été tracté par de plus petites marques qui font de plus en plus parler d’elle... comme Silence (!), spécialisé dans l’électrique. En tout, 4346 machines de 125 cc ont trouvé preneurs.

Du côté des grosses cylindrées, les septième et huitième mois de l’année ont tous deux été très, très négatifs : respectivement -26,1 et -15,7 % ! En juillet 2022, l’intégralité du Top 10 était en baisse voire en chute libre pour certains membres. Puisqu’on vous dit que la situation était "chaude" !

Les motards français se sont accordés moins de petits gros plaisirs cet été : les budgets étaient sous haute surveillance en cette période de grandes et coûteuses vacances. Dans le Top 5, seul BMW grappille quelques parts de marché. La crise, quelle crise ?

En août, les ventes de gros cubes ont à nouveau pilé (-30 % par rapport à juillet !). Les résultats sont cependant à relativiser en raison des faibles volumes concernés. MNC observe aussi qu’ils étaient bien plus contrastés en fonction des marques, des stocks, des congés, des livraisons, etc.

BMW par exemple a survolé les débat avec des ventes en hausse de +19,8 % par rapport à août 2021, et était accompagné sur ce huitième podium de l’année 2022 par Triumph. À l’inverse, que les Bleus d’Iwata voyaient rouge et les Rouges de Tokyo broyaient du noir...

Découvrez l’abonnement MNC Premium

Marre des pubs intrusives ? Ça tombe bien, nous aussi ! Nous vous proposons de les éradiquer : pour à peine le prix d'un ticket à gratter (encore perdant !) par mois, abonnez-vous à MNC Premium pour lire nos infos sans publicités, accéder à toutes nos archives depuis 1999 et profiter d'avantages exclusifs (invitations au GP de France, WorldSBK, 24 Heures Motos, etc.), sans oublier les cadeaux et réductions chez nos partenaires !

Découvrez l’abonnement MNC Premium

Offre exceptionnelle : Pour vous convaincre de nous rejoindre et soutenir notre indépendance, la rédaction MNC vous permet de consulter gratuitement et en intégralité son Bilan marché moto et scooter de l’année 2019.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !