• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP SACHSENRING - FOLGER S'EXPLIQUE
Paris, le 3 juillet 2017

GP d'Allemagne MotoGP - Folger (2ème) : "Je n'arrivais pas à y croire !"

GP d'Allemagne MotoGP - Folger (2ème) : Je n'arrivais pas à y croire !

Jonas Folger s'est transcendé à domicile pour décrocher le meilleur résultat de sa jeune carrière en MotoGP avec une deuxième place brillamment obtenue entre les Honda officielles de Marquez et Pedrosa lors du GP d'Allemagne. Qu'on se le dise : en 2017, un excellent pilote Tech3 peut en cacher un autre ! Déclarations et analyse.

Imprimer

Jonas Folger, Yamaha Tech3 (5ème en qualifs et 2ème en course) : "C’est la première fois que j’ai pu rester à cette place. J’ai manqué de tomber au premier virage lorsque Petrucci m’a touché. Mais après le warm-up, je savais que j’avais un bon rythme. Lorsque je suivais Marc, j’ai remarqué que j’étais plus rapide dans le dernier partiel. Je menais, je n’arrivais pas à y croire, au Sachsenring qui plus est ! En fin de course, j’ai préféré le laisser filer car il a plus d’expérience que moi".

"Quoi qu'il en soit j’ai beaucoup appris. Je tentais également de conserver mes pneus, je ne savais donc pas si j’étais en mesure de le suivre jusqu’à l’arrivée. Et puis j’ai commis une erreur en élargissant, ce qui m'a fait perdre plus d’une seconde. J’ai essayé de combler mon retard, mais j’ai failli chuter à deux ou trois occasions. Ce fut une riche expérience que de courir aux côtés de Marc et Dani".

L'analyse Moto-Net.Com : Quand Hervé Poncharal, boss de l'équipe Tech3 ci-dessous très heureux à l'arrivée, a annoncé sa décision de faire monter Jonas Folger en MotoGP, certains observateurs ont tiqué... Bien qu'incontestablement doué, le jeune pilote allemand (24 ans le 13 août prochain) ne comptait effectivement pas forcément parmi les révélations du Moto2 avec seulement une victoire et une pole à son palmarès en 2016.

Septième du championnat du monde Moto2, en recul d'une position par rapport à 2015, Folger fait partie de ces pilotes souvent aux avant-postes (5 victoires en carrière), mais à qui il manque un "petit quelque chose" pour concrétiser. Comme en 2013, sa meilleure saison, qu'il termine 5ème sur une Moto3 Kalex-KTM avec quatre podiums à son actif mais aucune victoire.

Et pourtant, depuis son arrivée en MotoGP, Jonas Folger fait mentir ses contempteurs qui lui prédisaient une année difficile sur la M1 privée : dixième de sa première course au Qatar puis sixième en Argentine, le pilote allemand s'est maintenu dans le Top 10 toute la première partie de saison avec une 13ème place en Italie et une chute aux Pays-Bas comme plus mauvais résultats ! Des performances remarquables pour un pilote débutant, d'autant qu'il lui faut aussi composer avec le statut de vedette accordée à son coéquipier, Johann Zarco.

Loin de ressentir des complexes face aux succès répétés de "Zarco-corico" ou de pêcher par excès de zèle en tentant de l'imiter, Jonas Folger s'est au contraire concentré sur sa propre approche de la catégorie reine, impressionnant son équipe par sa régularité : avant son erreur à Assen, le n°94 était le seul pilote à avoir terminé toutes les courses dans les points.

Fort de cette trajectoire probante, Jonas Folger s'est présenté à son Grand Prix nationnal avec le couteau entre les dents : pensait-il avant le départ qu'il terminerait deuxième devant son public après avoir temporairement mené la course, exactement comme Johann Zarco l'avait fait en France ? Sans doute que non : "c'était un sentiment étrange, je m'attendais à ce que Marc me repasse à chaque virage", analyse celui que l'on surnome "Folgas" et que MNC a bien envie de rebaptiser "Full gas" !

Le pilote germanique doit cette enthousiasmante compétitivité à sa moto d'une part, la très équilibrée et performante M1 2016 : à l'évidence, l'ancien modèle de chez Yamaha fonctionne à merveille, voire même mieux que le nouveau qui pose des soucis à Rossi et Viñales malgré l'introduction d'un nouveau cadre ! Par ailleurs, son choix de pneus était bien inspiré : Jonas Folger est parti en médium à l'avant et à l'arrière, comme Marc Marquez. A l'inverse, Johann Zarco avait pour une fois opté pour une gomme plus dure que la plupart de ses rivaux (médium avant et hard l'arrière).

Tout cela combiné au soutien du public allemand a conduit Jonas Folger vers son meilleur résultat en MotoGP et son premier podium depuis le GP de Malaisie Moto2 2016. La prometteuse recrue de Tech3 devient par ailleurs le premier pilote allemand à monter sur le podium à domicile en catégorie reine depuis 44 ans (!) et la troisième place de Ernst Hiller lors du GP d'Allemagne 1973 sur sa 500cc Koenig, derrière Phil Read et Werner Giger.

A l'époque, la course s'était disputée à Hokenheim et le germanique avait terminé à 1min37 de la MV Agusta de Read : Folger finit quant à lui à seulement 3 secondes de Marc Marquez, après l'avoir talonné jusqu'aux cinq derniers tours puis ralenti la cadence suite à plusieurs grosses chaleurs. Hervé Poncharal peut se réjouir : ses deux pilotes novices se suivent au championnat au 6ème et 7ème rang, derrière cinq pilotes d'usine et devant plusieurs motos officielles dont celles de Lorenzo (9ème) ou de Iannone (16ème) !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marquez et Verstappen, vainqueurs au Honda Racing Thanks Day 2022

Après deux années d’interruption à cause du Covid-19, Honda a renoué dimanche dernier avec sa traditionnelle journée de remerciements. L’occasion de voir les deux grands champions de vitesse Marc Marquez et Max Verstappen se mesurer en kart ? Ah pas vraiment, ils étaient coéquipiers... et ils ont gagné !
Le CNSR encourage le gouvernement à améliorer les infrastructures routières 

Suite à sa réunion du 28 novembre 2022, le conseil national de la sécurité routière (CNSR) émet neuf "nouvelles" recommandations à l’attention du Gouvernement. La plupart traite de grands sujets traditionnels, aucune ne se focalise sur la moto... mais deux pourraient servir aux motards et scootéristes. Explications.
Le géant chinois du deux-roues électrique Yadea se lance dans la moto

Leader autoproclamé dans le deux-roues électrique avec 13,8 millions de scooters, vélos et trottinettes vendus dans le monde en 2021 (!), Yadea arrive tout juste en France. L’an prochain, le géant chinois tentera une première incursion dans la moto avec sa Keeness VFD, à piles bien sûr et équivalent 125 cc. Présentation.
Manifestations contrôle technique moto : plus de 30000 motards très en colère !

Les usagers deux-roues n'ont pas manqué l'appel de la FFMC à manifester contre le contrôle technique moto ce week-end, avec un peu de plus 30 000 motards sur 60 départs de manifestations, comptabilise la Fédération française des motards en colère !
Essai vidéo Honda CB750 Hornet 2023

L'essai vidéo MNC d'une nouvelle moto parmi les plus attendues de 2023 : la Honda CB750 Hornet ! Ce nouveau Frelon fait-il mouche avec son bicylindre inédit de 755 cc ? Réponses en images en compagnie de notre essayeur, par ailleurs ancien propriétaire de la Hornet 600 !
Aston Martin passe la vitesse supérieure avec sa moto AMB 001 Pro 

Trois ans après sa première moto AMB 001 inspirée de son hypercar Valkyrie, Aston Martin propose une seconde version - beaucoup - plus puissante : l’AMB 001 Pro développe 225 chevaux. Le constructeur d’auto anglais et son partenaire français Brough Superior (!) ont revu l’aérodynamisme en conséquence... Présentation.
Essai V100 Mandello S : roadster ou tourer, Moto Guzzi tente le grand écart 

Un roadster doit être léger et agile, efficace en ville et plaisant sur route. Une routière doit être accueillante et confortable, équipée pour les longs parcours et le duo. Avec sa toute nouvelle V100 Mandello, Moto Guzzi entend combiner les atouts de ces deux styles de moto... MNC teste la version S, haut de gamme.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France (épuisé)

Pré-saison 2023

  Calendrier MotoGP 2023

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...