• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 8 octobre 2021

Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag intégré In&Motion

Essai veste moto RST Adventure-X avec airbag In&Motion

MNC a testé pendant un an la veste Adventure-X du manufacturier anglais RST (groupe Bihr) dans sa configuration avec airbag autonome intégré. Quelles sont les forces et les faiblesses de cet équipement trail et de son coussin gonflable fourni par In&Motion ? Réponses dans notre essai longue durée.

Imprimer

Test veste RST Adventure-X Airbag In&Motion Page 1

Suite à notre visite chez RST dans le Derbyshire (Royaume-Uni), à deux tours de roues du circuit de Donington Park, le Journal Moto du Net s'est vu confier l'une des grandes nouveautés 2020 de cet équipementier anglais : sa veste textile Adventure-X, destinée comme son nom l'indique à une pratique trail de la moto. 

Particularité de cette deuxième génération d'Adventure-X : cette veste est l'un des premiers vêtements RST à pouvoir intégrer, au choix, l'airbag de son partenaire français In&Motion. Une avancée sécuritaire et technologique pour Rhino Sports Technology (RST), marque créée en 1988 par Jonny Tower sur laquelle son nouveau propriétaire Bihr place de grosses ambitions.

Coup double pour MNC, qui en plus de faire davantage connaissance avec les équipements moto RST - surtout connus outre-Manche, en Australie, Nouvelle Zélande et Afrique du Sud - va aussi pouvoir tester l'airbag à déclenchement électronique In&Motion que nous avons déjà présenté en détails. Un essai à deux étages, en somme !

Un bon pari pour le Dakar

La veste Adventure-X clame ouvertement son orientation tout-terrain avec son aspect robuste et ses innombrables fonctionnalités, qui évoquent le rallye-raid : exemple avec son espace zippé dans le dos où se glisse une poche d'hydratation (non fournie) et ses passants pour guider le tuyau d'aspiration vers le casque. Le Dakar ? D'accord !

Sa languette de col - entouré de néoprène pour ne pas irriter le cou - peut par ailleurs être maintenue en position ouverte grâce à un bouton pression sur la gauche : de cette manière, ce rabat ne peut pas "tapoter" le menton à cause du vent lorsqu'il est détaché lors des roulages par fortes chaleurs. Malin !

La poignée de transport placée en haut du dos - dans laquelle se glissent deux à trois doigts pour la manipuler facilement - est une autre illustration de son caractère fonctionnel : l'Adventure-X est développée sur le terrain, pour tous les terrains. Et cela se ressent dans sa conception pragmatique et ses détails astucieux.

Comme ses bandes réfléchissantes sur les coudes pour rester visible même avec un passager ou un top-case. Bien vu aussi ses zips de ventilation le long des bras (très efficaces), aux épaules (moins probants) et dans le dos pour l'évacuation. Sur la poitrine, deux panneaux d'environ 15 x 10 cm s'escamotent pour laisser entrer l'air.

Sans oublier sa large poche amovible sur l'arrière de la veste : "les australiens l'appellent la "Road Kill Pocket" car elle leur sert à transporter les animaux tués sur la route jusqu'à leur barbecue", nous avait confié - tout à fait sérieusement - le pilote officiel de RST au Dakar, Mick Extance ! 

Si MNC ne l'a pas testé pour cet usage - la "volaille" ne manque pourtant pas aux bords des routes -, l'espace conséquent offert par cette poche nous a permis d'y stocker une paire de gants de moto supplémentaires ou, en forçant un peu, la doublure amovible assez épaisse. 

Bien au chaud et au sec

Cette doublure thermique - recouverte d'une membrane imperméable - assure justement une isolation remarquable contre le froid et la pluie : MNC est resté au sec et au chaud pendant les plus "arrosés" de ces roulages hivernaux, malgré le tempérament notoirement frileux de son essayeur ! 

Son démontage s'opère classiquement via des fermetures éclairs de chaque côté du buste et aux poignets, système éprouvé et efficace à défaut d'être le plus pratique. Deux poches sont par ailleurs présentes dans cette doublure : l'une qui se ferme par zip, l'autre par scratch. 

Les deux reçoivent sans problème les papiers de la moto, un calepin ou un téléphone de grande taille dans une coque (16 x 9 cm dans notre cas). Un portefeuille entre également si besoin, pour ceux qui préfèrent le stocker "bien au chaud" plutôt que dans la poche prévue à cet effet à mi-hauteur côté gauche.

Cette poche portefeuille - étanche - est cependant plus pratique car y accéder ne nécessite pas d'ouvrir le zip principal, contrairement à celles dans la doublure. Il suffit de relever le scratch central pour ouvrir cette poche et en sortir sa carte bleue, par exemple, avec moins de manipulations et de... courants d'air !

Deux autres poches externes sont également présentes sur l'avant de la veste, chacune se fermant avec un scratch - très - puissant associé à deux boutons pressions pour faire bonne mesure. Aucun risque d'ouverture accidentelle pour ces poches imperméables qui sont suffisamment profondes pour accueillir un boîtier à lunettes ou un grand smartphone. 

L'occasion de souligner la robustesse de tous ses scratches, zips et pressions, qui ne manifestent aucune faiblesse ni défaillance après un an. Même satisfaction pour les matériaux polyesters et les coutures de la couche extérieure, qui résistent littéralement "sans accroc" aux outrages du temps, des intempéries et des diverses projections.  

Les coques en plastique sur le dessus des épaules et les renforts textiles aux zones de frottement - sous les coudes, notamment - confirment ce sentiment de solidité générale : l'Adventure-X est fabriquée (au Pakistan, soit dit en passant) pour durer, pas pour être changée à chaque sortie d'une nouvelle GS de pistes !

Seule critique en matière de qualité : les curseurs de fermeture éclair devraient tous se terminer par une languette plastique, pas seulement la fermeture centrale. Les autres curseurs - trop courts - sont délicats à manipuler avec des gants de moto, notamment les longs zips d'aérations sur les bras ou de serrage aux poignets. 

MNC aurait aussi apprécié une poche au-dessus de l'avant-bras gauche, si pratique pour conserver à portée de main des petits effets (carte de crédit, bip de parking, monnaie...). Un détail pour certains, mais chaque détail compte à ce niveau de prix : 649 euros avec l'airbag intégré, 389 euros sans !

Le poids des mots

Lors de notre visite chez RST, le manufacturier nous avait expliqué que le poids et l'encombrement de sa veste Adventure-X avaient été retravaillés : le nombre de couches est notamment passé de "trois à deux" entre la première et la deuxième génération.

L'équipement anglais reste néanmoins volumineux, surtout avec la doublure hiver. Avantage : sa couverture généreuse évite les désagréables remontées d'air froid sous la taille et dans le dos. Inconvénient : sa coupe ample et son épaisseur ne favorisent guère le dynamisme en conduite sportive, surtout en tout-terrain...

Deux passants à scratch à la ceinture permettent toutefois de l'ajuster plus près du corps, tandis que des zips verticaux au-dessus des hanches peuvent à l'inverse l'ouvrir davantage sur sa partie basse pour plus d'aisance. Trois serrages différents sont par ailleurs proposés aux biceps et avant-bras.

Malgré son format enveloppant, cette veste offre un bon niveau de confort général grâce à ses formes bien étudiées sans élément gênant : pas de doublure qui "tire-bouchonne" dans les manches, de scratches mals placés qui "gratouillent" ou de frottements désagréables.

Ses coques semi-rigides aux coudes et aux épaules participent à cette perception positive : ses protections d'excellente qualité réussissent l'exploit de se faire oublier malgré leur format remarquablement couvrant, presque jusqu'au niveau des poignets et avec un retour autour des épaules. Certaines vestes concurrentes peuvent aller se rhabiller !

La clé de cette confortable discrétion tient à la flexibilité de ses coques de protection de niveau 2, soit le plus haut degré d'absorption d'impact dans la nomenclature des Équipements de protection individuelle moto (EPI). RST ne transige pas sur la sécurité : qui s'en plaindra ?

Verdict MNC : 8/10

Principal défaut de cette veste Adventure-X ? Son poids élevé : 4,6 kg sur la balance MNC avec l'airbag et la doublure hiver en taille 52. A titre de comparaison, des vestes de même catégorie et de taille identique précédemment testées pèsent entre 2,2 et 2,5 kg, y compris la Bering California et ses triples épaisseurs ! 

Certes, l'airbag In&Motion y participe de façon sensible avec ses "0,800 kg" annoncés par son fabricant savoyard (test en page 2). Mais si ces 800 gr supplémentaires - essentiellement placés dans le dos - ne l'allègent évidemment pas, la veste RST n'en évolue pas moins dans une fourchette de poids élevée.

Il faut sans doute y voir la contrepartie de son format imposant et de ses choix techniques tournés vers la durabilité, la solidité et la fonctionnalité. Des arguments de poids, seraient-on tentés d'écrire !

Dommage car cette veste hyper bien conçue et qualitative paie un tribu "pesant" : sa lourdeur forme une chape perceptible dès l'enfilage, pendant les manoeuvres à l'arrêt et les passages "en force" sur un obstacle en off-road. Fatigue supplémentaire à la clé...

Sans parler des "bêtes" soucis pratiques : la poser sur le dossier d'une chaise ou sur un portemanteau expose à un possible renversement, car le poids de l'airbag la déséquilibre vers l'arrière ! Évitez également les cintres trop fragiles, qui risquent de se tordre (vécu dans la penderie MNC)...

Enfin, dernier désagrément lié à l'airbag : la veste Adventure-X souffre d'une ventilation très insuffisante, ce qui est surprenant au regard de l'importance de ses aérations. Impossible pour MNC de déterminer la part de responsabilité de l'équipement RST ou du dispositif IN&Motion, faute d'éléments de comparaison directe...

L'impact de l'airbag est néanmoins palpable : la surcouche qu'il forme dans le dos provoque de la transpiration, tandis que la respirabilité est altérée par la toile bleu (ci-dessus) à l'intérieur de laquelle se gonflent les coussins. Cette membrane élastique bloque partiellement l'air au niveau du buste et du dos, là où le tissu maillé de la version sans airbag le laisse passer. On l'espère, du moins.

Toujours est-il que la veste Adventure-X avec airbag intégré devient étouffante en plein été par manque de circulation d'air, à plus forte raison lors d'une escapade un peu engagée à travers chemins : ajoutée à son poids, cette contrainte fait prendre tout son sens à l'expression "mouiller le maillot" ! 

  • Coloris : noir ou en blanc-bleu-rouge
  • Tailles : 40/S - 54/5XL
  • Prix : 649 euros (389 euros sans l'airbag)

Points forts veste RST Adventure-X Airbag

  • Qualité et pertinence de conception
  • Protections soignées et airbag intégré
  • Aspects pratiques nombreux et bien pensés

Points faibles veste RST Adventure-X Airbag

  • Format lourd et enveloppant 
  • Manque de ventilation et de respirabilité (airbag)
  • Pas de poches internes quand doublure hiver retirée ôtée (airbag)

 Essai de l'airbag IN&Motion intégré dans la veste Adventure-X en page 2

 

.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Portée pendant un an sur plusieurs types de motos trails, de 3°C à 30°C
 
 
 

POINTS FORTS RST ADVENTURE-X

 
  • Qualité et pertinence de conception
  • Protections soignées et airbag intégré
  • Aspects pratiques nombreux et bien pensés
 
 
 

POINTS FAIBLES  RST ADVENTURE-X

 
  • Format lourd et enveloppant 
  • Manque de ventilation  (airbag)
  • Pas de poches internes quand doublure hiver retirée ôtée (airbag)
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !