• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Paris, le 22 mai 2013

Essai Honda MSX 125 : la relève du Dax

Essai Honda MSX125 : la relève du Dax

Les Parisiens croisés durant cet essai n'en reviennent toujours pas : le Dax est ressuscité ! À l'image des Mini, Beetle, 500 ou DS, la petite moto Honda fait son retour sous les traits d'un séduisant MSX125 qui se veut facile, amusant et pratique. Essai.

Imprimer

Vraiment utile ou terriblement fun ?

Équipé de jantes de 12 pouces, le MSX paraît petit, même si à côté de ses illustres ancêtres il fait figure de géant des routes ! Attention d'ailleurs ne pas le comparer avec les mini-motocross.

Car en plus d'avoir de la gueule, le petit Honda est à la fois homologué et civilisé ! Ce MSX 125 a tout ce qu'il faut pour se fondre dans le trafic : deux rétroviseurs (à la vision perfectible mais suffisante), des clignotants à allumage constant et un klaxon plutôt viril vu la taille du monstre.

Au chapitre de la position de conduite, les petits sont évidemment les mieux lotis : la selle culmine seulement à 765 mm du sol et sa largeur reste correcte pour envisager une assise d'une heure ou plus. Le pilote, selon son gabarit, choisira simplement de s'avancer ou de se reculer sur la selle pour ajuster la position de ses genoux par rapport aux écopes de réservoir.

Sans surprise, les commandes sont facilement saisies, au guidon comme au niveau des repose-pieds. Bien qu'il soit homologué et équipé pour rouler en duo, Moto-Net.Com n'a testé la place arrière : n'hésitez pas à poster vos expériences et à nous envoyer vos photos !

Le plus impressionnant est bien évidemment son poids plume : tous peins faits, le MSX125 pèse 101,7 kg ! Le moteur ne pèse à lui seul que 23,4 kg, boîte 4 rapports comprise. Avec ces mensurations riquiquis (1760 x 755 x 1010 mm), la question du stationnement ou des bouchons ne se pose quasiment plus !

À peine plus lourde qu'un Vélib', cette Honda peut être soulevée à la seule force des bras pour franchir un obstacle urbain de type trottoir trop haut. Et la garde au sol n'est pas ridicule, puisqu'elle mesure 160 mm.

Aussi fin que bas, le MSX 125 peut prendre place derrière - voire "dans" ! - un camping-car, un 4x4 et même un break à condition de le rentrer en biais. En revanche, impossible de le passer comme bagage à main à Orly... Dommage !

Malgré ce gabarit quelque peu sous-dimensionné, le MSX demeure un engin valorisant. Durant notre journée d'essai, on ne comptait plus le nombre de passants, jeunes et moins jeunes, qui nous ont flatté ou questionné à son sujet. Il faut avouer qu'il y a de quoi se faire remarquer car à son guidon, on peut tout faire... ou presque !

Premier - très - bon point, son rayon de braquage est incroyable : 1,9 m ! C'est simple : grâce à lui et à un empattement d'1,20 m, il est impossible de rester bloqué dans le trafic ! Dans les cas vraiment extrêmes, on s'imagine presque passer sous les semi-remorques à l'arrêt tant la moto semble basse !

Un moteur économe

Réputé pour sa robustesse, ce monocylindre 4-temps est utilisé sur l’Innova depuis 2003. Honda démontre d'ailleurs la fiabilité de ce bloc en proposant une extension de garantie de 12 mois pour 239 € TTC (en plus de la garantie constructeur de deux ans) qui comprend un assistance 24/24, 7j/7 et 0 km. Enfin côté entretien, les fréquences de révision sont espacées de 4 000 km.

Le MSX dégage un sentiment de liberté certain et son moteur n'a beau développer que 9,8 ch, il se montre particulièrement volontaire, grâce à un rapport puissance/poids bien équilibré.

Tout aussi équilibré, le châssis - dont la structure principale est en acier - semble aussi costaud que léger. Du coup, l'ensemble offre une agilité exceptionnelle qui peut surprendre durant les premiers tours de roues. Ensuite, la moto se pilote comme un vélo.

Le monocylindre offre une bonne souplesse qui permet de solliciter les gaz très tôt et de pousser le rapport engagé au-delà de la zone rouge située à 8 300 tr/min. On atteint aisément les 100 km/h, mais il faudra plus de temps pour attraper les 120 km/h en ligne droite.

En milieu urbain, la boîte est douce à manipuler malgré un manque de précision probablement lié au très faible kilométrage. D'autre part, on est surpris par la puissance et la progressivité du frein avant, alors que l'arrière semble plus fainéant.

Côté suspensions, rien à signaler : l'ensemble se destine bien à un usage routier et permet aux pneus de coller à la route. En revanche, le manque de débattement des suspensions limitera la hauteur des sauts (de trottoirs !) chez les plus foufous qui, du coup, rêvent déjà d'une version surélevée style Supermotard !

Heureusement, le MSX125 se prête parfaitement à une conduite plus calme. On profite alors de son étroitesse et de son poids plume pour se faufiler partout, de son courageux monocylindre pour traverser la ville, voire pour s'échapper en périphérie malgré le manque de protection évident.

Dénué d'aspects pratiques - pas de place sous la selle, notamment -, le Honda MSX125 n'a de pratique que son côté passe-partout... et c'est déjà beaucoup ! Aujourd'hui, quelle autre machine peut se targuer d'en faire autant ?

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Modèle d'origine
  • Parcours : 50 km
  • Routes : Paris, ses pavés, voies rapides, escaliers, etc.
  • Pneus : Vee Rubber (monte spécifique)
  • Conso : 2,8 l/100km (constructeur)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS MSX125

 
  • Se faufile absolument partout
  • Appréciable, de 16 à 96 ans
  • Capital sympathie
 
 
 

POINTS FAIBLES MSX125

 
  • Un poil cher
  • Frein arrière léger
  • Trop peu d'accessoires, pour le moment
 
 
 
Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !