• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TEST
Olbia (Sardaigne), le 14 octobre 2019

Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ?

Essai Honda CRF1100L Africa Twin 2020 : la juste démesure ?

Chassez le naturel, il revient à moto : Honda s'oriente à son tour vers le maxi-trail à fort contenu technologique avec sa nouvelle Africa Twin 2020, quatre ans après avoir fait l'éloge de la simplicité et de la juste mesure sur son ancienne CRF1000L. Essai.

Imprimer

Essai Africa Twin 1100 page 2 : détails en photos légendées

Du peps. L'Africa Twin passe de 998 à 1084 cc (+86 cc) grâce à sa course élevée de 75,1 à 81,5 mm, l'alésage restant à 92 mm. Son bicylindre parallèle - calé à 270 ° - sort de 101,97 ch (Vs 95,1 en 2019) et serait allégé de "2,5 kg" en version boîte mécanique et de "2,2 kg" avec la transmission automatique à double embrayage DCT, toujours proposée en option aux côtés du shifter double effet.

 

 
La vie de couple. Le couple augmente de 99 Nm à 105 Nm et améliore sensiblement l'accélération entre 2500 et 6000 tr/mn. De quoi assurer des relances plus vives en duo chargé, d'autant que le poids est également en baisse de 4 kg sur l'Africa Twin standard (226 kg) et de 5 kg sur l'Adventure Sports (238 kg).

 

 
C'est l'alu, ce cadre ?! Le cadre simple berceau en acier se termine désormais par une boucle en aluminium, tout comme le bras-oscillant. Cette modification sert la baisse de poids, mais complique une éventuelle réparation : ressouder la précédente boucle acier était plus simple. MNC peste surtout contre la disparition des supports de valises intégrés sur l'Africa standard !

 

 
Lumineuse et connecté. La partie avant reçoit une nouvelle double optique à LED placée plus haut qu'en 2019, avec feux de jour à diodes. Le cockpit révèle par ailleurs une nouvelle instrumentation dans l'ère du temps : 6,5 pouces, retour tactile, commandes à main gauche, connexion bluetooth, port USB et AppleCarPlay. Un écran LCD est placé en dessous pour afficher les infos indispensables quand l'afficheur principal est utilisé pour la navigation. Bien vu.

 

 
Plus, c'est mieux ? Cette instrumentation esthétique et lisible n'est pas évidente à apprivoiser, la faute à une multitude sous-menus et de l'absence de touches raccourcis vers les fonctions essentielles. S'emmêler les pinceaux sur les très nombreux boutons du satellite gauche ci-dessus est fréquent, quand on n'active pas accidentellement les clignotants au lieu de chager de modes de conduite (vécu par tous les essayeurs) !

 

 
Filets de sécurité. L'Africa Twin 2020 reconduit son pertinent système de clignotants qui se déclenchent à vive allure en cas de forts freinages. Sa dotation électronique s'enrichit également d'un régulateur de série et de l'incontournable centrale inertielle à six axes, qui affine sur l'angle l'action de l'antipatinage - réglable sur 7 niveaux et désactivable - , de l'ABS et du contrôle du frein moteur.

 

 
Off-road sous contrôle. Elle hérite aussi d'un inédit anti-cabrage, peu utile en action en raison de l'importance du poids et de l'empattement (1575 mm). Un "contrôle de délestage de la roue arrière" fait son apparition sur la version à boîte DCT pour améliorer le timing des passages de vitesses. Enfin, un mode "Off-Road" s'ajoute aux modes "Urban", "Tour" et "Gravel" déjà connus, aux côtés des deux modes "User" pour paramétrer les fonctions à sa main.

 

 
C'est au rayon option ! L'Africa Twin standard conserve des jantes à rayons non compatibles avec des pneus tubeless. Honda n'a pas répondu à cette demande et installe de série des Bridgestone A41 ou des Metzeler Karoo Street en 90/90/21 et 150/70/18 à chambres à air. L'Adventure Sports, elle, reçoit de série des jantes à rayons tangentiels permettant l'emploi de tubeless.

 

 
L'Adventure routière. L'Africa Twin Adventure Sports reçoit une bulle réglable sans outils sur 5 positions (opération peu pratique car requiert les deux mains), des jantes tubeless et un réservoir de 24,8 l (+ 6 l). Une prise électrique supplémentaire (12V), des phares adaptatifs et des poignées chauffantes sont aussi installés. Cette déclinaison haut de gamme perd en revanche ses protections tubulaires, désormais en option.

 

 
Ressort électronique. L'Adventure Sports peut être équipée en option de suspensions Showa pilotées par électronique, proches de celles de la CBR1000RR (+ 1500 €). Après avoir choisi sa précharge - solo, duo, solo chargé, duo chargé - ce dispositif intervient sur l'hydraulique selon le mode choisi (plus ferme en Tour, souple en off-road). MNC a préféré les suspensions mécaniques, bien calibrées de série et qui offrent un meilleur maintien hydraulique à l'avant.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Moto d'origine en boîte mécanique et DCT
  • 1088 km au départ
  • Parcours routier : 55 km
  • Parcours tout-terrain : 45 km
  • Pneus : Continental TKC80 (Tubetype)
  • Conso : non mesurée (5,4 l/100 km selon ordi de bord)
  • Problèmes rencontrés : RAS
 
 
 

POINTS FORTS CRF1100L AFRICA TWIN

 
  • Gain mécanique à bas et mi-régimes
  • Perte de poids bienvenue (-4 kg)
  • Equilibre général préservé
  • Capacités en tout-terrain
 
 
 

POINTS FAIBLES CRF1100L AFRICA TWIN

 
  • Bulle ridicule
  • Disparation du porte-bagages, des poignées de maintien et des supports valises !
  • Inflation prix de 900 € (de 13 599 à 14 499 €)
  • Centrale et pneus tubeless en option
 
 
 
Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !