• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
WSBK AUSTRALIE (1 SUR 15)
Paris, le 25 février 2013

Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

La première épreuve du World SBK 2013 s'est disputée hier à Phillip Island, en Australie. Pour compléter nos comptes rendus en direct, voici les déclarations des pilotes Superbike ainsi que l'analyse Moto-Net.Com des deux courses australiennes.

Imprimer

Déclarations des pilotes Superbike en Australie

Les lecteurs de Moto-Net.Com - qui, comme chacun sait, ont un peu plus de chance que les autres - ont déjà pu vivre hier, en quasi direct, le déroulement des courses de Mondial Superbike et Supersport sur le circuit de Phillip Island (pour les retardataires, lire MNC du 23 février 2013 : la première Superpole 2013 pour Checa puis MNC du 24 février 2013 : Guintoli gagne sa première course sur l'Aprilia !).

Voici les déclarations des pilotes qui se sont illustrés dimanche... Honneurs aux vainqueurs !

 Sylvain Guintoli - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Sylvain Guintoli, 1er puis 2ème :
"C'est génial de commencer sur une victoire ! Très honnêtement, après les tests je savais que je pouvais bien faire et dès le début mon intention était de donner mon maximum. Mon but a toujours été de gagner, mais il faut parfois s'adapter aux conditions. Aujourd'hui cependant, les réglages étaient bons, je n'ai pas eu d'inquiétudes sérieuses au sujet de la durée de vie des pneus et tout s'est passé comme prévu. En première manche, je n'ai pas pris un bon départ et j'ai perdu quelques positions, mais tour après tour, j'ai trouvé le bon rythme pour remonter. Eugène s'était bien enfui mais quand je l'ai dépassé, j'ai réussi à garder mes distances et à remporter cette victoire importante. En deuxième manche, Eugene était un peu plus vite que moi dans les derniers tours. Il a déployé une stratégie similaire à celle que j'ai utilisé dans la première course, mais c'est un résultat fantastique pour l'équipe, même si nous n'en sommes qu'au début du championnat".

 Guintoli, Laverty et Melandri- WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Eugene Laverty, 2ème puis 1er:
"Nous sommes partis du bon pied, tout le travail de ces derniers jours a porté ses fruits. Mon Aprilia était rapide et elle s'est comportée comme je le voulais du premier au dernier tour. J'ai peut-être été un peu trop prudent avec les pneus pendant la première course, mais j'ai tout de même pris une belle deuxième place. En deuxième manche, j'ai attaqué un peu plus. À la fin, quand ça se jouait entre Sylvain, Melandri et moi, j'ai tenté ma chance et j'ai réussi à m'échapper, en grignotant encore quelques dixièmes sur mes chronos. Signer le record de la piste à deux tours de l'arrivée a confirmé le fait que nous étions fins prêts pour les courses. Nos 45 points après cette première épreuve est un joli butin. Je n'ai jamais commencé une saison aussi bien et nous allons maintenant nous concentrer sur Aragon et la façon de rester dans ce tempo".

Laverty, Guintoli et Fabrizio- WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Michel Fabrizio, 3ème puis 4ème :
"Nous allons rentrons en Italie avec deux résultats importants. Toute l'équipe a très bien travaillé et je tenais à récompenser leurs efforts avec un deuxième podium. Malheureusement je n'ai pas réussi, mais le résultat de ce premier rendez-vous est sans aucun doute positif. Nous devons maintenant continuer dans cette direction, je pense que nous pouvons le faire. La prochaine course sera à Aragon, où j'ai essayé la RSV4 pour la première fois : j'étais immédiatement dans le coup. Ce devrait être une autre piste intéressante pour Aprilia et nous visons le groupe de tête, car c'est un championnat qui récompense les résultats constants".

Melandri, Laverty et Fabrizio- WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Marco Melandri, chute puis 3ème :
"En première manche, je progressais vers les avant-postes et j'occupais la troisième place quand j'ai été percuté par derrière par Carlos. Je suis malheureusement tombé sur mon épaule droite. Je ne sais pas pourquoi c'est arrivé, peut-être qu'il a fait une erreur ou qu'il a eu un problème technique, je suis simplement tombé d'un coup. Je suis désolé pour Carlos, c'est un pilote professionnel et je lui souhaite un prompt rétablissement. En seconde manche, je me suis battu dans le groupe de tête dès le début, en dépit de la douleur dans mon épaule. Dans les derniers tours, Michel était juste derrière moi et essayait de me dépasser, mais j'ai réussi à défendre ma position et j'ai conservé ma place sur le podium. Dans ce type de situation, cela équivaut à une victoire pour moi. En ce qui concerne mon épaule, mon opération est prévue mercredi. Le type d'intervention sera défini lundi par un examen médical".

Chaz Davies- WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Chaz Davies, 4ème puis 17ème :
"Après la première course, j'étais heureux de récolter les points de ma quatrième place mais honnêtement, j'aurais aimé monter sur le podium. Après le warm-up, j'ai su qu'un podium était réalisable. J'étais presque un peu déçu de ne pas l'obtenir, même si j'ai fait beaucoup mieux que ce qu'on pouvait attendre avant le ébut du week-end. La course a été assez mouvementée. Pour dépasser à Phillip Island, il vous faut prendre des décisions en une fraction de seconde et on se frôle de très près, en particulier sur les freins. La moto freinait super bien justement, ce qui était un avantage. C'est un peu dommage d'avoir été retenu en début de course. Je pense que si j'avais pu rester juste derrière le groupe de tête, j'aurais eu le niveau pour les accompagner. Dans le premier tour de la deuxième course, j'ai perdu l'arrière en plein virage. Je ne sais pas exactement pourquoi. Soit quelqu'un m'a tapé, soit le flanc droit de mon pneu n'était pas assez rôdé. Malheureusement, Loris était à l'extérieur et il n'avait nulle part où aller. C'était bien sûr très décevant, mais nous retenons avant tout les aspects positifs de la première course et allons nous basé là-dessus pour les prochaines épreuves".

Tom Sykes - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Tom Sykes, 5ème (x 2) :
"En toute honnêteté, j'étais très heureux de mon Top5 en première course. C'est dommage parce que nous avions de quoi aller un peu plus vite. J'ai géré le début de la course, mais malheureusement, au cours des six derniers tours, juste avant que je passe Haslam, Davies a fait beau dépassement dans le virage n°9. Malheureusement, son style était un peu différent de celui de ma Ninja ZX-10R ce week-end et cela signifiait que lorsque j'étais derrière lui, je ne pouvais pas exactement faire ce que je voulais faire avec la moto. Nous étions à cinq secondes de la première place, l'année dernière nous étions à 12 secondes : nous avons donc progressé sur l'un de nos "pires", alors même que j'étais blessé. Je pense que nous pouvons faire encore un peu mieux".

Tom Sykes - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

"La deuxième course était complètement différente, mais je suis heureux de quitter Phillip Island en quatrième position. Notre pneu arrière semble avoir pivoté sur la jante, ce qui a provoqué des vibrations et des soubresauts (le redouté "chatter", NDLR) et handicapé mes entrées en courbe. C'est dommage car je ne pouvais pas utiliser la moto à son plein potentiel. Je reste heureux car la semaine dernière, je me retrouvas allongé sur le bord de la piste, à 80% certain que je ne serais pas en mesure de rouler aujourd'hui. Nous avons obtenu de bons points et nous pouvons en tirer parti".

Loris Baz - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Loris Baz, 6ème puis chute :
"Mon résultat en première course a été très bon. J'ai été plus rapide en course qu'en essai, sans avoir beaucoup changer la moto. Rouler sur une piste comme celle-ci avec d'autres pilotes plus expérimentés aide beaucoup car ils vous tirent vers le haut. J'ai été vraiment surpris parce que je ne surveillais pas mes temps. Au 11ème tour, j'ai jeté un coup d'oeil et vu un 1' 31 .8 : j'étais heureux avec ça ! Je revenais sur Tom et j'allais passer Haslam, mais quand je suis arrivé sur lui j'ai rencontré un problème avec le pneu et j'ai vraiment écarté. Je suis vraiment heureux d'avoir doublé Haslam dans le dernier tour et de m'être battu un moment pour la quatrième place. Dans la deuxième course, je pense que Chaz a perdu l'avant en entrant dans MG, j'ai été touché et ma course était terminée. C'est dommage, je suis sûr que j'aurais pu encore me battre avec Tom devant. Mais il reste beaucoup de courses cette année pour le faire".

Cluzel, Lundh et ? - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Jules Cluzel, 11ème puis 7ème :
"Je suis vraiment satisfait de mes deux courses, même si la première a été très difficile, mais je l'ai terminée et j'ai beaucoup appris. Nous avons choisi le mauvais pneu en première manche, ce qui n'était pas un gros problème parce que j'ai besoin d'apprendre et de comprendre tout. J'avais besoin de faire quelques tours aujourd'hui et je pense que j'ai fait plus de tours pendant les deux courses aujourd'hui que je n'en avais fait tout ce week-end - et peut-être pendant les tests également ! C'est vraiment bien de finir le week-end de cette manière et je suis également heureux pour mon équipe car ils ont se sont donné du mal et ont travaillé très dur pour me mettre en piste. Je pense que nous avons franchi une bonne étape aujourd'hui".

Jonathan Rea - WSBK Australie (1 sur 15) : Vidéos, déclarations et analyse du SBK à Phillip Island

Jonathan Rea, 8ème (x 2) :
"Ce week-end a été étrange, et c'est frustrant pour nous tous de regarder les classements et voir où nous nous trouvons car je ne pense pas que cela reflète réellement notre niveau. D'un autre côté, il est clair que nous allons devoir faire de gros efforts pour améliorer l'électronique. C'est notre principal problème en ce moment, car à l'atelier nous avions trouvé un supplément de puissance moteur pour ce rendez-vous et je sais qu'il y a un autre projet pour développer cela. J'ai l'impression qu'il y a une lumière au bout du tunnel parce que j'ai déjà eu de bonnes impressions avec le nouveau système. Il y a juste quelques incohérences pendant l'accélération lorsque le contrôle de traction entre ne marche et bride le moteur. Nous avons fait quelques progrès sur la moto entre les deux manches, et nous avons un test de trois jours prévu à Aragon : nous en avons grand besoin. Finir les deux courses est toujours le principal objectif d'une première épreuve, mais nous repartons d'ici avec du travail".

Et place maintenant à notre analyse MNC du Mondial Superbike à Phillip Island !

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !