• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
Paris, le 24 février 2013

WSBK Australie : Guintoli gagne sa première course sur l'Aprilia !

WSBK Australie : Guintoli gagne sa première course sur l'Aprilia !

Parti très prudemment, Sylvain Guintoli a progressivement haussé le ton lors de la première manche à Phillip Island et s'est imposé aux commandes de sa RSV4 officiel. Le pilote français devance deux autres Aprilia : celles de Laverty et de Fabrizio.

Imprimer

Parti très prudemment, Sylvain Guintoli a progressivement haussé le ton lors de la première manche à Phillip Island et s'est imposé aux commandes de sa RSV4 officiel. Le pilote français devance deux autres Aprilia : celles de Laverty et de Fabrizio.

En seconde manche, "Guinters" est battu par "Youdjine", mais les deux officiels de Noale montent de nouveau ensemble sur les deux premières marches du podium. La troisième est cette fois-ci gravie par Marco Melandri...

Première course Superbike

À l'extinction des feux rouges, Carlos Checa dégaine le plus vite mais sa Panigale se cabre et l'empêche de profiter pleinement de sa pole position. Eugene Laverty prend donc les rênes de la course devant Tom Sykes, Marco Melandri, Leon Haslam, Carlos Checa - qui passe très vite le n°91 -, Sylvain Guintoli, Loris Baz, Davide Giugliano, Jonathan Rea et Chaz Davies. Jules Cluzel se trouve en 17ème place.

Haslam, qui retrouve "sa" Fireblade, repasse Checa au freinage de l'épingle "Honda". Giugliano, qui découvre l'Aprilia, double Guintoli. La Honda n°91 gagne une nouvelle place dans le deuxième tour en dépassant Melandri. Leon Haslam est troisième, juste derrière ses deux compatriotes Sykes et Laverty.

Giugliano doit abandonner ! Son Aprilia n°34 est malheureusement victime d'un problème mécanique. La RSV4 frappée du n°58 en revanche marche parfaitement : Laverty occupe toujours la tête de la course et s'isole même en tête.

Derrière "Youdjin", Tom Sykes subit une forte pression de la part de Leon Haslam, Carlos Checa et Marco Melandri. Sylvain Guintoli est en léger retrait, en sixième position, devant les seconds pilotes officiels BMW et Kawasaki (Davies et Baz).

Sykes et sa Kawasaki n°66 perdent deux places dans le 5ème tour : ils sortent du podium, dépassés coup par coup par Haslam et sa Honda n°91 puis Checa et sa Ducati n°7. Dans la boucle suivante, Guintoli et son Aprilia n°50 doublent à leur tour le Ninja anglais !

Laverty dispose d'une bonne seconde d'avance sur ses quatre poursuivants directs. Le groupe de chasse est alors mené par la Panigale n°7 dans le 7ème tour. Non loin, Davies roule désormais devant Melandri tandis qu'en queue de peloton, Baz est rattrapé par Fabrizio !

Sans doute handicapé par son poignet meurtri en début de semaine, Sykes dit laisser passer les deux BMW du team "semi" officiel BMW Goldbet...

Aux avant postes, Guinters passe à l'attaque et grimpe virtuellement sur le podium au déficit de "Pocket Rocket"  Haslam. "El Torro" Checa se trouve donc dans le viseur de notre Frenchie préféré ! En tête depuis le tout premier virage, Laverty possède 1,5 seconde d'avance sur Checa justement.

Sylvain Guintoli profite du 10ème passage dans la ligne droite pour sauter sur la deuxième place ! Derrière, Fabrizio s'est facilement défait des deux Kawa' officielles et fond sur les deux BMW : Chaz Davies est de nouveau sixième derrière son coéquipier Marco Melandri...

Au cap de la mi-course, Laverty compte 1,2 seconde d'avance sur son coéquipier Guintoli. Checa, Melandri et Haslam restent à l'affût tandis que Davies perd le contact et se fait passer par Fabrizio. Baz et Sykes se trouvent à environ quatre secondes de Laverty.

Soudainement, Checa et Melandri se retrouvent à terre ! C'est au freinage de l'épingle Honda que l'Espagnol a malencontreusement percuté la roue arrière de l'Italien. Si Marco se relève instantanément, Carlos - dont le casque a violemment frappé le tarmac - reste au sol. Il est vite pris en charge pas l'équipe médicale.

La course continue pour les autres pilotes... Sylvain Guintoli se retrouve seul dans la roue de son coéquipier et prend les commandes de la course à l'entame du 15ème tour. Le Frenchie reste le casque vissée derrière la bulle et tente de s'échapper.

Derrière les deux Aprilia officielles se trouve une troisième moto "Made in Noale" : la n°84 de Fabrizio, seule machine d'un team privé à se battre aux avant-postes ! Haslam est à une demi-seconde du Romain, et est menacé par Baz, Sykes et Davies.

À cinq tours de la fin, Guintoli mène toujours devant ses deux collègues Aprilia. Leon Haslam circule toujours en quatrième position, devant Tom Sykes, Chaz Davies et Loris Baz. Jonathan Rea occupe une lointaine huitième place devant la Suzuki de Leon Camier et la Ducati de Neukirchner, seule Panigale en course - pour rappel, Badovini blessé n'a pas pris le départ.

La fin de course est animée par deux hommes : Fabrizio qui met une grosse pression sur Laverty et Davies qui parvient à dépasser Haslam dans la descente de Lucky Heights ! Leon perd deux nouvelles places face aux Ninjas n°66 et 76, mais le n°91 s'accroche.

Devant, le ton monte entre Fabrizio et Laverty : les deux pilotes se dépassent à trois reprises à la fin du 20ème tour. Le spectacle est superbe, le public est ravi... et les supporters de Sylvain également : le n°50 vole seul vers la victoire !

Le dernier tour est lancé et trois RSV4 déboulent en tête... Fabrizio est surpris par Laverty en fin de parcours et doit se contenter de la troisième place derrière les deux Aprilia officielles ! C'est le carton plein pour la marque italienne.

Sylvain Guintoli vient de démontrer qu'il avait le niveau et le sang froid requis pour prendre le relais de Max Biaggi. Le célèbre n°50 s'installe en tête du championnat et attend impatiemment la seconde course. Tout comme nous !

 

Course Supersport

Les Pirelli n'ayant pas été considérés suffisamment sûrs pour parcourir l'intégralité d'une course sur l'exigeant et chaud circuit de Phillip Island, les pilotes de Supersport s'élancent pour une course de 15 tours...

Fabien Foret loupe complètement son départ, contrairement au champion Kenan Sofuoglu et au "rookie" Michael van den Mark qui passent devant Sam Lowes à l'accélération ! Un autre petit nouveau, Jack Kennedy, se poste à  la quatrième place juste devant Roberto Rolfo et sa MV Agusta. Roccoli, Salom, Antonelli, Zanetti et Coghlan complètent le Top 10.

Sofuoglu et Lowes partent sur de chapeaux de roue et s'éloignent légèrement de Van den Mark. Le reste du peloton s'étire dès le deuxième tour alors que le trio de tête prend la poudre d'escampette. Foret a du boulot : il pointe à la 12ème place.

La Yamaha n°11 bondit en tête dans le 4ème tour, la Kawasaki n°54 et la Honda n°60 sur ses talons. Rolfo, qui accuse 2,5 secondes de retard sur les trois furieux, mène un peloton non moins agité ! Kennedy, Roccoli, Salom, Scassa et Zanetti roulent dans la même seconde...

Notre Ninja préféré - Foret, seul pilote français sur cette épreuve - double aisément ses adversaires et intègre le Top 10 dès le 5ème tour. Le n°99 s'empare très rapidement de la cinquième place et se retrouve à une seconde de la "six-soixante-quinze" de Rolfo dans la boucle suivante.

À mi-course, Sofuoglu reprend la tête mais Lowes ne le quitte pas d'une semelle d'un Pirelli ! Le champion de Superstock 600, Van den Mark, est moins régulier que ses deux prestigieux adversaires et perd progressivement le contact.

La Kawasaki n°54 et la Yamaha n°11 captent alors toute l'attention avec leurs incessants dépassements... Mais le spectacle au sein du peloton est également superbe !

Foret et sa ZX6R n°99 montent en quatrième position et entrainent dans leur sillage Salom et sa propre Kawa'. Rolfo reste concentré et profite de la bagarre entre les deux Ninjas (trois avec Scassa !) pour reprendre la quatrième place à quatre tours de la fin...

Devant, Kenan prend progressivement le dessus sur Sam. Michael roule à 4,5 secondes du duo de tête, Fabien à plus de 10 secondes devant Salom, Scassa et Rolfo... qui est contraint à l'abandon dans l'avant-dernier tour ! La déception doit être grande à Varese.

Kenan Sofuoglu s'envole vers sa 32ème victoire en Mondial Supersport, signant le meilleur tour en course dans son ultime boucle ! Sam Lowes et Michael van den Mark l'accompagnent sur ce premier podium de la saison WSSP 2013, tandis que Fabien Foret doit se satisfaire de la quatrième place.

Seconde course Superbike

Tom Sykes prend un très bon départ et vire en tête devant Marco Melandri, Eugene Laverty, Sylvain Guintoli, Michel Fabrizio, Loris Baz, Jonathan Rea, Chaz Davies, Davide Giugliano et Leon Camier. Guintoli part plus fort qu'en première manche et se rate même un peu au freinage du virage MG alors qu'il tentait de prendre la tête de la course !

Quelques secondes plus tard dans la même "cuvette", Chaz Davies et Loris Baz mordent la poussière... Le pilote BMW repart en direction des stands avec un pneu arrière à plat tandis que notre "Bazooka" doit quitter la piste sur une civière, blessé mais conscient.

À l'entame du deuxième tour, Laverty et Guintoli se hissent en tête devant Sykes ! Melandri est menacé par un Rea plus incisif qu'en première manche, mais l'homme le plus rapide dans cette deuxième boucle est Jules Cluzel, 7ème ! Après un arrêt devant son box, Davies repart en dernière position avec un nouveau pneu.

Sylvain s'empare de la tête de la course au tout début du 4ème tour, au bout de la ligne droite. Juste derrière les Eugene Laverty, Marco Melandri vient de déboiter Tom Sykes en pleine ligne droite : la BMW a la santé ! Michel Fabrizio se glisse dans l'aspi de la Kawa', suivi de notre vice-champion de Supersport et de Giugliano.

L'Aprilia n°34 passe d'ailleurs devant la Suzuki n°16 au cours du 5ème tour. Quatre Aprilia se trouvent donc dans le Top6 ! La première japonaise n'est que 5ème, mais son pilote Tom Sykes ne peut forcer sur son poignet droit fêlé et laisse passer Giugliano puis Cluzel.

Le trio de tête - Guintoli, Laverty et Melandri - roule en formation serrée. Fabrizio est à une petite seconde, Giugliano à deux secondes, Sykes et Cluzel à environ 4,5 sec. Rea occupe la 8ème place aux commandes de sa Fireblade, Neukirchner et Haslam complètent le Top10.

Aux avant-postes, aucun pilote ne semble vouloir déterrer la hache de guerre. Sylvain mène devant Eugene et Marco. Michel Fabrizio profite de cette trêve pour se rapprocher du podium, tout comme Davide Giugliano qui se démène au second plan.

À sept tours de la fin, Leon Camier éjecte son compatriote Leon Haslam hors du Top10. Au même moment, Melandri pimente davantage la course en surprenant Laverty au freinage du virage MG ! L'Italien conserve l'avantage sur l'Irlandais dans la longue ligne droite et se concentre sur le Frenchie placé à quelques longueurs.

Menacé par le célébrissime n°33, Guintoli hausse le rythme à quatre tours de la fin. Mais Laverty se montre plus rapide encore ! Après avoir planté un superbe intérieur sur Melandri, le n°58 dévore son coéquipier au freinage en bout de ligne droite.

Alors que notre "Guinters" reste au contact de "Youdjine" mais ne peut déclencher aucune attaque dans le dernier tour, Fabrizio manque d'envoyer Melandri au tapis dans l'épingle Honda... Le n°84 tente une ultime attaque mais doit s'avouer vaincu.

Eugene Laverty et Sylvain Guintoli inversent donc leurs places sur le podium australien pour cette seconde manche et partagent le même nombre de points (45) au classement provisoire ! Troisième avec 29 points, Michel Fabrizio offre à Aprilia un fabuleux "triplé".

Tom Sykes blessé au poignet et Marco Melandri - affaibli à l'épaule et fauché en première manche - sauvent les meubles et s'installent dans le Top5. Enfin, félicitons Jules Cluzel qui occupe une surprenante et prometteuse 8ème place !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...