• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MOTOGP 2010 - SACHSENRING
Paris, le 19 juillet 2010

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix d'Allemagne

Déclarations, classements et analyses du Grand Prix d'Allemagne

Chaque lundi suivant un Grand Prix, retrouvez désormais les déclarations des principaux acteurs de la catégorie reine, les classements de la course et du championnat et l'analyse du Grand Prix par l'équipe de Moto-Net.Com !

Imprimer

Suivie de très près en raison du retour à la compétition de Valentino Rossi, la huitième manche du championnat du monde MotoGP en Allemagne (lire nos Comptes rendus MotoGP, Moto2 et 125, MNC du 18 juillet 2010) a été le théâtre d'incroyables bagarres pour la victoire (finalement emportée par Dani Pedrosa) et les places d'honneur, mais aussi, hélas, par une lourde chute collective provoquée par un high side du français Randy de Puniet...

Dani Pedrosa, Honda-Repsol (1er) : "Cette victoire est plus importante qu'en Italie parce qu'au Mugello je m'étais échappé et je n'avais personne contre moi, alors qu'ici je me suis battu avec Lorenzo dans la première et la seconde course et je l'ai finalement battu ! Je suis très content parce que nous renouons avec la victoire et c'est une sensation exceptionnelle. Ce n'était pas facile aujourd'hui parce que quand une course s'arrête et repart comme ça, il se peut qu'on ne retrouve pas le même feeling après le second départ. (...). J'ai de nouveau pris un bon départ et une fois que Lorenzo est repassé devant moi, j'ai poussé très fort pour le rattraper. Je n'ai pas réussi du premier coup, mais j'ai eu une seconde chance et je l'ai saisie. Prendre de l'avance et me diriger vers la victoire était un grand moment, le team le méritait !"

L'analyse Moto-Net.Com : Depuis son arrivée en catégorie reine en 2006, le prodige espagnol s'est taillé une réputation de pilote exceptionnellement rapide mais trop timoré en bagarre. Taxé sur le fil par Jorge Lorenzo en début de saison à Jerez, Dani Pedrosa a cette fois jeté toutes ses forces dans la bataille pour nous offrir un mano a mano somptueux avec ce même Lorenzo qu'il est parvenu à dominer avec la manière, à force de vélocité et de dépassements virils ! Radieux sur le podium (si, si !), l'officiel HRC signe sans aucun doute sa plus victoire en MotoGP - la dixième de sa carrière, soit le même score que Lorenzo ! - et grappille au passage quelques points au leader du championnat.

Jorge Lorenzo, Fiat-Yamaha (2ème) : "C'est toujours difficile lorsqu'il y a une interruption comme ça et je pense que je n'ai pas aussi bien piloté sur la deuxième partie. Dani a été très, très fort et j'étais à la limite lorsque j'essayais de rester devant. J'ai essayé de rester derrière lui lorsqu'il m'a doublé, mais il était plus rapide que moi aujourd'hui et j'aurais dû prendre trop de risques pour rester avec lui. Le plus sûr était de terminer deuxième et de prendre les 20 points pour le championnat. Je suis content parce que je n'ai jamais aimé cette piste et j'ai terminé deuxième ici deux fois de suite maintenant".

L'analyse Moto-Net.Com : Extrêmement attentif aux performances de son convalescent de coéquipier, Jorge Lorenzo s'est peut-être trop concentré sur les implications du retour de Valentino Rossi que sur la mise au point de son habituelle (et écrasante !) stratégie de course. Mal à l'aise vendredi sur un circuit qu'il ne goûte guère, le majorquin a cependant réalisé un superbe Grand Prix en étant le seul pilote à réellement menacer Pedrosa lors des deux parties de course, avant de céder les lauriers de la victoire à son rival, incontestablement plus rapide ce week-end.

Prudent, le leader du championnat a su faire montre de retenue lorsque Pedrosa a haussé le rythme et assure intelligemment les 20 points de la seconde place : une bonne opération pour le pilote Yamaha qui repart d'Allemagne avec 47 points d'avance sur Pedrosa, 83 sur Dovizioso, 102 sur Stoner, 107 sur Hayden et 111 sur Rossi.

Casey Stoner, Ducati (3ème en course) : "Pour la première course, nous avions un pneu arrière qui ne générait pas autant d'adhérence que les autres pneus que nous avions utilisés ce week-end... Je ne pouvais pas suivre les temps au tour de Dani et de Jorge. Pour la seconde partie de la course, nous sommes partis sur un pneu que nous avions utilisé durant les qualifications hier et j'ai immédiatement trouvé plus d'adhérence et un meilleur feeling dans les virages. J'ai essayé de suivre les deux premiers, mais nous n'avions pas le rythme. Je voyais Valentino revenir, il allait beaucoup plus vite que moi et je pensais qu'il s'échapperait s'il passait devant ! J'ai donc tout fait pour rester avec lui et j'ai eu l'opportunité de le doubler à deux tours de l'arrivée. Nous avons échangé de bons dépassements, j'ai dû le passer dans le dernier virage et ça a marché ! Je suis assez content de mon résultat, nous avons réussi à marquer les points dont nous avions besoin".

L'analyse Moto-Net.Com : A la recherche d'adhérence sur l'arrière de sa Ducati GP10, l'australien n'a en revanche pas manqué de panache et de pugnacité pour subtiliser la troisième place à Valentino Rossi sur le fil ! Au terme d'une bataille dantesque durant laquelle les deux hommes se sont livrés à d'incessants dépassements, Casey Stoner est en effet parvenu à prendre le meilleur sur le nonuple champion du monde qui n'a pas suffisamment fermé la porte dans le dernier virage à gauche du tout dernier tour !

Revanchard, le futur pilote HRC a ainsi mis un point d'honneur à terminer devant l'italien à qui il gardait un "chien de sa chienne" depuis l'épisode du dépassement "tout-terrain" de ce dernier lors de la course à Laguna Seca en 2008 ! Cela promet pour l'édition 2010 de ce même Grand Prix, prévue la semaine prochaine aux USA !

Valentino Rossi, Fiat-Yamaha (4ème en course) : "J'ai besoin de davantage de kilomètres pour vraiment retrouver le feeling et être vraiment à l'aise sur la moto mais je pense que nous avons fait un excellent travail et c'était un très bon come-back, meilleur que ce que nous espérions ! J'ai eu un peu mal à l'épaule mais surtout à la jambe lors des changements de direction. La bataille avec Stoner était très prenante et à la fin je ne pensais plus à la douleur. Malheureusement, il m'a battu dans le dernier virage ! Mon team m'aide beaucoup et m'a permis d'être très compétitif ici et nous essayerons de faire encore mieux à Laguna".

L'analyse Moto-Net.Com : "Je ne m'y attendais pas", proclamait avec un large sourire la star du MotoGP en descendant de sa M1à l'issue de la course. Qualifié cinquième sur le "tourniquet" du Sachsenring, le génie de Tavullia a déjoué bon nombre de pronostics qui le voyaient à la peine sur toute la durée d'une course, seulement quarante trois jours après sa terrible chute au Mugello où il s'est relevé avec une double fracture ouverte. Or, malgré cette brève convalescence, le n°46 a su puiser dans ses réserves pour offrir un magnifique spectacle aux nombreux spectateurs amassés dans les tribunes : prudent en début de course, le pilote Yamaha est ensuite parvenu à calquer son rythme sur celui des leaders pour terminer à une très belle quatrième place après s'être battu comme un chien enragé avec Stoner !

Reste désormais à connaître ses objectifs (et surtout ses capacités) pour les courses à venir : l'ogre Rossi n'ambitionnerait-il pas de rapidement déguster du Lorenzo, afin de prouver que son appétit pour la gagne est loin d'être remis en cause par sa blessure ?

Andrea Dovizioso, Honda-HRC (5ème) : "J'ai tout donné, mais je ne peux évidemment pas me satisfaire de la cinquième place, surtout après m'être qualifié en quatrième position. Je n'étais simplement pas assez rapide pour rester avec les leaders de la course et j'ai dû être très agressif, peut-être trop, pour essayer de rester avec eux. Cela use les pneus plus rapidement et demande beaucoup d'énergie et je savais que je n'y arriverais pas comme ça, mais je devais au moins essayer. Maintenant, j'ai hâte d'être à Laguna Seca la semaine prochaine pour tenter d'aller de l'avant et être pleinement compétitif denouveau. mes compliments à Dani qui a eu un rythme incroyable aujourd'hui".

L'analyse Moto-Net.Com : Après une belle série de podiums en France (3ème), Italie (3ème) et Grande-Bretagne (2ème), le jeune italien du team officiel Honda semble avoir plus de peine à suivre le rythme des hommes forts du championnat. En difficulté avec les réglages électroniques de sa Honda, Andrea Dovizioso n'a pas pu empêcher Valentino Rossi de le dépasser lors de la seconde partie de course et il s'en est même fallu de peu pour que la RCV semi-officielle de Simoncelli ne termine devant sa Honda-Repsol !

Troisième du championnat avec 36 points de retard sur son chef de file, "Dovi" (102 points) va devoir se ressaisir avant la trêve estivale s'il veut gérer le retour de Stoner (83), mais aussi de Rossi (74). D'autant que si le HRC a confirmé l'arrivée de Casey Stoner en 2011, personne n'est encore en mesure de connaître les desseins du premier constructeur pour ses actuels représentants officiels...

Marco Simoncelli, Honda-Gresini (6ème) : "Ce fut la course MotoGP où je me suis le plus amusé depuis le début de la saison ! Naturellement, la sixième place est importante mais je crois que l'incroyable bataille qui a duré toute la course avec Andrea Dovizioso et Nicky Hayden m'a donné encore plus de plaisir ! Nous nous sommes dépassés deux ou trois fois par tour, comme lors d'une course de mini-bike, et j'ai tellement apprécié cette lutte que ça ne me dérange même pas de ne pas avoir réussi à conserver la cinquième place dans le denier virage !"

L'analyse Moto-Net.Com : Jusqu'ici auteur d'une septième place comme meilleur résultat (en Grande-Bretagne), Marco Simoncelli réalise en Allemagne sa plus belle performance depuis son arrivée en MotoGP. Le rookie italien semble désormais avoir saisi les subtilités de pilotage qu'exige sa 800 cc, même si une impressionnante cabriole a failli mettre fin à ses espoirs en deuxième partie de course ! Neuvième au classement derrière Ben Spies, le sympathique (et chevelu !) champion du monde 250 a d'ores et déjà gagné ses galons tant en MotoGP qu'au sein du team Gresini, qui désespère de voir un jour son coéquipier, Marco Melandri, être de nouveau capable de mettre un pied devant l'autre...

Hector Barbera, Ducati-Aspar (9ème) : "J'ai vraiment pris un excellent départ lors de la première course ! Je me suis soudain retrouvé à la troisième place et j'ai pu être en mesure de voir que les choses étaient beaucoup plus faciles lorsqu'on part de l'avant de la grille. J'essayais de trouve mon rythme quand le drapeau rouge a été brandi. Dans la deuxième course, je n'ai pas pris un aussi bon départ et j'ai été ralenti jusqu'à ce que je passe Marco Melandri. J'ai bien piloté et l'équipe et moi sommes très heureux des progrès que nous avons faits ce week-end".

L'analyse Moto-Net.Com : Régulièrement dans le Top 12 pour sa première saison en catégorie reine, Hector Barbera a lui aussi créé la sensation de ce week-end. Qualifié sixième (!), l'ibère du team Aspar a su profiter de cette flatteuse position pour temporairement s'arsouiller avec les cracks lors de la première course, un exploit qu'il n'est pas parvenu à rééditer lors du second départ. Incisif et ne ménageant pas sa Ducati jaune (une livrée imposée par le sponsor principal de cette nouvelle équipe, les Pages Jaunes espagnoles !), Barbera ne s'épargne pas en course et, s'il confirme sa vélocité, pourrait même rêver de finir sa première saison MotoGP dans le Top 10 puisqu'il ne pointe qu'à quatre points de Melandri (10ème) au provisoire !

Randy de Puniet, Honda-LCR (chute en course) : "Ça ne pouvait pas être pire que ça ! Je suis mal parti depuis la troisième ligne mais j'avais réussi à refaire mon retard pour remonter jusqu'à la neuvième place avec des temps au tour qui étaient plutôt satisfaisants. Je sentais qu'il était possible de me battre pour la sixième position malgré la douleur à ma cheville suite à la chute d'hier pendant la séance qualificative. Mais je suis parti à la faute à la sortie du quatrième virage avant de me faire percuter à la jambe gauche par un autre pilote. J'ai immédiatement suspecté quelque chose de sérieux et les radios n'ont malheureusement fait que confirmer la fracture"...

L'analyse Moto-Net.Com : Blessé en glissant sur l'huile moteur répandue par la M1 de Lorenzo en qualifs, Randy a déjà dû serrer les dents pour prendre le départ de ce GP d'Allemagne. Hélas, sans doute remonté par son actuelle belle série (trois sixièmes places de rang et une superbe quatrième position en Catalogne), le français a voulu trop bien faire et s'est retrouvé propulsé dans les airs suite à un violent high side au neuvième tour...

Retombé au milieu de la piste, le n°14 s'est malheureusement fait percuter au niveau de la jambe par la moto de Mika Kallio qui n'a pas pu l'éviter : transporté à la Clinique mobile pendant l'interruption de course, Randy souffre d'une double fracture (non ouverte) du tibia péroné gauche. Le pilote du LCR a ensuite pris la direction de l'hôpital d'Hartmannsdorf en hélicoptère accompagné du Dr Claudio Costa pour y subir une intervention chirurgicale visant à se faire poser un clou dans les os fracturés.

Écarté des Grands Prix pour une durée encore indéterminé - il sera remplacé dès Laguna Seca le week-end prochain par Roger Lee Hayden, petit frère de Nicky (lire MNC du 19 juillet : Roger Lee Hayden remplace Randy de Puniet)-, le frenchie va tenter de se rétablir le plus rapidement possible pour revenir en piste au plus vite... C'est un coup très dur pour le français qui est déjà passé de la cinquième à la septième place au classement alors qu'il réalisait sa meilleure saison en MotoGP. D'autant que Randy a aussi involontairement causé la chute d'Aleix Espargaro et d'Alvaro Bautista qui, sans avoir rien demandé, se sont vu privés d'une occasion de marquer des points...

Le jeune pilote du team Pramac souffre en outre de blessures au poignet droit, au cou et d'une possible fracture de la vertèbre C7 qui ne semble pas remettre en cause sa volonté de participer à la course aux États-Unis ce week-end.

Alvaro Bautista, lui, ne souffre que de légères contusions mais le pilote Suzuki n'a pas caché sa déconvenue de ne pas avoir été autorisé à prendre le départ de la seconde course (faute d'être revenu aux stands suffisamment vite) : "le règlement est le règlement, mais peut-être que dans ce cas, la commission de course aurait pu faire une exception parce que je suis tombé à cause de Randy et non à cause de quelque chose que j'ai fait", a-t-il fait savoir.

Résultats du Grand Prix d'Allemagne MotoGP 2010

  1. Dani PEDROSA
  2. Jorge LORENZO
  3. Casey STONER
  4. Valentino ROSSI
  5. Andrea DOVIZIOSO
  6. Marco SIMONCELLI
  7. Nicky HAYDEN
  8. Ben SPIES
  9. Hector BARBERA
  10. Marco MELANDRI
  11. Loris CAPIROSSI
  12. Alex DE ANGELIS

Non classés

  • Mika KALLIO (chute)
  • Randy DE PUNIET (chute)
  • Alvaro BAUTISTA (chute)
  • Aleix ESPARGARO (chute)
  • Colin EDWARDS (chute)

Classement général provisoire avant Laguna Seca

  1. Jorge LORENZO-Yamaha-SPA-185
  2. Dani PEDROSA-Honda-SPA-138
  3. Andrea DOVIZIOSO-Honda-ITA-102
  4. Casey STONER-Ducati-AUS-83
  5. Nicky HAYDEN-Ducati-USA-78
  6. Valentino ROSSI-Yamaha-ITA-74
  7. Randy DE PUNIET-Honda-FRA-69
  8. Ben SPIES-Yamaha-USA-67
  9. Marco SIMONCELLI-Honda-ITA-49
  10. Marco MELANDRI-Honda-ITA-45
  11. Hector BARBERA-Ducati-SPA-41
  12. Colin EDWARDS-Yamaha-USA-39
  13. Loris CAPIROSSI-Suzuki-ITA-30
  14. Aleix ESPARGARO-Ducati-SPA-28
  15. Alvaro BAUTISTA-Suzuki-SPA-25
  16. Mika KALLIO-Ducati-FIN-24
  17. Hiroshi AOYAMA-Honda-JPN-18
  18. Alex DE ANGELIS-Honda-RSM-4
  19. Kousuke AKIYOSHI-Honda-JPN-4
  20. Wataru YOSHIKAWA-Yamaha-JPN-1

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Triumph Tiger 1200 2022 : le bilan de notre essai en smart-vidéo

La Tiger 1200 est morte, vive la Tiger 1200 ! Après 10 années de bons et "royaux" services, le maxitrail anglais est entièrement revu afin de mieux concurrencer la référence BMW R1250GS. Moto-Net.Com a pu découvrir cette importante nouveauté Triumph 2022 sur environ 150 km. Test.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Retour du contrôle technique moto : une péripétie juridique de plus, selon la FFMC

Interrogée par MNC sur le jugement du Conseil d'État en faveur du retour du contrôle technique, la Fédération des motards en colère se montre confiante et déterminée face à ce que son chargé de communication qualifie de nouvelle "péripétie juridique". Le point avec Didier Renoux.
Sécurité routière 10 commentaires
Essai Yamaha 700 Ténéré World Raid : la super Ténéré !

Yamaha reprend une bonne part de désert avec sa Ténéré 700 World Raid, nouvelle déclinaison encore plus tout-terrain de son trail  "T7". Double réservoirs comme en rallye-raid, débattements augmentés et protection améliorée caractérisent cette moto baroudeuse testée par MNC sur les routes et les pistes du sud de l'Espagne. Essai.
Essai vidéo Yamaha Ténéré 700 World Raid 2022

Petites routes tortueuses, chemins cassants, pistes engagées : rien n'arrête la nouvelle Yamaha Ténéré 700 World Raid, inédite déclinaison de la "T7" encore plus "off-road" avec son double réservoir et ses immenses suspates ! La preuve dans notre essai vidéo en complément de notre test complet à lire sur MNC.
Interview Sébastien Poirier (FFMoto) : l’école de moto Circuit Carole For Kids

Géré depuis 2012 par la FFM, le Circuit Carole est très apprécié des motards franciliens, notamment pour week-ends de roulage gratuits. Grâce à sa toute nouvelle école de vitesse moto, il va devenir le manège préféré des enfants de 6 à 14 ans ! Le président Sébastien Poirier nous présente la CCFK !
Essai Tiger 1200 2022 : le maxitrail Triumph veut bouffer du lion

Après dix ans à voir les maxitrails BMW se tailler la part du lion, la Tiger 1200 est entièrement revue ! Triumph a présenté à Moto-Net.Com ses nouvelles tigresses : versions GT de route ou Rally des champs, déclinées en Pro (bien équipée et réservoir de 20 litres) ou Explorer (tout équipée et 30 l). Test !
Trail 1 commentaire
Les chiffres du marché moto, scooter et 3-roues en avril 2022

Le Journal moto du Net propose à ses abonnés Premium les chiffres du marché moto et scooter en avril 2022. En attendant notre analyse mensuelle, découvrez dès maintenant nos graphiques ainsi que les 100 meilleures ventes en France par modèles.
Avril 3 commentaires
La Mutuelle des Motards encourage le recours aux traceurs contre le vol moto

La Mutuelle des Motards élargit ses conditions de garanties concernant les traceurs afin d'encourager ses sociétaires à installer ces dispositifs qui géolocalisent une moto ou un scooter en cas de vol. Explications.

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises françaises qui payent leurs impôts : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide 2022 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Calendrier MotoGP 2022

Plateau : Les pilotes et leurs motos 2022

GP de France moto MNC Premium : Invitation GP de France

Courses 2022

GP moto du Qatar 6 mars : GP du Qatar
GP moto d'Indonésie 20 mars : GP d'Indonésie
GP moto d'Argentine  3 avril : GP d'Argentine
GP moto des Amériques 10 avril :  GP des Amériques
GP moto du Portugal 24 avril : GP du Portugal
GP moto d'Espagne 1er mai : GP d'Espagne
GP de France moto 15 mai : GP de France
GP moto d'Italie 29 mai : GP d'Italie
GP moto de Catalogne 5 juin : GP de Catalogne
GP moto d'Allemagne 19 juin : GP d'Allemagne
GP moto des Pays-Bas 26 juin : GP des Pays-Bas
GP moto de Finlande 10 juillet : GP de Finlande
GP moto de Grande-Bretagne 7 août : GP de Grande-Bretagne
GP moto d'Autriche 21 août : GP d'Autriche
GP moto de San Marin 4 septembre : GP de San-Marin
GP moto d'Aragon 18 septembre : GP d'Aragón
GP moto du Japon 25 septembre : GP du Japon
GP moto de Thaïlande 2 octobre : GP de Thaïlande
GP moto d'Australie 16 octobre : GP d'Australie
GP moto de Malaisie 23 octobre : GP de Malaisie
GP moto de Valence 6 novembre : GP de Valence


SAISON 2022   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...