• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
COMPARO
Paris, le 10 août 2016

Comparo 600 ch : Ninja H2 Vs Panigale 1299 S Vs Hayabusa

Comparo 600 ch : Ninja H2 Vs Panigale 1299 S Vs Hayabusa

Forte de son 4-pattes suralimenté de 200 ch, la spectaculaire Kawasaki H2 est un ''K'' à part, entre hypersport et hyper-routière. Pour mieux la cerner, MNC l'a opposée aux Ducati Panigale 1299 S et Suzuki Hayabusa. Comparo sous haute (com)pression !

Imprimer

Kawasaki compresse la concurrence !

Passer derrière le guidon de trois "monstres" de ce type n'est pas sans déclencher une certaine émotion, mâtinée d'un légitime brin d'appréhension. La puissance brute dégagée par leurs lignes impressionne : chevaucher la 1299 Panigale S, la H2 et la Hayabusa, c'est toucher du doigt une forme extrême de performances à moto. Et ça, l'air de rien, ça vous pose un motard !

Sans surprise, l'italienne se révèle la plus radicale : la Panigale possède d'authentiques gènes de pistarde... ainsi que leurs nombreuses "gênes" ! Sa selle haute (830 mm contre 825 pour la H2 et 805 pour l'Hayabusa) a la largeur et la consistance d'une batterie, tandis que ses demi-guidons bas et très écartés cassent les poignets. Et les jambes ? Elles sont méchamment repliées, en position "naturelle" pour sortir le genou bien sûr !

Cette ergonomie handicape les manoeuvres, déjà pas simples à réaliser en raison d'un diamètre de braquage de 7,25 m mesurés (contre 6,42 m pour la H2 et 6,10 m pour l'Hayabusa). Son embrayage "viril" ne facilite pas plus les choses : celui de la Suzuki évoque en comparaison une motte de beurre ! Le levier de la H2 possède aussi un toucher sportif, mais se montre plus progressif que son alter ego de Bologne.

La rugosité mécanique de la Panigale entérine son absence d'accointances avec les déplacements urbains : le twin cogne sous 2500 tr/min jusqu'en troisième et demande 500 tours de plus sur le dernier rapport. Soit un minimum de 90 km/h pour rouler souplement en 6ème ! A côté, les deux japonaises la jouent "4-pattes de velours" en relançant sans un cahot en sixième à 50 km/h, à 1750 tr/min sur la Suzuki et 2000 sur la Kawasaki.

L'Hayabusa prend l'avantage sur la H2 en termes d'agrément moteur non par son élasticité supérieure - les deux font jeu égal -, mais grâce à ses vibrations mieux maîtrisées (la Kawa grésille désagréablement à 6000 tr/min et la Ducat' vibre généreusement à tous régimes). Son injection est en outre parfaitement calibrée, sans aucun à-coups. Le ride-by-wire de la H2 manque de progressivité, comme celui de la Panigale.

Le progrès n'a pas toujours que du bon : mieux vaut un "bon vieux" câble d'accélérateur qu'un potentiomètre perfectible ! Les choses s'arrangent sensiblement en sélectionnant les cartographies "Pluie", mais la distribution de puissance s'en trouve sérieusement lissée sur la Ducati et carrément castrée sur la Kawasaki. Peu utile, voire frustrant... sauf quand il pleut !

L'Hayabusa enfonce le clou avec une position moins exigeante et une selle remarquablement confortable pour le genre. Si le pilote jouit de plus d'espace à bord et n'est pas aussi "cassé", il doit cependant composer avec un réservoir long et ventru (21 litres contre 17 sur ses rivales) qui écarte les jambes et allonge les bras. A côté, la Ducati passe pour une 600 Supersport avec sa taille de guêpe et sa compacité diabolique, bien aidée par un empattement contenu à 1437 mm (contre 1455 pour la H2 et 1480 pour l'Hayabusa).

Les demi-guidons de la Suzuki, dont le cintre est le plus fermé, sont situés très loin devant : par conséquent, le buste s'incline généreusement pour saisir les poignées, mettant sensiblement en contrainte les lombaires au long cours. Du moins à vitesse légale : en mode "TGV", la pression de l'air soulage les appuis, rendant presque agréable cette position "limande" !

Cette posture allongée confirme la vocation de traqueuse de record de vitesse de cette moto : le casque vient naturellement s'abriter derrière son pare-brise protecteur - surtout le modèle haut optionnel à 76 € testé ici -, le dos du pilote formant alors une véritable jonction physique entre la bulle et la coque arrière profilée (selle passager, elle aussi plutôt confortable et fournie de série).

La Kawasaki reprend pour sa part les codes Superbike : selle ferme, protection succincte (la Ducati fait beaucoup mieux), guidons bas et repose-pieds haut perchés. En cela, la H2 est une vraie "Ninja", bien plus radicale et inconfortable que sa cousine ZZR1400. Un constat intéressant quant à son positionnement dans la production moto en général, et celle de Kawasaki en particulier...

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

CONDITIONS ET PARCOURS

 
  • Kilométrage au départ
    • Ducati 1299 S : 1440 km
    • Kawasaki H2 : 2939 km
    • Suzuki Hayabusa : 1078 km
  • Modèles et options
    • Ducati 1299 S : embouts de guidons, tampons sur pieds de fourche, leviers et bouchon de réservoir Ducati Performance
    • Kawasaki H2 : version d'origine
    • Suzuki Hayabusa : silencieux Yoshimura Dual Oval II, bulle haute
  • Pneus
    • Ducati 1299 S : Pirelli Diablo Supercorsa SP
    • Kawasaki H2 : Bridgestone RS10
    • Suzuki Hayabusa : Bridgestone BT-15R
  • Consommations moyennes
    • Ducati 1299 S : de 6,28 à 8,08 l/100 km
    • Kawasaki H2 : de 7,14 à 9,82 l/100 km
    • Suzuki Hayabusa : de 4,99 à 6,80 l/100 km
  • Parcours : 680 km
  • Routes : réseau secondaire, voies rapides, ville
  • Météo : alternance de temps chaud et sec avec pluies importantes
  • Problèmes rencontrés : difficultés à conserver ses points de permis...
 
 
 

POINTS FORTS DUCATI 1299 S

 
  • Lignes et finition sublimes
  • Couple et allonge moteur impressionnants
  • Précision et tenue de cap sur bitume lisse
 
 
 

POINTS FAIBLES DUCATI 1299 S

 
  • Vibrations et dégagements chaleur du twin
  • Rigidité châssis délicate à gérer sur bosselé
  • Prix (+ 5100 € Vs 1299 standard)
 
 
 

POINTS FORTS KAWASAKI H2

 
  • Couple et puissance omniprésents
  • Freins et châssis à la (dé)mesure du moteur
  • Tarif justifié par technologies et sensations inédites
 
 
 

POINTS FAIBLES KAWASAKI H2

 
  • Budget essence, chaîne et pneus arrière Kollossaux !
  • Ergonomie radicale
  • Self control et expérience exigés !
 
 
 

POINTS FORTS SUZUKI HAYABUSA

 
  • Protection grâce à l'aérodynamisme poussé
  • Moteur souple, plein et rageur
  • Relatif confort et aspects pratiques (duo possible, conso raisonnable)
 
 
 

POINTS FAIBLES SUZUKI HAYABUSA

 
  • Poids sensible à basse et moyenne vitesses
  • Lacunes d'assistance (anti-patinage, shifter)
  • Look et concept vieillissants...
 
 
 
Guide 2021 des nouveautés moto et scooter : infos, essais et prix

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, annonces gratuites, réductions, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !