• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
2020 C'EST DEMAIN
Paris, le 21 novembre 2019

Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Viñales, Quartararo et Morbidelli étaient les plus rapides sur la piste de Valence lors des deux premières journées de test pour la saison MotoGP 2020. Les fans de Bleus - d'Iwata - ne doivent cependant pas crier victoire trop tôt : les Honda et Ducati étaient bien plus rapides... au bout de la courte ligne droite !

Imprimer

Un petit 1'30 pour Quartararo mardi, un gros 1'29 pour Viñales hier... La M1 n°20 (modèle 2019) et la M1 n°12 (prototype 2020) se sont relayées en tête des deux feuilles de temps du test de Valence, le tout premier de la saison MotoGP 2020, la 72ème des Grand Prix Moto... et la 18ème sur Moto-Net.Com !

Le tiercé "gagnant" de ces essais officiels était à chaque fois complété par Morbidelli sur sa propre Yamaha n°21... À l'instar de notre savoureux "20 français" (à ne pas confondre avec le Beaujolais nouveau), Franco pilotait la moto sur laquelle il courait le week-end dernier pour le dernier GP de la saison 2019. Une moto parfaitement rodée donc !

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Maverick au contraire était chargé d'évaluer la toute dernière version de la Yamaha de Grands Prix. Le fait qu'il ait réussi à tourner un soupçon plus vite que notre "Fabio-lous rookie" - auteur de la pole position samedi dernier - est encourageant, certes, mais l'enthousiasme de l'espagnol était encore faiblard hier soir.

En effet, Viñales n'est pas sans savoir que le record du circuit Ricardo Tormo appartient déjà à une vieille M1 : celle de 2016 alors chaussée de Bridgestone et pilotée par le désormais tout jeune retraité Jorge Lorenzo. Le champion du monde en titre à l'époque avait alors parcouru les 4 km (et 5 mètres) de tarmac en 1'29.401, soit une demi-seconde plus vite ! De plus, Viñales avait déjà dominé les essais post-GP de Valence l'an passé...

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Seule en piste, la Yam' reste donc la référence à Valence et truste les trois marches du "podium". Mais en course, entourée de ses rivales et surtout déboîtée dans la petite ligne droite, la M1 ne domine plus. C'est pourquoi les motoristes d'Iwata ont été priés de travailler - plus dur encore - leur 4-cylindres "crossplane"...

Pour augmenter la puissance de leur moteur et améliorer ainsi la vitesse maxi de leur moto, les Bleus doivent davantage gaver la boîte à air... D'où la nouvelle entrée d'air désormais plus haute que large, aperçue sur les machines officielles de Viñales et de Rossi (mais si, souvenez-vous) qui pointe à la 10ème place à une seconde de son coéquipier.

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Paradoxalement, le patron de l'écurie Yamaha Monster loue la plus grande douceur du nouveau moteur, comparé à l'ancien qui se montrait trop "gommivore"... Massimo Meregalli assure également que la vitesse de pointe a été améliorée "jusqu'à un certain point".

Rien de révolutionnaire en réalité puisque la M1 de Maverick Viñales, créditée du meilleur chrono mais aussi de la meilleure vitesse maxi des quatre Yamaha avec 322,8 km/h, rendait encore 7 km/h à la RCV du champion du monde Marc Marquez (à l'aspi d'une Ducati ?), et le double à la Desmosedici du champion de Vmax sur ce test, Jack Miller !

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

De son côté, Suzuki qui axait comme Yamaha ses travaux principalement sur son moteur et sa vitesse lors de ce premier test, semble avoir fait de plus gros progrès sur la GSX-RR : Joan Mir dépassait hier et avant-hier les 325 km/h... À confirmer bientôt sur le circuit plus exigeant de Jerez.

Les n°36 et n°42 espagnols réalisent justement un joli tir groupé en cinquième et sixième place, juste devant leur compatriote Marc Marquez ! Le n°93 du HRC est également battu par son collègue du team LCR, Cal Crutchlow, qui ne s'est pas ménagé en bouclant 122 tours en deux jours (!) et termine quatrième à une demi-seconde du leader.

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Tout en travaillant sur sa future RCV, le sextuple champion de MotoGP a gardé un oeil attentif et bienveillant sur son nouveau coéquipier et petit frère Alex. D'après Marc, le n°73 doit notamment progresser sur la dernière phase du freinage, la plus critique selon lui aux commandes de la Honda...

La nouvelle et inattendue recrue du team Honda Repsol (suite au retrait surprise de Lorenzo) termine son premier test à l'avant-dernière place du classement, à quasiment deux secondes et demi de Viñales... Le champion du monde de Moto2 devance l'autre rookie imprévu Brad Binder (en raison du clash KTM/Zarco) mais est battu par leur troisième compère...

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Iker Lecuona est la très bonne surprise de ce test puisque le nouveau membre de l'équipe Tech3 (écurie satellite et junior KTM pour la seconde saison) signe le 16ème temps. Le très jeune espagnol - il est né le sixième jour de l'an 2000 ! - égale ainsi l'impressionnante prestation d'un certain Quartararo il y a un an !

Chez KTM toujours, Pol Espargaro se classe neuvième à deux souffles centièmes de seconde du vice-champion du monde Andrea Dovizioso. Épaulé par un Dani Pedrosa encore dans le coup et dans le Top 15 (!), le n°44 a pu essayer rapidement un nouveau châssis toujours en tubes d'acier orange, mais à section oblongue plutôt que ronde.

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Pas de recrue mystère en revanche chez Ducati, malgré l'annonce - erronée ou prématurée ? - de la signature d'un contrat entre Zarco et le team Avintia... Le n°5 français n'a pas plus repris le guidon de la seconde RCV du team LCR malgré l'absence de Takaaki Nakagami (à quoi bon s'il ne roule pas en 2020 sur cette moto).

Les Rouges de Bologne ont bien fait de convoquer Michele Pirro pour ce test : blessé à l'épaule, Danilo Petrucci n'a parcouru que neuf tours avant de déclarer forfait. Au bout de ses 54 tours, le meilleur chrono du pilote de développement ne devançait toutefois celui du n°9 que de 9 millièmes de seconde.

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Enfin, Aprilia faisait rouler ses trois pilotes officiels : les pilotes de course Aleix Espargagro et Andrea Ianonne accompagnés du pilote de développement Bradley Smith. En attendant la livraison de la toute nouvelle RS-GP 2020 en janvier 2020 à Sepang, les Rouges de Noale n'ont pas fait d'étincelles : l'Aprilia n°41 a tourné un peu moins vite que la KTM n°27 du petit nouveau Lecuona...

Le n°29 italien a néanmoins assuré le spectacle - bien malgré lui ! - en descendant de sa moto en flammes au bout de la ligne droite. Au classement, malheureusement pour lui, le "Maniac" fait moins le "show" puisqu'il doit se contenter d'une lointaine 20ème place. Peut-être sera-t-il plus chaud et plus haut en Malaisie ?

Test de Valence 19 et 20 novembre 2019 : les chronos

 Test MotoGP de Valence : triplé de Yamaha qui doit encore travailler sa Vmax

Test de Valence 19 et 20 novembre 2019 : les déclarations

Maverick Viñales (Yamaha n°12) :

"Cette journée était semblable à hier. Le nouveau châssis fonctionne plutôt bien, je suis content. J'ai continué de travailler sur le moteur et j'ai l'impression que nous faisons de petits pas en avant. Nous travaillons très dur certes, mais ce n'est pas encore assez. Ce test était positif parce que nous avons apporté des changements importants et c'est ce qui compte le plus. Honnêtement, le grip ici à Valence était fantastique pendant le test, donc si l'adhérence est plus faible à Jerez, nous en saurons plus. Je sens bien qu'il y a du potentiel et nous devons trouver comment l'exploiter. Le tracé du circuit de Jerez est totalement différent. C'est une bonne piste pour un test, parce qu'habituellement, si la moto y va bien, elle va bien partout. Nous verrons donc à quel point nous sommes forts.

Fabio Quartararo (Yamaha n°20) :

"Nous avons testé quelques éléments aujourd'hui, mais nous devrons les réessayer pour confirmer le ressenti. La chose la plus importante que j'ai pu faire aujourd'hui a été de rouler tout simplement, et de travailler sur quelques réglages. Nous avons des choses à améliorer sur la moto, mais il semble que la nouvelle moto de Maverick soit déjà plus rapide que l'actuelle : Yamaha travaille donc dans le bon sens et j'ai hâte de pouvoir la piloter à Jerez".

Franco Morbidelli (Yamaha n°21) :

"Je suis satisfait de ce test, car nous avons été capables d'être rapides tout au long de ces deux journées, plus rapides qu'au week-end de course et plus près des premiers. Nous avons essayé de nouveaux produits qui ont été bons pour nous, juste de petites choses. Certains d'entre eux m'ont beaucoup plu et d'autres n'ont pas fait une grande différence, alors il est important maintenant d'essayer de comprendre les changements. J'espère que nous pourrons essayer le nouveau moteur à Jerez, parce qu'il sera très important d'obtenir un retour d'information et d'en comprendre les forces".

Cal Crutchlow (Honda n°35) :

"Nous sommes allés un peu plus vite aujourd'hui qu'hier, ce qui est évidemment toujours l'objectif : obtenir plus d'informations et pouvoir aller plus vite. Nous sommes satisfaits dans l'ensemble, satisfaits du nombre de tours effectués. Nous avons bouclé un nombre assez élevé de tours dans le court laps de temps que nous avons passé sur la piste, car personne n'est sorti très tôt, il faisait trop froid et nous avons un autre test dans deux ou trois jours. Nous avons réussi à parcourir 75 tours en trois heures et demie ou quatre heures, et nous sommes satisfaits des progrès que nous avons réalisés aujourd'hui.".

Joan Mir (Suzuki n°36) :

"Je suis très heureux de ces deux jours ici à Valence. Nous avons d'abord essayé le nouveau moteur et dès hier, je me suis senti bien avec, donc aujourd'hui nous avons travaillé sur l'électronique pour trouver les limites de cette nouvelle configuration. J'ai fait d'excellents chronos, très réguliers et toujours vers le haut des feuilles de temps. Pour le moment nous sommes heureux, tout s'est bien passé ici, mais nous sommes conscients qu'il est trop tôt pour dire à 100% que le nouveau moteur est le bon. Nous devons poursuivre les tests, surtout sur l'électronique. A Jerez, on aura peut-être d'autres améliorations, mais en tout cas, on est sur la bonne voie".

Alex Rins (Suzuki n°42) :

"Aujourd'hui a été une nouvelle journée positive, car nous avons progressé sur le moteur et les résultats sont bons : j'ai pu améliorer mes temps au tour et aussi être très régulier, ce qui signifie que la nouvelle configuration moteur marche bien. J'ai l'impression que la puissance à haut régime a été nettement améliorée, même si Valence n'est pas la bonne piste pour le vérifier car c'est un tracé très ramassé. J'ai hâte d'aller à Jerez où nous pourrons recueillir plus d'infos. C'était important de découvrir ces progrès sur ces deux jours, et pour le moment nous n'avons pas trouvé aucun point négatif. Cela signifie que nous pouvons nous concentrer sur la finalisation de la nouvelle spécification et voir si nous pouvons confirmer nos résultats lors du prochain test".

Marc Marquez (Honda n°93) :

"Ce fut un bon test et nous avons commencé à comprendre la moto 2020, ou du moins la première version. Nous avons essayé certaines choses sur le moteur et le châssis : comme toujours, il y avait des aspects positifs et négatifs. J'ai fait mon meilleur temps aujourd'hui avec le prototype, c'est un bon point. Dans cinq jours, nous serons de retour au travail à Jerez et je pense que cela nous aidera encore plus à comprendre la moto. J'ai hâte d'y être. Le but est de confirmer nos conclusions ici et avancer dans le programme".

Andrea Dovizioso (Ducati n°04) :

"Aujourd'hui, c'était important d'étudier plusieurs composants de la nouvelle moto, de les comparer les uns aux autres, et nous avons également pu tester un nouveau pneu avant expérimental apporté ici par Michelin. Le prochain test à Jerez sera très important pour que nous puissions donner un avis définitif sur l'ensembe 2020, mais la première impression est positive".

Pol Espargagro (KTM n°44) :

"Dans l'ensemble, ce furent deux bonnes journées, avec beaucoup d'informations positives récoltées sur l'électronique et sur le châssis pour les gars de l'usine et les techniciens. Aujourd'hui, nous nous sommes concentrés à nouveau sur le châssis et avons testé une évolution".

Valentino Rossi (Yamaha n°46) :

"C'était un bon test, je suis assez content parce que nous avons bien travaillé. C'était très important pour nous d'essayer la nouvelle moto, le prototype 2020. Il est bon, ce qui est pas mal. Nous avons beaucoup de travail à fournie, mais nous nous sommes améliorés. Nous avons aussi effectue quelques changements au sein de l'équipe, incorporé un nouveau chef mécanicien, il est donc très important de comprendre la nouvelle dynamique de l'équipe et d'essayer de travailler ensemble. La nouvelle moto et le changement de personnel se sont avérés positifs et au final, je suis neuvième aujourd'hui (10ème au cumul, NDLR). Nous avons beaucoup amélioré le rythme sur le pneu usé, ce qui est très important".

Jack Miller (Ducati n°43) :

"Je suis très satisfait de ces deux jours d'essais et d'avoir terminé la saison en offrant une grande satisfaction à l'équipe. Nous avons travaillé dur avec quelques nouvelles pièces, et aujourd'hui j'ai eu la chance de tester le châssis 2020 que j'utiliserai à nouveau à Jerez. Le sentiment est extrêmement positif et j'ai hâte de reprendre la piste la semaine prochaine pour les deux derniers jours d'essais. Ensuite, toute l'équipe profitera de vacances d'hiver bien méritées".

Iker Lecuona (KTM n°27) :

"J'ai maintenant deux jours de plus sur la moto ici à Valence. Dans l'ensemble, c'était très agréable de piloter la moto et je me sentais beaucoup mieux. J'ai légèrement amélioré mon temps par rapport aux qualifications de samedi. Je sais très bien qu'il me faut continuer à travailler, adapter bien plus mon style de pilotage. Pour le prochain test à Jerez de la Frontera, je veux changer encore un peu plus de choses concernant l'angle d'inclinaison et la position de mon corps, les freinages... je me sens déjà mieux y compris avec l'électronique, mais il y a encore beaucoup à faire".

Aleix Espargaro (Aprilia n°41) :

"Durant ces deux jours, certaines des difficultés que nous avons rencontrées pendant le week-end de course se sont malheureusement confirmées, à commencer par une certaine instabilité du train avant que nous n'avons pas été capables de résoudre complètement. Nous avons surtout travaillé sur l'électronique, nous savons que la nouvelle moto arrivera à Sepang et j'ai hâte de l'essayer".

Andrea Iannone (Aprilia n°29) :

"Nous avons accompli beaucoup de travail pendant ces deux jours. Nous savons que nous devons nous améliorer et nous ne laissons rien au hasard. Nous avons eu l'occasion de tester différentes solutions et de "retester" quelques éléments utilisés au cours de l'année. Nous avons trouvé des choses intéressantes : des améliorations qui seront certainement utiles en vue de la saison 2020. Bien sûr, des problèmes peuvent survenir et c'est normal quand on s'approche des limites, mais je suis plutôt serein"

Alex Marquez (Honda n°73) :

"Je suis très satisfait de la façon dont s'est déroulé le test : tour après tour nous comprenons de mieux en mieux la moto. J'ai fait beaucoup de tours aujourd'hui donc physiquement je suis un peu fatigué parce que je suis encore un peu raide sur la moto, mais ça va s'améliorer au fil des roulages. Nous avons beaucoup travaillé sur pneus usés pour améliorer notre rythme et en apprendre davantage sur le comportement. Nous devons encore nous améliorer bien sûr, et travailler sur certains points, mais je suis satisfait de ce que nous avons fait aujourd'hui et hier. Nous allons maintenant à Jerez, j'ai hâte d'être à nouveau sur la moto après avoir vraiment aimé la moto."

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-03 2020 : A2 doigts d'une grande moto

Le roadster MT-03 adopte pour 2020 le "grand méchant look" propre aux motos Yamaha de la gamme Master of Torque (MT), ainsi qu'une nouvelle fourche inversée et une ergonomie revue. Cette évolution par petites touches renforce les nombreuses qualités de cette attachante moto naturellement compatible avec le permis A2. Essai.
Roadster 3 commentaires
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Essai Yamaha Tmax 560 2020 : roi de la jungle urbaine !

Avec le permis moto et 14 000 euros en poche dans une concession Yamaha, vous pouvez opter pour l'excitante sportive YZF-R6, le crapuleux roadster MT-10 de 160 ch... ou le nouveau Tmax 560 dans sa luxueuse version Tech Max ! MNC vous explique pourquoi choisir le scooter est loin d'être insensé... même pour un motard ! Essai.
Scooter 11 commentaires

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Marché moto et scooter en novembre 2019 : le meilleur antidépresseur

La météo particulièrement chagrine de novembre 2019 n'a nullement freiné le marché français du motocycle : ses 9814 immatriculations représentent au contraire une hausse de +7,5% par rapport à l'an dernier. Les gros cubes tractent, les 125 suivent. MNC dresse le bilan.
Jusqu'à 500 ch et 362 km/h pour la moto 8-cylindres Eisenberg V8 !

Zef Eisenberg, préparateur britannique de motos et de voitures extrêmes, met la touche finale à un roadster aux performances sans équivalent : l'inédit 8-cylindres en V de 3000 cc de son "EV8" revendique entre 480 et 500 ch et jusqu'à 362 km/h de vitesse de pointe ! Présentation.
Découverte 3 commentaires
Essai Z900 2020 : Kawasaki revient sur sa "Neuf-sans-aides"

Lancée avec succès en 2017, la Kawasaki Z900 évolue en 2020 : le roadster change de musique et passe à l'électro avec écran couleur, connexion Bluetooth, éclairage à LED et surtout, modes de puissance et antipatinage. MNC prend la route avec la nouvelle Kawa... et son vieux K-way, aussi...
Essai Yamaha MT-125 2020 : que de la gueule ?

La Yamaha MT-125 lancée en 2014 reçoit une nouvelle face avant menaçante inspirée de la MT-09 et le moteur à distribution variable découvert l'an dernier sur l'YZF-R125. De quoi légitimer son statut de roadster 125 cc le plus cher du marché ? MNC est allé vérifier à Malaga (Espagne) pour un premier essai. 
Le Grand Prix de France MotoGP 2020 met en place un Espace tranquille

Ras le casque des concours de rupteurs et des chants d'ivrogne dans les campings du GP de France Moto ? L'organisateur propose une solution pour savourer la fête sans subir ses débordements : sa nouvelle aire d'accueil "Espace tranquille", à côté de l'entrée sud du circuit Bugatti-Le Mans.  Explications.
Essai vidéo de la nouvelle Yamaha MT-03 2020

En complément de notre essai complet de la Yamaha MT-03, voici notre vidéo tournée dans les environs de Málaga (Espagne).
Zarco signe directement avec Ducati pour rouler chez Avintia en 2020

Cette fois, c'est officiel : Johann Zarco disputera bien la saison MotoGP 2020 sur une Ducati au sein du team Avintia, comme prévu depuis le GP de Valence mi-novembre. Mais attention : ce contrat d'un an lie davantage le pilote français au constructeur italien qu'à l'équipe espagnole. Explications. 
Pilotes et équipes 11 commentaires
Clément Villet au comité exécutif de Yamaha Motor Europe

Le français Clément Villet, directeur de la division deux-roues au siège européen de Yamaha à Amsterdam depuis cinq ans, intègre le comité exécutif de Yamaha Motor Europe. Explications.
De Puniet et Rossi sur la Panigale ERC en endurance mondiale

Deux français et un tchèque sur une italienne dans une équipe allemande : le team ERC Endurance, qui passe sur Ducati pour les 8H de Sepang et le reste de la saison FIM EWC, vient d'annoncer son trio de pilotes.
8H de Sepang 2 commentaires

Abonnement MNC Premium

Vos invitations MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je lis toutes les infos réservées sans pub intrusive, je profite d'invitations, réductions, annonces gratuites, etc. et je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net !

TOUS LES AVANTAGES   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité

Calendrier MotoGP 2019

Intersaison : Tests MotoGP
10 mars : GP du Qatar
31 mars : GP d'Argentine
14 avril : GP des Amériques
5 mai : GP d'Espagne
19 mai : GP de France
2 juin : GP d'Italie
16 juin : GP de Catalogne
30 juin : GP des Pays-Bas
7 juillet : GP d'Allemagne
4 août : GP de République tchèque
11 août : GP d'Autriche
25 août : GP de Grande-Bretagne
15 septembre : GP de San-Marin
22 septembre : GP d'Aragón
6 octobre : GP de Thaïlande
20 octobre : GP du Japon
27 octobre : GP d'Australie
3 novembre : GP de Malaisie
17 novembre : GP de Valence

SAISON 2019   |   SAISONS PRÉCÉDENTES

  • En savoir plus...