Agenda - Six bonnes raisons de se rendre à l'Alpes Aventure Motofestival 2018
  • L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
LE TRAIL REFAIT SALON
Paris, le 10 juillet 2018

Six bonnes raisons de se rendre à l'Alpes Aventure Motofestival 2018

Six bonnes raisons de se rendre à l'Alpes Aventure Motofestival 2018

La deuxième édition de l'Alpes Aventure Motofestival se tiendra du 7 au 9 septembre au coeur de la vallée de l’Ubaye dans les Alpes-de-Haute-Provence (04). Voici le programme de cet évènement dédié à la balade à moto et six bonnes raisons de s'y rendre !

Imprimer

1 - Pour voir et essayer le Yamaha Niken

L'Alpes Aventure Motofestival (AAM) est le premier évènement français où il sera possible de découvrir et surtout d'essayer le Yamaha Niken, cette spectaculaire moto à trois-roues sur base de MT-09 récemment testée par MNC.

"Yamaha Europe a choisi l’Alpes Aventure Motofestival pour présenter son Niken pour la première fois en France !", se réjouit Jean-Pierre Bonato, créateur de l'Alpes Aventure Motofestival et des Sunday Ride Classic, à qui le blason d'Iwata confie 20 de ses tripodes.

Les magnifiques routes montagneuses des environs de Barcelonnette serviront de juge de paix pour tester le Niken sur "un parcours spécifique avec de grandes courbes", précise-t-il.

2 - Pour tester près de 60 motos différentes

Axée vers le tourisme à moto, l'Alpes Aventure Motofestival possède une forte connotation trail : logique dans la mesure où cette catégorie possède de multiples atouts pour découvrir les beaux panoramas, y compris au terme d'une petite escapade hors bitume.

Plusieurs constructeurs répondent officiellement à l'appel pour exhiber et faire tester leur gamme trail aux visiteurs (4000 l'an dernier)  : Benelli, BMW, Honda, KTM, Royal Enfield, Suzuki et Triumph. Particularités de cette deuxième édition de l'AAM  2018 : Indian sera présent avec toute sa gamme de custom Tourer 1700cc, ainsi que le constructeur californien de motos électriques Zero Motorcycle !

3 - Pour découvrir tout l'équipement du baroudeur

Givi, Tucano Urbano, Racer, Schuberth, Hevik, Enduristan, Klim, Ixtem, SW Motech,  Kriega ou encore Tom Tom, Garmin et Ohlins : plusieurs manufacturiers ou équipementiers seront présents à l'Alpes Aventure Motofestival pour présenter au public leurs différents produits destinés à la balade.

4 - Pour se former 

Partant du principe que le "nouveau trailiste n’est pas toujours parfaitement informé des limites légales" où il peut engager les jantes à rayon de sa moto, l'Alpes Aventure Motofestival 2018 organisera des formations gratuites de sensibilisation en collaboration avec le CODEVER. 

Une excellente initiative pour limiter les dérives souvent liées à la méconnaissance des pratiquants, et qui portent préjudice à l'image des motards. Ces formations seront complétées par des leçons portant sur l'aspect "environnement" réalisées par Trans Euro Trail (TET).

5 - Pour se balader 

Douze itinéraires à travers les sept cols de la vallée de l'Ubaye sont programmés par l'organisateur, avec des boucles allant de 30 minutes à sept (7 !)… heures de roulage. Des road-book seront distribués pour suivre ces balades gratuites. 

6 - Pour se cultiver

Les musée de St Paul sur Ubaye et de la vallée de l'Ubaye ouvriront gratuitement leurs portes aux visiteurs de l'Alpes Aventure Motofestival : sympa, non ? D'une manière générale, La région accueille l'évènement avec une bienveillance : ainsi, les commerçants de Barcelonnette fournissent même un service de consigne à casques et de vêtements !

Et pour les plus gourmands, des produits locaux seront à découvrir et à déguster sur le salon avec une "sélection des meilleurs artisans de la vallée de l'Ubaye", promet Jean-Pierre Bonato. 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Sécurité routière en France : mauvaises routes, bonne conduite ?

Le bilan de la sécurité routière en juillet 2018 fait état d'une baisse des victimes de -5% (Vs juillet 2017). Prudent - toujours ! -, le délégué interministériel se garde d'établir un rapport avec l'instauration des 80 km/h sur les routes... Le mauvais état de ces dernières en revanche, pourrait sauver des vies ?
Deuil : François Etterlé (Suzuki Moto France) s'est éteint

L'ex-directeur commercial de Suzuki France, François Etterlé, nous a quittés. Ce grand nom de la moto en France préparait le prochain Bol d'Argent avec l'enthousiasme qui le caractérisait, celui d'un fringuant jeune homme et éternel passionné de moto. Sayonara Etterlé San..
MotoGP 2019 : Quartararo roulera sur une M1 du team Yamaha SIC

La rumeur circulait depuis un mois dans le paddock de l'Intercontinental Circus... C'est désormais une certitude : le jeune pilote moto français, Fabio Quartararo, s'alignera aux côtés de Franco Morbidelli au sein de la nouvelle équipe satellite Yamaha SIC ! Explications.
11/19 - GP d'Autriche 2019 14 commentaires
Compte rendu et résultats du GP d'Autriche MotoGP 2018 (Lorenzo vainqueur)

Après Iannone en 2016 et Dovizioso en 2017, Lorenzo prouve en 2018 que correctement préparée et magnifiquement pilotée, la Ducati de MotoGP est imbattable sur le Red Bull Ring. Même Marquez, parti de la pole position et remonté à bloc, s'est incliné...
Courses 95 commentaires
Essai Piaggio MP3 350, 500 HPE Sport ou Business : au choix !

Piaggio met à jour sa gamme de MP3 en 2018 : le moteur du 500 évolue légèrement (HPE) et distingue plus nettement ses versions Sport et Business, tandis que le 300 change de moteur et de cylindrée... Place au MP3 350 ! Moto-Net.Com a pu les tester très brièvement. Contact.
Scooter 1 commentaire
Interview Loris Baz : "le WorldSBK devrait employer la méthode MotoGP"

Moto-Net.Com profite de la - très - longue pause estivale du World Superbike pour s'entretenir avec Loris Baz. Unique pilote français et BMW, il galère sur sa S1000RR, pendant que ses concurrents progressent. Comment améliorer la situation et niveler le championnat ? Voici ses réponses.
WSBK 2018 2 commentaires
Moto Animals : de grosses bêtes qui roulent des mécaniques...

Depuis deux ans, Mayobanex Torres Diaz et ses amis imaginent et dessinent des créatures, moitié moto moitié animales. En commercialisant ces "Moto Animals", le jeune designer américain compte développer sa communauté de motard(e)s à travers le monde. Interview.

Abonnement MNC Premium

En m'abonnant à MNC Premium je soutiens l'indépendance du Journal moto du Net, j'accède à toutes les informations réservées et je profite d'avantages exclusifs (invitations, réductions, etc.).

 

  • En savoir plus...
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.