• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
TWIN ROYAL
Paris, le 8 novembre 2017

Royal Enfield double la mise avec son nouveau bicylindre 650 cc

Royal Enfield double la mise avec son nouveau bicylindre 650 cc

Royal Enfield expose à l'EICMA de Milan son premier moteur bicylindre (depuis le renouveau de la marque), un bloc de 648 cc calé à 270° refroidi par air-huile qui équipe les nouvelles Interceptor et Continental GT 650 du constructeur indien. Présentation.

Imprimer

L'arrivée de ce nouveau bicylindre - véritable révolution pour Royal Enfield depuis qu'elle bat pavillon indien avec ses vénérables monocylindres - ne constitue pas une surprise dans la mesure où des prototypes ont régulièrement été surpris près du centre R&D de la marque à Leicestershire (Angleterre). Refroidi par air-huile, ce twin vertical reste par ailleurs fidèle à la culture maison : des solutions éprouvées et fiables qui relèguent les performances au second plan.

Ce nouveau moteur calé à 270° adopte une distribution par simple arbre à cames pour ses 8 soupapes, tandis que son taux de compression est contenu à 9,5:1. Sa puissance de 47 ch à 7100 tr/mn et son couple de 52 Nm à 4000 tr/mn suggèrent un tempérament volontaire et une préférence pour les régimes peu élevés. Ses cotes d'alésage et de course sont de 78 mm et 67,8 mm. 

 

La boîte compte six rapports, tandis qu'un arbre d'équilibrage contient les vibrations et que l'échappement passe par deux sorties qui laisseraient échapper un son semblable au mono de la marque...

Ce bloc de 650 cc reçoit par ailleurs une injection, critère indispensable pour sortir de ses frontières en direction notamment de l'Europe. Un embrayage à glissement limité "Slip Assist" est aussi de la partie, pour la toute première fois sur une Royal Enfield.

 

Le constructeur indien précise que son nouveau moteur est "une plateforme globale" qui sevira à propulser de futures générations de motos : "il a le potentiel pour dynamiser et étendre le segment de la moto de moyenne cylindrée", précise Royal Enfield qui entend carémment "dominer" le segment des motos "de 250 à750 cc à l'international" !

Interceptor 650 et Continental GT 650

Au salon EICMA de Milan (Italie), Royal Enfield a présenté son moteur dans deux motos différentes : l'Interceptor 650 - clin d'oeil à sa première moto produite pour la marché américain - et la Continental GT 650, variante Cafe Racer proche du modèle actuel à monocylindre. Ces deux nouveautés 2018 partagent un châssis double berceau en acier conçu par le britannique Harris, racheté par Royal Enfield en 2015.

Les suspensions - fourche télescopique et double amortisseur à bonbonne séparée- sont identiques sur les deux motos, de même que la selle plate avec dosseret relevé et les jantes à rayons. Même partage de pièces pour le classique phare rond et l'instrumentation à aiguilles - avec petit écran LCD sur le bas - ou encore les freins avant et arrière à simple disque. Les étriers ByBre (filiale indienne de Brembo) sont secondés par un ABS de série.

Les principales différences entre les deux motos touchent au look et à l'ergonomie : la Continental GT 650 (ci-dessous) adopte notamment des bracelets fixés plus bas et plus fermés que le large guidon de l'Interceptor (ci-dessus). La position des repose-pieds est aussi différente, davantage reculés sur la GT.

"Les nouvelles bicylindres 650 cc sont attractives à la fois pour la large base de clients en Inde et pour des clients d'autres marchés en développement, en Asie du Sud-est et en Amérique latine",  explique fièrement Rudratej Singh, président de Royal Enfield. "Par ailleurs, elles constitueront une option inspirante pour les cliens de marchés plus mûrs comme l'Europe, l'Australie et l'Amérique du Nord".

"Pour Royal Enfield, ce double lancement marque le début d'une nouvelle ère", poursuit le big boss de la marque indienne qui lorgne ouvertement en dehors de son énorme marché domestique, comme l'a notamment prouvé le lancement en 2016 du trail Himalayan 410, désormais homologué Euro4 et doté de l'ABS pour gravir les sommets du marché européen !

Galerie photo Royal Enfield 2018

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Annulation des Grands Prix MotoGP de Grande-Bretagne et d'Australie

Le championnat du monde des Grands Prix moto 2020 ne fera pas étape sur les circuits de Silverstone (Royaume-Uni) et de Phillip Island (Australie) suite à l'annulation pure et simple des GP de Grande-Bretagne et d'Australie à cause du Covid-19... Explications.
Les assureurs ne souhaitent pas rembourser les deux mois de confinement...

Suite à la demande d'UFC-Que Choisir visant à obtenir le remboursement de 2,2 milliards d'euros aux assurés auto (50 euros) et moto (29 euros) en raison des économies liées au confinement, la présidente de la Fédération française de l'assurance (FFA) a pris sa plus belle plume pour répondre à l'association que oui, mais non... Explications.
Nouveau casque Arai Concept-X : chic et classique

Le nouveau casque moto Concept-X est la réponse du manufacturier japonais Arai à l'actuelle mode du néo-rétro. Développé sur la base du Renegade-V, ce casque intégral en fibres évolue dans un segment "vintage chic" avec un prix de 579,99 euros. Présentation.
Prix du nouveau scooter 3-roues Yamaha Tricity 300

Dévoilé à Milan cet automne, le nouveau scooter Tricity 300 accessible aux titulaires du permis auto rejoint la gamme 3-roues Yamaha aux côtés du scooter Tricity 125 et de la moto Niken.
Reprendre la moto avec l'aide des motards de la gendarmerie

Pendant que la France passe progressivement du rouge à l'orange et au vert à la faveur du déconfinement, les bleus organisent des journées de reprise de la moto pour ne pas voir tout en noir...
La stratégie du réseau Kawasaki face au coronavirus

Comment le réseau de concessions moto Kawasaki réagit-il à la crise du Covid-19 ? Quelles sont les actions mises en place pour relancer l'activité depuis le déconfinement ? Réponses dans notre entretien MNC avec Antoine Coulon, responsable marketing de Kawasaki France. Interview.
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 4 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...