• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...
MONKEY BUSINESS 2018
Paris, le 1er août 2018

Le Monkey (re)fait le singe cet été en concessions Honda à 4099 euros

Le Monkey (re)fait le singe en concessions Honda à 4099 euros !

MNC est brièvement passé aux commandes du nouveau Monkey 125, de retour en 2018 avec un look toujours aussi sympathique. Impossible d'en faire l'essai faute de suffisamment de kilomètres parcourus, mais le Journal Moto du Net a tout de même pu glaner des informations importantes : son prix et sa disponibilité !

Imprimer

Honda célèbre le cinquantenaire de son cultissime Monkey avec une nouvelle version étroitement dérivée de sa mini-moto MSX125, à commencer par son moteur : le petit "Singe" du XXIème siècle reprend à son compte le monocylindre de 124,9cc refroidi par air, ce qui le rend accessible aux permis B (avec formation de 7 heures le cas échéant).

La précision n'est pas anodine tant le Monkey a longtemps fait le bonheur d'automobilistes en vacances, et surtout de "camping-caristes" ! L'image de ce petit jouet rigolo accroché à l'arrière de camping-car sur la route de la méditerranée re-surgit forcément en chacun d'entre-nous... Souvenirs, souvenirs.

Et c'est justement près de la mer, sous le soleil de Nice (06), que le Journal Moto du Net a brièvement fait connaissance avec ce nouveau Monkey, dans la foulée de nos essais des nouveaux Forza 125 et Forza 300. Hélas, cette prise de contact inatendue s'est révélée réduite à l'extrême : deux allers-retours pour faire les singes - forcément ! - devant un photographe, et c'est tout.

4099 euros, disponibilité immédiate 

Bien trop peu, évidemment, pour en tirer des enseignements valides et prétendre avoir essayé cette nouveauté. Dommage... MNC ne rentre néanmoins pas totalement bredouille puisque nous connaissons désormais la disponibilité - immédiate - et surtout, le prix de cette mini-moto campée sur des roues de 12 pouces.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas donné : 4099 euros, soit 450 euros de plus que la déjà très chère MSX125 ! A titre de comparaison, la CB125F s'affiche actuellement à 2599 €. Ok, l'utilitaire Honda est beaucoup moins fun et tape-à-l'œil, mais quand même...

Pour - tenter - de justifier ce tarif, le Monkey 2018 avance plusieurs arguments notables, outre son look, comme des périphériques haut de gamme. Citons notamment sa fourche inversée, sa selle matelassée, son éclairage "Full LED", ses touches de chrome de bon goût sur les garde-boues et la protection de silencieux haut ou encore son ABS sensible à l'inclinaison grâce à une centrale inertielle. 

Côté mécanique en revanche, le Monkey ne verse pas dans la surenchère : le mono à simple ACT délivre 9,4 ch et 11 Nm, via une boîte 4 rapports. Le pneu arrière de 130 mm (120 à l'avant) reçoit toute cette fougue (!) par le truchement d'une chaîne. Des valeurs certes modestes, mais à remettre en perspective avec son poids plume de seulement 107 kg tous pleins faits.

De plus, la sensation de vitesse est décuplée en raison de son format "rase-moquette" : avec seulement 776 mm à la selle et 1155 mm d'empattement, le Monkey 2018 évoque un jouet pour (grands) enfants façon Pit bike ! Un jouet looké et rafraîchissant, mais à quel prix...

Inutile de préciser en revanche que ses dimensions réduites en font un sérieux client dans les centre-villes embouteillés, tout comme son rayon de braquage de vélo de cirque et le freinage correct délivré par l'étrier 2-pistons qui pince son simple disque avant de 220 mm. En cela, le Monkey reste fidèle à l'esprit du tout premier modèle de 1961, conçu à l'origine pour circuler... dans un parc d'attractions au Japon !

.

.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

A lire aussi sur le Journal moto du Net

Comment la jeune pilote moto Lucie Boudesseul revient plus forte grâce au confinement

En attendant la reprise des courses (de moto), la jeune pilote Lucie Boudesseul suit ses cours (de première) et s'entraîne pour garder la forme au moyen d'un simulateur d'entraînement moto et d'un programme sportif intense. Présentation.
Auto et moto-écoles : l'UNIC craint beaucoup de casse en septembre prochain

En plus de son effroyable crise sanitaire, le Covid-19 est responsable d'une colossale crise économique et sociale. Après avoir fait le point avec la CSIAM (constructeurs) et le CNPA (concessionnaires), Moto-Net.Com étudie la situation des écoles de conduite avec l'UNIC, 1er syndicat indépendant de la profession.
Permis moto 1 commentaire
Royal Enfield rappelle plus de 15 000 motos

Retour à l'atelier pour les Interceptor 650, Continental GT 650 et le trail Himalayan de Royal Enfield en raison d'une possible corrosion des étriers de frein exposés aux fondants salins utilisés pour le salage des routes en hiver. 15 200 motos sont concernées par cette mesure de rappel préventif. Explications.
[Vidéo] Quand Nicky Hayden se confiait à son "friend Joey", Matt LeBlanc

Trois ans déjà que le légendaire "Kentucky Kid" nous a quitté, des suites d'un malheureux accident de la circulation lors d'un entrainement à vélo en Italie. Moto-Net.Com lui rend hommage en partageant une émission TV de moto présentée par l'acteur Matt LeBlanc. Mais si, Joey dans la série Friends...
L'union européenne "allège" l'accès au permis moto A2 

Introduit en 2013 et rendu obligatoire pour tous les nouveaux motards en 2016, le permis A2 devient un peu plus facile : l'examen pourra se passer sur une moto de 250 cc, au lieu des 400 cc minimum requis jusqu'à présent. La FEMA se félicite de cette décision prise en faveur des petits gabarits...
La stratégie du réseau Honda moto France face au coronavirus

Deux options sont possibles face à un obstacle en tout-terrain : ralentir pour l'enrouler ou mettre plein gaz pour le survoler. Offensif et proactif, Honda France opte clairement pour la seconde stratégie afin d'aider son réseau à surmonter les conséquences du Covid-19. Entretien MNC avec Fabrice Recoque, directeur de la division moto de Honda France. 
Pratique 2 commentaires
Excès de vitesse : les gendarmes du Lot (46) stoppent un fan de Rossi... 

Libéré, délivré, déconfiné... mais pas débridé, attention ! Un jeune motard de Pradines (46) supporteur de Valentino Rossi a été attrapé par le peloton motorisé de Cahors alors qu'il roulait bien trop vite sur route ouverte au guidon de sa Yamaha R6 dépourvue de plaque. Gloups.
Radars 13 commentaires

Soutenez le Journal moto du Net

Aidez les petites entreprises à traverser la crise économique qui va suivre celle du coronavirus : en vous abonnant à MNC Premium, vous lisez toutes les infos réservées sans pub intrusive, vous profitez de nombreux avantages (invitations, d'annonces gratuites, etc.) et vous préservez notre indépendance !

ARTICLES PREMIUM   |   JE M'ABONNE !

Guide pratique Nouveautés moto 2019 : prix, présentation et dates de disponibilité
  • En savoir plus...