• L'essentiel
  • -
  • En savoir plus...

Paris, le 9 février 2016

Nouveauté moto : les chiffres clés de la Royal Enfield Himalayan

Nouveauté moto : les chiffres clés de la Royal Enfield Himalayan

L'inédite Royal Enfiel Himalayan, en partie découverte par le biais de vidéos de "mise en bouche" , dévoile toutes ses caractéristiques techniques et ses lignes en version définitive. Le trail indien, motorisé par un nouveau monocylindre de 411 cc, verse clairement dans le segment baroudeur.

Imprimer

L'inédite Royal Enfiel Himalayan, en partie découverte par le biais de vidéos de "mise en bouche", dévoile toutes ses caractéristiques techniques et ses lignes en version définitive. Le trail indien, motorisé par un nouveau monocylindre de 411 cc, verse clairement dans le segment baroudeur.

24,5 ch et 32 Nm de couple pour 182 kg 

Comme expliqué précédemment sur MNC, l'Himalayan est mue par un monocylindre 4-temps de 411 cc refroidi par air-huile (l'échangeur est installé en position verticale sur la gauche). Nommé "LS410", ce moteur à course longue (78x86 mm) est faiblement comprimé (9,5:1).

Ce mono apparaît - sans surprise pour une Royal Enfield - assez basique de conception avec sa distribution à simple arbre à cames, son alimentation via un antique carburateur (pas vraiment aux dernières normes !) et sa boîte à 5 vitesses. L'embrayage est en revanche un "moderne" multidisque en bain d'huile.

En toute logique, les performances sont à l'avenant avec une puissance de 24,5 ch à 6500 tr/mn et un couple de 32 Nm à 4000 / 4500 tr/mn.

Des valeurs très proches de nos estimations réalisées à partir des vidéos de teasing de ce trail similaire dans son esprit aux Mash Adventure 400R et SWM Super Dual

Côté partie cycle, l'Himalayan est dotée d'un classique cadre berceau en acier relié à une fourche télescopique de 41 mm diamètre, dont les plongeurs - recouverts de soufflets - s'ébattent sur 200 mm. A l'arrière, le mono-amortisseur travaille sur 180 mm d'amplitude.

Grâce à ce fort débattement, la généreuse garde au sol atteint 220 mm malgré une hauteur de selle "raisonnable" - pour ce genre de moto - de 800 mm. Conçue comme un "vrai" trail, la nouveauté de Madras (Inde) affiche des roues à rayons aux dimensions tout-terrain : 90/90/21à l'avant et 120/90/17 à l'arrière.

Les pneus crantés, le sabot moteur en métal et surtout le poids contenu (182 kg avec les 15 litres d'essence) s'inscrivent parfaitement dans cette optique off-road.

Quiconque est déjà sorti des sentiers battus sait en effet que relever à plusieurs reprises une moto de plus de 200 kg tombée dans la boue est une gageure... Sans même parler des maxi-trails dépassant le quart de tonne !

Le freinage est confié à un simple disque à l'avant pincé par un étrier 2-pistons, tandis que l'arrière exhibe un disque de 240 mm et un étrier avec un piston.

Des périphériques simples et sans fioritures, comme le reste de cette moto au dessin classique, presque "utilitaire" avec son bras oscillant de section carré, ses garde-boue enveloppants, son phare rond et son robuste porte-bagage (galerie photos en bas de page, sous la fiche technique).

Bientôt en Europe avec l'injection et l'ABS ?

La présentation officielle de cette nouvelle Royal Enfield Himalayan est prévue courant février. Son tarif et sa disponibilité seront alors communiqués, ainsi que les marchés auxquels elle se destine. En l'état, sa commercialisation en France paraît compliquée du fait de l'absence d'ABS - obligatoire sur les nouvelles motos de plus de 125 cc en Europe - et de l'alimentation par carburateur, peu compatible avec les récentes normes Euro4.

Fiche technique Royal Enfield Himalayan

Moteur

  • Type : monocylindre 4-temps, refroidi par air-huile,
  • Distribution : simple arbre à cames en tête
  • Cylindrée : 411 cc
  • Alésage et course : 78 mm x 86 mm
  • Alimentation : carburateur
  • Taux de compression : 9,5 : 1
  • Couple du moteur : 32 Nm à 4000 / 4500 tr/mn
  • Puissance : 24,5 ch à 6500 tr/mn

Dimensions

  • Longueur : 2190 mm
  • Largeur : 840 mm de large
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Garde au sol : 220 mm
  • Angle de chasse : NC (non communiqué)
  • Empattement : NC
  • Poids annoncé : 182 kg poids en ordre de marche
  • Capacité du réservoir d'essence : 15 litres (à +/- 0,5 l)
  • Pneu avant : 90/90/21
  • Pneu Arrière : 120/90/17

Partie cycle

  • Cadre : berceau en acier
  • Fourche : télescopique, 200 mm de débattement
  • Suspension arrière : mono-amortisseur, 180 mm de débattement
  • Frein avant : Simple disque de 300 mm, étrier 2-pistons
  • Frein arrière : Simple disque de 240 mm, étrier simple piston

Transmission

  • Transmission finale : par chaine
  • Embrayage : multidisque en bain d'huile
  • Boîte de vitesse : 5 rapports

Informations commerciales

  • Prix : NC
  • Garantie : 2 ans pièces et MO
  • Disponibilité : NC
  • Coloris : Noir ou blanc

Commentaires

Ajouter un commentaire

Identifiez-vous pour publier un commentaire.

.

Les derniers essais MNC

Essai Yamaha YZF-R6 2017 : non, le Supersport n'est pas mort

Yamaha est le seul grand constructeur moto à maintenir sa sportive de 600 cc dans son catalogue en 2017. La R6 perd plusieurs chevaux dans l'opération - merci Euro4 - mais gagne beaucoup par ailleurs : look de M1, équipement de R1... Moto-Net.Com a testé le tout sur le circuit d'Almeria !
Essai Ducati Monster 797 : du plus et du moins

La nouvelle Ducati Monster 797, plus abordable et moins délurée, fait une pause dans la course à la performance pour retrouver la substantifique moelle de la famille Mostro (l’appellation originelle) et du moteur à air. Premier essai !
Essai Suzuki V-Strom 1000 XT 2017 : un super coût !

La Suzuki V-Strom 1000, relancée en 2013 après une suspension de carrière en 2008 à cause des normes Euro3, étrenne en 2017 de menus changements pour renforcer sa polyvalence. Très légèrement restylé et équipé d'un ABS sensible à l'angle, le maxi-trail reçoit aussi une nouvelle bulle plus convaincante. Essai de la version XT.
Essai Suzuki V-Strom 650 XT 2017 : en plein dans la mille !

La V-Strom 650, véritable best-seller avec plus 170 000 ventes depuis 2004, profite d’Euro4 pour évoluer techniquement et esthétiquement en 2017 en se calquant sur la V-Strom 1000. Mieux équipé et plus confortable, le trail de moyenne cylindrée Suzuki atteint un rare niveau d’efficacité. Essai de la version baroudeuse XT.
  • En savoir plus...

Les derniers articles parus

Essai du pneu moto Dunlop SportSmart 2 Max 

Dunlop sort en 2017 le SportSmart 2 Max, évolution de son pneu moto hypersport lancé il y a quatre ans. Convié à son lancement presse sur le formidable centre d'essai Goodyear à Mireval (34), MNC devait le tester dans toutes les conditions. Mais la pluie aussi s'est invitée...
Les deux modèles Indian Scout et Scout Sixty passent l'A2

Le responsable d'Indian en France l'avait annoncé sur Moto-Net.Com dans son bilan annuel du marché moto : la Scout Sixty mais aussi la Scout "tout court" vont pouvoir être conduites par les nouveaux permis moto A2. Explications.
Les accidents de moto coûteraient deux fois plus cher que les accidents de voiture

La Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (Suva), principal assureur-accidents helvétique, vient de réaliser une analyse du coût des accidents de moto montrant qu'ils reviendraient en moyenne deux fois plus cher que les accidents de voiture.
Essai Suzuki V-Strom 650 XT 2017 : la vidéo MNC

En complément de notre premier essai de la nouvelle Suzuki V-Strom 650 XT 2017, la vidéo de notre roulage sur les sublimes routes de montagne autour de Tarragone (Espagne).
Essai Suzuki V-Strom 1000 XT 2017 : la vidéo MNC

En complément de notre premier essai de la nouvelle Suzuki V-Strom 1000 XT 2017, la vidéo de notre roulage sur les sublimes routes de montagne autour de Tarragone (Espagne).
GP du Qatar MotoGP - Iannone : "J'espère que c'est ma première et dernière erreur"

Le coeur des fans Suzuki s’est serré à dix tours de l’arrivée du Grand Prix du Qatar 2017, quand Andrea Iannone est parti à la faute alors qu’il occupait une splendide troisième place après avoir réalisé le holeshot de la course d'ouverture à Losail... L’ancien pilote Ducati espère qu’il s’agira de sa première et dernière erreur de la saison... et nul doute que son employeur aussi ! Déclarations et analyse.
GP du Qatar MotoGP - Baz : "J'étais plus rapide que Lorenzo à certains endroits"

Loris Baz s’est battu au Qatar pour décrocher une méritante 12ème place sur sa Ducati 2016, juste derrière la Desmosedici d’usine de Jorge Lorenzo. Une belle entame pour le haut-savoyard, pourtant ralenti par un problème de frein et perturbé par la mort de ses compatriotes Anthony Delhalle et Adrien Protat... Déclarations et analyse.
Avertissement sur l'utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour vous connecter à votre compte utilisateur, laisser des commentaires, déposer des annonces, paramétrer vos alertes, etc.